Le masque de la déraison (Jean Pélissier)

[Note de l’administrateur de ce blog : une autre façon de considérer l’aspect déraisonnable de cette histoire de masques est de se rappeler qu’avant d’être obligatoires — alors que l’épidémie est passée en France — ils furent, nous affirmait-on, inutiles, à un moment où l’épidémie était en pleine croissance.

(article publié le 6 juin)]


par Jean Pélissier, Praticien et formateur en Médecine Traditionnelle Chinoise

Un postier qui ne sonne pas à ma porte. Obligé d’aller chercher un colis à la poste. Sur les lieux, parcours du combattant fléché. Ligne peinturée sur le sol. Un parcours pour l’aller, l’autre pour le retour. Heureusement je suis seul. J’arrive devant une fenêtre ouverte. A l’intérieur, dans la salle, quatre postières assises attendent le chaland, deux les pieds sur une table.

Toutes portent le masque.

Je montre mon sésame pour récupérer le colis et ma pièce d’identité… à distance. Faut avoir de bons yeux, je suis à trois mètres ! J’ai la sensation d’être un pestiféré, dans un monde surréaliste. On me pose le colis sur le rebord de la fenêtre. Elle s’éloigne. Je peux le prendre, presque comme un voleur. J’ai l’impression d’être dans un autre monde.
En deux mois et demi, tout a basculé.
Les gens n’ont plus peur, ils incarnent la PEUR, ils sont devenus la Peur ! Je repars.

Oui, mais je suis un soignant.

Quand je vois quelqu’un qui va se faire du mal « à l’insu de son plein gré », je ne peux rester sans rien faire. Question d’éthique. L’art de soigner ne s’arrête pas dans un cabinet.

Continuer la lecture sur le blog À la Palmeraie

Sa liberté de soigner (Ingrid Courrèges)

[Note de l’administrateur de ce blog : une résistance tout en finesse au mensonge ambiant, à la française.]


Macron in the Sky with Diamonds (Les Goguettes)

[Note de l’administrateur de ce blog : l’information étant une chose sérieuse, les deux sources d’inspiration du groupe Les Goguettes sont rappelées en dessous de leur production originale.]


La promotion par l’incompétence : la kakistocratie
(Isabelle Barth – Xerfi Canal)

[Note de l’administrateur de ce blog : tout rapprochement avec une expérience vécue ne serait que délire complotiste de cerveau malade. Et merci à mes informateurs pour cette vidéo pédagogique.

Des indices de kakistocratie sur ce blog ? À vous de voir…]


Marcel s’occupe de Bill Gates et de l’OMS (Marcel D.)

[Note de l’administrateur de ce blog : c’est propre, net et sans bavure. Cette vidéo vient en complément — dans un autre style, mais toujours avec le même sérieux sur le fond — de l’article “Nous avons (encore) le choix : néo-féodalisme ou démocratie constitutionnelle ?” publié récemment.]


Greta Thunberg, «spécialiste des maladies infectieuses»
sur CNN, la toile laissée bouche bée (Sputnik)

[Note de l’administrateur de ce blog : au moins maintenant c’est clair ! Les limites du ridicule avaient déjà été repoussées très loin par la promotion de la tête à claques à couettes Greta comme experte du climat, voilà maintenant que la fée Carabosse lui fait don d’une expertise supplémentaire, devant laquelle le classement d’expertscape ne peut que s’incliner : Sainte Greta nous éclaire aussi sur le corona. On peut remercier CNN pour cette initiative de salut public ; grâce à elle, les derniers endormis au fond se sont réveillés en sursaut en criant “P….n ! Ils nous prennent vraiment pour des c..s !”.

Oui, le monde d’avant est bien mort, celui où une majorité de naïfs accordait encore une confiance relative aux media de grand chemin. Désormais, on ne pourra montrer publiquement une telle faiblesse sans risquer d’être catalogué parmi les semi-débiles. Encore un petit effort, et CNN (ou ses équivalents) nous convaincront qu’il est tout aussi déraisonnable de faire confiance aux grand media pour admettre qu’un avion de ligne peut découper proprement la façade d’un gratte-ciel.]


Greta Thunberg, jeune militante écologiste, a été invitée comme experte à une émission de débat en public organisé par la chaîne CNN sur le coronavirus. L’invitation n’a pas tardé à enflammer l’opinion publique aux États-Unis.

La jeune lycéenne suédoise a décidément plusieurs cordes à son arc. Après être devenue l’une des leaders d’opinion mondiales sur les questions climatiques, Greta Thunberg se retrouve désormais invitée à une émission de débat en public organisée par la chaîne CNN, au milieu d’un panel d’experts… du coronavirus.

L’émission, baptisée « Coronavirus : faits et peurs », diffusée ce jeudi 14 mai, qui comporte des journalistes et des experts médicaux, n’a pas manqué de faire réagir les sphères politico-médiatiques outre-Atlantique. Souvent en proie à la controverse du fait de son jeune âge (17 ans), la jeune fille n’a, encore une fois, pas échappé au torrent médiatique.

Continuer la lecture sur Sputnik →

1 2 3 21