Septembre 2001 aux États-Unis :
quelle fut l’origine des évènements ? (Christian Darlot)

Par Christian Darlot − Le 18 août 2021

L’attentat du 11 septembre 2001 aux États-Unis fut à l’origine de vingt années de guerres et de tensions internationales. La dynamique politique ainsi déclenchée s’est développée jusqu’à mettre la paix du monde en péril, tandis que la répression du terrorisme était prétexte à restreindre les libertés publiques. Les circonstances de cet attentat éclairent son origine.

Viendra un temps auquel la postérité s’étonnera que nous ayons méconnu de telles évidences. Sénèque

La crédulité des dupes est un fonds inépuisable pour l’ingéniosité des coquins. Edmund Burke

La réalité a cet avantage sur la fiction qu’elle n’a pas besoin d’être vraisemblable. Mark Twain

Seuls les plus petits secrets ont besoin d’être protégés. Les plus grands sont gardés par l’incrédulité publique. Marshall McLuhan.

Le bobard dément prépare le bombardement. Ephraïm Camember, 29 juillet 1881.

 

Un précédent article a montré que la version officielle de la destruction des tours de Manhattan, en septembre 2001, est incompatible avec les lois de la Physique, mais qu’une analyse simple, fondée sur les principes de la Physique, permet d’identifier le procédé de destruction : des explosions nucléaires souterraines. Ce procédé est inaccessible à un groupe terroriste, et son emploi nécessita des complicités dans l’appareil d’État et les médias.

Comment ces évènements furent-ils possibles ?

1 Circonstances

Les faits physiques ont été analysés précédemment, mais bien d’autres faits sont étonnants :

1.1 Coïncidences à Manhattan

  • La famille Bush participait à la gestion du World Trade Center : un frère de G.W. Bush, Marvin Bush, et son cousin Wirt Walker III dirigeaient la société de maintenance. Un frère de Cheney dirigeait la société de sécurité. Or le dimanche précédent, l’activité fut arrêtée dans les tours et le système de sécurité fut débranché pour des travaux.
  • Au matin du 11 septembre, des dirigeants et des cadres de sociétés ayant leurs bureaux dans les tours participèrent à un « petit déjeuner de charité » sur une base militaire. Plusieurs sociétés envoyèrent à leur personnel des courriels enjoignant de ne pas venir ce jour-là, ou de quitter les tours au plus vite.
  • Le spéculateur immobilier Larry Silverstein fut extrêmement chanceux. Il ne vint pas à son bureau ce matin-là, tandis que ses enfants arrivèrent en retard. Déjà propriétaire du bâtiment n°7, il avait acquis six semaines auparavant, pour 14 millions de dollars, ces immeubles déficitaires, dont le coût de désamiantage était estimé à un milliard de dollar, et les avait assurés séparément contre des attentats, chacun pour une valeur de 3,2 milliards de dollars1. En compensation de deux attentats, les compagnies d’assurance des immeubles et de navigation aérienne lui payèrent 4,577 milliards de dollars pour les tours jumelles et 861 millions pour le bâtiment 7. Total : 5,4 milliards. Certaines gens sont des génies de la finance.

Continuer la lecture sur le saker francophone →

Septembre 2001 aux États-Unis :
analyse physique des événements

Par François Roby et Christian Darlot

Le 12 août 2021

La version officielle de la destruction des tours de Manhattan, en septembre 2001, est incompatible avec les lois de la Physique. Mais les principes fondamentaux de la Physique permettent, par une analyse simple, d’identifier le procédé de destruction.

Quoiqu’il puisse paraître déjà ancien tant les catastrophes se sont enchaînées depuis, l’attentat du 11 septembre 2001 à Manhattan et au Pentagone reste l’un des plus importants événements récents, puisqu’il est à l’origine de 20 années de guerre au Proche-Orient. Comprendre les causes de cet attentat est donc capital pour anticiper l’évolution des relations internationales. Or le rapport officiel, publié par les pouvoirs publics étasuniens, présente tant de lacunes et d’impossibilités qu’il ne peut être considéré comme véridique1. Mais le choc d’un avion contre une tour, et l’effondrement d’une tour, sont déterminés par les lois de la Physique. Ces faits peuvent donc être étudiés selon une méthode sûre : l’analyse physique des observations. L’objectivité de principe d’une telle analyse n’empêche pas la compassion envers les victimes, mais au contraire peut permettre d’élucider les causes de leur mort, innocenter des innocents, identifier les coupables et les empêcher de récidiver.

