Que cherche à faire notre Néron national en montant les vaccinés contre les non-vaccinés ? (Mondialisation.ca)

[Note de l’administrateur de ce blog : les tyrans finissent mal, en général. Reste à savoir quand, pour celui qui nous concerne.

Une chose est sûre : comme le suggère Dominique Muselet (qui est une femme), c’est bien par un saut qualitatif de conscience collective que le peuple s’en sortira, car ce saut lui permettra de s’affranchir des armes médiatiques de distraction massive de la caste dominante, qui n’utilise plus la force brute que quand elle n’a pas d’autre solution. Et même l’utilisation de cette force brute dépend d’êtres humains, qui ont une conscience et un libre-arbitre.

Comme l’avait déjà perçu Aldous Huxley (et avant lui Étienne de La Boétie), “La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader. Un système d’esclavage où, grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude.”]


par Dominique Muselet.

C’est au moment de l’incendie de la cathédrale Notre Dame que je me suis dit que le tyran de l’histoire auquel Macron ressemblait le plus était Néron, un mélange de bouffon et de pervers narcissique mégalomane. J’imagine très bien Macron jouant de la lyre et chantant sur le toit de l’Élysée entouré des bloggeurs  Mcfly et Carlito et des danseurs de la communauté LGBT, à côté de l’hélicoptère prêt à l’emmener en Arabie Saoudite, le paradis des dictateurs, si les choses se gâtent, pendant que Notre-Dame brûle. Je parie que je ne suis pas la seule, et d’ailleurs je serais curieuse de connaître le nombre d’incidences sur Internet où les termes pyromane, incendiaire, enflammer, etc. sont associés à Macron.

Au pouvoir par effraction

Comme Macron, Néron est arrivé au pouvoir par  « effraction ». Sa mère, Agrippine, a d’abord réussi à évincer Britannicus, le légitime héritier du titre d’empereur, exactement comme la Caste a réussi à éliminer Fillon avec la complicité de procureurs et de juges corrompus. Puis Agrippine a fait assassiner son mari, l’empereur Claude. La Caste n’a pas eu besoin d’assassiner Hollande, il s’en est chargé tout seul !

Néron et Macron sont montés très jeune sur le trône. Aussitôt en place, ils se sont débarrassés de leur dernier challenger, Néron de Britannicus, et Macron de Mélenchon.

Lassés de par la gente féminine, Néron a fini par faire assassiner sa mère, tandis que Macron épousait symboliquement la sienne. Autres temps, autre mœurs.

Aujourd’hui, la Caste politico-financière qui détient tous les pouvoirs dans presque tous les pays du monde, n’a plus besoin de répandre le sang pour s’imposer. Elle préfère la manipulation (ingénierie sociale, nudging, stratégie du choc, division, etc.), la propagande, le mensonge et la délation, la corruption, les alliances entre milliardaires, politiciens et crime organisé, l’instrumentalisation des institutions et de l’appareil d’État, ainsi que la surveillance, le chantage, l’intimidation, la répression tous azimut des simples citoyens, tandis que les délinquants ne sont pas inquiétés. Ce sont des méthodes que les progrès technologiques et la puissance des médias ont rendues beaucoup plus efficaces et maniables que la violence physique, même si les puissants ne reculent pas devant l’assassinat (souvent déguisé en suicide) quand cela les arrange.

Continuer la lecture sur Mondialisation.ca →

Bonus : détournement de propagande.

Extension du passe sanitaire : les 10 points d’alerte de la Défenseure des droits

[Note de l’administrateur de ce blog : dans sa fuite en avant totalitaire, tout pouvoir abusif finit par se prendre les pieds dans le tapis et par entrer en conflit avec sa propre administration (ici les services de Claire Hédon).

Il ne s’agit évidemment pas de relâcher la garde et de crier victoire, mais on peut tout de même penser que tout cela finira en vaste pantalonnade. Le gouvernement jupitérien est-il au courant des articles 225-1 à 225-4 du Code Pénal ? ]


L’évolution rapide de l’épidémie de Covid-19, portée par le variant Delta, a conduit le gouvernement à présenter hier soir en Conseil des ministres un projet de loi relatif à « la gestion de la crise sanitaire ». Ce texte proposant des transformations profondes pour l’exercice de droits et libertés qui sont au fondement de notre pacte social et républicain, la Défenseure des droits, malgré des délais extrêmement contraints pour l’examiner, a souhaité rendre public un avis au Parlement ce jour.

Tout en reconnaissant l’importance de la vaccination dans la lutte contre la pandémie, la Défenseure des droits s’interroge tant sur la méthode que sur la proportionnalité de la plupart des dispositions et restrictions présentes dans le texte.

  1. La nécessité d’un débat démocratique

Par un avis n° 20-10 du 3 décembre 2020 rendu dans le cadre de la prorogation de l’état d’urgence sanitaire, la Défenseure des droits a appelé de ses vœux l’organisation d’un débat démocratique public de fond. Elle ne peut aujourd’hui que renouveler cette demande et regretter vivement le choix d’une procédure accélérée compte-tenu de l’ampleur des atteintes aux droits et libertés fondamentales prévues par ce projet de loi ainsi que du caractère inédit de certaines dispositions qu’il comporte.

