Home » Mediamensonges » Travaux Pratiques » Donald Trump, milliardaire (parfois) plein de bon sens

Donald Trump, milliardaire (parfois) plein de bon sens

donald-trump-9-11-investigation-reopened-561076Grâce à internet, il devient difficile aujourd’hui d’effacer la mémoire de l’histoire, même si certains s’y emploient très activement. C’est sans doute l’élément qui manquait à George Orwell pour faire de 1984 un roman d’anticipation totalement réaliste – pour le reste, il faut reconnaître son caractère visionnaire. Aujourd’hui, Donald Trump se prépare à devenir le quarante-cinquième président des États-unis d’Amérique. Ses ennemis n’ont pas hésité à puiser dans tous les recoins des archives médiatiques pour tenter de le rendre aussi antipathique que possible, en le présentant notamment comme un raciste, un misogyne, un type totalement vulgaire et, parfois seulement, un antisémite – c’était plus risqué, vu qu’il a un gendre juif.

Mais bizarrement, alors que l’accusation de complotisme semble être aujourd’hui, avec celle d’antisémitisme, au plus haut dans l’échelle de Richter de l’infamie (est-ce un hasard ? ou une méthode pour certains juifs, bien implantés dans les media et ayant trempé dans des complots inavouables, de consolider une forme d’impunité ?), et ceci malgré son absurdité toute particulière dans le cas du 11-Septembre, les détracteurs de Donald Trump ne semblent pas avoir voulu utiliser une de ses interviews sur Fox News datant du 11 septembre 2001, où le nabab de l’immobilier, qui sans être architecte ni ingénieur sait quand même à peu près à quoi ressemble un gratte-ciel, analyse l’événement avec le bon sens pratique de celui qui évite de croire aux miracles pour faire fortune.

Je vous propose ci-dessous de regarder et d’écouter cette courte vidéo (l’interview proprement dite ne dure que 2 min 48), sous laquelle j’ai reporté la transcription des propos tenus ainsi que leur traduction en français. Les paroles du journaliste sont signalées par un j et celles de Donald Trump par DT.

[Mise à jour du 25/10/2019 : la vidéo initiale ayant disparu de YouTube car “le compte associé a été clôturé”, je la remplace par une autre de la chaîne YouTube officielle de Fox5NY qui reprend la totalité de l’interview. Le passage retranscrit et traduit ci-dessous va de 5:12 à 8:02 sur cette nouvelle vidéo.]

temps    
original en anglais d’Amérique
traduction française
00: 01
j : Donald, you are the best known builder particularly of great buildings in the city. There is a great deal of question about whether or not the damage and the ultimate destruction of the buildings was caused by the airplanes, by architectural defect or possibly by bombs, or aftershocks. Do you have any thoughts on that ?
j : Donald, vous êtes le bâtisseur le plus connu, particulièrement pour les grands bâtiments en ville. On se pose beaucoup de questions pour savoir si les dommages causés aux bâtiments et leur destruction finale ont été causés par les avions, par un défaut architectural ou peut-être par des bombes, ou leur contrecoup [NdT : “aftershock” a également le sens de réplique sismique]. Qu’en pensez-vous ?
00: 21
DT : Well, it wasn’t architectural defect. The World Trade Center was always known as a very, very strong building. Don’t forget that building took a big bomb in the basement (in 1993). Now the basement is the most vulnerable place, because that is your foundation, and it withstood that. And I got to see that area, about 3 or 4 days after it took place because one of my structural engineers actually took me for a tour because he did the building. And I said “I can’t believe it”. The building was standing solid and half of the columns were blown out. This was an unbelievably powerful building; if you know anything about structure, it was one of the first buildings that was built from the outside. The steel, the reason the WTC had such narrow windows, is that in between all the windows you had the steel on the outside. You had steel on the outside of the building. That’s why when I first looked at it – you had big, heavy I-beams – when I first looked at it I couldn’t believe it because there was a hole in the steel. And this is steel that was… you remember the width of the windows of the World Trade Center, folks. I think that you know, if you were ever up there, they were quite narrow, and in between was this heavy steel. I said : how could a plane, even a 767 or 747 or whatever it might have been, how could it possibly go through the steel ? I happen to think that they had not only a plane, but they had bombs that exploded almost simultaneously. Because I can’t imagine anything being able to go through that wall. Most buildings are built with the steel is on the inside around the elevator shafts. This one was built from the outside which is the strongest structure you can have. And it was almost just like a can of soup.
DT : Eh bien, ce n’était pas un défaut architectural. Le World Trade Center a toujours eu la réputation d’un bâtiment très, très solide. N’oubliez pas que ce bâtiment a été victime d’une grosse bombe au sous-sol (en 1993). Or le sous-sol est l’endroit le plus vulnérable, parce que ce sont les fondations, et il a résisté. Et j’ai pu voir le lieu des dégâts, à peu près 3 ou 4 jours après l’événement parce qu’un de mes ingénieurs en structures m’a amené le visiter parce qu’il avait fait le bâtiment. Et j’ai dit “je ne peux pas le croire”. Le bâtiment tenait parfaitement debout et la moitié des colonnes avaient été soufflées. C’était un bâtiment incroyablement robuste ; si vous connaissez un tant soit peu les structures, c’était un des premiers bâtiments à être construit depuis l’extérieur. L’acier, la raison pour laquelle le WTC avait des fenêtres aussi étroites, est qu’entre chaque fenêtre vous aviez de l’acier sur la façade extérieure. C’est pourquoi quand j’ai vu ça la première fois – vous aviez de grosses et lourdes poutres en I – lorsque je l’ai vu la première fois je n’arrivais pas à le croire parce qu’il y avait un trou dans l’acier. Et c’est de l’acier qui était… vous vous rappelez la largeur des fenêtres du World Trade Center, les gars. Je pense que vous savez, si vous êtes allés une fois là-haut, elles étaient assez étroites, et entre il y avait cet acier très lourd. Je me suis dit : comment un avion, même un 767 ou un 747 ou quoi que cela ait pu être, comment pouvait-il donc traverser cet acier ? J’en viens à penser qu’ils n’avaient pas seulement un avion, mais qu’ils avaient des bombes qui ont explosé presque simultanément. Parce que je ne peux pas imaginer quoi que ce soit qui soit capable de traverser ce mur. La plupart des bâtiments sont construits avec l’acier à l’intérieur autour des cages d’ascenseurs. Celui-ci était construit depuis l’extérieur ce qui est la structure la plus robuste que vous pouvez avoir. Et c’était presque comme une canette de soupe. [NdT : les Français ne sont pas vraiment familiers des canettes de soupe, ils auraient plutôt parlé de canette de soda.]
01: 50
 j : You know, Donald… We were looking at pictures all morning long of that plane coming into Building #2, and when you see that, approach the far side, then all of a sudden within another millisecond the explosion pops out the other side.  j : Vous savez, Donald… On regardait les images pendant toute la matinée de cet avion s’encastrant dans le bâtiment n°2, et quand on voit ça, se rapprochant de la façade arrière, et tout à coup dans l’intervalle d’une autre milliseconde l’explosion fait sauter la façade opposée.
02: 05
 DT : Right. I just think that there was a plane with more than just fuel. I think… obviously they were very big planes, they were going very rapidly. Because… I was also watching where the plane seemed to be not only going fast, it seemed to be coming down into the building. So it was getting the speed from going downhill, so to speak. It just seems to me that to do that kind of destruction it’s even more than a big plane. If you’re talking about taking out steel, the heaviest kind of a steel that was used for the building – this building was rock solid – and, you know, it’s just an amazing thing. This country is different today, and it’s going to be different than it ever was for many years to come.  DT : C’est vrai. Je pense qu’il y avait un avion avec davantage que seulement du carburant. C’étaient évidemment de très gros avions, ils volaient très vite. Parce que… je regardais aussi comment l’avion semblait non seulement aller vite, mais semblait plonger dans le bâtiment. Donc il gagnait de la vitesse à cause de la descente, pour ainsi dire. Il me semble que pour réaliser ce genre de destruction il faut encore plus qu’un gros avion. Là on parle d’éjecter de l’acier, la qualité d’acier la plus lourde qui était utilisée pour le bâtiment – ce bâtiment était solide comme un roc – et, voyez-vous, c’est juste un truc incroyable. Ce pays est différent aujourd’hui, et il va rester différent de ce qu’il a toujours été pour de nombreuses années à venir.
02: 48
 j : Very profound statement, and very true.  j : Déclaration très profonde, et très juste.

