Covid : plainte déposée contre la France devant la Cour pénale internationale pour crime contre l’humanité (Anthropo-logiques)

[Note de l’administrateur de ce blog : ne comptons pas trop sur le cours “normal” de la justice, mais faisons tout comme si elle remplissait parfaitement son rôle. Car qui ne dit mot consent.]


Je viens de recevoir l’excellente nouvelle que le CSAPE (Collectif des Syndicats et Associations Professionnels Européens) a déposé en date du 28 juin dernier devant la CPI une plainte pénale visant le président Emmanuel Macron, le gouvernement et les haut-fonctionnaires impliqués dans la gestion criminelle de l’épidémie de Covid.

Voici le communiqué reçu ce jour de son secrétaire général :

Le CSAPE vous informe qu’en suite de l’interpellation du 02 mars 2021, par mise en demeure restée sans réponse, une plainte contre des dirigeants français vient d’être déposée à la Cour pénale internationale (CPI) avec demande d’ouverture d’enquête pour crime contre l’humanité, atteinte à la dignité humaine, servitude et génocide, sous le numéro OTP-CR-271/21.

Nous rendons publique la plainte et nos découvertes au niveau mondial et nous vous incitons à vous associer à l’action du CSAPE en déposant également plainte avant que la situation ne devienne irréversible pour cause d’absence de résistance effective – (les actions devant les juridictions françaises étant vouées à l’échec pour les raisons d’ailleurs exposées dans la plainte).

Il s’agit de l’avenir de l’humanité dont nos enfants.

Vous pouvez prendre connaissance de la plainte jointe.

Continuer la lecture sur le blog de Jean-Dominique Michel →

Vaccins, ensembles et probabilités

Cet article est dédié à Gilbert Deray, qui a affirmé dans un tweet que je ne savais pas lire le rapport cité dans mon article du 21 juin.

Quand j’avais 5 ans, au cours préparatoire, mon institutrice nous enseignait les “mathématiques modernes” sur le sol en linoléum de notre salle de classe en préfabriqué en traçant à la craie des ensembles dans lesquels nous devions placer des objets en fonction de leur forme et de leur couleur. Nous y apprenions alors les notions de réunion et d’intersection : l’ensemble des carrés verts était l’intersection de l’ensemble des carrés et de celui des objets verts, mais l’ensemble des carrés était la réunion des ensembles de carrés rouges, de carrés verts et de carrés bleus (de mémoire, il n’y avait que 3 couleurs ; s’il y en avait aussi des jaunes il fallait évidemment les ajouter).

En dehors de considérations futiles du genre “j’ai envie de sortir en boîte” ou “j’ai envie de prendre l’avion pour les vacances”, les questions que chacun devrait se poser pour savoir s’il a intérêt ou non à se faire vacciner contre la COVID-19 sont :

  1. Le vaccin est-il sûr ?
  2. Le vaccin est-il efficace ?

Pour la question 1, nous avons déjà vu à la lumière des données du VAERS que rien n’est moins certain, particulièrement si l’on prend en compte l’absence de recul temporel sur les effets secondaires.

La question 2 mérite d’être précisée : s’agit-il d’éviter une infection (ou de minimiser la probabilité d’être infecté), même sous ses formes légères voire absolument impossibles à détecter sans moyens biochimiques (les fameux “cas asymptomatiques”), ou seulement d’éviter les formes graves de cette infection, et surtout bien évidemment, celles conduisant au décès ?

Vu la réponse expérimentale apportée à la question 1, il semble naturel de plutôt mettre l’accent sur les formes graves et les décès, car il paraît bien risqué de vouloir éviter quelques désagréments passagers au prix d’un remède préventif qui pourrait être pire que le mal.

Or, quand on juge de l’utilité d’une vaccination, on se pose implicitement, même si on est allergique aux mathématiques, une question de probabilité conditionnelle : on se demande si l’on a vraiment moins de (mal)chance de tomber gravement malade ou de décéder sachant qu’on est vacciné, par rapport à la même question, sachant qu’on n’est pas vacciné. Et il est souvent utile, pour résoudre ce genre de problème, de se représenter les différents cas possibles sous formes d’ensembles, comportant pour certains des parties communes (des intersections non vides).

Continuer la lecture

Fauci et le NIH responsables de la pandémie ?
(Jeanne Traduction)

[Note de l’administrateur de ce blog : petit à petit, la vérité fait surface. Et les “complotistes” d’hier seront demain traités de visionnaires.]


Selon l’ancien vice-président de Pfizer,
“Votre gouvernement vous ment d’une manière
qui pourrait conduire à votre mort.”
(LifeSiteNews)

Dr. Michael Yeadon, ancien vice-président de Pfizer et chef de la recherche sur les maladies respiratoires et les allergies

Dr. Michael Yeadon, ancien vice-président de Pfizer et chef de la recherche sur les maladies respiratoires
et les allergies

L’article suivant a été publié initialement en anglais le 7 avril dernier sur LifeSiteNews, un site d’origine canadienne mais dont le lectorat est aujourd’hui majoritairement aux États-Unis, et qui se définit comme “pro-life” c’est-à-dire opposé à l’avortement, à l’euthanasie et à toute forme d’eugénisme.

Il a été déjà traduit en français par Médias-Presse-Info… mais partiellement (environ la moitié), soit que le traducteur ait calé devant la longueur de l’interview téléphonique, soit qu’il ait été trompé par les nombreuses “vignettes” publicitaires de l’article original et cru avoir atteint la fin, n’ayant pas pensé à le faire défiler jusqu’au bout. Je vous en propose aujourd’hui la traduction intégrale.

