Le dessous des chiffres du Ministère de la Santé
(Décoder l’éco)

[Note de l’administrateur de ce blog : une mise au point nécessaire et un démontage en règle supplémentaire de l’imposture des “fact-checkers”.]


Pourquoi les gilets de sauvetage devraient être obligatoires !
(JP Sears)

Comme l’a souvent rappelé Dieudonné lors d’entretiens avec des journalistes (à l’époque où il y en avait encore), “pour faire rire, il suffit de dire la vérité”. Ou parfois de transposer cette vérité dans un domaine où elle peut plus facilement être appréhendée parce que, en apparence, accessoire.

Le rouleau compresseur de la propagande et le comportement moutonnier de la plupart des humains ayant malgré tout un effet de sape sur l’intelligence et le moral des personnes ayant gardé une forme de lucidité et d’esprit critique, le décalage permet de mieux contempler la scène et l’humour de se libérer des tensions psychiques toxiques qui finissent par s’accumuler. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la propagande s’en prend aux meilleurs humoristes pour essayer de les faire passer pour de dangereux terroristes, et laisse tranquille les plus médiocres.

Pour l’immédiat, revisitons donc la bouffée délirante covidienne avec JP Sears, comédien texan, dont je vous propose ci-dessous le sous-titrage de sa dernière vidéo. JP Sears finance son activité par des publicités pour des compléments alimentaires en fin de vidéo ; je n’ai bien évidemment pas traduit la publicité.

Censure, covidisme et nazisme (Michel Weber)

[Note de l’administrateur de ce blog : prenons un peu de hauteur avec Michel Weber, philosophe belge attaché à une conception pratique, très ancrée dans le réel, de la philosophie. C’est-à-dire à des années-lumière des discussions absconses des philosophes de salon et surtout des “philosophes” médiatiques.

Le texte que je reproduis ici peut être téléchargé sur Academia. Remarque : l’interlocuteur de Confucius appelé Tzeu Lou est selon toute vraisemblance celui que l’on connaît plus fréquemment en français sous le nom de Lao Tseu (et dont on ne sait pas vraiment s’il s’agit d’un personnage réel ou d’un mythe).]


Tzeu Lou dit : « Si le prince de Wei vous attendait pour régler avec vous les affaires publiques, à quoi donneriez-vous votre premier soin ? — À rendre à chaque chose son vrai nom », répondit le Maître. (Confucius, Entretiens, XIII.3)

La censure qu’il s’agit de contextualiser ici est définie par Le Robert (1979) comme « l’autorisation préalable donnée par un gouvernement aux publications, aux spectacles ». Cette acception politique est, bien sûr, loin d’être la seule, comme en témoigne sa longue histoire, qui est religieuse (le combat contre les hérésies…), politique (la subversion de l’anarchie…), morale (la lutte contre la pornographie…), et militaire (la gestion de la désinformation en temps de guerre…). Sade, par exemple, a pu bénéficier de la censure de la Monarchie et de la République car il transgressait à la fois les ordres religieux, politique et moral.

Nous allons voir que le covidisme active toutes ces dimensions à la fois. Qu’est-ce que le covidisme ? Une version très particulière du scientisme, c’est-à-dire de l’idéologie selon laquelle la science, et elle seule, vaincra les Ténèbres. Comme si la question de l’obscurantisme religieux n’était déjà pas très embarrassante, le scientiste, précisément sous le couvert de lutter contre toute forme de sectarisme, d’obscurantisme et de superstition, crée une religion dont le pouvoir de nuisance a maintenant clairement dépassé celui des trois monothéismes réunis…

Cette religion postmoderne gagne du reste à être examinée à la lumière des caractéristiques historiques du nazisme. C’est dire la puissance de la vague qui cherche à submerger la société civile, comme on commence à le voir en France avec l’instauration d’une nouvelle forme d’apartheid.

Suivons donc le juste conseil de Confucius et rectifions les termes qui doivent l’être.

