L’origine artificielle (et américano-chinoise)
du SARS-CoV-2 se confirme

Inauguration du laboratoire P4 de Wuhan, Chine, 23 février 2017, en compagnie de Bernard Cazeneuve, Yves Lévy et Marisol Touraine

L’origine artificielle du SARS-CoV-2 est passée en peu de temps du statut de “théorie complotiste fumeuse”, parfois niée en dépit du bon sens par des directeurs de recherche affirmant – alors qu’ils sont payés entre autres pour des travaux de ce type – que personne ne sait faire ce genre de choses en laboratoire, au statut de piste éventuelle reconnue du bout des lèvres par des media de grand chemin, qui de toute façon ne pourront rien contre l’avalanche de preuves.

Celles-ci sont de deux natures : scientifique, comme l’avait dès le début exposé le Pr Montagnier et d’autres grands chercheurs, ce qui les rend difficiles à comprendre pour le commun des mortels, et administrative, via des documents attestant de programmes de recherche, financements et accords divers correspondant point par point aux caractéristiques infectieuses du SARS-CoV-2. Ces dernières sont naturellement plus accessibles, et c’est aujourd’hui le journal The Intercept qui publie le résultat d’une requête introduite dans le cadre du Freedom of Information Act – une loi sur la liberté de l’information également très utilisée par les chercheurs de vérité sur le 11-Septembre – qui montre à quel point les USA et la Chine sont co-responsables de recherches à haut risque à Wuhan, arrêtées par l’administration Trump mais qui furent toujours poussées par le Dr Fauci et le Dr Daszak de l’association EcoHealth Alliance.

Je vous propose ci-dessous la traduction de cet article.

——— Début de la traduction ———

Plus de 900 pages de documents relatifs à la recherche sur le coronavirus financée par les États-Unis en Chine ont été publiées à la suite d’une action en justice intentée par The Intercept en vertu de la loi sur la liberté d’information.

Des documents récemment publiés fournissent des détails sur les recherches financées par les États-Unis sur plusieurs types de coronavirus à l’Institut de virologie de Wuhan en Chine. The Intercept a obtenu plus de neuf cents pages de documents détaillant le travail de l’EcoHealth Alliance, une organisation de santé basée aux États-Unis qui a utilisé des fonds fédéraux pour financer la recherche sur les coronavirus des chauves-souris dans le laboratoire chinois. Ces documents comprennent deux propositions de subventions inédites financées par le National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID), ainsi que des mises à jour de projets relatifs aux recherches de l’EcoHealth Alliance, qui ont fait l’objet d’un examen minutieux dans un contexte d’intérêt accru pour les origines de la pandémie.

Les documents ont été publiés dans le cadre d’une action en justice intentée en vertu de la loi sur la liberté d’information par The Intercept contre les National Institutes of Health. The Intercept met l’intégralité des documents à la disposition du public.

Continuer la lecture

“BIG PHARMA (Poison Légal)” (Assassin & Rockin’ Squat)

[Note de l’administrateur de ce blog : ne désespérons pas, il n’y a pas qu’Eric Clapton, il existe aussi du rap français engagé. Les paroles pourront être consultées dans la description de la vidéo sur YouTube.]


Fauci et le NIH responsables de la pandémie ?
(Jeanne Traduction)

[Note de l’administrateur de ce blog : petit à petit, la vérité fait surface. Et les “complotistes” d’hier seront demain traités de visionnaires.]


Nos terroristes sont bien imprudents… (Antipresse)

La Geste Covide ou Tapestrie de Greux de Yul Caravage.

La Geste Covide ou Tapestrie de Greux de Yul Caravage.

[Note de l’administrateur de ce blog : l’Antipresse a encore montré, dans sa livraison du dimanche 14 février, combien la raison et la rigueur n’étaient pas l’apanage des scientifiques mais celui de toute personne résolue à utiliser correctement son cerveau. Et quand en plus c’est écrit avec style, c’est encore plus percutant.

J’encourage donc mes lecteurs à soutenir cet hebdomadaire numérique (mais à la composition, que vous ne verrez pas ici, digne des meilleures publications sur papier) en s’y abonnant à partir de cette page.

On se dirige donc, lentement mais sûrement, vers un nouveau procès de Nuremberg, car même si les mensonges prennent l’ascenseur (des media de grand chemin) tandis que la vérité doit se contenter de l’escalier, celle-ci finit toujours par avoir le dessus car elle est poussée par la force de la logique. Et l’immense majorité des humains non-psychopathes. Déjà, ici ou là, quelques fleurs de raison éclosent, comme en Suède où l’Agence Publique de la Santé ne recommande le port du masque qu’aux heures de grande affluence dans les transports en commun, et où des municipalités l’ont même interdit dans certains cas, notamment à l’école.

