Arrestation d’Alain Soral ! (E&R)

[Note de l’administrateur de ce blog : il suffit de voir qui se réjouit de l’arrestation de ce penseur et pédagogue de premier plan pour savoir où se situe la véritable haine rabique. Et le motif de l’arrestation est un modèle d’inversion accusatoire, si caractéristique de notre époque de mensonges permanents.

Pour les derniers lobotomisés à croire encore la grossière propagande qui tente – vainement – de réduire à néant l’influence intellectuelle du personnage, je propose en guise de lectures d’été :

et je déconseille en revanche Dialogues désaccordés, sauf pour ceux qui aiment voir un pseudo-intellectuel à court d’arguments pédaler dans la semoule.

Remarque : il est intéressant de consulter la liste des personnalités (sans doute inconsciente de leur acte) qui se réjouissent de cette arrestation, et qui devront payer cher leur trahison de la France et de ses valeurs – à l’opposé du suprémacisme ethnique, du tribalisme et de l’intégrisme religieux promus par le lobby sioniste – une fois la libération de l’occupant venue.]


Le président d’Égalité & Réconciliation Alain Soral a été arrêté
à Paris mardi 28 juillet 2020 en fin d’après-midi.

 

Aux alentours de 17h, Alain Soral a été intercepté en pleine rue mardi 28 juillet 2020 par trois individus en civil (deux hommes et une femme).

Son domicile aurait été perquisitionné.

Nous sommes actuellement sans nouvelles du président d’E&R.

***

Mise à jour du 29 juillet 2020 à 21h

Alain Soral a été placé en garde-à-vue le mardi 28 juillet 2020 en fin d’après-midi.

Les trois individus qui l’ont arrêté étaient des policiers.

Sa garde-à-vue de 24 heures est prolongée.

Selon ses avocats, il aurait été arrêté dans le cadre d’une enquête préliminaire pour un délit de presse : « provocation à commettre un crime ou délit portant atteinte aux intérêts de la nation » (article 24 alinéa 4 de la loi du 29 juillet 1881). Les infractions en question comprennent par exemple la fourniture de fausses informations, le complot, le mouvement insurrectionnel, la levée de forces armées, etc...

Continuer la lecture sur Égalité & Réconciliation →

Rappels

Au moment où un lobby ne représentant rien des Français se réjouit des ennuis, auxquels il contribue activement, de deux des plus valeureux d’entre eux, et des plus français aussi — par leur pensée universaliste et leur attachement à la liberté d’expression — il me semble utile de contrer à mon modeste niveau cette propagande haineuse en reprenant ici deux exemples du discours (sérieux pour l’un, humoristique pour l’autre) de ces persécutés. À chacun de juger leur caractère “haineux”…

“Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain”, dit-on depuis fort longtemps

Alain Soral en mai 2012 : Pourquoi Polanski va tourner une Affaire Dreyfus

[Note de l’administrateur de ce blog : le meilleur moyen de voir loin, c’est de s’en tenir aux déductions que permettent des lois universelles. Et même si celles de la sociologie n’ont pas le même degré de généralité que celles de la physique, elles sont quand même de bons guides.]


Il y a 7 ans, Alain Soral fait le lien entre la sortie de The Ghost Writer, un film politique subversif de Roman Polanski, et la réactivation des problèmes avec la justice américaine de cet amateur de jeunes filles. Mieux, en se basant sur une logique tribale, Soral explique le tournage d’un film sur l’affaire Dreyfus par un réalisateur désormais redevable…

Alain Soral – L’école à désapprendre (E&R)

[Note de l’administrateur de ce blog : au moment où Alain Soral se fait, une fois de plus, condamner par une “justice” instrumentalisée au service d’associations communautaires dévouées totalement au sionisme et porteuses d’une haine inextinguible envers tout ce qui incarne “l’esprit français”, il me paraît utile de diffuser ce court extrait où l’intellectuel non-conformiste et provocateur analyse assez bien la dérive, somme toute logique dans une perspective historique longue, de l’enseignement français.