On remarquera que Donald Trump a une vision un peu fausse de l’architecture des tours jumelles : non, elles n’étaient pas “construites depuis l’extérieur”, mais construites depuis l’intérieur et l’extérieur, avec en effet des façades constituées de colonnes verticales très robustes en acier entre lesquelles venaient s’intercaler des fenêtres très étroites. Cette conception permettait de réaliser sur chaque étage de vastes plateaux sans cloison, des bureaux open space comme on dit là-bas (mais pas que), et de réaliser au soleil couchant, lors de leur construction, des clichés spectaculaires mettant en valeur la transparence des tours (à condition de viser à l’horizontale).

twin-towers-sunsetNéanmoins, cette vision un peu simpliste a le mérite de corriger une idée reçue (voire une propagande martelée) selon laquelle les façades auraient été des “murs de verre” dans lesquels les avions n’auraient eu aucun mal à pénétrer, pour ensuite se fracasser sur la partie centrale contenant les ascenseurs. Or, outre le fait que cette idée farfelue néglige complètement la résistance des planchers en compression horizontale, loin d’être négligeable, elle méconnaît surtout le rôle très important des façades dans la résistance du bâtiment, puisqu’elles supportaient en temps normal environ la moitié de la charge statique, l’autre moitié étant supportée par le cœur.

Reconnaissons donc à Donald Trump la faculté de dire des choses évidentes et de bon sens sans passer par le filtre préalable de ce-que-l’on-doit-dire-pour-être-bien-vu-chez-les-gens-importants. C’est peut-être cette faculté qui lui est reprochée, et qui a poussé certains milieux à le diaboliser de façon ridicule, sans doute de peur qu’une fois président il continue à ne pas prendre des vessies pour des lanternes, des images d’avions pour des avions, et à dire que le roi est nu s’il ne porte pas de vêtements. Ceci serait un grand changement dans la politique américaine, et par contagion mondiale.

Mais peut-être ne faut-il pas prendre ses désirs pour des réalités. Car deux jours après cette interview à Fox News, le 13 septembre donc, Donald Trump répondait aux questions d’un journaliste d’une chaîne de télévision allemande, et l’interprétation qu’il donna des effondrements devint là beaucoup plus consensuelle – si l’on appelle consensus l’ensemble d’histoires à dormir debout ayant fondé la physique harrypottérienne en vigueur depuis le 11 septembre 2001. Je n’en retiendrai qu’un passage, qui commence à 3 min 01 après la question du journaliste lui faisant remarquer que beaucoup de personnes se demandent comment 2 avions peuvent arriver à détruire 2 tours (il aurait dû dire 3, s’il avait pensé au WTC7) :

Well… it’s tremendous power and tremendous heat. And people were willing to die and when they’re willing to die and willing to become kamikaze in a sense there’s very little you can do about it… I mean… the heat and the power… actually it was amazing that the initial jolts didn’t jar the building as much as people would have thought… but the tremendous amount of fuel that was dumped into the building and… 1600°F temperature… I guess that’s probably more than anything could take, no matter what.

Ce qu’on traduira à peu près par :

Eh bien… c’est une puissance formidable et une chaleur formidable. Et des gens étaient prêts à mourir et lorsqu’ils veulent mourir et devenir en un sens des kamikaze on ne peut pas y faire grand-chose… Je veux dire… la chaleur et la puissance… En réalité c’était incroyable que les secousses initiales n’aient pas ébranlé le bâtiment autant que les gens l’auraient imaginé… mais l’énorme quantité de carburant qui a été déversée dans le bâtiment et… des températures de 1600°F [NdT : environ 870°C]… je suppose que c’est davantage que ne pouvait endurer quoi que ce soit, peu importe quoi.

Ainsi cette fois, deux jours après avoir diffusé sur les ondes son sens pratique de bâtisseur, Donald Trump se met à penser que la volonté peut tout, y compris rendre les lois de la physique facultatives. Quand des types cinglés sont prêts à mourir, que voulez-vous, mon bon monsieur… que peuvent les lois de la physique face au fanatisme musulman ? Et puis de toute façon, il ne faut pas se demander comment, techniquement, un tel meurtre de masse a été possible. Il a été possible techniquement puisqu’il a eu lieu. Tel est le point de départ obligé de toute enquête historique sur ce sujet.

Finalement, Donald Trump n’est peut-être pas aussi “hors système” que certains le croient : il semble qu’en l’espace de deux jours il ait parfaitement acquis les codes du monde politique. Soit être capable de débiter d’un air pénétré des sornettes auxquelles on ne croit pas soi-même une seule seconde.

55 commentaires sur “Donald Trump, milliardaire (parfois) plein de bon sens

  1. Bonjour François,
    je souhaiterais vérifier avec vous un point qui me parait important.
    Voici deux vidéos montrant le vol 175 rentrant dans la tour WTC2.
    1) Celle de Kai Simonsen, diffusée en quasi direct (douze secondes après) lors des attentats du 11 Septembre:
    https://www.youtube.com/watch?v=P5PZxGsYNnY

    2) Celle de Michael Hezarkhani, diffusée plusieurs heures après les attentats:
    https://www.youtube.com/watch?v=JDEczx-8xZI
    Sauf erreur de ma part, celle de Kai Simonsen est censée montrer l’avion rentrant par derrière dans le WTC 2, c’est à dire dans la face de la tour qui est parallèle au plan de la vidéo et qui se trouve derrière. Etes vous d’accord avec cela ?? Je dis cela après avoir observé les points de sortie de la fumée de WTC 1 (la première tour frappée) et avoir comparé avec la vidéo de Hezarkhani.
    Ce point me parait capital car si cette observation est juste alors il est évident que l’avion n’a pas la même trajectoire sur les deux vidéos.. Sinon la vidéo de Simonsen est critiquable sur deux autres points (nez de l’avion qui dépasse de la tour après la collision et absence de visibilité de l’avion juste avant le zoom).