Quant au documentaire “Ceci n’est pas un complot” dont il est question dans l’article, il peut être regardé gratuitement ici, ou encore là (si YouTube décide qu’il doit disparaître).

La pédagogie est l’art de la répétition. Et exige donc autant de patience que de détermination.]


par Slobodan Despot

Après les révélations de « Die Welt » et du film « Ceci n’est pas un complot », la gestion du Covid en Europe de l’Ouest apparaît comme une guerre préventive des autorités contre… leur propre population. Quelle en sera l’issue ?

Le 7 février dernier, l’hebdomadaire bon teint Die Welt révélait que le ministère de l’Intérieur allemand, dirigé par Horst Seehofer, avait fait pression en mars 2020 sur les institutions scientifiques pour leur faire élaborer une projection délibérément alarmiste de l’évolution du Covid-19 et justifier ainsi une politique sanitaire «préventive et répressive». La modélisation de la pandémie fut prête en quatre jours seulement. Les savants produiront même un «Worst Case Scenario» prévoyant un million de morts.

Quelques jours plus tôt, la projection mathématique de Neil Ferguson, de l’Imperial College, avait semé la panique dans le gouvernement britannique en le soumettant au chantage : tu confines ou tu réponds d’un demi-million de morts… Sur la base du même document, M. Macron®, soudain livide, cessait de se faire voir au théâtre et entamait l’étranglement de la vie économique, culturelle et sociale française.

Continuer la lecture

COVID-19 : Point de situation du samedi 13 février 2021 0h00 GMT (Général Delawarde)

[Note de l’administrateur de ce blog : le général Dominique Delawarde n’est pas seulement un auteur et conférencier très au fait de la politique internationale, il rédige également deux fois par mois des points de situation sur la “pandémie” COVID-19 qu’il communique à ses correspondants sous forme d’un document au format PDF. J’avais déjà diffusé le 24 octobre dernier son bilan épidémique du moment.

Une fois n’est pas coutume, les nouvelles sont plutôt bonnes, puisque :

  • l’épidémie régresse au niveau mondial, sans que l’on sache précisément pourquoi (Didier Raoult nous avait bien prévenu sur ce genre de mystère) ;
  • elle le fait naturellement, cette amélioration ne pouvant en aucun cas être attribuée aux vaccins vu le faible nombre de personnes concernées ;
  • on constate toujours que ce sont les pays les plus pauvres, et vraisemblablement les moins soumis à la désinformation et aux promesses mirobolantes (pour leurs chiffres d’affaires) des laboratoires pharmaceutiques, qui s’en sortent le mieux et de loin ;
  • le général Delawarde rappelle une nouvelle fois dans l’avant-propos qu’historiquement, la grippe “asiatique” de 1956-1958 et celle “de Hong Kong” de 1968-1970 (sans même aller chercher la fameuse et très meurtrière”grippe espagnole” de 1918-1920) firent encore plus de victimes en pourcentage de la population mondiale sans susciter une pareille hystérie.

La seule mauvaise nouvelle, c’est que les gouvernements continuent à mentir et à entretenir la peur, et que l’ensemble des humains n’a pas encore compris que ce qui vient “d’en haut” (gouvernement, media, institutions diverses…) ne doit pas être cru aveuglément. Et peut même, et doit même si nécessaire être dénoncé comme criminel.

Bonne lecture ! (cliquer sur l’image pour télécharger le document)]


2020 : la moisson des morts (Décoder l’éco)

[Note de l’administrateur de ce blog : quelques évidences utiles à rappeler (comme le fait que toute personne vivante gravit chaque année un échelon dans la pyramide des âges) et une analyse suffisamment fine des données démographiques pour faire passer tout discours alarmiste sur la “pandémie COVID-19”  comme au mieux, une marque d’ignorance, et au pire, une volonté de tromper et de nuire. Si vous n’avez pas le temps de tout écouter : la COVID-19 n’a causé, en France, aucune surmortalité globale des moins de 65 ans.

L’auteur de la vidéo a également réalisé une séance de questions-réponses interactive intitulée “Trouver et analyser les bons chiffres de décès” à la suite de ce travail, il y a quelques jours.]


