Lacombe, Yazdanpanah, ces médecins du service public qui cachetonnent dans le privé (Éric Verhaeghe)

[Note de l’administrateur de ce blog : on continue la plongée dans l’univers glauque d’une partie de la médecine “scientifique”… mais aussi (très) rémunératrice, donc corrompue.]


Saviez-vous que tant de médecins du service public hospitalier faisaient des ménages, c’est-à-dire cachetonnaient pour des sommes parfois très élevées, dans des laboratoires privés ? La crise du coronavirus est l’occasion de montrer comment des conflits d’intérêt peuvent compliquer la donne et interférer avec les informations de santé publique. Nous livrons aujourd’hui des informations sourcées sur les sommes que Karine Lacombe et Yazdan Yazdanpanah, très exposés sur la question du coronavirus, ont perçues depuis 2012 de la part des laboratoires privés ont ils assurent aujourd’hui la discrète promotion.

Les médecins du service public sont-ils tous aussi désintéressés qu’ils ne le disent ? Karine Lacombe, professeure à l’hôpital Saint-Antoine, est désormais très connue pour avoir donné à la télévision, à une heure de grande écoute, des leçons d’éthique à Didier Raoult, le défenseur de la chloroquine. Yazdan Yazdanpanah est chef de service à l’hôpital Bichat. Nous avons repris ici les sommes qu’ils ont déclarées avoir perçues de la part de laboratoires privées ces dernières années. Et elles permettent de donner une première réponse à cette question.

Continuer la lecture sur Le courrier des stratèges

L’étrange épidémie et le choix de l’hécatombe
(Comité Valmy)

[Note de l’administrateur de ce blog : ne pas tirer de leçons de l’Histoire, c’est se condamner à voir se répéter les mêmes tragédies.]


par Jacques Maillard

L’étrange épidémie et les « opportunités »

En 1942 March Bloch écrivit son fameux livre « l’Étrange défaite ». Il y racontait la campagne de France du printemps 1940, et comment le haut État Major français de façon très surprenante, semblait accepter la défaite, voire la préparait…

Dans « le choix de la défaite », l’écrivain Annie Lacroix-Riz montre, archives à l’appui, que cette défaite de 1940 avait bien été acceptée, attendue, préparée par l’oligarchie, l’élite économique, administrative, militaire de la France, ou du moins la plus grande partie d’entre elles.

Nous sommes face à une très étrange épidémie : attendue depuis des mois, elle déferle sur notre pays après avoir mis à l’arrêt toute la Chine, alors que nous avions des témoins privilégiés sur place (le principal laboratoire d’étude des coronavirus, situé à Wuhan, épicentre de l’épidémie en Chine, avait été inauguré il y a quelques années par le mari de la ministre de la santé). L’état d’impréparation de notre pays est total : pas de matériel de protection de la population ni même des personnels soignants, pas de matériel de soin et de réanimation, pas de test de dépistage…

Nous apprenons qu’une « simulation » a été effectuée en octobre 2019, nommée « event 201 », à la quelle participaient des personnages sulfureux comme Bill Gates, des universitaires spécialisés en coronavirus (Université Hopkins), des organisations internationales (OMS), une compagnie privée travaillant en partenariat avec ce laboratoire de Wuhan, mais aussi avec l’armée des USA. Cette simulation portait sur une pandémie due à un « coronavirus ».

Cette épidémie déclenche une crise boursière monstrueuse, alors même que l’amplitude de la dette mondiale devait, selon de nombreux économistes, engendrer cette année probablement un krack boursier gigantesque, puisque cette situation d’endettement généralisé est nettement plus grave qu’en 2008. Une secrétaire d’État du gouvernement français a d’ailleurs déclaré que cette crise était une « opportunité » pour gagner de l’argent…

Continuer la lecture sur le site du Comité Valmy →

Appel de Philippe Douste-Blazy, médecin
et ancien ministre de la santé

[Note de l’administrateur de ce blog : une vidéo du 26 mars 2020 d’après YouTube.]


Coronavirus : le gouvernement retouche son décret
autorisant le traitement à la chloroquine (RT France)

[Note de l’administrateur de ce blog : si de semi-naïfs comme moi ont pu se faire à moitié avoir sur les réelles intentions de ces assassins en bande organisée, pensant qu’ils cherchaient avant tout à sauver leur peau face à la pression trop forte des preuves qui s’accumulaient contre eux, maintenant la certitude est de rigueur : la France est gouvernée par une mafia criminelle.