Note du Saker Francophone

On publie 2 articles ce jour pour témoigner du 20ème anniversaire de ce tragique événement. On laisse aux 2 auteurs leurs choix éditoriaux. En l’absence de collaboration réelle de l’État américain, la réalité complète restera probablement dans l’ombre comme l’affaire Kennedy. On a aussi publié un livre sur le volet Pentagone avec des arguments différents qui ne s’excluent pas forcément.

En ces jours de débâcle en Afghanistan et d’effondrement du Système occidentaliste, ces travaux restent pertinents pour continuer à mettre la pression sur ceux qui ont organisé ce coup car tous ne sont pas encore morts comme Rumsfeld mais ce sont les conséquences de ce point de départ jusqu’à l’opération Covid qui restent notre principale préoccupation.

 

Sources :

Outre le rapport officiel aussi lacunaire que volumineux, une recherche sur Internet permet de trouver foison de documents, de photos et de vidéos des événements à New York. Au contraire, très peu de documents sont accessibles sur l’incident du Pentagone à Washington, et presque pas sur l’écrasement d’un avion en Pennsylvanie. Des associations d’architectes et d’ingénieurs, comme Architects and Engineers for 9/11 Truth, ou de pilotes d’avion comme Pilots for 9/11 Truth, ont publié des discussions techniques de ces événements.

Selon un principe fondamental des débats intellectuels, la charge de la preuve incombe à qui affirme. La première étape de la recherche de la vérité est donc d’examiner la compatibilité de la version officielle avec les conditions physiques des événements.

Continuer la lecture sur le saker francophone →

L’affaire Wakefield : où est la vraie fraude ?
(Massimo Mazzucco)

[Note de l’administrateur de ce blog : vous n’avez pas été suffisamment dégoûté par le lynchage médiatique de Thierry Casasnovas détaillé par François Belliot ? Vous avez déjà entendu parler du Dr Wakefield, l’auteur principal de l’étude rétractée par le Lancet qui avait tenté de faire croire à un lien entre vaccination ROR (rougeole-oreillons-rubéole) et autisme en manipulant des données ? Voire de s’enrichir personnellement grâce à un brevet sur un vaccin concurrent ?

Dans ce cas cette vidéo d’une demi-heure est faite pour vous. Quand on pense avoir atteint le fond de l’ignominie, on se rend compte qu’il y a encore des réserves. Le virus le plus dangereux, c’est le mensonge.

La publication de 1998 ayant fait scandale peut encore être téléchargée sur le site du Lancet, ou encore ici pour une lecture plus facile sans le gribouillage rouge.]


Le lynchage républicain de Thierry Casasnovas
(François Belliot)

[Note de l’administrateur de ce blog : écartons-nous un instant de la terreur covidienne… pour mieux y revenir. La terreur ne fonctionne en effet que lorsque les terrorisés croient le discours des terroristes. Qu’ils adhèrent au récit de la nouvelle peste noire, invincible sauf par le vaccin universel, et à la diffamation en bande organisée dirigée contre tous ceux qui le remettent en cause en plaçant le serment d’Hippocrate (pour les médecins) ou tout simplement l’honnêteté intellectuelle (pour les autres) au-dessus de leurs perspectives de carrière ou de gains financiers.

Ici François Belliot réalise un article très détaillé (donc long…) sur le cas Thierry Casasnovas, attaqué en meute par un “gang d’escrocs intellectuels” parmi lesquels nombre de “journalistes”, mais pas seulement. Le cas de la Miviludes, une officine publique – c’est-à-dire payée par les contribuables – de police politique se cachant derrière la lutte anti-sectes, comme la Licra ou le CRIF cachent leur allégeance à l’ultra-racisme israélien derrière la lutte contre le racisme, est ici détaillé, et plus encore dans cet autre article plus récent que je vous recommande également.

Beaucoup de gens hésitent encore à regarder la réalité en face parce qu’elle ébranle tellement leur cadre de pensée qu’ils ont l’impression, comme les Gaulois d’Astérix, que le ciel va leur tomber sur la tête. Qu’ils se rassurent : ce qui va leur tomber dessus, c’est juste le décor branlant et moisi d’un monde de manipulations et de mensonges servant à réserver à quelques-uns ce qui doit appartenir à tous ; une sorte d’Ancien Régime républicain qui s’accroche encore à l’illusion de sa puissance.