Mes propres parents, nés dans les années 20 au sein de familles pauvres d’une France rurale profonde, et devenus enseignants par la grâce d’une instruction publique laïque, obligatoire et gratuite – parfois même rémunérée à l’école normale d’instituteurs – incarnaient assez bien encore les “hussards noirs de la République” dont il est question ici. Témoins d’une évolution technique fulgurante, et ainsi convaincus par l’idée de progrès, ayant eu eux-mêmes affaire aux “scories de l’obscurantisme traditionalo-catholique”, pour reprendre les termes de Soral – ma mère, ayant perdu la sienne très jeune par la faute d’un avortement “à l’ancienne” ayant dégénéré en septicémie, fut ainsi accusée de “n’avoir pas assez prié” par les femmes du village, et forcée de porter le deuil – ils se voyaient porteurs d’une émancipation par le savoir dont ils avaient eux-mêmes bénéficié.

Bien que conscients d’une évolution négative de l’institution enseignante vers la fin de leur carrière, ils auraient sans doute eu du mal à admettre que cette dégradation avait été planifiée : comme beaucoup de Français “ordinaires” – et contrairement aux psychopathes qui persécutent Alain Soral – ils ne voyaient pas le mal partout, et ne projetaient pas sur les autres une haine ou une cupidité qui leur étaient étrangères. Il leur aurait été encore plus inconcevable d’admettre que l’université, pour laquelle ils avaient un grand respect, puisse sanctionner ceux de ses membres œuvrant contre les nouveaux obscurantismes et pour l’émancipation intellectuelle du plus grand nombre, sous la pression de lobbies aussi étrangers à leurs valeurs que criminels. Mais il leur était possible de comprendre – pour ma mère en tout cas, à l’esprit très logique et mathématique – qu’aucun avion n’avait percuté le World Trade Center le 11 septembre 2001. Mon père, lui, ne connut pas ces événements.]


Continuer la lecture

Les 1001 vies d’Alain Soral – Partie 2 : le socialisme (E&R)

[Note de l’administrateur de ce blog : à l’attention de tous les petits-bourgeois pour qui Soral est un “idéologue antisémite d’extrême-droite”, un “gourou aux idées nauséabondes”, et qui n’ont pas encore remarqué que ceux qui promeuvent cette mauvaise blague sont tous des soutiens inconditionnels du pire régime d’extrême-droite existant sur Terre, colonialiste, raciste, suprémaciste et belliciste, ayant usurpé le nom d’Israël.]


Alain Soral ou l’anomalie Charlie (E&R)

[Note de l’administrateur de ce blog : il y a toujours des ignorants qui traitent Alain Soral d’antisémite (au sens raciste du terme), à moins que ce ne soient des menteurs. Et quand bien même le serait-il, on voit mal ce qui justifierait une telle urgence à le mettre derrière les barreaux en tordant la loi. À ceux-ci, je conseillerai deux choses :

– lire Comprendre l’Empire, lire De l’esprit des lois et tenter de comprendre le rapport entre les deux ouvrages et ce qu’ils ont de dérangeant pour les pouvoirs absolus de leurs époques respectives ;

– méditer les paroles du pasteur Martin Niemöller.

Si rien ne se passe, alors la médecine ne peut malheureusement rien pour eux.]


Lundi 15 avril 2019, dans Le Figaro, à quelques colonnes d’écart, on put lire deux histoires : celle d’Alain et celle d’Hugo, deux facétieux personnages qui mirent en ligne un montage humoristique dans l’esprit Charlie. L’un moquait l’exploitation mercantile de la souffrance des juifs, l’autre moquait une foule de musulmans. Chacune de ces parodies provoqua l’indignation de leurs cibles respectives, ce qui peut sembler bien légitime, mais le droit à l’humour définitivement acté par la jurisprudence Charlie devait venir trancher rapidement le débat. Et pourtant, que croyez-vous qu’il advînt ?

L’histoire a parfois de ces ironies qui inspirent. Que l’on pense que le même jour où brûlait une certaine idée de la liberté d’expression en France avec la condamnation à un an de prison ferme pour Alain Soral, une bonne partie de la cathédrale de Notre-Dame partait en cendres, obligeant – ironie dans l’ironie – le président Emmanuel Macron à différer l’allocution probablement la plus importante de son mandat…

Et ce même jour encore, dans la plupart des médias français, était relatée l’histoire d’un adolescent un peu simplet (mais qui perdit sa naïveté quasi instantanément), auteur d’un Tweet aussi bête que l’âge de son inventeur :

Continuer la lecture sur Égalité & Réconciliation →

1 2 3