CovidPass : le double jeu d’Israël ? (Radio Québec)

[Note de l’administrateur de ce blog : le pire n’est jamais certain, même en ce moment. Et de nombreux signaux montrent même que les artisans de la tyrannie actuelle ont quelque souci à se faire, ne serait-ce qu’en raison de certains textes qu’il est difficile d’ignorer et que les gardiens de la propagande tentent de minimiser par d’étonnantes contorsions.

Rappelons qu’aucun vaccin anti-COVID actuel n’a reçu d’autorisation définitive, tous étant encore en phase de test… et que l’autorisation d’urgence (AMM conditionnelle, en France) qu’ils ont reçue ne peut se justifier que par l’absence de traitement pour une maladie grave, un mensonge que seule une corruption abyssale permet encore de tenir.

C’est peut-être parce qu’ils sentent le vent tourner qu’ils accélèrent…

NB : je modifie le titre initial en passant de la version Rumble à la version Odysee, puisque Alexis l’a changé aussi (et qu’il a même changé le titre initial de la version Rumble…).]


L’État profond panique (Radio-Québec)

[Note de l’administrateur de ce blog : très bonne analyse de la faillite médiatique sur l’occupation du Capitole, où les mass media tentent désespérément de faire porter le chapeau des violences à Trump alors que c’est exactement l’inverse qui s’est produit, des agents provocateurs aujourd’hui clairement identifiés s’étant déguisés en supporters de Trump, qui eux tentaient de les maîtriser.

On pourra lire en complément (et en anglais) cet article sur The Unz Review où il est question de l’agitateur John Sullivan, qui fait partie des “cadres” du mouvement Black Lives Matter, et qui en outre pourrait être lié au FBI (dont la ligne générale, fidèle à l’État profond, est hostile à Trump). Ce qui expliquerait pourquoi il a été relâché très peu de temps après son arrestation… alors qu’un petit tour sur son serveur personnel lève toute ambiguïté quant à ses intentions.

On notera aussi le passage de John Sullivan sur CNN dès le soir du 6 janvier, où il est présenté comme le fondateur de Insurgence USA (un mouvement violent d’extrême-gauche), et où il s’applique à se faire passer pour le gentil garçon ayant assisté effrayé aux exactions des extrémistes venus soutenir Trump… Comme on dit là-bas : “You just can’t make this up!”]


Mike Pence compromis ? (Alexis Cossette – Radio Québec)

[Note de l’administrateur de ce blog : rien de tel qu’un webjournal de Radio-Québec pour dissiper un peu le “brouillard de la guerre” et se préparer à l’effondrement à venir de la “démocratie” américaine (et du système médiatique associé), étape nécessaire à la reconstruction d’un État de droit.

Ceux qui n’ont pas suivi les épisodes précédents auront peut-être l’impression d’atterrir sur une autre planète, mais le choc sera tout de même moins rude que s’ils voient l’effondrement en direct sans passer par ce sas de décompression. Accrochez vos ceintures.]


Coup d’État mondial: la CIA démantelée (Radio-Québec)

[Note de l’administrateur de ce blog : une nouvelle révolution américaine est en route, qui aura des répercussions bien au-delà du territoire américain. On est très loin d’un conflit Républicains contre Démocrates, mais plutôt dans un conflit entre patriotes et traîtres à leur nation. Ou entre partisans de la liberté et promoteurs d’une dystopie totalitaire panoptique.

Pour ceux qui se demanderaient encore pourquoi ces révélations fracassantes ne sont pas faites dans les “grands” media, la réponse est tout simplement qu’ils font partie intégrante du problème. Comme le 11-Septembre l’a montré.

L’humiliation publique des dirigeants de Twitter et Facebook – ces versions “so cool” de la Stasi – a déjà commencé, voir par exemple cette vidéo (pour Jack Dorsey) ou encore celle-ci (pour Mark Zuckerberg).]