Je connais bien Thierry Casasnovas pour avoir suivi en 2018 un de ses stages à Miramont de Guyenne. Si ce bavard invétéré peut parfois dire des bêtises à force de parler – comme tout le monde – c’est aujourd’hui (je ne me prononcerai pas pour ses premières vidéos, je ne suis pas un Casanovavore) quelqu’un qui a une connaissance profonde de la physiologie humaine et qui base toujours ses cours, contrairement à ce que certains “journalistes” racontent, sur de solides publications scientifiques (qui sont parfois en déphasage avec ce que les media de masse présentent de la science, car ceux-ci sont généralement en retard).

C’est aussi l’anti-gourou par excellence, qui répète inlassablement de ne pas le croire sur parole mais d’expérimenter soi-même ses conseils, avec toujours le leitmotiv : “ça dépend !” (de vous, chaque corps humain étant différent). Et les résultats sont là, pour ceux qui savent faire la différence entre une paille et une poutre.

J’ai déjà signalé sur ce blog le témoignage de Constance dont parle François Belliot, qui devrait achever de convaincre les incrédules que oui, hélas, le monde des media de grand chemin est profondément pourri. Et qu’il faut par conséquent s’en libérer.]


Dans le cadre de la parution de mon ouvrage Le massacre de Charlie Hebdo : l’enquête impossible, aux éditions Le Retour aux Sources, je publie une série d’articles et études abordant le sujet de près ou de loin, que je n’ai pas jugé indispensable d’intégrer à un ensemble qui le temps passant et le travail avançant a pris des proportions que je n’imaginais pas au départ (360 pages). Dans ce second addendum, je reviens sur « le lynchage républicain de Thierry Casasnovas », chef de l’entreprise RGNR et très influent youtubeur dans le domaine de la santé et du bien-être. Je me suis intéressé à ce personnage, son parcours, et les persécutions multiples et croissantes dont il est la cible depuis le début de la grande réinitialisation, en me rendant compte que le conseil d’orientation de la principale instance servant de caution à son lynchage, la Miviludes, était présidée par l’ancien député George Fenech, qui fut le président de la commission d’enquête parlementaire sur les attentats de 2015, vaste opération d’enfumage à laquelle toute la troisième partie de Massacre de Charlie Hebdo, l’enquête impossible est consacrée. A ces deux postes clés, George Fenech a démontré son savoir-faire républicain dans la manipulation des faits et la défense inconditionnelle du régime.

Continuer la lecture sur le blog de François Belliot →

Encore un anti-pass anti-vax obscurantiste anti-science d’extrême-droite antisémite…

[Note de l’administrateur de ce blog : ce reportage a été réalisé par Mariam Makeda Traoré de RP Medias TV, un media en ligne malien, le 14 août dernier à Blois.

Bien écouter jusqu’à la fin pour comprendre le choix de mon titre !

Note : 0,4 % de la population du Mali est actuellement entièrement vaccinée contre la COVID-19, ce qui ne l’empêche pas de faire infiniment mieux que la France en nombre de cas ou de morts par habitant pour cette nouvelle peste noire. Mais quel est son secret ?]


Vaccin et variant Delta (IHU Méditerranée-Infection)

[Note de l’administrateur de ce blog : le professeur Raoult est têtu, autant que les chiffres. Sur l’efficacité de la vaccination à lutter contre les formes graves de la COVID-19, on peut en donner deux en provenance d’Israël :

proportion des hospitalisés avec une forme grave de COVID-19 (au 11 août 2021) qui sont entièrement vaccinés contre la COVID-19 : 64 % ;

proportion de la population entièrement vaccinée contre la COVID-19 au 11 août 2021 : 62,5 %.]


Efficacité de la vaccination :
Il manque plus de la moitié des décès ! (Décoder l’éco)

[Note de l’administrateur de ce blog : clair, net et précis. “Garbage in, garbage out”, comme disent les Yankees.

Il y en a encore pour croire sur parole des menteurs compulsifs multi-récidivistes ? Faudrait peut-être se réveiller un peu, au lieu de se fracasser toujours sur le même obstacle telle la mouche sur la vitre.]


Covid. Narbonne : Mon fils de 18 ans a failli mourir d’une myocardite après sa 1ère dose de vaccin
(France 3 Occitanie)

[Note de l’administrateur de ce blog : un témoignage ne fait pas une tendance statistique, mais si je diffuse celui-ci, c’est qu’il est hélas représentatif d’une tendance forte, et très anormale pour des vaccins.

Et quand ce sont les fabricants de ces vaccins eux-mêmes qui préviennent les autorités, celles-ci ont encore moins d’excuses.]


1 2 3 30