La dure école du “non !” (Slobodan Despot)

[Note de l’administrateur de ce blog : Slobodan Despot est le fondateur de l’Antipresse et, originaire de Serbie, a bien connu les systèmes totalitaires. Il évoque dans cette vidéo Georges Bernanos, et notamment La France contre les robots, dont j’ai utilisé une citation dans cet article de physique.

Il nous montre ici que les événements en cours, loin d’être une surprise, sont la continuation logique d’une lente dérive, que des écrivains comme lui analysent avec infiniment plus de logique et de raison que les prétendus analystes politiques vivant en parasites du système.]


Le Coup de Gueule de Pierre Barnérias (HOLD-UP Média)

[Note de l’administrateur de ce blog : ceux qui traitent encore Pierre Barnérias de “complotiste” devraient se documenter s’ils ne veulent pas se ridiculiser. À un certain niveau, l’ignorance devient criminelle.]


Mike Yeadon sonne l’alerte du pass sanitaire
(Jeanne Traduction)

[Note de l’administrateur de ce blog : j’ai récemment traduit l’entretien téléphonique de Michael Yeadon, ancien vice-président de Pfizer et spécialiste des maladies respiratoires, avec Patrick Delaney de LifeSiteNews. Voici une version vidéo, doublée en français, d’un entretien très similaire où il reprend les mêmes idées. Il est toujours utile de pouvoir mettre un visage et une voix sur un discours qui dérange.]


L’Unité et la Guérison des USA (CosmiQ TV)

[Note de l’administrateur de ce blog : la tolérance et la bienveillance des “progressistes” illustrée en quelques minutes. Heureusement qu’ils sont là pour nous protéger des méchants “fascistes” !

Merci en particulier au Project Veritas qui démasque les dictateurs en puissance (voire en action) ; vous pourrez trouver d’autres vidéos (en anglais) sur leur site, dont la fameuse de Jack Dorsey (CEO de Twitter) piégé et annonçant le programme en toute ingénuité.]


Louis Fouché : Immunité artificielle ? Invitation à la prudence (RéinfoCovid)

[Note de l’administrateur de ce blog : documenté, mesuré et intelligemment mis en perspective, comme d’habitude avec Louis Fouché. Et avec toujours le fil rouge de la corruption systémique du milieu médical, et ses implications médiatico-politiques.

Les références bibliographiques peuvent être consultées sur la page correspondante de RéinfoCovid.]


Coup d’État mondial: la CIA démantelée (Radio-Québec)

[Note de l’administrateur de ce blog : une nouvelle révolution américaine est en route, qui aura des répercussions bien au-delà du territoire américain. On est très loin d’un conflit Républicains contre Démocrates, mais plutôt dans un conflit entre patriotes et traîtres à leur nation. Ou entre partisans de la liberté et promoteurs d’une dystopie totalitaire panoptique.

Pour ceux qui se demanderaient encore pourquoi ces révélations fracassantes ne sont pas faites dans les “grands” media, la réponse est tout simplement qu’ils font partie intégrante du problème. Comme le 11-Septembre l’a montré.

L’humiliation publique des dirigeants de Twitter et Facebook – ces versions “so cool” de la Stasi – a déjà commencé, voir par exemple cette vidéo (pour Jack Dorsey) ou encore celle-ci (pour Mark Zuckerberg).]


Robert F. Kennedy Jr. : message au monde pour la liberté et l’espoir – 24/10/2020

[Note de l’administrateur de ce blog : afin de comprendre un peu mieux ce qui se joue en ce moment, aussi bien aux USA avec l’élection présidentielle qu’en France, ou dans bien d’autres États du monde où le cartel des “big tech” règne et montre sa véritable nature en censurant à tout va, il est important de prendre du recul et de ne pas avoir peur de poser de bonnes questions, que ce soit sur le plan politique ou sanitaire. Robert Francis Kennedy Jr. le fait très bien et, ayant vu son père assassiné à 14 ans – dans des circonstances encore aujourd’hui très troubles – il vient d’une famille où être traité de “complotiste” fait sourire.

La version originale non sous-titrée de la vidéo se trouve ici. La traduction française comporte quelques petites boulettes, mais remercions tout de même son auteur d’avoir pris la peine de la faire.]


Dr Pascal Sacré : victime expiatoire ?

[Note de l’administrateur de ce blog : Le Dr Pascal Sacré, anesthésiste-réanimateur à Charleroi en Belgique, vient d’être licencié sans avoir commis la moindre faute professionnelle, simplement parce qu’il exprime des opinions critiques et sourcées sur la politique sanitaire actuelle. Des méthodes qui en rappellent d’autres.

Comme le dit le Dr Louis Fouché, il devrait être clair désormais, à tous ceux qui ont des yeux pour voir et des oreilles pour entendre, que “les gens qui nous dirigent, les gens qui sont aux manettes, […] en fait ils ne souhaitent pas soigner les gens, ce n’est pas vrai, ils ne souhaitent pas faire mieux, ils ne souhaitent pas faire une politique sanitaire intelligente. Ils souhaitent juste être dociles à ce qu’on leur dit, même s’ils ne savent même pas pourquoi. Et ils sont conduits par la peur, ils sont coonduits par une espèce de folie qui s’est emparée d’eux, et qui les emmène vers un déferlement totalitaire.”]


Le moment paranoïaque (le déferlement totalitaire) face à la dialectique du maître et de l’esclave (Ariane Bilheran)

[Note de l’administrateur de ce blog : le texte est long et sa lecture sera certainement inconfortable à ceux qui préfèrent se bercer d’illusions que regarder en face la réalité, ce qui devrait être la tâche de tout adulte, en particulier lorsqu’il a des enfants à éduquer. Mais les tyrans ne le deviennent que parce que les peuples y consentent : aucun n’a à lui tout seul les moyens physiques d’imposer son pouvoir.

