Pfizer, une entreprise qui vous veut du bien
(Idriss Aberkane)

[Note de l’administrateur de ce blog : au-delà du cas caricatural de Pfizer et de ses filliales, entreprise multi-milliardaire en amendes, une réflexion pédagogique sur la science, la connaissance, et le dévoiement de leurs institutions par des intérêts privés, reconnus à de nombreuses reprises coupables d’activités criminelles, celles-là même que les “fact-checkers” reprochent aux scientifiques indépendants.]


Catherine Austin Fitts : “Les passeports vaccinaux
sont la fin de la liberté humaine en Occident.”

Selon Wikipédia (version anglo-américaine), “Catherine Austin Fitts (née le 24 décembre 1950) est une banquière d’affaires américaine et une ancienne fonctionnaire qui a été directrice générale de Dillon, Read & Co. et, pendant la présidence de George H. W. Bush, secrétaire adjointe au logement et au développement urbain des États-Unis.”

Elle y est aussi présentée comme défendant des “théories du complot”… vous n’espériez quand même pas que Wikipédia vous guide objectivement pour comprendre dans quel monde nous vivons, j’espère ? Il est vain d’y chercher autre chose que le plus petit dénominateur commun de la connaissance.

Vu sa carrière passée1, Catherine Austin Fitts n’est donc pas à proprement parler une farfelue ni quelqu’un qui méconnaît le milieu bancaire, et ce qu’elle a dit aux Suisses sur la “crise COVID” dans une conférence de presse le 12 novembre dernier pourrait bien être, même si cela ne dure qu’à peine 5 minutes, plus important que tous les discours scientifiques sur la maladie, l’efficacité des “vaccins” ou leur dangerosité. Car une fois que l’on a compris cela, on peut travailler sereinement pour comprendre le reste, en voyant “derrière” ou “à travers” l’écran de fumée qui nous est présenté sous forme de lois contraignantes.

Continuer la lecture

Les non-vaccinés d’aujourd’hui sont-ils les Juifs allemands de 1933 ? (Xavier Bazin pour France Soir)

[Note de l’administrateur de ce blog : on trouvera évidemment des individus pour devenir hystériques rien qu’à l’énoncé de cette question.

Au nom de l’incommensurabilité du crime suprême dont il est inenvisageable d’oser penser qu’il constituerait peut-être une constante de l’histoire humaine, plutôt qu’une exception à jamais exceptionnelle.

Eh bien, qu’ils aillent se faire voir, dans un esprit de fraternité républicaine bien entendu. Et qu’ils s’informent, aussi.]


TRIBUNE — La nouvelle est tombée ce week-end. Voici ce que vient de faire la Lettonie, une démocratie de l’Union européenne :

On ne peut pas imaginer mesure plus « anti-démocratique ». Il n’y a évidemment aucune justification « sanitaire ». C’est de la discrimination politique pure et dure contre les non-vaccinés, sans la moindre raison valable.

Étonnamment, il n’y a eu aucune réaction de l’Union européenne, d’habitude si prompte à tancer les pays qui violent les droits fondamentaux. Alors, peut-être me direz-vous que la Lettonie est une démocratie « récente ». Mais regardez ce qui vient d’être décidé en Autriche :

Cela veut dire que les non-vaccinés n’auront plus le droit de sortir de chez eux, sauf pour travailler, faire du sport et faire leurs courses alimentaires (ils n’auront pas le droit d’acheter des cadeaux de Noël pour leurs enfants). C’est une privation de liberté inouïe à l’encontre d’une minorité de citoyens.

En Allemagne, on n’en est pas très loin. Car certaines régions allemandes ont déjà mis en place un passe vaccinal : les non-vaccinés n’ont plus du tout accès aux restaurants ni aux salles de sport – un test négatif ne suffit pas.

Et, que dire de ce qui se passe dans les « grandes démocraties historiques », anglo-saxonnes ?

Continuer la lecture sur France Soir →

Julie Ponesse, professeur d’éthique : la COVID révèle les dangers du conformisme, la banalité du mal, et la nécessité de l’héroïsme (novembre 2021)

[Note de l’administrateur de ce blog : Julie Ponesse a été virée par son université (l’Université Western Ontario, au Canada, où elle travaillait depuis 20 ans) le 7 septembre 2021, pour seulement avoir décidé de continuer à faire son travail, qui est d’enseigner l’éthique, et de donner l’exemple en refusant de se soumettre à cette obligation vaccinale anti-éthique.]