    Merci et bon courage.

    Bien à vous

    Philippe

    1. Bonjour Philippe,

      Votre message initial comportait 2 fois le même lien (la vidéo de Kai Simonsen), j’ai donc de moi-même modifié votre deuxième lien pour mettre une des nombreuses reprises de la vidéo de Michael Hezarkhani. J’espère que cela vous convient, sinon indiquez-moi de quelle vidéo exactement vous parliez.

      À vrai dire je ne vois pas de contradiction (ou en tout cas pas évidente) entre ces deux vidéos : elles montrent chacune un avion pénétrant dans la face sud de la tour sud. La première est prise de loin depuis l’ouest (en gros), tandis que la seconde est prise depuis un bateau près du quai à peu près au sud des tours. Vous faites une erreur dans l’interprétation de la première : la vidéo de Kai Simonsen montre un avion pénétrant dans la façade “de droite” de la tour, et non “de derrière”. Il à ma connaissance aucune contestation de ce fait.

      Par contre la vidéo de Hezarkhani, si vous la passez image par image, est vraiment à hurler de rire pour quiconque a un minimum de “bon sens physique” : on y voit par exemple la façade exploser après le passage des ailes, qui rentrent comme dans un rideau de fumée. Petit arrêt sur image :

      PS : Google Earth comporte une fonction “images d’archives” que vous pouvez activer pour afficher différentes images d’un lieu au fil du temps. Essayez pour Manhattan en remontant au 11 septembre 2001 ou avant… c’est rigolo.

  2. Bonsoir François,
    merci. Vous avez mis la bonne vidéo..
    Merci aussi pour votre analyse: donc j’ai mal interprété la video de Simonsen.. qui est tout aussi faked que celle de Hezarkhani..

    Amicalement et bonne chance

    Philippe

    1. Oui bien sûr, que les deux vidéos ne soient pas contradictoires ne signifient pas qu’elles décrivent une réalité authentique ! Il y a quand même une certaine cohérence nécessaire dans le mensonge pour que celui-ci soit plus facilement avalé.

      Merci pour vos encouragements.

  3. Bonjour François,
    à propos de la vidéo de Kai Simonsen montrant le vol 175 rentrer dans WTC 2:
    https://www.youtube.com/watch?v=P5PZxGsYNnY
    on voit ressortir quelque chose ressemblant beaucoup au nez de l’avion.
    Un contradicteur m’a dit que c’était peut etre l’un des deux réacteurs (celui qui est passé à droite des colonnes centrales).. Personnellement je n’y crois pas mais quel argument scientifique pouvons nous lui opposer ?

    Merci et bon courage.
    Philippe

    1. Bonjour Philippe,

      Déjà, on peut lui faire remarquer que la vitesse atteinte par l’avion est tout simplement surnaturelle selon les données des constructeurs : c’est une vitesse de croisière à haute altitude, dont l’avion est totalement incapable au niveau de la mer (ou presque) là où la densité de l’air est trois fois plus importante. Voir à ce sujet (en anglais hélas) les très bonnes explications de cette association de pilotes américains (2ème vidéo) :

      http://pilotsfor911truth.org/WTC2.html

      Ensuite, lui faire remarquer que le réacteur aurait à peu près le diamètre du fuselage… et qu’aucune des 4 boîtes noires (2 par avion) n’a été retrouvée.

      Également, lui faire remarquer que différentes vidéos sont contradictoires entre elles, ce qui prouve a minima la falsification de certaines :

      https://www.youtube.com/watch?v=_NRMgnXL9JQ

      Et puis surtout, lui faire remarquer que sa conviction de la présence d’avions repose uniquement sur le message martelé par les media à ce sujet… malgré quelques “couacs” dont :

      1) le mauvais acteur qui en fait trop :
      https://www.youtube.com/watch?v=hxQ2-DcZuR4

      2) les vrais témoins sincères qui racontent ce qu’ils ont vu (ou pas vu) :
      https://www.youtube.com/watch?v=Ho6XpPv5mxE
      https://www.youtube.com/watch?v=bq1-BCeNcm0

      Mon expérience de la discussion sur ce sujet me montre qu’on est dans le domaine de la croyance pure, puisqu’une observation “neutre” d’une vidéo telle que celle de Hezarkhani :

      https://www.youtube.com/watch?v=JDEczx-8xZI

      par une personne qui n’aurait rien su des attentats du 11-Septembre, devrait normalement conduire à une réflexion du type : “c’est quoi ce navet ? ils ont économisé sur les effets spéciaux ou quoi ? c’est complètement irréaliste cette scène !“.

      Or, je rencontre régulièrement des gens “très bien” (et souvent des intellectuels, d’ailleurs, plus réticents que les autres sans doute à admettre leurs faiblesses de raisonnement) qui sont totalement incapables d’avoir ce recul minimal. Voilà pourquoi je choisis de traiter le sujet avec un certain détachement, voire de l’humour :

      https://aitia.fr/erd/esprit-critique-es-tu-la/

      car j’estime que le verrou n’est pas d’ordre rationnel, mais émotionnel.

      Il peut être utile également de connaître l’histoire personnelle de Ace Baker, l’homme qui a fait une série de vidéos pour expliquer qu’aucun avion n’est venu percuter les tours :

      https://aitia.fr/erd/eloge-du-handicap/

      car c’est bien un handicap (émotionnel) et non une compétence particulière (à part celles qu’il avait en traitement de vidéos) qui lui a permis de raisonner droit pour aboutir à la bonne conclusion.

      1. J’ai du mal a adhérer à l’hypothèse de bombes pré-placées pour imiter une trace de crash. On aurait donc aussi pré-placé du fuel pour imiter la fumée noire.
        Car c’est bien de la fumée noire de fuel qui brûle, y compris longtemps, comme pour le crash de l’Airbus en 1988.

        Plusieurs vidéos amateurs – pas le temps de compulser des vidéos d’hélicoptères de médias avec qualité améliorée obtenues via la FOI Act –, certains filmant depuis leur voiture, en mouvement (FDR Drive, Pavel Hlava, ) montrent chaque avions.
        Plusieurs vidéos montrent aussi que le plus d’explosion et de fumée est de l’autre côté du crash. Comment simuler cela sans avion ?