Continuer la lecture

Corrélation, causalité, vaccination

En sciences, recherche de corrélation et recherche de causalité entre deux phénomènes sont très liées. Ce qui ne signifie pas qu’une corrélation implique une causalité : par exemple, il y a probablement une corrélation entre la consommation de glaces à la vanille et l’apparition de coups de soleil. Cela ne signifie pas que consommer de la glace à la vanille provoque des coups de soleil (ni même qu’avoir un coup de soleil incite à consommer de la glace à la vanille).

Mais lorsqu’on cherche à trouver des relations de causalité, entre des phénomènes dont on ne comprend pas le “fonctionnement”, on commence par vérifier s’il existe entre eux des corrélations. Car même si la corrélation ne prouve pas la causalité, en revanche, l’absence de corrélation implique l’absence de causalité. En logique, on dit que la proposition “A implique B” est équivalente à “(non B) implique (non A)” et on parle de formules ou propositions contraposées. Précisons pour les non-initiés : “A implique B” signifie que si A est vrai, alors B est nécessairement vrai. Par contre si A est faux, B peut être vrai ou faux : on ne peut rien dire de B. Par contre si B est faux (donc non vrai !) alors A ne peut pas être vrai ; A est nécessairement “non vrai” c’est-à-dire faux, puisque s’il était vrai B devrait être vrai également.

Le test de corrélation, même s’il est bien souvent, intuitivement, utilisé de façon positive pour “vérifier” des relations de causalité, ne peut donc en toute rigueur que démontrer des non-causalités en éliminant des relations de causalité et non en les prouvant. Même si, sur de très grands nombres, une corrélation quasi-parfaite rend statistiquement très improbable (au besoin via des variables intermédiaires non prises en compte) une absence de causalité, mais cette “preuve”-là n’est que statistique et pas strictement logique.

Par contre, si un médecin vous prescrit un médicament pour soigner une maladie et que ce médicament ne fonctionne jamais, on peut être certain (chez vous au moins, la médecine n’étant pas une science aussi universelle que la physique) que ce médicament ne fonctionne pas : c’est le sens de la démonstration par “(non B) implique (non A)”.

En matière de vaccination anti-COVID, nous avons maintenant la chance d’avoir des données à moudre : d’après Our World in Data qui récolte des données publiques partout dans le monde, déjà 3,56 milliards d’humains (au 29 septembre 2021) ont reçu au moins une dose de “vaccin anti-COVID” (toutes technologies confondues), et 2,64 milliards sont entièrement vaccinés. Puisque la vaccination est présentée comme le remède miracle à la pandémie (voire le seul), il est intéressant de voir l’impact de cette vaccination sur les décès hebdomadaires attribués à la COVID-19.

Continuer la lecture

Vous êtes prévenus, messieurs les politiciens
(The Translation Bridge)

[Note de l’administrateur de ce blog : la fermeté et la détermination n’excluent pas l’élégance ou la courtoisie. On peut rester très calme quand on sait que le temps de la justice viendra, inexorablement.

Bravo à Mme Carine Montaner Raynaud, députée andorrane.]


Project Veritas expose la réalité des vaccins contre le COVID (partie 1 – traduction La part du Qolibri)

[Note de l’administrateur de ce blog : Project Veritas, association américaine fondée en 2011 par James O’Keefe, s’est fait connaître récemment pour exposer la censure pratiquée par les “Big Tech” (et plus précisément facebook et twitter) autour de l’élection présidentielle américaine de 2020 et de la gigantesque fraude qui l’entacha. Son activité consiste à démontrer par des “infiltrés” et des reportages en caméra cachée l’absence de déontologie du milieu journalistique ou de diverses institutions, afin de “gratter là où ça fait mal” et de contribuer à une société “plus transparente et plus éthique”.