Les vaccins COVID résumés en 7 minutes
(Jeanne Traduction)

[Note de l’administrateur de ce blog : vous trouverez aussi sous la vidéo doublée en français la vidéo originale, et ici la transcription de la traduction fournies sur le compte Odysee de Jeanne Traduction. Le Dr Scott Youngblood témoignait ici le 3 novembre 2021 dans le compté de San Diego en Californie.

La présentation de la FDA dont il est fait mention – et plus précisément la page affichée, non pas une seconde comme affirmé ici à 4:50, mais un tiers de seconde – a déjà été signalée dans cet article ainsi qu’un lien pour la télécharger.]


Combien faut-il vacciner d’enfants pour empêcher
un seul décès COVID parmi les enfants de 5 à 11 ans
selon les données de l’autorisation d’utilisation d’urgence accordée à Pfizer ?

On pourra toujours discuter à l’infini de la valeur exacte de ce nombre, qui dépend de la qualité des données utilisées – or on sait maintenant que Pfizer n’est pas vraiment très net sur ce point. Mais l’essentiel n’est pas là : il est de savoir, via les retours sur les effets indésirables des vaccins, et le facteur – lui aussi sujet à discussion – de sous-déclaration de ces effets indésirables, si le remède est pire que le mal. Et la réponse est sans aucune ambiguïté possible : oui, vu que “sauver une vie” nécessite d’en sacrifier beaucoup d’autres, ce qui n’est pas une conception très standard de la médecine.

Je vous propose ci-dessous la traduction d’un article original paru le 1er novembre sur le compte substack de Toby Rogers, un Australien qui aime les chiffres et les statistiques, en particulier sur l’autisme, sujet de sa thèse de doctorat.

——— Début de la traduction ———

Le nombre de vaccinations nécessaires (NVN), l’outil standard dont Big Pharma, la FDA et le CDC ne veulent plus parler.

Une chose amusante est arrivée cet après-midi. Pas drôle comme quand on s’exclame “ha ha !“. Plutôt drôle comme dans, “ohhhhh c’est comme ça que la FDA truque le processus…“.

Je lisais le document des CDC intitulé “Guidance for Health Economics Studies Presented to the Advisory Committee on Immunization Practices (ACIP), 2019 Update” et je me suis rendu compte que l’analyse bénéfice-risque lamentable de la FDA en rapport avec la demande d’autorisation d’utilisation d’urgence (Emergency Use Authorization, EUA) de Pfizer pour le vaccin des enfants de 5 à 11 ans viole de nombreux principes du guide d’orientation des CDC. Ce document décrit 21 points que toute étude d’économie de la santé relative aux vaccins doit respecter, et l’analyse bénéfice-risque de la FDA en a violé au moins la moitié.

Aujourd’hui, je veux me concentrer sur un seul facteur : le nombre de vaccinations nécessaires (NVN). À quatre endroits différents, le document d’orientation des CDC mentionne l’importance de déterminer ce nombre de vaccinations nécessaires. Je ne me rappelais pas avoir vu un NVN dans le document sur l’analyse bénéfice-risque de la FDA. J’ai donc vérifié à nouveau cette analyse et, bien sûr, il n’y avait aucune mention d’un NVN.

Comme la FDA n’a pas fourni de NVN, je vais tenter de le faire ici.

Continuer la lecture

Petit rappel pédagogique

[Note de l’administrateur de ce blog : Internet a de la mémoire, et quand les “complotistes” d’hier se trouvent validés par les chercheurs d’aujourd’hui parlant au nom des organismes les plus officiels, ça vaut la peine de le souligner.]


novembre 2021 :

mars 2021 :

Et en complément :

Alexandre Boisson, ex-policier du GSPR : Covid-19,
manipulation des foules & résilience alimentaire (Nexus)

[Note de l’administrateur de ce blog : rien de tel qu’un ancien membre du Groupe de sécurité de la présidence de la République (2002-2011) pour observer les événements avec sang-froid et donner des pistes de compréhension et d’action à ceux qui sont englués entre l’inaction et la fuite (physique ou mentale).