Continuer la lecture sur defenseurdesdroits.fr →

Une transfuge nord-coréenne descend en flammes la culture “woke” des universités américaines

Cet article paru le 14 juin 2021 dans le New York Post sur la base d’interviews de Fox News a d’abord été traduit par La lettre patriote, mais assez mal et sans que la source originale soit donnée. J’ai donc décidé de faire un petit effort supplémentaire pour le restituer de manière plus satisfaisante, et permettre aux lecteurs anglophones de profiter de deux vidéos d’interviews de l’intéressée (ici son site officiel), au cas où certains estimeraient qu’il s’agit d’un bidonnage. Eh non ! Il est tout à fait possible d’avoir fui la Corée du Nord au péril de sa vie et de se rendre compte, après avoir été confronté(e) au lavage de cerveau du politiquement correct et de la “cancel culture” américaine, qu’il ne sert à rien d’avoir accès à (presque) toutes les informations via des connexions internet si l’organe situé entre les deux oreilles n’est plus capable de pensée critique. Les esclaves parfaits sont déjà là.

Continuer la lecture

Le Coup de Gueule de Pierre Barnérias (HOLD-UP Média)

[Note de l’administrateur de ce blog : ceux qui traitent encore Pierre Barnérias de “complotiste” devraient se documenter s’ils ne veulent pas se ridiculiser. À un certain niveau, l’ignorance devient criminelle.]


Au sommet du pouvoir de Davos, ce ne serait pas l’auteur de The Great Reset « qui a la clé du coffre » (Sputnik France)

[Note de l’administrateur de ce blog : ignorer le rôle de Klaus Schwab dans la “crise sanitaire” actuelle serait très déraisonnable, surtout après le tweet menaçant – rapidement effacé mais évidemment archivé – du Forum Économique Mondial de Davos sur la vaccination.]


Mike Yeadon sonne l’alerte du pass sanitaire
(Jeanne Traduction)

[Note de l’administrateur de ce blog : j’ai récemment traduit l’entretien téléphonique de Michael Yeadon, ancien vice-président de Pfizer et spécialiste des maladies respiratoires, avec Patrick Delaney de LifeSiteNews. Voici une version vidéo, doublée en français, d’un entretien très similaire où il reprend les mêmes idées. Il est toujours utile de pouvoir mettre un visage et une voix sur un discours qui dérange.]


L’Unité et la Guérison des USA (CosmiQ TV)

[Note de l’administrateur de ce blog : la tolérance et la bienveillance des “progressistes” illustrée en quelques minutes. Heureusement qu’ils sont là pour nous protéger des méchants “fascistes” !

Merci en particulier au Project Veritas qui démasque les dictateurs en puissance (voire en action) ; vous pourrez trouver d’autres vidéos (en anglais) sur leur site, dont la fameuse de Jack Dorsey (CEO de Twitter) piégé et annonçant le programme en toute ingénuité.]


“@POTUS n’a pas tweeté.”

POTUS (President Of The United States) est l’acronyme désignant le président des États-Unis d’Amérique en fonction, tout comme FLOTUS (First Lady Of The United States) est celui de la “première dame”. Tout le monde l’avait remarqué, Donald Trump n’est pas très apprécié de Twitter ni de Facebook, deux entreprises très cool qui tout en prétendant permettre à chacun d’être relié aux autres de façon neutre, ont en réalité un agenda politique très précis et censurent, de façon visible ou invisible, toute pensée déviante par rapport à cet agenda.

Ces dernières 24 heures, la censure vient de passer à la vitesse supérieure, une véritable folie de la purge s’étant emparée des “big tech”. Ainsi non seulement le compte twitter de Donald Trump (@realDonaldTrump) a été suspendu1, ainsi que ceux de très nombreuses personnes publiques le soutenant : le général Flynn (@GenFlynn), l’avocate Sydney Powell (@SidneyPowell1), l’avocat Lin Wood (@LLinWood), l’activiste pro-Trump Ron (@CodeMonkeyZ)… mais même le compte twitter officiel du Président des États-Unis en exercice, President Trump (@POTUS) a été purgé et fait apparaître la mention – assez comique, vu le personnage :

@POTUS n’a pas tweeté.

Quand il le fera, ses Tweets apparaîtront ici.

À ce niveau-là de censure grossière, sur un compte de 33,4 millions d’abonnés – qui se sont donc, selon twitter, tous abonnés dans l’espoir que le Président des États-Unis daigne un jour leur envoyer un message – on hésite entre le fou-rire et la colère. Mais rions plutôt, et comprenons que c’est le début de la fin – une fin déjà bien entamée – pour la dictature souriante mais féroce des “réseaux sociaux” et le début d’un éveil de l’humanité entière au problème de leur quasi-monopole, un problème jusque-là dénoncé surtout par les “complotistes”, selon le point de vue des mass media et des gardiens des réseaux sociaux.

Continuer la lecture

1 2 3 7