Rappelons que le traitement à l’hydroxychloroquine ne sert strictement à rien pour les malades dans un état très grave, les dégâts pulmonaires étant déjà faits et la charge virale étant déjà retombée. On voudrait “prouver” qu’il est inefficace (à la manière où, en coupant les pattes à une sauterelle, on prouve qu’elle devient aveugle car elle ne réagit plus au danger), on ne s’y serait pas pris autrement.

Peuple créatif, les Français sauront sans nul doute trouver une remplaçante à leur célèbre guillotine qui soit à la hauteur des enjeux historiques et médiatiques de l’époque. Car il ne s’agira pas seulement de châtier la branche exécutive du Mensonge, mais également toute la Propagandastaffel subventionnée qui le rend possible.]


Après avoir publié un décret autorisant la chloroquine pour le traitement du Covid-19 dans les établissements de santé, le gouvernement a finalement précisé qu’il le serait uniquement pour les personnes en état grave. La décision fait déjà polémique.

La joie des défenseurs de la chloroquine aura été de courte durée. Après avoir annoncé le 26 mars la publication d’un décret au Journal officiel (JO), autorisant la prescription de chloroquine aux malades du Covid-19 dans les établissements de santé, le gouvernement a finalement décidé de rectifier son texte dès ce 27 mars.

Si l’hydroxychloroquine et l’association lopinavir/ritonavir peuvent toujours être prescrits par les établissements de santé recevant des personnes infectées au coronavirus, cette médication ne pourra désormais se faire qu’«après décision collégiale, dans le respect des recommandations du Haut conseil de la santé publique et, en particulier, de l’indication pour les patients atteints de pneumonie oxygéno-requérante ou d’une défaillance d’organe», d’après le nouveau décret.

Continuer la lecture sur RT France →

La chloroquine contre le coronavirus ? le cri de révolte d’un médecin français (Dr. Éric Ménat)

[Note de l’administrateur de ce blog : la réponse au mystère de “l’entêtement” des autorités et des experts porte un nom : corruption systémique du système de santé de maladie par l’industrie pharmaceutique.]


Covid et mensonge d’état en France (Anthropo-logiques)

[Note de l’administrateur de ce blog : cet article a été publié avant la volte-face du décret d’hier que j’ai signalée via l’article de l’UPR. Une volte-face qui n’est pas aussi totale que le prétend l’UPR, d’ailleurs, et pose encore de nombreuses questions quant à la santé mentale des décideurs français, plus soucieux semble-t-il de se protéger en minimisant les accusations dont ils auront à répondre pénalement que de protéger réellement la population. Quoi qu’il en soit, l’article de Jean-Dominique Michel pose bien l’étendue du scandale d’État, qui ne risque pas de s’éteindre avec le décret dont s’est félicité le Pr. Raoult, peu rancunier.]


La position du gouvernement français relative au traitement préconisé par l’IHU Méditerranée-Infection face au Covid est en train de prendre les traits d’un immense scandale sanitaire. Les atermoiements des autorités s’accompagnent en effet d’un méticuleux travail de désinformation et de propagande qui laisse pantois.  Petit tour d’horizon de la question pour celles et ceux qui auraient encore des doutes. Ou ne connaîtraient rien à ces sujets-là.

Petit rappel préliminaire. Méditerranée-Infection est plus grand centre de compétences en infectiologie clinique d’Europe. On personnalise beaucoup le débat autour de la figure du Pr Didier Raoult, son directeur. Mais ce sont 800 collaboratrices et collaborateurs qui y travaillent, dont une brochette de sommités mondiales dans leurs différents domaines comme la microbiologie et la virologie. Raoult lui-même, que les médias français aiment faire passer pour une espèce de farfelu, jouit d’une réputation hors pairs sur la scène scientifique mondiale, où il est considéré comme un des tous meilleurs dans son domaine.

L’IHU de Marseille a entre autres découvert de nouveaux micro-organismes, une nouvelle famille de virus et mis au point plusieurs traitements de référence utilisés actuellement à travers le monde. Il dispose en outre de la plus solide expérience au monde quant à la prescription d’hydroxychloroquine dans le cadre de nouvelles indications, comme dans le traitement (par eux mis au point) des infections à bactéries intracellulaires avec cette molécule. Bref, si nous devions prendre une métaphore, Marseille serait à l’infectiologie ce que Barcelone, le Real Madrid ou Liverpool sont au foot.

Continuer la lecture sur Anthropo-logiques →

1 2 3 4 5 113