On retiendra particulièrement à partir de 26 minutes les explications sur le rôle de l’amygdale dans la réaction au stress (et comment ne pas la laisser prendre le dessus sur le cortex pré-frontal, siège de la pensée rationnelle) et on méditera cette phrase pleine de sagesse (à 20:00) :

Dans une France corrompue, la vraie rébellion c’est de connaître la loi et d’exiger qu’elle soit appliquée.

La description de la vidéo sur YouTube comprend également des liens sur les associations dont parle Alexandre Boisson.]


Le totalitarisme de l’Union Européenne (et du covidisme) :
démonstration par l’absurde

[Note de l’administrateur de ce blog : vous trouverez ci-dessous une conférence de presse de  quatre parlementaires européens, du 21 octobre 2021, expliquant qu’ils sont empêchés de travailler sous prétexte de ne pas avoir de “passe sanitaire” (Green Certificate en globish), et même s’ils ont développé une immunité naturelle suite à l’infection.

Ceux qui n’ont pas encore compris la véritable nature de l’Union Européenne, dirigée par des lobbies et des personnes non-élues, ne la comprendront sans doute jamais, ou alors peut-être une fois qu’elle se sera définitivement écroulée, et encore…]


Source : chaîne YouTube de Cristian Terhes, député roumain au Parlement Européen, et orateur principal.

Comptes tweeter des parlementaires s’exprimant dans cette conférence de presse (de gauche à droite sur l’image)

Ivan Vilibor Sinčić (Croatie) : https://twitter.com/SincicMEP

Cristian Terhes (Roumanie) : https://twitter.com/CristianTerhes

Christine Anderson (Allemagne) : https://twitter.com/AndersonAfDMdEP

Francesca Donato (Italie) : https://twitter.com/ladyonorato

 

 

Covid : l’Allemagne a trouvé son Edward Snowden
(France Soir)

London School of Hygiene and Tropical Medicine

London School of Hygiene and Tropical Medicine

[Note de l’administrateur de ce blog : la Blitzkrieg covidienne a sidéré l’humanité, y compris la plupart des scientifiques, souvent naïfs et incapables d’envisager que leurs autorités aient des intentions criminelles, à plus forte raison préméditées de longue date.

Mais le traitement informatique des données, que certains tentent d’imposer pour tous les aspects de la vie sociale et pour le seul profit d’une caste dirigeante, permet aussi à ceux des analystes qui font passer la rigueur avant l’émotion de mettre en lumière l’organisation de cette plandémie, ou fausse pandémie délibérément organisée, et de prouver – à moins d’admettre que les voyages dans le futur sont possibles – que certains acteurs étaient parfaitement informés de cette “pandémie surprise” bien avant qu’elle n’advienne. Quelques figures de proue du covidisme s’étaient d’ailleurs imprudemment livrés à des prévisions publiques assez catégoriques, et ce dès janvier 2017. Le scenario était même devenu d’une précision chirurgicale juste avant la “pandémie”, lors d’une réunion publique le 29 octobre 2019.

“Il y a le temps médiatique, le temps de la science, et le temps de la justice.” Didier Raoult avait, sur ce plan comme sur beaucoup d’autres, encore raison.]


TRIBUNE – Le 22 septembre, Langemann Medien publiait sur sa chaîne YouTube un entretien – visionné à ce jour près de 500 000 fois – avec un jeune mathématicien et expert-informaticien dont on se souviendra peut-être comme l’Edward Snowden allemand. Nous l’appelerons “Eduard Schneeten” (pour des raisons évidentes, il souhaite rester anonyme).

Assisté de l’analyste politique Thomas Röper (Anti-Spiegel.de, Apolut.net), Eduard Schneeten a passé au crible depuis six mois plusieurs millions de documents grâce à des logiciels spécialisés. Cela a permis de mettre à jour le modus operandi des pilotes de la manœuvre dite “anticovid”, de démontrer qu’il s’agit d’un réseau tissé très étroit et chargé d’une mission précise : obliger par tous les moyens la population mondiale à se soumettre au dictat d’intérêts privés sous prétexte de “santé publique”.

Ces réseaux sont désormais parfaitement identifiés grâce aux deux analystes.

La vidéo de Langemann Medien présente en langue anglaise un premier document (169 pages) d’une série à paraître d’ici deux mois environ sous forme de livre, la présentation actuelle sous forme de tableaux Excel et graphiques étant de consultation peu aisée par des non-spécialistes.

Continuer la lecture sur France Soir →

1 2 3 33