Home » Actualité » Ailleurs » Mediamensonges » Sitrep Opération Z : à Azovstal, c’est l’OTAN qui se rend
(Le saker francophone)

Sitrep Opération Z : à Azovstal, c’est l’OTAN qui se rend
(Le saker francophone)

[Note de l’administrateur de ce blog : le réel reprend toujours le dessus sur le virtuel médiatique, il suffit d’attendre. Malheureusement, L’enfoncement dans le virtuel fait des morts et des blessés.

Espérons tout de même que de ce trous à rats sortiront quelques révélations fracassantes sur le “camp du Bien” et ses laboratoires biologiques un peu particuliers – dont vous pouvez déjà avoir un aperçu ici.

Une grande part de la population occidentale comprendra alors ce qu’a pu ressentir le peuple allemand à la chute du IIIe Reich, un peuple qui s’était en majorité rassemblé, très discipliné, derrière un projet sans avoir conscience de ses aspects monstrueux.]


Les Azovites nazis – des rats dans un trou aux poissons dans un tonneau – Voilà à quoi ressemble la dénazification !

Le New York Times tergiverse comme suit : L’Ukraine a mis fin à sa « mission de combat » à Marioupol et a déclaré que les combattants étaient évacués, signalant ainsi que la bataille dans la fameuse aciérie était terminée.

Zelensky ajoute à cela quelques rêves ukrainiens/cocaïniens : « La mission d’évacuation d’Azovstal se poursuit. Elle est dirigée par nos officiers militaires et de renseignement. » (OK, M. PianoDick, ils sont conduits tout droit vers la prison pour criminels de guerre ! – Remerciez vos officiers militaires et de renseignement de faire le travail pour le monde !)

Dmitry Polyansky le dit différemment : « Je ne savais pas que l’anglais avait autant de façons d’exprimer un seul message : les #Azovnazis se sont rendus sans condition. »

La nuit tombée n’a pas arrêté le processus de reddition. Les Ukrainiens se rendent encore en foule sans s’arrêter. Des forces suffisantes pour y faire face sont sur le terrain et le ministère des affaires intérieures de la RPD botte en touche et fait des prisonniers.

Des roquettes éclairantes sont constamment lancées dans le ciel, ce qui facilite au moins d’une certaine manière la sortie en rampant des habitants des souterrains.

Ces héros invincibles sont émaciés, en haillons, affamés et font pitié à voir.

Continuer la lecture sur le saker francophone →

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *