Donbass (documentaire, Anne-Laure Bonnel, 2017)

[Note de l’administrateur de ce blog : voici le conflit que ceux ayant réalisé un coup d’État à Kiev en 2014 veulent vous cacher, afin de faire passer Vladimir Poutine pour le dictateur sanguinaire qu’il n’est pas, et de faire passer un soutien à des extrémistes génocidaires pour la “défense de la liberté et de la démocratie”.

Ce dernier combat mené par “l’Empire du mensonge”, faisant suite à celui de la pandémie orchestrée, est voué à l’échec, même et surtout s’il s’accompagne d’une accélération de la censure qui permettra aux derniers naïfs de comprendre dans quel monde ils vivent vraiment. Mais comme en 1945, le réveil va être très douloureux pour beaucoup.]


Continuer la lecture

Bonjour Professeur… (La lettre du Dr Rueff)

[Note de l’administrateur de ce blog : contrairement aux apparences, l’acharnement contre le professeur Montagnier, et l’incroyable silence succédant à sa disparition, ne sont pas un signe de toute-puissance de la “médecine scientifique” qui aurait relégué aux oubliettes un chercheur devenu sénile et infréquentable, mais l’aveu d’échec de tout un système pharmaceutique en grande difficulté, sur le plan scientifique mais même sur le plan économique.

L’imposition à marche forcée d’une “vaccination” généralisée pire qu’inutile – les précurseurs en la matière montrent qu’elle devient contre-productive – et en outre très dangereuse, n’est que la victoire à la Pyrrhus d’un système arrivé dans une impasse. La corruption ne pourra pas éternellement cacher la misère.]


Chère amie, cher ami,

« Bonjour Professeur ». C’est ainsi que nous nous retrouvions avec le Professeur Luc Montagnier, le samedi matin depuis… une douzaine d’année.

Vous arriviez souvent le premier, Professeur. Vous restiez assis en silence, presque timide, au bout de la table et rien ne laissait paraître une quelconque volonté de se distinguer.

Je vous avais invité à l’automne 2009 à une réunion de l’ADNO1, qui fut tellement riche que le soir même, nous décidions de nous retrouver régulièrement.

C’est ainsi que se forma spontanément un groupe d’amis qui, plus tard, prit le nom de CHRONIMED2.

Vous aviez reçu votre prix Nobel3, un an auparavant.

À l’époque, vous aviez ce magnifique bureau au sommet d’un bâtiment de l’UNESCO, qui tenait également à notre disposition une salle de réunion.

Ainsi, environ un samedi par mois, le même cérémonial se reproduisait. Nous venions des quatre coins de la France en train ou en avion et nous nous retrouvions à l’entrée de ces bâtiments où il fallait prouver son identité, franchir des portiques de sécurité, avant de traverser de grands halls et d’arriver aux ascenseurs rouges qui nous menaient jusqu’à vous.

Oui, nous étions un groupe d’amis bientôt rejoint par diverses personnalités que je ne nommerai pas : médecins hospitaliers et en clientèle privée, chercheurs, vétérinaires, philosophes, sociologues, ingénieurs agronomes, anthropologues… Nous étions tous des « curieux de la science » avides de réfléchir et de débattre de sujets novateurs.

Continuer la lecture sur La lettre du Dr Rueff →

En plus du documentaire mentionné par le Dr Rueff dans sa lettre, on pourra en visionner ci-dessous un autre de France 5, un peu plus récent (juillet 2014), qui prouve qu’à une époque pas si lointaine, des chaînes de service public n’étaient pas de simples organes de propagande au service des lobbies les plus puissants :

Et l’on y retrouvera même un passage sur une technique d’amplification génique devenue aujourd’hui célèbre : la technique PCR

 

Lettre ouverte aux camionneurs canadiens

Cette lettre ouverte a été publiée le 10 février par le Dr Robert Malone, dont j’ai déjà ici et relayé les propos, en soutien au “convoi de la liberté” des camionneurs canadiens qui fait maintenant des émules dans de nombreux pays dont la France. Je vous en propose ci-dessous la traduction.

