Home » AV » Mediamensonges » Travaux Pratiques » Une fraude électorale retransmise en direct aux USA

Une fraude électorale retransmise en direct aux USA

Alors que la plupart des media continuent de présenter Donald Trump et son équipe comme des mauvais perdants incapables de reconnaître leur défaite, voire Donald Trump comme un tyran sanguinaire prêt à tout pour rester à son poste, les citoyens américains attachés à la transparence de l’élection repèrent et diffusent via internet les anomalies qu’ils constatent dans le décompte des voix.

Ici, il s’agit de données affichées en direct à la télévision au fur et à mesure que le dépouillement avance. Au bas de l’écran une bannière fait défiler les résultats dans différents États et il se passe quelque chose de bizarre en Pennsylvanie.

Initialement, Trump bénéficie d’un décompte provisoire de 1 690 589 voix et Biden de 1 252 537 voix dans cet État. Puis les décomptes d’autres États sont affichés (Wisconsin, Arizona, Michigan) et la bannière retourne au décompte des voix en Pennsylvanie, qui a changé… rien d’étonnant jusque là puisque le dépouillement est en cours et les chiffres ne sont donc pas définitifs.

Mais ce qui est extrêmement étonnant c’est la façon dont les nombres changent entre la première et la deuxième apparition : déjà parce que Donald Trump perd des voix, ce qui semble impossible dans un processus où on ne fait qu’ajouter de nouveaux bulletins : il passe de 1 690 589 à 1 670 631 voix, soit 19 958 voix de moins.

Mais la cerise sur le clafoutis, c’est qu’au même moment Joe Biden passe de 1 252 537 à 1 272 495 voix, soit exactement 19 958 voix de plus.

Y a-t-il une explication de ce miracle qui ne passe pas par une fraude organisée, et notamment via un système informatique de comptage dont les “bugs” seraient très pratiques pour certains, puisqu’ils permettraient de passer des voix d’un candidat à l’autre ?

Cet exemple n’est qu’un parmi beaucoup d’autres : des citoyens américains ont par exemple repéré l’activité suspecte d’une entreprise spécialisée dans le broyage (“shredding” en anglais) de documents dans le comté de Cobb en Géorgie, appelée pour détruire un grand nombre de bulletins de vote (“massive bins of ballots” : d’énormes poubelles remplies de bulletins de vote). Comme il s’agissait à l’évidence de destruction de preuves, ce qui peut conduire à de lourdes condamnations, l’entreprise chargée de ce travail a publié un communiqué le lendemain afin de s’exonérer de toute responsabilité dans cette action, en rappelant que son travail consiste à détruire des documents confidentiels et que par conséquent elle ne procède à aucun contrôle des papiers à détruire, étant tenue à la plus grande discrétion sur leur contenu.

2 commentaires sur “Une fraude électorale retransmise en direct aux USA

  1. Cela me paraît explicable. On peut très bien imaginer, dans un tableur, que la somme de 19.958 avait été placée par erreur dans la mauvaise colonne, et qu’on la remise dans la bonne. Ou, si c’est en ligne de commande, qu’une valeur assignée à Trump par erreur a été réassignée à Biden.
    Ce n’est pas un flagrant délit, ce n’est que le diffuseur, et ça ne suffit pas à inverser le résultat.
    Sur la base des déclarations notariées (affidavits), je m’intéresserais plutôt aux fraudes statistiques, comme la violation de la loi de Benford sur la distribution des chiffres, ou encore le différentiel d’abstention entre les années et entre les comtés.
    Rudy Guliani a dit que désormais leur tactique consisterait à contester l’inéquité de traitement par les États entre différents endroits du territoire.

    1. Je suis d’accord avec vous sur le fait que cette étrangeté ne signe pas la fraude de la même façon que, par exemple, la destruction de bulletins ou le fait d’empêcher les assesseurs de contrôler le dépouillement en les maintenant à distance et en bloquant des vitres avec des cartons, comme on a pu le constater par endroits.

      Néanmoins, vous semblez considérer que l’on peut faire des erreurs de saisie manuelle du côté du diffuseur en plaçant un chiffre correct dans une mauvaise colonne, et en rectifiant ensuite. Pensez-vous vraiment que c’est comme cela que les résultats sont transmis ? Cela me semble peu probable pour des raisons pratiques. Les saisies étant informatisées, je pense que les opérations manuelles sont réduites au strict minimum et que tout est “précâblé” pour être extrêmement réactif le soir de l’élection.

      Par ailleurs, il y a eu des cas avérés où les officiels en charge du vote ont reconnu des transferts de voix “par erreur” (selon eux) du type de celui montré ici. Peut-être parce qu’ils ont bien été obligés de reconnaître leur “erreur” afin d’éviter de passer quelques années derrière des barreaux… Mais si de telles “erreurs” sont possibles, alors comment peut-on être sûr que d’autres, non remarquées, n’ont pas été commises ?

      Les indices statistiques sont aussi une bonne piste comme vous le dites, et notamment la loi anti-intuitive de Benford, à condition de connaître ses limites car il existe des cas où elle ne s’applique pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *