Focus n°4 avec le Dr Gérard Guillaume :
On a tout faux depuis le début ! (HOLD-UP Média)

[Note de l’administrateur de ce blog : la limpidité des raisons (à partir de 6:15) pour lesquelles il est impossible à certains d’admettre qu’il existe des traitements contre la COVID-19 est telle, qu’on se demande pourquoi il reste encore des gens pour ne pas les voir.]


Géopolitique, Argent et Hydroxychloroquine (UPR)

[Note de l’administrateur de ce blog : en attendant le dénouement des événements complexes qui agitent les États-Unis, on peut réfléchir sur un phénomène bizarre.

La façon de traiter médicalement l’épidémie de COVID-19 suit assez fidèlement une délimitation géopolitique reflétant l’influence des USA. Étonnant, non ? Presque autant que la longueur modeste de cette vidéo par rapport à celles que nous propose habituellement François Asselineau.]


Le travail de terrain plus utile que le travail de bureau
(IHU Méditerranée-Infection)

[Note de l’administrateur de ce blog : les scientifiques intègres sont toujours humbles, non face aux puissants ou aux médaillés de toute nature (cette “humilité”-là est en réalité une forme de lâcheté) mais face aux données. Didier Raoult ne fait pas exception à la règle, tout en ayant un vrai sens de la formule pédagogique, comme lorsqu’il déclare : “l’idée qu’il peut y avoir une courbe par pays c’est encore une idée d’andouille, c’est une idée politique”.

En complément à ses conclusions, on peut également réécouter à la suite de cette vidéo le professeur Even parler, en 2012, de l’industrie pharmaceutique, ou relire l’article sur l’unité COMETE des marins-pompiers marseillais dont le professeur Raoult vante ici les travaux.]


Continuer la lecture

L’arnaque The Lancet et la réponse du gouvernement… (Paul Cohen)

[Note de l’administrateur de ce blog : nous avons donc en France un premier ministre qui n’est au courant de rien. Enfin c’est ce qu’il dit.]


Didier Raoult va porter plainte pour mise en danger de la vie d’autrui contre l’ANSM (TV Libertés)

[Note de l’administrateur de ce blog : tant qu’il reste en France un semblant de justice, profitons-en. Les pourris paieront, un jour ou l’autre, mais le plus tôt sera le mieux pour la santé de tous.]


Décision de l’ANSM sur l’hydroxychloroquine :
ce que nous en pensons, ce que nous allons faire
(IHU Méditerranée Infection)

[Note de l’administrateur de ce blog : la France est-elle passée sous la coupe d’une mafia criminelle ?

On écoutera avec attention comment Dominique Martin, directeur général de l’ANSM, justifie devant le sénat le 22 octobre 2020 l’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) accordée au Remdesivir sur la base d’une étude… qui ne montre pas d’effet sur la mortalité, et comment Bruno Lima, membre du fameux conseil “scientifique”, pédalait dans la choucroute pour justifier l’utilisation du même médicament le 10 septembre 2020, toujours devant le sénat.]


Hydroxychloroquine et COVID-19 : efficace seulement à Marseille ? (IHU Méditerranée Infection)

[Note de l’administrateur de ce blog : pour aller un peu plus loin que le témoignage d’un journaliste, une analyse rationnelle des différences de conclusions entre diverses études. Où l’on retrouve encore, entre autres causes, le paradoxe de Simpson, bien pratique pour faire dire aux données le contraire de ce qu’elles disent, et dont il avait déjà été question ici.]


Coronavirus : un journaliste raconte son traitement
à l’hydroxychloroquine (France Bleu Provence)

Paul Molga avec le traitement préconisé <br>par le Professeur Didier Raoult. - Paul Molga

Paul Molga avec le traitement préconisé
par le Professeur Didier Raoult. – Paul Molga

[Note de l’administrateur de ce blog : la vérité finit toujours par émerger, tôt ou tard, même si elle prend l’escalier quand le mensonge prend l’ascenseur. Et il faut ensuite mettre les menteurs devant leurs responsabilités.]


Paul Molga, journaliste pour Les Echos à Marseille, a été testé positif à la Covid-19 il y a 10 jours. Souffrant de violents symptômes, il a décidé de suivre le traitement controversé préconisé par le Professeur Raoult. Il raconte la maladie et les effets du traitement, presque immédiats.

C’est le 13 septembre que Paul Molga, journaliste pour Les Echos à Marseille, a ressenti les premiers symptômes de la Covid-19 : “Grosse fatigue, mal de tête, violentes courbatures, frissons. C’est quelque chose de nouveau dans l’organisme, ce n’est pas vraiment une grippe, c’est plus violent que ça. On se sent habité, par des êtres, des virus qui sont inconnus du corps.” Très vite, Paul se rend à l’IHU Méditerranée Infection pour faire le test. Le diagnostic tombe et après une batterie d’examens, les médecins lui proposent de suivre le traitement du Professeur Didier Raoult.

Le mercredi 16 septembre, médicaments sur la table, Paul peut commencer le traitement : azythromycine une fois par jour pendant cinq jours, hydroxychloroquine trois fois par jour associée à du zinc. Et les effets sont très rapides.

Continuer la lecture sur France Bleu →

Chloroquine, l’incroyable fraude (BFMTV)

[Note de l’administrateur de ce blog : on attend toujours le mea culpa d’Olivier Véran qui s’était basé sur ces “études scientifiques” pour interdire la prescription l’hydroxychloroquine… et celui à venir de BFMTV qui conclut ce reportage par une phrase prouvant que la leçon n’a toujours pas été retenue !

Ce vaste scandale aura quand même au moins un effet positif : prouver qu’en sciences la réputation d’un journal ne constitue pas une garantie pour la validité d’une démonstration.]


L’incroyable REFUS DE SOIGNER le coronavirus
(pas vu à la télé !) — Florian Philippot

[Note de l’administrateur de ce  blog : très bonne synthèse de Florian Philippot sur la corruption du système de santé par les grands groupes pharmaceutiques, et en particulier dans le cas de la Covid-19, par Gilead, dont les premiers actionnaires sont des fonds d’investissement peu connus pour leur philanthropie ou leur humanisme désintéressé.

Tout usage normal de la raison doit conduire au même alarmant constat : nos “instances de santé” sont devenues des instances de mort en faisant passer l’intérêt financier de quelques-uns devant l’intérêt général de la population. Organisation Mondiale de la Santé comprise.]


1 2 3 4