Son analyse n’est pas que médicale, ce qui est heureux car cette crise n’est que très accessoirement sanitaire et très profondément politique, comme le répète sa compatriote Catherine Austin Fitts. En s’en tenant à la définition la plus générale du fascisme qu’il rappelle, il nous enjoint de voir la véritable nature de ce qui se déroule sous nos yeux, afin de mieux le combattre.

——— Début de la traduction ———

Je m’appelle Robert Malone, et je suis un médecin et un scientifique basé aux États-Unis.

Nous somme tous juchés sur les épaules de géants. Les vérités simples sont celles qui comptent le plus. Des mots honnêtes, prononcés avec le cœur, peuvent changer le monde.

Nous n’aurions pas dû politiser la réponse de la santé publique au SRAS-CoV-2 et au COVID-19.

Et Justin Trudeau aurait dû se concentrer sur la gestion des réalités du terrain concernant le COVID-19 au lieu de suivre le script qui lui a été fourni par les dirigeants du Forum Économique Mondial.

Je suis un médecin et un scientifique, et je suis hautement qualifié et expérimenté dans le développement de vaccins et d’autres médicaments.

Mais j’ai aussi été charpentier et ouvrier agricole, et je travaille toujours dans ma ferme. Je conduis un GMC Dually diesel [NdT : véhicule utilitaire à plateau et à roues arrière jumelées, conçu pour porter et tracter de lourdes charges], un tracteur agricole Kubota, et je peux conduire un skid loader [NdT : petit engin de chantier polyvalent] ou un attelage de chevaux percherons. J’ai présenté mes poulains Percherons à la Royal Winter Fair. Je suis un conducteur d’attelage, au sens originel du terme [NdT : “teamster” an anglais américain désigne à la fois le chauffeur de poids-lourds et la personne dirigeant un attelage d’animaux de trait].

Je viens vers vous à cœur ouvert, motivé par l’envie de guérir, et avec trois mots simples.

Continuer la lecture

18 mensonges contre Didier Raoult (Idriss Aberkane)

[Note de l’administrateur de ce blog : mise en ligne hier sur la chaîne YouTube de l’auteur, cette vidéo a été retirée quelques heures plus tard par les grands ciseaux de la censure.

Raison de plus pour faire comprendre à YouTube qu’on peut se passer de sa plateforme, et que le monde d’hier n’est pas celui de demain.]


Lettre ouverte du British Medical Journal
à Mark Zuckerberg

La science (la vraie) contre-attaque.

Les scientifiques sont de grands naïfs, et souvent de grosses billes en politique et ingénierie sociale, mais il n’aiment pas non plus être pris pour des imbéciles. Passée la sidération provoquée par des incompétents ou vendus traitant de charlatans les meilleurs d’entre eux, et encaissée la censure des rectifications scientifiques opérée par les petites mains de facebook, twitter ou YouTube, ils remettent lentement mais sûrement l’église au centre du village et les imposteurs à leur place.

Le 17 décembre 2021, deux rédacteurs en chef d’une des plus prestigieuses revues médicales au monde ont décidé de mettre une fessée au petit Mark. Il serait bien avisé d’écouter le maître et la maîtresse. Fallait pas les énerver, garnement.

——— Début de la traduction ———

Cher Mark Zuckerberg,

Nous sommes Fiona Godlee et Kamran Abbasi, rédacteurs en chef du BMJ [British Medical Journal], l’une des revues de médecine générale les plus anciennes et les plus influentes au monde. Nous vous écrivons pour vous faire part de nos graves préoccupations concernant la “vérification des faits” effectuée par des fournisseurs tiers pour le compte de Facebook/Meta.

En septembre, un ancien employé de Ventavia, une société de recherche sous contrat qui a participé à l’essai principal du vaccin Pfizer contre la Covid-19, a commencé à fournir au BMJ des dizaines de documents internes de la société, des photos, des enregistrements audio et des courriels. Ces documents ont révélé une multitude de mauvaises pratiques de recherche sur les essais cliniques au sein de Ventavia, susceptibles d’avoir un impact sur l’intégrité des données et la sécurité des patients. Nous avons également découvert que, malgré la réception d’une plainte directe concernant ces problèmes il y a plus d’un an, la FDA [Food and Drug Administration] n’a pas inspecté les sites d’essais de Ventavia.