        Une des webcams de l’artiste spécialisé en time-lapse Wolfgang Staehle montre le premier avion
        https://hyperallergic.com/wp-content/uploads/2018/09/m091101x.jpg
        et la grosse fumée noire que le crash génère côté arrière :
        https://www.youtube.com/watch?v=06cZzEpuyGI

        Quant aux témoins, et bien ils sont variables. Le gars en bas des tours peut n’avoir perçu qu’une bombe, pas un crash.
        Mark Walsh ne cache pas au reporter sa qualité de contributeur de la FOX, pas très malin pour tromper les gens ni vu ni connu.
        En revanche plein de gens dans leurs vidéos et leurs paroles ont vu ou “entendu” un crash d’avion, et on entend nous-même aussi l’arrivée des avions (y compris pour la 1ère tour).
        https://www.youtube.com/watch?v=jpq0GaYvV34
        Pour “le nez”, il y a trop d’angles qui le montrent (3’40, 4’13 etc.) pour que ce soit l’effet d’un ratage vidéo :
        https://www.youtube.com/watch?v=7YLm3pkAiJQ
        La vidéo de Simonsen montre d’abord un truc de la finesse d’un moteur, puis à la 2e image, cela devient plus large du fait, je pense, de la fumée noircie qui s’allonge côté ombre, avant d’élargir le nez à la fin comme plus gros qu’un avion.
        https://youtu.be/OBKVI5mQ_00?t=8

        L’explosion, en revanche, forme une jolie “ogive”.
        https://www.youtube.com/watch?v=yjrmx0PskNk
        Une énorme bombe percutante à l’uranium appauvri ??
        Le reste du fuselage (sans le nez détruit, mais le fuselage d’un avion renforcé) avec ou sans pointe de fumée ronde au bout – le fuselage semble aussi avoir raté les colonnes centrales ?
        Ace Baker serait d’avis que le moteur a été tiré avec un canon, et que le canon a été fondu avec de la thermite… ??

        1. Vous prenez le problème par le mauvais bout, en mettant sur le même plan, comme je le déplorais dans ma réponse à Arthur, des arguments de psychologie (“j’ai du mal à adhérer à l’hypothèse…“) et des arguments de sciences dures (est-ce possible, oui ou non ?). De plus, la question n’est absolument pas de savoir si “vous avez du mal ou pas à adhérer”, puisque toute personne normalement constituée doit normalement avoir une répulsion absolue envers une explication qui implique un niveau de perversité absolument diabolique de la part des planificateurs.

          La question n’est pas de savoir “comment ils sont fait” (auriez-vous la prétention de remplacer à vous tout seul une équipe pluridisciplinaire d’experts en tout genre qui ont dû travailler d’arrache-pied pendant des années pour parvenir à ce “chef-d’œuvre”, toute considération morale mise à part ?) mais de savoir si l’explication donnée par les grands media (qui, je le rappelle, ont participé activement à la supercherie) cadre avec les lois physiques connues ou relève du surnaturel.

          Donc plutôt que de vous perdre dans les détails, je vous suggère par exemple de considérer ce simple fait relatif au “nez de Pinocchio” : ce ratage en quasi-direct a nécessité bien évidemment une “confirmation” ultérieure par d’autres vidéos, qui ont mis plus de temps à apparaître dans les media en raison du temps de calcul bien supérieur. Donc en effet toutes les vidéos ne sont pas la conséquence d’un ratage : c’est seulement le premier ratage qui entraîne la réalisation des maquillages ultérieurs ! Un premier mensonge, un peu raté, en entraîne d’autres pour consolider le premier un peu branlant…

          Là où cela devient presque comique, par contre, c’est que l’endroit d’où est sorti le “gros objet” en forme de nez d’avion, du côté opposé à l’impact, ne présente absolument aucun trou… voir ici (jusqu’à 46:14) :

          https://www.youtube.com/watch?v=kE7cD7H6nW4&t=43m49s

          Quant à la fumée noire, je ne vois pas où est le problème : toute combustion incomplète donne ce genre de phénomène, c’est même plutôt rare que des incendies produisent des fumées blanches !

          1. Je vous ai envoyé, à erd, des photos du trou de sortie (ah mince, Yahoo rebug).

            Dans la vidéo Gamma, prise de loin, le “missile” semble sortir comme à gauche de l’angle. On voit du noir un peu avant l’angle blanc.
            Quant au trou de sortie, il est ici visible à l’angle, là où le plus de flammes sortent dans cette vidéo à la minute 16:15:
            https://youtu.be/ysdWjii23dY?t=975

            Ace aurait dû déplacer son rond bleu vers la gauche.
            https://youtu.be/kE7cD7H6nW4?t=2768
            Ce trou de sortie rondement percé à travers la plaque de l’angle est presque parfaitement visible ici :
            https://youtu.be/Eu29TjsyDpo?t=106
            (zoom envoyé)
            (source : WTC 9/11 Video by Unknown from E & NE)
            Donc le trou a vraiment été fait pile à l’angle.

            L’ombre du missile-fusée sur la façade, visible dans le film des Naudet (coupé juste après lors d’une diffusion ultérieure selon Ace Baker, mais c’était juste parce que la caméra était descendue et donc il n’y avait rien à montrer) était invisible à contre-jour par l’hélicoptère à une si grande distance, non ?

            Ceci dit, de plus près, on ne voit pas clairement l’objet sortir de l’angle dans les vidéos des Naudet et de Fairbanks.

            L’intéressant chez Fairbanks, est la vue de dessous de l’avion.
            Un missile attaché en dessous ?
            https://youtu.be/pz6_8WAIGb4?t=405
            Je penche plutôt pour une soute à bagage bombée faisant de l’ombre (comme cela se constate sur des photos de ce genre d’appareil sur airliners.net). Le devant paraît un peu pointu quand même mais ce pointu évolue aussi (je vais ai envoyé par mail un montage de 4 de mes zooms sur la vidéo en qualité améliorée).
            http://www.911conspiracy.tv/images/2nd-hit/image_sequences/Fairbanks_jpegs013.jpeg
            (le contraste est moindre dans cette capture sur history.com que dans la vidéo améliorée d’apparition plus tardive)

            On a probablement chargé un missile à charge creuse orientée devant exploser au contact des colonnes centrales, ou une fusée au nez solide, (d’où le pouvoir percutant de l’avion ! en plus de ses moteurs en titane…).

            Donc on aurait affaire à des avions-bombes, comme au Pentagone…
            (l’hypothèse d’Eric Bart là-bas) ou à des avions-fusée.

            La charge en forme d’ogive ayant été guidée par la façade de droite jusqu’à l’angle, point faible suffisamment large dans la maille des tours pour révéler la forme de l’intrus… et le mode opératoire …

            Chose qui aurait été invisible si l’avion avait percuté de face et non en biais.
            Voilà le vrai raté…
            Il n’y a pas de crime parfait, et que des mauvais complots, messieurs les conspirateurs, ha ha ha !

            Un missile ou une fusée cachée ! Voilà qui fera plaisir à certains : un coup des “”””nazis de la NASA”””” (dixit Marty-Vrayance ! en mode TopSecret) !
            (nullement dirigée par des nazis à l’époque, comme vous le vérifierez certainement … …)
            o_O

            On avance pas mal en échangeant !

          2. Non, là vous reculez… vous vous perdez et vous enferrez dans des détails sans même respecter la logique la plus élémentaire. Le trou dont vous parlez ne correspond en rien à l’endroit de sortie du gros objet cylindrique et réfléchissant montré par Ace Baker !

          3. Le plus important, à mes yeux, en début de mon commentaire, ce sont ces projections de fumées noires qui sortent au moment de l’explosion, du côté opposé au crash. Alors que pour les deux crash, les explosions ne sont pas noires du côté du trou d’entrée, et plus petites.
            Et au tout début de l’explosion, c’est comme pour un avion contre un mur : de la poussière grise côté mur d’entrée, et du feu seulement sur les côtés et en bout de course.
            Signe que ce qui a explosé – avec son combustible – allait de l’avant. Comment réaliser cet effet avec des bombes statiques ? En libérant du fuel d’un seul côté des tours en même temps que les explosions ?
            En truquant les vidéos d’explosions classiques en quasi direct depuis tous les angles de vue ?
            Toutes les vidéos amateurs sont pipées aussi ?