Vu la violence des déclarations du Dr Michael Yeadon, qui n’est pas vraiment n’importe qui (mais Luc Montagnier, nettement plus mesuré, non plus, et pourtant il se fait traiter de tous les noms), cet article suscitera certainement des réactions d’incrédulité et de rejet, décrites par Michael Yeadon lui-même à la fin de l’article. Il serait pourtant bien déraisonnable de balayer ses propos d’un revers de la main, en le rangeant dans la case “complotiste” bien commode pour ceux qui ne veulent rien savoir… ou qui savent mais qui ne veulent pas que vous sachiez.

En effet, pour sortir de cette crise fort peu sanitaire et très politique, voire civilisationnelle, il faudra apprendre à ne pas faire confiance aveuglément aux autorités – quelles qu’elles soient : politiques, scientifiques, voire religieuses – et apprendre à penser par soi-même, à partir de données objectives et de logique. En se demandant par exemple, comme le fait Michael Yeadon, quelle est la meilleure interprétation à l’ensemble des événements récents, de l’interdiction de certains traitements efficaces à la promotion de vaccins, dont il est impossible de certifier l’innocuité à long terme, raison pour laquelle leur autorisation est provisoire et justifiée par “l’urgence” – urgence que l’on justifie notamment par l’absence de traitements médicamenteux et une exagération de la gravité de l’épidémie, quand le bilan réel est “trop rassurant”.

Or, ce petit exercice, tout le monde en est capable (chacun à son rythme), même et surtout les enfants.

Continuer la lecture

Mise en perspective

Beaucoup de gens se demandent ce qui se passe réellement aux États-Unis depuis cette élection présidentielle très particulière de novembre 2020. Laissons de côté l’interprétation canonique des mass media, selon lesquels il est tout à fait normal qu’un vieillard ne sachant plus où il habite et n’ayant même pas fait campagne établisse un nouveau record de voix en sa faveur. Ces media font partie du problème ; on ne demande pas à un ivrogne de donner des conseils en matière de sobriété.

C’est plutôt en allant glaner des messages sur les media sociaux “alternatifs”, comme Telegram, qui connaît une ascension fulgurante grâce à la censure brutale opérée par twitter envers tous les “mal-pensants”, qu’on rencontre parfois de petits résumés éclairants – même si l’on peut  aussi  souvent tomber sur n’importe quoi. L’esprit critique est aussi indispensable pour s’aventurer dans l’information “libre” qu’une bonne carte pour randonner en montagne et en territoire inconnu.

Un des avocats médiatiques de Donald Trump, Rudy Giuliani, a le 30 janvier transféré un message du compte “Drain The Swamp News” (lisible ici sur un navigateur), que je traduis ci-dessous. Il a l’avantage de donner une cohérence à un ensemble de phénomènes en apparence déconnectés ou illogiques, et en particulier les réactions simultanées et rivalisant d’inefficacité d’un grand nombre de pays, pourtant “riches” et “techniquement avancés”, face à la “pandémie” de COVID-19 – dont Didier Raoult a récemment rappelé qu’elle n’avait, en France, causé aucune surmortalité chez les moins de 65 ans. Même si je n’ai pas vérifié le détail des arguments relayés par Giuliani – et notamment les influences respectives des différentes familles citées dans la Réserve Fédérale américaine1 et la Banque des Règlements Internationaux – la vue d’ensemble proposée me semble qualitativement correcte et cohérente.

Bien entendu, cette mise en perspective d’événements mondiaux récents sera taxée de “complotiste” par ceux qui ne pensent plus par eux-mêmes (ou veulent que vous ne pensiez pas par vous-mêmes). Mais qui se soucie encore de ce genre d’argument aujourd’hui ?

——— Début de la traduction ———

Mettons un peu d’ordre et de noms dans le marais de Washington DC. La FED2 est une banque privée. Elle appartient à huit familles. Quatre de ces familles vivent aux États-Unis. Il s’agit de Goldman Sachs, Rockefeller, Lehman et Kuhn Loeb de New York. Les familles étrangères appartenant à la FED sont les Rothschild de Paris et de Londres, les Warburg de Hambourg, les Lazard de Paris et la famille Israel Moses Seif de Rome. 80% de la FED appartient à ces familles.

Continuer la lecture

Hervé Juvin sur Davos et le Forum Économique Mondial

[Note de l’administrateur de ce blog : alors ? Complotisme  ? Complotologie ? Milliardairophobie ? Lucidité ? Pédagogie ? Tentative d’empêchement de crime contre l’humanité ? À vous de juger !]


La source originale de la vidéo est ici.

Et si vous manquez d’idées de cadeaux (utiles) pour Noël, je vous recommande chaudement La grande séparation d’Hervé Juvin, dont j’avais fait ici une fiche de lecture il y a quelques années.

 

Du masque au transhumanisme avec Pierre Etchart (Régénère)

[Note de l’administrateur de ce blog : entretien enregistré en juin 2020, mais de grande actualité.

L’organisation pyramidale de la société, seule à même de produire les situations absurdes que nous vivons, apparaît comme le véritable grand danger qui nous guette ; mais il ne dépend que de chacun de nous de retrouver notre autonomie de pensée et de refuser l’absurdité des injonctions contradictoires comme celle du masque “inutile donc obligatoire”.

À propos du transhumanisme, on pourra lire ce qu’en dit Hervé Juvin dans La grande séparation : ce délire scientiste est l’aboutissement de mouvements “philosophiques” beaucoup plus vastes.]


1 2 3 4