Continuer la lecture

Censure, covidisme et nazisme (Michel Weber)

[Note de l’administrateur de ce blog : prenons un peu de hauteur avec Michel Weber, philosophe belge attaché à une conception pratique, très ancrée dans le réel, de la philosophie. C’est-à-dire à des années-lumière des discussions absconses des philosophes de salon et surtout des “philosophes” médiatiques.

Le texte que je reproduis ici peut être téléchargé sur Academia. Remarque : l’interlocuteur de Confucius appelé Tzeu Lou est selon toute vraisemblance celui que l’on connaît plus fréquemment en français sous le nom de Lao Tseu (et dont on ne sait pas vraiment s’il s’agit d’un personnage réel ou d’un mythe).]


Tzeu Lou dit : « Si le prince de Wei vous attendait pour régler avec vous les affaires publiques, à quoi donneriez-vous votre premier soin ? — À rendre à chaque chose son vrai nom », répondit le Maître. (Confucius, Entretiens, XIII.3)

La censure qu’il s’agit de contextualiser ici est définie par Le Robert (1979) comme « l’autorisation préalable donnée par un gouvernement aux publications, aux spectacles ». Cette acception politique est, bien sûr, loin d’être la seule, comme en témoigne sa longue histoire, qui est religieuse (le combat contre les hérésies…), politique (la subversion de l’anarchie…), morale (la lutte contre la pornographie…), et militaire (la gestion de la désinformation en temps de guerre…). Sade, par exemple, a pu bénéficier de la censure de la Monarchie et de la République car il transgressait à la fois les ordres religieux, politique et moral.

Nous allons voir que le covidisme active toutes ces dimensions à la fois. Qu’est-ce que le covidisme ? Une version très particulière du scientisme, c’est-à-dire de l’idéologie selon laquelle la science, et elle seule, vaincra les Ténèbres. Comme si la question de l’obscurantisme religieux n’était déjà pas très embarrassante, le scientiste, précisément sous le couvert de lutter contre toute forme de sectarisme, d’obscurantisme et de superstition, crée une religion dont le pouvoir de nuisance a maintenant clairement dépassé celui des trois monothéismes réunis…

Cette religion postmoderne gagne du reste à être examinée à la lumière des caractéristiques historiques du nazisme. C’est dire la puissance de la vague qui cherche à submerger la société civile, comme on commence à le voir en France avec l’instauration d’une nouvelle forme d’apartheid.

Suivons donc le juste conseil de Confucius et rectifions les termes qui doivent l’être.

Continuer la lecture

Laurent Mucchielli dépublié par Mediapart : sa réaction et son article republié (France Soir)

[Note de l’administrateur de ce blog : pour ceux qui ont encore des illusions sur Mediapart. Autrefois abonné, j’ai bien vite résilié mon abonnement lorsqu’Edwy Plenel rédigea l’ignoble article mensonger et diffamatoire “Contre Dieudonné, mais sans Valls” en janvier 2014.

Hors de question pour moi de financer des collabos.

NB : l’article de Laurent Mucchielli dépublié par Mediapart s’intitule “La vaccination Covid à l’épreuve des faits. Deuxième partie : une mortalité inédite” .]


Auteurs : Laurent Mucchielli, Héléne Banoun, Emmanuelle Darles, Vincent Pavan, Amine Umlil pour FranceSoir

TRIBUNE – publié originellement le 30 juillet sur le blog de Laurent Mucchielli hébergé chez Médiapart, cet article vient d’être censuré par la rédaction du site au motif que celui-ci ne respecterait pas la charte, récemment mise à jour.

“L’expression libre d’éventuels désaccords ou divergences doit seulement respecter les règles édictées dans notre Charte de participation”  peut-on lire sur le site de Médiapart, qui ajoute que la dissonance fait la richesse de Médiapart et qui d’après le site est “le seul dans toute la presse française (sic) à permettre de le prolonger et de le discuter, de l’interpeller ou de s’en différencier“.