            Quant au cylindre qui ressort, il apparaît en effet gros et réfléchissant face au soleil sur une vidéo. Certes, il est plus petit de l’autre côté, côté ombre, ce que je conçois vu l’ampleur du zoom. Aussi, pour avoir un regard juste, mieux vaut regarder les vidéos côté éclairé.
            Qu’était-ce : une cylindre de fumée et de poussière entourant un missile ou un obus perforant ?
            Comme ici : https://www.youtube.com/watch?v=bdVUi69qWXQ

            (A noter que des colonnes de fumée claires en haut et sombres en bas, sont aussi visibles sur le côté balafré de la tour avec les fumées en formation) ?

            Ce cylindre était-il une fusée ou une cuve renforcée de camion-citerne ?
            Aux USA, les “Road tanker” ont des cuves plus brillantes et réfléchissantes que nos camion-citerne à fuel !

            Mais donc selon la vision qui est la vôtre, le trucage manqué avec le “nez d’avion qui dépasse” côté sombre chez Simonsen (qui ne me paraît pas avoir qu’une forme d’avion, vu qu’il est plus fin au début, disais-je, et plus boursouflé à la fin, vu les fumées, mais vous ne vous “perdez pas dans des détails”, et n’y voyez qu’un simple nez d’avion de bout en bout…) aura été repris et colorié et ajouté dans toutes les autres vidéos existantes pour rendre plus plausible ce premier raté ?! Alors qu’il rend plus manifeste et grossier l’éventuel trucage d’un fuselage avec son nez qui traverse intact les tours !

            Question subsidiaire et néanmoins de taille : pourquoi, aussi, couper alors ce cylindre en deux ? Ou le faire se grossir légèrement et suivre d’une poussée de flamme de fusée ? Et, chose encore plus frappante, pourquoi le faire partir en angle droit et même re-pénétrer dans la tour sous l’effet d’une poussée soudaine et suspecte venant de l’intérieur même de ce cylindre/citerne bourrée de carburant explosif ?
            Comme on le voit ici : https://youtu.be/OBKVI5mQ_00?t=83

            Et surtout là (en ralentissant bien, après avoir cliqué sur le gouvernail des paramètres en bas à droite), où l’on dirait une fusée qui fait un demi-tour et re-frappe la tour ! :
            https://youtu.be/r7PGrvG6-eQ?t=10

            A mon humble avis, ces détails par trop compliqués pour des modifs à chaud, non seulement se recoupent, n’ont rien d’erroné, mais nous révèlent une réalité de plus en plus troublante qui conforte d’ailleurs les hypothèses des premiers sceptiques sur des avions missiles. Mais après Ace Baker le déluge ?

            A propos du trou de sortie, cela chauffait particulièrement à son niveau, puisque c’est de là, et seulement de là, que coulait du métal fondu.
            Voir https://youtu.be/Eu29TjsyDpo?t=145

            En somme, je pense comme le premier sceptique de tous, Trump (!) qui pensait aussi à des bombes dans les avions, en disant “ils avaient des bombes” (“ils”, sous-entendu, les kamikazes, hein).
            Je cite votre traduction plus haut :

            Trump : “Je me suis dit : comment un avion, même un 767 ou un 747 ou quoi que cela ait pu être, comment pouvait-il donc traverser cet acier ? J’en viens à penser qu’ils n’avaient pas seulement un avion, mais qu’ils avaient des bombes qui ont explosé presque simultanément. ”

            Bonne nuit ;-)

          4. Vous semblez ne tenir aucun compte de mes remarques et surtout, ce qui est plus grave, ne tenir aucun compte ni de la physique ni de la logique. Or il est prouvé :

            – qu’aucun avion de ligne ne peut se comporter comme les media l’ont montré lors d’une collision avec des façades de gratte-ciel en acier (c’est de la physique, et même du bon sens car chacun fait de la résistance des matériaux sans le savoir dans la vie quotidienne) ;

            – que des acteurs majeurs de l’exposition médiatique des événements (Kai Simonsen, Evan Fairbanks…) ou des opposants à l’explication “pas d’avions” (le spécialiste de traitement vidéo Steve Wright…) ont menti à plusieurs reprises en tentant de justifier leurs positions. Je dis bien “ont menti”, et pas “se sont trompés”. Voir mon commentaire du 19 octobre à 12h20.

            Ceci devrait suffire à tout esprit normalement constitué (c’est-à-dire plaçant la logique au-dessus de la physique, et la physique au-dessus de considérations vagues de type sciences molles) à éviter de perdre son temps dans des recherches vaines, ou de croire bêtement qu’une vidéo est “amateur” parce que des grandes chaînes de télé ont dit qu’elle l’était… voire de croire encore que toutes ces vidéos ont été diffusées “en quasi-direct”, ce qui est absolument faux.

            Quiconque ne respecte pas ces règles élémentaires montre qu’il n’est pas à la recherche de la vérité, mais à la recherche d’un passe-temps. Certains retraités désœuvrés en écrivent même des feuilletons. Pour ma part, je ne suis pas à la recherche d’un passe-temps, je cherche au contraire à gagner du temps.

          5. OK pour la résistance de l’acier.
            Faute de pistes à ce sujet, je découvre, faute de mieux des tests “truck vs barrier”.
            Curieusement, quand la barrière est plus longue qu’un simple plot, elle bouge un peu.
            Pile au moment du début de l’impact. Alors pourtant que l’avant d’un camion semble plus fragile que la remorque.
            Voir
            https://youtu.be/p0hI85R-0aE

            La vitesse au moment de l’impact a-t-elle, jouer ?
            (Un peu comme la vitesse d’un ballon de foot contre une vitre)
            Quels dégâts auriez-vous attendu sur la façade du WTC ? Quelques déformations sauf à l’endroit des moteurs ?
            L’avant des ailes d’un avion est tout de même solide que d’autres parties d’un avion, ai-je lu.

          6. Je ne vois pas ce qu’il y a de curieux dans la vidéo du camion. Tout se passe comme le bon sens nous le dicte : un camion c’est avant tout un châssis, c’est-à-dire 2 grosses poutres reliées par des longerons. Le reste est posé dessus : la cabine, assemblage de tôles assez fragile mais suffisant pour protéger le chauffeur des intempéries, et ici une plate-forme, évidemment plus robuste car appelée à supporter de lourdes charges.

            Ici le châssis passe sous la barrière et n’est donc absolument pas arrêté par elle, la cabine comptant pour du beurre ou presque. C’est l’avant de la plate-forme qui, logiquement, stoppe le camion.

            La vitesse joue évidemment via la quantité d’énergie cinétique à dissiper. Mais c’est bien la résistance relative des objets en contact qui détermine lequel enfonce l’autre, et pas l’énergie cinétique.

