Une fraude électorale retransmise en direct aux USA

Alors que la plupart des media continuent de présenter Donald Trump et son équipe comme des mauvais perdants incapables de reconnaître leur défaite, voire Donald Trump comme un tyran sanguinaire prêt à tout pour rester à son poste, les citoyens américains attachés à la transparence de l’élection repèrent et diffusent via internet les anomalies qu’ils constatent dans le décompte des voix.

Ici, il s’agit de données affichées en direct à la télévision au fur et à mesure que le dépouillement avance. Au bas de l’écran une bannière fait défiler les résultats dans différents États et il se passe quelque chose de bizarre en Pennsylvanie.

Continuer la lecture

Coup d’État mondial: la CIA démantelée (Radio-Québec)

[Note de l’administrateur de ce blog : une nouvelle révolution américaine est en route, qui aura des répercussions bien au-delà du territoire américain. On est très loin d’un conflit Républicains contre Démocrates, mais plutôt dans un conflit entre patriotes et traîtres à leur nation. Ou entre partisans de la liberté et promoteurs d’une dystopie totalitaire panoptique.

Pour ceux qui se demanderaient encore pourquoi ces révélations fracassantes ne sont pas faites dans les “grands” media, la réponse est tout simplement qu’ils font partie intégrante du problème. Comme le 11-Septembre l’a montré.

L’humiliation publique des dirigeants de Twitter et Facebook – ces versions “so cool” de la Stasi – a déjà commencé, voir par exemple cette vidéo (pour Jack Dorsey) ou encore celle-ci (pour Mark Zuckerberg).]


Élections aux USA – Lettre du général français (2S) Dominique Delawarde à ses amis

[Note de l’administrateur de ce blog : Dominique Delawarde n’est malheureusement plus qu’en deuxième section, mais on peut espérer qu’il existe encore des généraux d’active faisant passer comme lui la réalité avant l’idéologie.]


Mes chers amis,

Nombre d’entre vous m’ont demandé quelle était mon opinion sur les événements qui se sont déroulés aux USA entre le 3 novembre et ce jour dans le cadre de l’élection présidentielle américaine. Ma double casquette d’expert du renseignement et de spécialiste des États-Unis m’a valu de nombreuses questions que je résumerai en deux grandes séries :

1 – Y-a-t-il eu fraude électorale et l’hypothèse d’un coup d’état visant à inverser le résultat  de l’élection est -elle crédible ?

2 – Si Biden devait être élu le 8 décembre prochain et intronisé le 20 janvier 2021, quelles conséquences faudrait-il attendre de sa prise de pouvoir.

Je vais m’efforcer de répondre clairement à ces deux questions dans les lignes qui suivent.

Conflits d’intérêt de l’auteur ?

Il est important pour chacun d’entre vous de savoir, avant d’entamer la lecture de ma lettre, si son auteur a un quelconque conflit d’intérêt pouvant orienter son propos sur le sujet traité.

Ma réponse est non. J’ai bien vécu aux USA, dans le Kansas, sous administration démocrate (Clinton) entre 1995 et 1998,  époque dont je garde un excellent souvenir. J’ai effectué de multiples autres séjours aux USA, avant et après cet épisode professionnel, pour rendre visite à ma nombreuse famille proche qui compte 3 de mes sœurs et 48 de leurs descendants directs, tous  citoyens américains et résidant dans divers états gouvernés tant par les démocrates que par les républicains. J’ai visité 46 des 50 états de l’Union. La « Meritorius Service Medal » US m’a été remise à l’été 1998 dans un pays sous leadership démocrate. Je ne suis membre d’aucun des principaux partis politiques français (LR, PS, RN, Insoumis, LREM-Modem, EELV).

Si ma sévérité s’exerce parfois avec véhémence sur les «gouvernances» américaines, démocrates ou républicaines, elle ne s’adresse jamais au peuple américain qui, comme beaucoup d’autres peuples, est plutôt généreux et sincère, mais naïf et manipulé.

Continuer la lecture sur Réseau International →

L’État profond contre le pays profond

En attendant le dénouement de cette élection présidentielle américaine décidément pas comme les autres, je vous propose aujourd’hui la traduction d’un article du Saker paru le 9 novembre sur The Unz Review. Bonne lecture !

——— Début de la traduction ———

Je dois commencer par une évidence : malgré toutes les ressources de l’État profond, de la propagande et de « l’empire profond » (transnational) qui sont utilisées pour déclarer que « Biden » (c’est-à-dire Harris) a gagné, pour l’instant personne ne sait qui a obtenu le plus de votes et où.

Je dirais même que nous ne saurons jamais vraiment qui a gagné, parce que cela dépend d’un grand nombre de lois et règlements locaux et parce qu’il ne sera probablement jamais possible de séparer les votes illégaux des votes légaux.

Enfin, aucune des deux parties n’admettra jamais de bonne grâce avoir perdu la compétition. Donc maintenant le pays va entrer dans une crise profonde.

Voilà pour les mauvaises nouvelles.

Mais il y a aussi de très bonnes nouvelles.

Premièrement, il est maintenant devenu clair pour la planète entière que la « démocratie » américaine n’en est pas une : les États-Unis sont une ploutocratie oligarchique, gangrenée par une myriade de lois désuètes et corrompue jusqu’à l’os. La « ruse » particulière de ces États-Unis oligarchiques ploutocratiques est qu’ils se déguisent en ochlocratie [NdT : l‘ochlocratie (du grec ancien ὀχλοκρατία / okhlokratía, via le latin : ochlocratia) est un régime politique dans lequel la foule (okhlos) a le pouvoir d’imposer sa volonté.] : il y a un prétendu gouvernement par la foule qui sert de feuille de vigne microscopique cachant la véritable nature du régime.

Continuer la lecture

Les programmes Hammer et Scorecard permettront-ils d’exposer la fraude électorale ?
(Traduction & Réinformation)

[Note de l’administrateur de ce blog : rappelons à ceux qui ont la mémoire courte qu’Al Gore crut être président des USA pendant 37 jours en 2000, avant que ce ne soit finalement George W. Bush.

D’ici quelque temps, nous verrons également comment leur ignorance des lois de la nature permet de confondre les fraudeurs. Avec l’aide du chapeau de l’oncle Sam.]