Enfin,on peut y lire à propos de l’article que “Non seulement les opinions et positions qu’il y exprime ne sont pas celles de Mediapart – ce que permet naturellement notre Club participatif, ouvert au débat pluraliste de nos abonné·e·s dans le respect de notre Charte de participation –, mais de plus elles vont le plus souvent à l’encontre du travail de notre rédaction sur la pandémie.”

La liberté d’expression a toujours été conditionnée au respect des principes édictés dans la loi. Chez Mediapart, elle semble devenue davantage conditionnelle encore.

Continuer la lecture sur France Soir

“Les médecins ne sont plus autorisés à remettre en question le récit politique” – Dr Charles Hoffe (France Soir)

[Note de l’administrateur de ce blog : les problèmes de coagulation semblent anormalement élevés chez les patients “vaccinés” avec les traitements expérimentaux à l’ARN messager, et nous avons déjà pu écouter le Dr Charles Hoffe en parler. Ce qu’il dit ne sera donc pas entièrement nouveau aux lecteurs de ce blog, mais il est important de le rappeler, tant le faisceau de présomptions converge vers la même (triste) réalité.]


Médecin généraliste, le docteur Charles Hoffe exerce dans petite ville au milieu de la campagne canadienne et compte tenu du lieu géographique où se trouve, il pratique également la médecine d’urgence. En mars 2021, tandis que la campagne de vaccination en est à son troisième mois, il prend connaissance de rapports inquiétants qui affluent depuis l’Europe et les Etats-Unis concernant des problèmes graves que certains patients rencontrent suite aux injections. Conscient qu’il s’agit d’un vaccin expérimental dont les conséquences à long terme sont inconnues, il soulève des questions éthiques qui gênent le milieu médical et rappelle que lorsque surviennent des accidents graves, la déontologie médicale exige la fin de l’expérience. Charles Hoffe communique ses préoccupations à ses collègues par e-mail et reçoit un avertissement de la part des autorités sanitaires locales lui expliquant qu’il est interdit de dire quoi que ce soit de négatif aux sujets de ces vaccins, même s’ils doivent provoquer des accidents.

Lorsqu’il constate de graves problèmes chez ses patients vaccinés notamment des atteintes neurologiques et pulmonaires, il en informe le responsable provincial de la santé publique auprès duquel il plaide l’arrêt de la campagne de vaccination. Il explique à une infirmière qu’une personne qui a contracté le Covid est naturellement immunisée par l’infection et n’a pas besoin de faire le vaccin. Cette prise de position lui vaut d’être accusé de détourner les gens de la vaccination, de perdre son poste d’urgentiste tandis que le collège des médecins et chirurgiens lance une enquête contre lui et l’avertit qu’il n’a pas le droit de contredire le récit officiel en matière de santé publique.

Après avoir perdu un patient et constaté des atteintes corporelles définitives chez 15 autres patients (soit 1% de sa patientèle), il lance une recherche pour essayer de comprendre ce qui peut provoquer ces accidents à la vaccination, afin de savoir comment les prendre en charge au mieux.

Continuer la lecture (et regarder la vidéo) sur France Soir →

La vaccination anti-COVID en 10 points, par Robert Malone

Robert Malone, pionnier de la vaccination à ARN et lui-même doublement vacciné (avec le vaccin Moderna) bien qu’ayant déjà eu la maladie – mais sous la forme de “Covid long” dont il espérait par la vaccination atténuer les symptômes – est brusquement apparu dans l’actualité de la crise pseudo-sanitaire après la très longue vidéo à laquelle il a participé, à l’invitation de Bret Weinstein (lui-même professeur de biologie) et en compagnie de Steve Kirsch1.

Aujourd’hui 19 juillet, il résume ses prises de position en 10 points, dans une série de tweets que je traduis ci-dessous. Il va être difficile aux trolls amateurs ou professionnels de démonter cette prise de parole et de faire passer son auteur pour un “antivax” obscurantiste et bas du front. Voici ma traduction de ses 10 points.

Continuer la lecture

1 2 3 4