            On a déjà eu un exemple grandeur nature de choc avion / gratte-ciel : à la fin de la deuxième guerre mondiale, un bombardier perdu dans le brouillard s’est emplaffoné dans l’Empire State Building. Pas la même vitesse (celle-là, au moins, était réaliste…), pas le même avion, mais un résultat en tous points conforme au bon sens, encore une fois :

            https://en.wikipedia.org/wiki/1945_Empire_State_Building_B-25_crash
            https://immobilier.lefigaro.fr/article/il-y-a-76-ans-un-avion-s-ecrase-au-sommet-de-l-empire-state-building_e6174970-d6e4-11e5-9ab5-0eba838120ed/
            https://www.lepoint.fr/c-est-arrive-aujourd-hui/28-juillet-1945-un-demi-siecle-avant-al-qaida-un-b-25-s-encastre-dans-l-empire-state-building-28-07-2012-1490361_494.php

          7. En effet, une partie non négligeable du B-25 pendouille.
            Avec les petits avions aussi (du Cessna au https://en.wikipedia.org/wiki/Beechcraft_King_Air_B200), il reste souvent la queue en dehors, soit qui pendouille, soit au sol. Un avion militaire, lui, se plantera droit dans ses bottes !
            De façon générale, un avion ne parvient jamais à rentrer tout entier par les fenêtres !

            https://pics.me.me/7-in-2002-a-15-year-old-boy-inspired-by-9-11-flew-11246945.png
            https://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/5/57/Tampa_plane_crash.jpg
            IRS building à Austin :https://images.csmonitor.com/csmarchives/2010/02/STRATFOR.jpg?alias=standard_900x600
            Pour le petit crash à l’aéroport de Wichita :
            https://cdn.aviation-safety.net/photos/accidents/tn/tn20141030-0-C-3.jpg
            https://aviation-safety.net/photo/7773/Beechcraft-B200-Super-King-Air-N52SZ

            Pareil pour le crash d’un Cirrus SR20 en 2006 sur la tour Belaire à NY, des morceaux de la queue de l’avion, des écouteurs pour pilotes, et des corps furent retrouvés sur le trottoir :
            “Aircraft parts and headsets were on the ground. The propeller broke apart from the engine, which landed on the floor of an apartment. The bodies fell to the street.”
            (https://web.archive.org/web/20061014145001/http://www.connpost.com/news/ci_4480661)
            “Bits of the tail wing of a plane lay scattered on the pavement.”
            (https://www.theguardian.com/world/2006/oct/12/usa.edpilkington)

            Pour le crash dans la tour Pirelli à Milan (avec de larges fenêtres et une balafre étonnamment large pour un petit avion Rockwell Commander A112) certains se demandent où est l’avion ?
            http://www.rozumnypanko.sk/wp-content/uploads/2015/09/pirelli2.jpg
            Toutefois, des témoins l’ont entendu, et quelqu’un l’a vu brûler déjà avant de se crasher… Et là on a comme un morceau rectangulaire et arrondi de l’aéronef au sol, qualifié par APTN de “Burning debris”.
            https://youtu.be/GG6nqc8pspo?t=117

            EN 1975, en RDA, un MIG 21 s’est écrasé et la queue à trois ailerons est restée plantée dans la pierre, au 2e étage :
            https://hyperspace.app/post/5cb6e7139657350006dc4f7f

            Le 11/9, tout est rentré et resté dans la tour, et on n’a rien retrouvé au sol à part un passeport et un morceau de moteur ?!
            Pourquoi ? C’était quand même pas des avions en balsa !
            Des bombes, suggérait Trump…

            Ils auraient dû mettre du bambou en guise d’armature dans les murs, les planchers (et dans les carlingues pendant qu’on y est), comme en Asie (A la verticale et à l’horizontale.). Le bambou, avec ses multiples fibres alignées, supporte plus de poids par cm3 que l’acier (d’après Bernard Bertrand spécialiste en plantes)…
            Et toc pour les anti-chinetocks ! Hi hi hi !

          8. Suggérer des bombes comme l’a fait Trump juste après l’événement est une réaction naturelle pour qui sait que la scène diffusée par les media ne colle pas avec ce que l’on sait des résistances respectives des avions et des façades.

            Une analyse à tête reposée des données – qui aurait nécessité, sur le moment même, un sang-froid quasiment surhumain – conduit bien à la présence d’explosifs… mais sans avions autres que virtuels.

          9. Je repense un peu aux avions “virtuels”.

            Que répondriez-vous à quelqu’un qui vous dirait qu’ils sont trop bien insérés dans leur environnement :

            – primo vu comment les facteurs de l’ensoleillement et des ombres correspondantes ont été parfaitement calculé sans la moindre erreur (? sauf erreur de ma part… par exemple jusqu’à dessiner cette protubérance sous l’avion, logique vu la forme de la soute à bagage, mais quand même hyperréaliste car cela ne serait pas apparu si l’avion ne s’était pas penché au dernier moment. Bon “on” l’a fait se pencher. Mais quand même. C’est une particularité assez unique. Et on voit aussi cette double protubérance due à l’ombre sur la vidéo de Fairbanks comme sur celle d’Hezarkhani ).
            (réponse envisageable : on pouvait connaître la hauteur du soleil à l’avance)

            – secundo vu la prise en compte de l’ombre passagère faite par le nuage du 1er crash sur le 2e avion quelques secondes avant le crash. Et au dernier moment, l’avion est à nouveau au soleil. Ceci ne pouvait pas être calculé à l’avance sans connaître la direction du vent
            (ou alors une heure avant ?).
            D’une minute à l’autre, le vent risque d’être un facteur trop instable, non ? (ce pourquoi l’utilisation de gaz en cas de guerre est risqué entre parenthèses…).

            Ne conviendrait-il pas, pour déconstruire notre croyance en la véracité des vidéos, faussement amateurs pour certaines, donc, de faire une critique historique interne (authenticité, erreurs factuelles) mais aussi externe de chaque document vidéo (avec sa provenance, sa première date de diffusion, dans quelles conditions, etc.). Ace, armé de son bon sens, est-il allé au bout de ce type de démarche ?
            Ace, un vrai as ayant réussi l’exploit de pousser l’art du doute méthodique jusqu’à son summum ?

          10. – primo : des erreurs il y en a eu, même dans les vidéos arrivées “sur le tard” : aile qui disparaît furtivement ou se coude bizarrement. Je n’ai plus les références sous la main mais des anomalies, j’en ai vu.

            – secundo : il faut bien distinguer les vidéos produites en quasi-direct (en nombre très réduit, et toutes pauvres en détails) et celles communiquées bien plus tard, avec tout le temps nécessaire pour faire des calculs complexes et tenir compte de facteurs peu ou pas prévisibles comme l’ombre du nuage de fumée. Ces dernières nécessitent des moyens techniques et des compétences mais n’ont rien de “miraculeux”. Ace Baker a très bien analysé cet aspect, d’autres aussi je pense, mais pour faire un vrai travail d’historien des images il faudrait avoir un accès tout à fait libre aux archives des grandes chaînes. Vu qu’elles sont dans le coup, cela semble difficile.

