Sitrep Opération Z : à Azovstal, c’est l’OTAN qui se rend
(Le saker francophone)

[Note de l’administrateur de ce blog : le réel reprend toujours le dessus sur le virtuel médiatique, il suffit d’attendre. Malheureusement, L’enfoncement dans le virtuel fait des morts et des blessés.

Espérons tout de même que de ce trous à rats sortiront quelques révélations fracassantes sur le “camp du Bien” et ses laboratoires biologiques un peu particuliers – dont vous pouvez déjà avoir un aperçu ici.

Une grande part de la population occidentale comprendra alors ce qu’a pu ressentir le peuple allemand à la chute du IIIe Reich, un peuple qui s’était en majorité rassemblé, très discipliné, derrière un projet sans avoir conscience de ses aspects monstrueux.]


Les Azovites nazis – des rats dans un trou aux poissons dans un tonneau – Voilà à quoi ressemble la dénazification !

Le New York Times tergiverse comme suit : L’Ukraine a mis fin à sa « mission de combat » à Marioupol et a déclaré que les combattants étaient évacués, signalant ainsi que la bataille dans la fameuse aciérie était terminée.

Zelensky ajoute à cela quelques rêves ukrainiens/cocaïniens : « La mission d’évacuation d’Azovstal se poursuit. Elle est dirigée par nos officiers militaires et de renseignement. » (OK, M. PianoDick, ils sont conduits tout droit vers la prison pour criminels de guerre ! – Remerciez vos officiers militaires et de renseignement de faire le travail pour le monde !)

Dmitry Polyansky le dit différemment : « Je ne savais pas que l’anglais avait autant de façons d’exprimer un seul message : les #Azovnazis se sont rendus sans condition. »

La nuit tombée n’a pas arrêté le processus de reddition. Les Ukrainiens se rendent encore en foule sans s’arrêter. Des forces suffisantes pour y faire face sont sur le terrain et le ministère des affaires intérieures de la RPD botte en touche et fait des prisonniers.

Des roquettes éclairantes sont constamment lancées dans le ciel, ce qui facilite au moins d’une certaine manière la sortie en rampant des habitants des souterrains.

Ces héros invincibles sont émaciés, en haillons, affamés et font pitié à voir.

Continuer la lecture sur le saker francophone →

Donbass – Azov a fait exploser le théâtre de Marioupol –
20 mars 2022 (Donbass Insider)

[Note de l’administrateur de ce blog : la propagande occidentale s’effondre, pour laisser place à la révélation des horreurs de la guerre. Ceux qui ont menti sciemment devront rendre des comptes.]


L’étau se resserre autour des néo-nazis ukrainiens
retranchés à Marioupol, et les médias occidentaux
se vautrent dans l’abjection (Donbass Insider)

[Note de l’administrateur de ce blog : le brouillard de la guerre est toujours difficile à percer.

Mais compte tenu du contexte historique, des antécédents de certains et du fait que le bon sens recommande de croire les reporters courageux qui témoignent de la situation sur place davantage que les profiteurs de guerre opulents aux alliances des plus suspectes, il n’est pas très difficile de prévoir que le paysage final, une fois le brouillard retombé, sera très peu flatteur pour l’Occident, cet “Empire du mensonge” selon Vladimir Poutine.]


Alors que l’encerclement opéré par les forces armées russes et la milice populaire de la RPD (République Populaire de Donetsk) se resserre autour de Marioupol, poussant les néo-nazis ukrainiens qui y sont retranchés à mener des provocations sanglantes, les médias occidentaux se vautrent dans l’abjection la plus totale concernant le massacre de civils à Donetsk par l’armée ukrainienne le 14 mars 2022.

Deux jours après la destruction de la plupart des positions de tirs des néo-nazis ukrainiens retranchés dans Marioupol, la milice populaire de la RPD et les forces armées russes progressent désormais rapidement dans l’agglomération même à la fois par l’ouest et par l’est.

Comme on peut le voir sur cette carte, le district est de Marioupol, ainsi qu’une partie du nord-ouest du district central et du nord du district Kalmiouski sont déjà sous contrôle des forces armées russes et de la milice populaire de la RPD, qui avancent dans les zones marquées en jaune, dans ce qui semble être une manœuvre visant à couper le chaudron en deux encerclements plus petits.

L’avancée des forces armées russes et de la milice populaire de la RPD dans Marioupol permet d’accélérer l’évacuation des habitants de la ville. Et ces derniers confirment que les néo-nazis ukrainiens installent leur équipement militaire près des abris anti-bombardements où se cachent les civils, et avaient abattu ceux qui tentaient de fuir via les couloirs humanitaires.

Continuer la lecture sur Donbass Insider →

Zelenski a utilisé une mannequin enceinte
pour le faux attentat de Mariupol (Histoire et société)

[Note de l’administrateur de ce blog : tant qu’il y aura des naïfs pour gober cette propagande de guerre grossière, ils continueront.

Comme ils l’ont fait en Syrie… et ailleurs.

Donbass Insider a également démonté en règle cette manipulation en faisant preuve d’un peu de sens critique. Il suffirait que nous le retrouvions collectivement, et le fassions savoir, pour que tout s’arrête…]


L’attaque aérienne russe contre la maternité de Mariupol était en réalité une mise en scène. Bref ! je me demande s’il ne sont pas en train de nous refaire le coup de l’assassinat des bébés en couveuse par lequel une agence de publicité a réussi à populariser l’entrée en guerre contre Saddam HUSSEIN. (note de danielle Bleitrach, traduction de Marianne Dunlop)

10 mars 2022, 13:34

Photo : instagram.com/gixie_beauty
Texte original : Rafael Fakhrutdinov, article source (en russe) https://vz.ru/world/2022/3/10/1147840.html

galerie de photos : https://vz.ru/photoreport/1147869/#ad-image-1

Les autorités ukrainiennes ont inventé un autre faux monstrueux : cette fois, on attribue aux forces armées russes une frappe aérienne sur une maternité à Mariupol. Volodymyr Zelenskyy a accusé Moscou d’”atrocité”, ce qui a ensuite été repris par les médias et les politiciens occidentaux. Que s’est-il réellement passé à la maternité n° 1 de Mariupol et pourquoi le système de génération de fake news de l’Ukraine ressemble-t-il à ce qu’ont fait les occidentaux en Syrie ?

Mercredi soir, des images de la dévastation après une frappe aérienne présumée sur une maternité et un hôpital pour enfants à Mariupol sont apparues dans les médias ukrainiens. Des femmes et des enfants ont été blessés. Les autorités de Mariupol ont affirmé que 17 femmes en couches et des membres du personnel médical avaient été blessés “à la suite de la frappe aérienne”.

Continuer la lecture sur Histoire et société →