Mise en perspective

Beaucoup de gens se demandent ce qui se passe réellement aux États-Unis depuis cette élection présidentielle très particulière de novembre 2020. Laissons de côté l’interprétation canonique des mass media, selon lesquels il est tout à fait normal qu’un vieillard ne sachant plus où il habite et n’ayant même pas fait campagne établisse un nouveau record de voix en sa faveur. Ces media font partie du problème ; on ne demande pas à un ivrogne de donner des conseils en matière de sobriété.

C’est plutôt en allant glaner des messages sur les media sociaux “alternatifs”, comme Telegram, qui connaît une ascension fulgurante grâce à la censure brutale opérée par twitter envers tous les “mal-pensants”, qu’on rencontre parfois de petits résumés éclairants – même si l’on peut  aussi  souvent tomber sur n’importe quoi. L’esprit critique est aussi indispensable pour s’aventurer dans l’information “libre” qu’une bonne carte pour randonner en montagne et en territoire inconnu.

Un des avocats médiatiques de Donald Trump, Rudy Giuliani, a le 30 janvier transféré un message du compte “Drain The Swamp News” (lisible ici sur un navigateur), que je traduis ci-dessous. Il a l’avantage de donner une cohérence à un ensemble de phénomènes en apparence déconnectés ou illogiques, et en particulier les réactions simultanées et rivalisant d’inefficacité d’un grand nombre de pays, pourtant “riches” et “techniquement avancés”, face à la “pandémie” de COVID-19 – dont Didier Raoult a récemment rappelé qu’elle n’avait, en France, causé aucune surmortalité chez les moins de 65 ans. Même si je n’ai pas vérifié le détail des arguments relayés par Giuliani – et notamment les influences respectives des différentes familles citées dans la Réserve Fédérale américaine1 et la Banque des Règlements Internationaux – la vue d’ensemble proposée me semble qualitativement correcte et cohérente.

Bien entendu, cette mise en perspective d’événements mondiaux récents sera taxée de “complotiste” par ceux qui ne pensent plus par eux-mêmes (ou veulent que vous ne pensiez pas par vous-mêmes). Mais qui se soucie encore de ce genre d’argument aujourd’hui ?

——— Début de la traduction ———

Mettons un peu d’ordre et de noms dans le marais de Washington DC. La FED2 est une banque privée. Elle appartient à huit familles. Quatre de ces familles vivent aux États-Unis. Il s’agit de Goldman Sachs, Rockefeller, Lehman et Kuhn Loeb de New York. Les familles étrangères appartenant à la FED sont les Rothschild de Paris et de Londres, les Warburg de Hambourg, les Lazard de Paris et la famille Israel Moses Seif de Rome. 80% de la FED appartient à ces familles.

Continuer la lecture

Didier Raoult – “Ce n’est pas dans la rue qu’on attrape le Covid-19, mais confiné à la maison” (Sud Radio)

[Note de l’administrateur de ce blog : les faits sont têtus, et finissent toujours par avoir raison.

D’où l’hystérie et la précipitation grandissante des menteurs.]


Lettre commune de Nicolas Dupont-Aignan,
François Asselineau et Florian Philippot à Olivier Véran
sur la situation sanitaire

[Note de l’administrateur de ce blog : la pyramide du mensonge finit toujours par s’effondrer. Il suffit d’être patient et de l’attaquer avec la raison et la logique.]


jeudi 7 janvier 2021

Objet :
Dupont-Aignan, Asselineau et Philippot écrivent à Véran sur les traitements anti-Covid

Nicolas Dupont-Aignan, Président de Debout La France, François Asselineau, Président de l’Union populaire républicaine et Florian Philippot, Président des Patriotes, ont envoyé le 2 janvier 2021 une lettre commune à Olivier Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé, lui demandant d’informer les Français, de façon hebdomadaire, de l’état des traitements testés et développés contre la Covid-19 dans le monde et en France.

Cette lettre commune est jointe au présent communiqué.

Cette demande correspond à l’attente de millions de Français qui constatent que le gouvernement a négligé jusqu’à présent, contrairement au bon sens, la piste des traitements prophylactiques ou thérapeutiques, qui sont nombreux et diversifiés pour tenter de contrer l’épidémie (ivermectine, azithromycine, hydroxychloroquine, nigelle, nouvel antidote annoncé par la Russie, etc.)

Cette mise à l’écart de toute recherche sur les traitements distingue malheureusement la France de bien des États étrangers qui s’en sortent mieux que nous.

Continuer la lecture (et télécharger la lettre) sur le site de l’UPR →

1 2 3 5