            Notez enfin qu’à vouloir trop bien faire on sombre parfois dans le ridicule. Ainsi cette photo présentée comme authentique et argentique, retrouvée “des années après” et évidemment “amateur” :

            null

            Normalement, chez toute personne ayant un minimum de bon sens mécanique, elle doit provoquer un grand éclat de rire…

            NB : Aussi bien dans la tour nord que dans la tour sud, on voit un flash lumineux au moment où le nez de “l’avion” percute la façade. Ce qui a d’ailleurs donné lieu à de nombreuses théories dans les forums de discussion sur le 11-Septembre, les uns parlant de rayon laser, les autres de bombe placée dans le nez de l’avion… L’explication est beaucoup plus simple : il s’agit du flash de synchronisation absolument nécessaire pour caler précisément “l’avion” sur les explosions (réelles évidemment) en façade. Là encore, je n’ai rien inventé, mais Ace Baker qui s’y connaît en vidéo l’explique très bien.

          11. Oui, dans les premières vidéos des chaînes en live (CNN, NBC) l’avion n’est montré que de loin et à l’ombre.
            En revanche tous les correspondants sont unanimes à avoir vu des avions, de taille identique même selon un correspondant au nom arabe (Karim Arraki).
            Une curiosité, le live de CBS News (republié par la chaîne il y a 8 ans):
            https://youtu.be/9eTzV7HvKHU?t=361
            Le bout de l’aile de l’avion a été filmé par hasard, dans le coin en bas à droite, à 6’02.
            Reconstruction ? Un peu trop imperceptible dans le cadre d’une démonstration …
            Alors, vrai direct live conservé ?
            (September Clues de Simon Shack l’avait relevé avec une flèche sans s’attarder en 2007-2008. Ce documentaire a des défauts – il a d’ailleurs été critiqué par ace Baker qui est venu plus tard en 2013 – par exemple pour lui, deux vidéos viennent de la même perspective, alors que la taille des tours est différente. Ce qui se repère à certains moments seulement. La vidéo avec l’ “orb” ou la “ball”, est prise de plus haut que celle sans fond, “without backdrop”).

            Je me plonge à l’instant dans archive.org (ce qui est conseillé dans la vidéo proposée par Mikael), vaste base de données inventée par une université je crois, qui a accueilli des vidéos archivées en général en 2007
            (https://archive.org/details/sept_11_tv_archive?&sort=-publicdate&page=2)

            https://archive.org/details/sept_11_tv_archive

          12. September Clues de Simon Shack fait évidemment partie de la contestation contrôlée puisqu’il promeut l’idée de la manipulation totale des images, effondrement des tours comprises ! C’est évidemment du grand n’importe quoi et vise délibérément à associer ceux qui dénoncent avec raison la manipulation (minimale mais efficace) des images, comme Ace Baker, à de complets farfelus. Que vous vous contentiez d’un très neutre “ce documentaire a des défauts” me fait douter de vos capacités de discernement…

            Merci de faire preuve d’esprit critique : commenter pour commenter, ça n’a aucun intérêt, à part noyer les informations pertinentes dans un bavardage sans fin, ce qui est voulu chez certains. Donc, je le répète : il est prouvé que des acteurs essentiels de la diffusion des images d’avions ou de la validation de ces images (Kai Simonsen, Evan Fairbanks, Steve Wright…) ont menti ou se sont contredits dans le but évident de tromper le public.

        1. Je n’analyse pas, je ne suis pas expert en explosifs… je me contente d’analyser ce que je peux comprendre. Mais je suis intraitable sur ce que je sais : la collision avec un avion ne produit pas ce genre de dégâts.

          1. Pour revenir sur la simple fumée visible sur le film des Naudet – confisqué dès le soir par le FBI.
            Retouche ?
            Je me demandais même comment ces volutes pouvaient faire une ombre si pointue (comme celle d’un missile) :
            https://youtu.be/ICD2rmMSJk8?t=44
            Les conspirateurs ont-ils oublié d’effacer l’ombre ?

            Bon, en fait leur capture vidéo est trop courte…

            On voit sur d’autres films que le nez arrive après les fumées :
            https://www.youtube.com/watch?v=r7PGrvG6-eQ
            On voit aussi que le premier trou de sortie (fait par de la fumée?) est bien en plein dans l’angle.

            Ici, on voit comme un (2e?) tube être expulsé vers la droite (à gauche en se mettant dans le sens de l’avion):
            https://youtu.be/r7PGrvG6-eQ?t=10
            (J’ai ralenti dans les paramètres en vitesse 0.25 et vous ai envoyé les captures)

            Reste à comprendre ce qui a provoqué ce trou de sortie à travers l’angle même de la tour, que je suppose renforcée (en plus d’avoir 2 poutres collées l’une à l’autre, j’imagine), au lieu de passer entre les fenêtres des poutrelles d’acier de la façade :
            https://youtu.be/TXblH8W6M9k?t=64

          2. Voir ma réponse précédente… inutile de perdre du temps à comprendre l’origine d’un phénomène non physique une fois qu’on a compris qu’il s’agit d’une pure création graphique.

        1. Du point de vue des sciences dures, la valeur d’un témoignage est proche de zéro. Sinon les apparitions de la Sainte Vierge seraient considérées comme des preuves scientifiques de son existence.

          Par ailleurs, il est très facile de disposer de vraies-fausses boîtes noires sur les lieux d’une fausse catastrophe aérienne, histoire d’accréditer l’existence d’avions, puis de les soustraire à tout examen afin que personne ne puisse voir qu’elles ne contenaient aucune information compatible avec les vols annoncés.

          Il est assez navrant de devoir rappeler ces évidences.

  4. Rebonjour François,
    Merci pour votre argumentaire et les informations qu’il contient.
    A propos de:
    “”””Également, lui faire remarquer que différentes vidéos sont contradictoires entre elles, ce qui prouve a minima la falsification de certaines :

    https://www.youtube.com/watch?v=_NRMgnXL9JQ
    “”””
    j’ai une question: sur la vidéo 1, le compte à rebours commence à +10s, on voit immédiatement l’avion (en fait il était là depuis déjà 2 secondes) et on le voit jusqu’à + 5 secondes du compte à rebours. Bref, on voit l’avion de +12 s à + 5 s. Sur la Video 2, on ne voit pas d’avion. Mais: est ce que la vidéo 2 est tournée à la même vitesse que la Vidéo 1 ?? ce n’est pas clair pour moi, si par exemple la vidéo 2 est tournée deux fois moins vite que la vidéo 1, alors cela veut dire qu’en fait on a seulement 6 (= 12/2) secondes de vue et là il est compréhensible qu’on ne voit pas d’avion. D’un autre coté, les voix des commentateurs ne sont pas ralenties sur la vidéo 2.. Donc j’avoue que je suis un peu perdu…
    Sinon, l’étude en question semble indiquer que la position d’où a été prise la vidéo 1 reste un mystère car c’est un cadre fixe montrant le dessus du toit et que l’hélicoptère d’où a été prise la vidéo 2 était placé derrière et sur la vidéo 2 on ne voit pas l’hélicoptère d’où aurait été prise la vidéo 1.. Du coup je suis perdu..
    Pouvez vous m’éclairer ?
    Merci et bon WE
    Philippe.

