Big Pharma est en train d’enterrer méthodiquement la très efficace ivermectine (Santé Corps Esprit)

[Note de l’administrateur de ce blog : cet article sera utile à ceux qui n’auraient pas encore compris que la France est dirigée par une oligarchie corrompue et criminelle… Voir aussi cet exposé du 2 mars à l’IHU Méditerranée-Infection par le Pr Philippe Brouqui.

2020 aura été l’année où furent traités de “complotistes” tous ceux qui refusaient de croire les mensonges officiels ; 2021 sera l’année où tout le monde prendra conscience de ces gigantesques complots et où les institutions de toute nature – agences de santé en premier – perdront tout crédit auprès du grand public. Il faut en passer par là pour que l’humanité accède à un niveau de conscience supérieure, mais, hélas, au prix d’un grand nombre de victimes.]


Cher(e) ami(e) de la Santé,

Si vous pensez encore qu’il n’y a pas de « complot » sur les traitements contre la Covid-19, lisez bien ce qui suit.

Il y a quelques jours, Emmanuel Macron a fait autoriser la prescription d’un médicament « innovant » à plus de 1 000 euros le traitement.

Ce médicament, appelé bamlanivimab, est très controversé :

  • Il n’a même pas passé la phase 2 des expérimentations (normalement un médicament doit avoir passé la phase 3 pour être autorisé) ;
  • Les tests préliminaires ne montrent pas d’efficacité probante… et on sait déjà que ce médicament sera inefficace contre les nouveaux variants ;
  • Il doit être prescrit à l’hôpital, donc bien après le début des symptômes, alors qu’il n’a de chances d’être efficace qu’au début de l’infection ;
  • Et pour couronner le tout, c’est le genre de médicament qui favorise l’apparition de nouveaux variants[1].

Bref, il n’y a vraiment aucune bonne raison d’accorder une « autorisation temporaire d’utilisation » à ce médicament.

Mais c’est pourtant ce que vient de faire l’Agence du Médicament.

« Une autorisation temporaire d’utilisation délivrée sur un niveau de preuve aussi faible, c’est probablement du jamais-vu »[2], a déclaré le Pr Mathieu Molimard, chef de service de pharmacologie clinique au CHU de Bordeaux.

Alors pourquoi avoir fait une chose pareille ?

Pour une seule raison : il y a derrière ce médicament un Big Pharma au lobbying puissant, le laboratoire Eli Lilly.

Les grands laboratoires comme Eli Lilly ont des relais chez les « grands pontes » de la médecine, les politiques et les hauts fonctionnaires bien placés.

Généralement, on ne sait pas trop qui a corrompu qui, qui a influencé qui.

Mais ici, on en a appris de belles !

Continuez la lecture sur Santé Corps Esprit →

Ne serions-nous pas des cobayes ? l’ANSM donne son feu vert pour le Bamlanivimab dans le COVID
(IHU Méditerranée-Infection)

[Note de l’administrateur de ce blog : pour ceux qui n’auraient pas encore compris que ceux qui proposent des solutions sont en réalité le problème.

Et en bonus, une courte vidéo (4 min) de Nicolas Dupont-Aignan sur le scandale.]


Chicha et risque d’infection. Pronostic et soin.
(IHU Méditerranée-Infection)

[Note de l’administrateur de ce blog : on remarquera la finesse avec laquelle Didier Raoult reconnaît que les mesures “sanitaires” imposées en France “n’ont pas du tout été inutiles”… sur d’autres maladies que la COVID-19. Et à l’exception du port du masque pour lequel il émet un doute poli.

Ne comptez pas sur le vieux lion pour se laisser dompter facilement ! Un vieux lion qu’on sent énervé, indigné, et on le comprend : “Ceux qui ont fait le plus mal sont ceux qui donnent le plus de leçons”. En effet !]


Herbe-à-pic : affaire à suivre

[Note de l’administrateur de ce blog : si le virus SARS-CoV-2 est utilisé à des fins politiques, alors il importe pour ceux qui l’utilisent d’éliminer tous les grains de sable qui viendraient contrarier le plan établi. Comme, par exemple, l’existence de remèdes efficaces et peu chers… ou même la “croyance” que la crise sanitaire en cours n’a rien d’une catastrophe à l’aune du passé récent (voir également ici).

L’herbe-à-pic (Neurolaena lobata) est-elle une nouvelle candidate à la résolution inopportune (pour une infime minorité) d’une crise touchant l’immense majorité ? L’avenir le dira.

Mais il est au moins aussi important de connaître la réaction des autorités à cette découverte prometteuse que les développements purement médicamenteux de l’affaire, sachant que la crise est politique avant d’être sanitaire.]


Les lendemains radieux de Klaus Schwab : plus proches du cimetière que de la Petite maison dans la prairie

C’est ce qu’on appelle un raté de communication : en voulant faire hier la promotion des mesures de confinement, en y associant des idées positives (en “pensant printemps” ?) le Forum Économique Mondial de l’inénarrable Klaus Schwab a d’une part montré que ces mesures – que l’on sait totalement inefficaces pour lutter contre une épidémie – ont sans doute un but inavoué très peu sanitaire, et d’autre part révélé l’idéal de société très “problématique” (restons polis) de leurs promoteurs.

Le tweet a depuis été effacé, mais les soldats digitaux veillent à ce que rien ne se perde…

Remarque : cette bévue a eu lieu sur le compte twitter en anglais du World Economic Forum, inutile de la chercher sur son équivalent français.

Promotion d’un monde sans vie, promu hier par le World Economic Forum et enregistré par Disclose.TV :

Tentative de récupération de la gaffe, le lendemain :

Continuer la lecture

1 2 3 4 5 150