Et pour ceux qui douteraient encore de la gravité et de l’absurdité de la situation, voir ici.]


Nota Bene : cette lettre peut être reproduite ou transférée partiellement ou en totalité, à l’oral ou à l’écrit, avec la mention de la source internet : http://www.arianebilheran.com/post/le-moment-paranoiaque-vs-deferlement-totalitaire-face-a-la-dialectique-du-maitre-et-de-l-esclave et de son auteur Ariane Bilheran, normalienne, psychologue, docteur en psychopathologie.

« Dans le monde réellement renversé, le vrai est un moment du faux. »

Guy Debord, La société du spectacle, 1967.

 

Introduction

Depuis le début de cette « pandémie », je n’avais écrit qu’un bref article sur « le totalitarisme sanitaire », ayant besoin moi-même d’y voir suffisamment clair avec du recul pour me prononcer. Néanmoins, nous pouvons reconnaître, à un niveau mondial, avec quelques nuances selon les pays, la griffe d’une contagion délirante paranoïaque qui chaque jour montre davantage son visage odieux.

J’ai raccourci cet article car il y a trop à dire, et je voudrais déjà qu’il paraisse rapidement.

Rappelons-nous que le délire paranoïaque fonctionne sur la persécution, l’interprétation et la tyrannie de l’idéal. La persécution est au cœur de ce qui est divulgué : l’autre est en puissance mon ennemi, car il est en puissance un malade qui va me contaminer. Cet ennemi peut être invisible, et même au sein de l’intime et de la famille. Cette persécution entraîne méfiance, peur et culpabilité (ceux qui dénoncent le bien-fondé de mesures dogmatiques totalement arbitraires et parfois confinant à l’absurde sont désignés comme coupables). L’interprétation est également au cœur du processus : selon l’interprétation de vos paroles, de vos actes, vous serez considéré comme un ennemi du système et censuré (la censure bat son plein sur les réseaux sociaux). Selon l’interprétation de symptômes (très généralistes au demeurant), vous serez classés dans les pestiférés qu’il ne faut pas fréquenter. L’idéal est celui de « sauver l’humanité de la maladie », quel qu’en soit le prix à payer :

  • Effondrement économique (perte de ressources, désespoir, insécurité…)

  • Famines (des millions de personnes pour l’Amérique du sud)

  • Clivages sociaux entraînant une dégradation majeure du climat social, de l’agressivité et de l’insécurité

  • Délaissement des plus vulnérables, voire leur euthanasie (personnes âgées)

  • Etc.

Et quels qu’en soient les moyens :

  • Mensonges

  • Techniques de propagande grossières et influenceurs de masse

  • Censures du peuple, de nombreux médecins et experts scientifiques

  • Violences policières

  • Enfermement généralisé et assignation à résidence (l’individu étant traité comme un criminel en puissance)

  • Chute libre des droits humains fondamentaux

  • Éradication de la conscience humaine, du consentement

  • Maltraitances sur les familles, et en particulier les enfants

  • Etc.

Malheureusement, ce n’est pas la première fois que nous aurions à affronter une tyrannie pseudo-scientifique, où nous est dictée une idéologie visant à modeler nos comportements, nos pensées, nos paroles et nos actes, nous encourageant à devenir délateurs de nos propres voisins et organisant le fichage et le traçage des individus (voir ce poste à la CPAM).

Continuer la lecture sur arianebilheran.com →

En France, une poignée d’individus face au totalitarisme pseudo sanitaire (Un peu d’air frais)

[Note de l’administrateur de ce blog : sombre, violent, à l’image des temps.]


“La bourgeoisie a dépouillé de leur auréole toutes les professions jusque-là réputées vénérables et vénérées. Du médecin, du juriste, du prêtre, du poète, du savant, elle a fait des travailleurs salariés.”

Manifeste du parti communiste, Karl Marx, Friedrich Engels

“Or aujourd’hui, les individus, c’est ce qui manque le plus. Le marxisme nous avait assez expliqué que l’homme n’est que le produit des conditions sociales dans lesquelles il vit, que sa conscience individuelle n’est qu’une illusion, sa liberté un leurre, etc. Eh bien, voilà, à force d’écrire des choses horribles, elles finissent par arriver !”

Dialogues sur l’achèvement des temps modernes, Jaime Semprun

 

La société du spectacle qui n’est que l’exercice du pouvoir par la pratique permanente du mensonge, aboutit inéluctablement à sa forme politique la plus adéquate : le totalitarisme.

La fausse pandémie du coronavirus est le moyen efficace et opportuniste de son instauration. Le virus existe et a tué mais ce fut le plus souvent dû à la volonté implacable de l’Etat moderne capitaliste mondialiste d’interdire les traitements existants. La mise en scène sordide des nécromanciens de l’Etat attisant la terreur avec le chiffrage quotidien des décès restera l’exemple le plus abominable de la pratique du mensonge politico-médiatique. Qu’il soit clair que nous ne nions pas l’existence du virus et son caractère agressif, que son origine soit naturelle ou due à une fabrication en laboratoire avec fuite accidentelle ou encore à des fins d’utilisation d’arme bactériologique. Mais l’escroquerie de la production falsifiée des chiffres des décès, le confinement autoritaire et le déni des traitements entre autres par la mise au ban de l’hydroxychloroquine, ont représenté les moyens sûrs de la production d’une terreur de masse justifiant la voie totalitaire.

Continuer la lecture sur Un peu d’air frais

Bonus : témoignage d’une mère d’élève de 6ème, France, 3 septembre 2020.

1 2