Bien entendu, la mascarade covidiste ne pouvait échapper à ses activités et Project Veritas vient de diffuser, lundi dernier, la première vidéo d’une série dévoilant l’arrière-cuisine des services de santé américains – mais on peut raisonnablement penser que la France ne fait pas mieux – suivie hier par une deuxième (non encore traduite en français à ma connaissance). Merci à La part du Qolibri (non, pas d’erreur de ma part…) pour le sous-titrage en français de la première.]


Comment l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris
viole allègrement le consentement libre et éclairé au vaccin
(Éric Verhaeghe)

[Note de l’administrateur de ce blog : information pratique vis-à-vis des soignants et de tous ceux qui seraient contraints à la vaccination, mais aussi avertissement à tous les Tartuffe et petits dictateurs poussés par le vent du covidisme : la loi existe encore, même si elle sert de paillasson, et pourra être invoquée dans les procès à venir.

Y compris l’article 211-1 du Code pénal définissant le génocide.]


Parfois, comme pour certains fonctionnaires de l’AP-HP (assistance publique hôpitaux de Paris) aujourd’hui, il est difficile d’appliquer la raison d’Etat, car elle contredit toutes les valeurs humanistes, tous les écrits que l’on a produits dans le cadre de ses fonctions. C’est le conflit entre l’ordre et la morale, illustré d’innombrables fois dans l’histoire, et parfaitement caricaturé dans la France de Macron, par l’obligation vaccinale des soignants.

Les notes de l’AP-HP (Assistance Publique, Hôpitaux de Paris) sont parfois cruelles, car elles illustrent comment des fonctionnaires de talent peuvent prêter leur savoir et leur plume à des opérations qui se situent à rebours de tout ce qu’ils ont écrit. Ainsi cette note du 31 décembre 2020 de la direction juridique de l’AP-HP sur le consentement libre et éclairé en matière de vaccination, qui en dit long sur la distance qui sépare les états d’âme de certains bureaucrates et les réalisations expéditives de leur directeur général Martin Hirsch.

Continuer la lecture sur Le Courrier des Stratèges →

En direct d’Allemagne, regardez ! (La Minute de Ricardo)

[Note de l’administrateur de ce blog : ceux qui pensent que les très invasifs tests PCR au fond du nez sont une nécessité (avec risque de saignements, voire d’atteinte de la lame criblée de l’ethmoïde souvent désignée par l’anglicisme “plaque cribriforme”, en communication directe avec le cerveau) devraient aller faire un tour en Allemagne.

Merci à Richard Boutry pour ce témoignage (cliquer sur l’image pour regarder la vidéo sur son site, l’intégration sur ce blog n’étant pas possible). Lorsque tout est fait pour ne pas vous faire de bien, est-il déraisonnable de penser qu’on vous veut du mal ?]


Effets indésirables des injections :
une catastrophe en marche (RéinfoCovid)

[Note de l’administrateur de ce blog : une plongée précise et documentée dans les entrailles des systèmes de pharmacovigilance vaccinale, et leurs embûches.

Ou comment l’argent public qui les finance a bien souvent du mal à servir les intérêts du public, particulièrement en France, qui a des leçons de transparence à prendre des États-Unis (pourtant loin d’être irréprochables). Mais heureusement, des citoyens bénévoles veillent.]


Débat Julien Rochedy – Youssef Hindi (15 septembre 2021)

[La présentation des conférenciers débute à 4 min 32 s de la vidéo, et Julien Rochedy, qui prétend n’avoir pas eu connaissance de Youssef Hindi auparavant mais commence par expliquer pourquoi il a tort sur toute la ligne, déroule son monologue jusqu’à 26 min 27 s. Le débat proprement dit commence donc après.

Visiblement, la politique et la recherche historique ne demandent pas les mêmes compétences intellectuelles. Ceux qui n’ont pas le temps de tout écouter pourront par exemple, à partir de 1:32:15, se concentrer sur la démonstration de Youssef Hindi concernant Éric Zemmour (que soutient Julien Rochedy) et le terrorisme islamiste.]


1 2 3 101