    1. Je ne comprends pas bien votre commentaire : la référence zéro du compte à rebours correspond à “l’impact”. Du coup, pas question de “voir l’avion” jusqu’à +5 s ! Et sur la vidéo 1, il apparaît en effet 10 secondes avant “l’impact”.

      Mais pour répondre à votre question, oui la vidéo 2 est bien tournée à la même vitesse, comme on peut le voir avec les fumées de l’incendie (les voix aussi, mais qui sont aisément modifiables).

      Quant à la “position-mystère” il s’agit évidemment de l’hélicoptère (puisqu’aucun point fixe plus élevé que le sommet des tours jumelles n’était disponible), mais avec en plus un post-traitement de l’image qui la stabilise afin de donner l’impression d’une caméra sur support fixe.

      1. Désolé François je me suis emmêlé les pinceaux.
        La vidéo 1 est au ralenti (deux fois moins vite que la vidéo 2): C’est indiqué dans:
        https://www.youtube.com/watch?v=_NRMgnXL9JQ
        à partir de 9mn 28s, en comparant la vitesse d’évolution du panache de fumée après l’explosion.
        Mais ce n’est pas un problème pour la démonstration: le temps réel de la vidéo 1 n’est pas de 12 s mais disons 8 s. Or durant les 12 dernières secondes de la vidéo 2, on ne voit pas d’avion…

        Sinon, pourquoi ont ils fait un post traitement de la vidéo 1 pour stabiliser l’image ? Etait ce indispensable pour faire le trucage ??
        Merci
        Bonne soirée

        1. Bonjour,

          C’est plutôt moi qui me suis emmêlé les pinceaux en fait… j’avais en tête une autre vidéo, que vous pouvez voir par exemple sur ces archives de l’INA à 1:32 :

          https://www.youtube.com/watch?v=nw5ai7BfJNc

          Ayant été diffusée en quasi-direct elle n’était évidemment pas ralentie, lors de la première diffusion au moins.

          J’ignore le pourquoi de la stabilisation d’image à partir d’une vidéo qui bouge… par contre je sais qu’il y a d’autres preuves de falsification, indépendamment de l’impossibilité d’un avion de ligne de rentrer dans une façade d’acier comme dans du beurre.

          Par exemple à 2:22 sur la vidéo de l’INA, vous avez une scène “manifestement” filmée d’hélicoptère (on voit ses patins, la caméra est donc censée se trouver sous l’hélicoptère), mais qui viole les lois de l’optique. Le cadrage serré des tours suppose l’emploi d’un long téléobjectif, or quiconque a déjà un peu pratiqué la photo ou la vidéo sait que la profondeur de champ est très faible avec de longues focales. Or les patins de l’hélico comme les tours sont nets… ce qui est tout à fait impossible. C’est en revanche possible sur une vue large obtenue avec une focale beaucoup plus courte comme c’est le cas vers 1:45… ce qui ne signifie pas que cette séquence-là soit authentique, mais seulement qu’elle est plus réaliste !

          On observe d’ailleurs, de 2:30 à 2:32, un zoom arrière rapide avec changement de profondeur de champ, au début très faible (ce qui est cohérent avec un cadrage très serré) et à la fin suffisamment grande pour voir nets les patins de l’hélico. Le problème est que cette grande profondeur de champ n’est encore pas réaliste avec le cadrage final, certes plus large mais quand même réalisé avec une focale beaucoup plus longue qu’à 1:45.

          Mise à jour et complément : Si vous voulez avoir beaucoup d’arguments forts sur la falsification des images je vous conseille de visionner le “documentaire” (et comédie musicale, il fallait oser !) de Ace Baker intitulé “The Great American Psy Opera”. En version originale ici :

          https://www.youtube.com/playlist?list=PLEA05F393EC843D80

          ou encore ici pour contourner la “censure” de la BBC qui interdit de regarder le premier épisode :

          https://www.youtube.com/playlist?list=PLGx8G-AvaxfWc-P78lVH-NIuvOdH9busF

          Et avec un sous-titrage français de Laurent Guyénot pour les épisodes 6, 7 et 8 concernant plus précisément les avions :

          https://archive.org/details/AceBaker911TheGreatAmericanPsyOperapasDavion/9_11_+The+Great+American+Psy-Opera+(6_8)+-+Quels+avions.mp4

          Il est particulièrement instructif de voir que certains acteurs-clés de la supercherie, comme justement le caméraman Kai Simonsen, ont menti et se sont contredits dans leurs différentes versions de l’événement, en tentant de “justifier” les inévitables ratés de l’opération (comme le passage au noir juste après le “nez de Pinocchio”).

          On peut citer également Steve Wright, un spécialiste de vidéo qui tente d’apporter la contradiction à Ace Baker… et en vient à affirmer l’exact contraire de ce qu’il écrit dans ses propres livres, ou encore le caméraman Evan Fairbanks, qui s’empêtre dans les différentes explications successives de l’absence de son sur sa fameuse vidéo en contre-plongée qui montre l’avion s’engouffrer dans la tour sud depuis la rue (voir à partir de 36:38 dans la vidéo n°7 “la clé”).

          Un son qui finira par être “retrouvé” pour la sortie du DVD “In Memoriam” (voir et écouter à 37:27)… sauf que là encore ça cloche : la bande-son fait clairement entendre un bruit de percussion à l’instant même où l’avion percute la tour. Or l’événement se situe à environ 300 m au-dessus de la rue, et pas exactement à la verticale de l’observateur donc à plus de 300 m de distance de la caméra. En prenant une distance de 340 m, on devrait entendre cette percussion une seconde après la voir (la vitesse du son dans l’air étant de 340 m/s), et non quasi-instantanément…

  5. Cher François,
    je constate que vous maitrisez parfaitement ce dossier très complexe, à savoir, les preuves qu’aucun avion ne s’est encastré dans WTC 2. Avez vous pensé à écrire un petit article de synthèse, une sorte de guide de lecture qui renverrait à des sources précises ? Comme ça les gens pourraient prendre connaissance de l’ensemble du dossier et finir par se rendre compte de l’absence d’avion au bout d’un certain temps de réflexion… C’est comme si ils avaient subi un lavage de cerveau de la part des médias..

    Bien cordialement et bravo pour votre érudition et analyse de la physique du problème.

    A.

    1. Je vous remercie mais je ne pense pas “maîtriser parfaitement ce dossier très complexe”, comme vous dites. J’essaie par contre de remettre un peu d’ordre et de hiérarchie parmi les arguments : ainsi, il me paraît vain de mettre sur un même plan des arguments de psychologie – du genre : “mais on ne peut pas imaginer que des gens aient pu faire ça !” – et des arguments de physique découlant directement de l’application de lois connues et éprouvées.

      Au contraire de la destruction nucléaire des trois tours (voir ici ma pré-publication sur HAL), je n’ai pas encore fait de travail “sérieux”, avec la bibliographie correspondante, au sujet des avions de synthèse, déjà parce que je pense que le véritable verrou n’est pas d’ordre rationnel. Parmi les personnes que je connais qui ont compris, il n’y a pas davantage de gens très compétents en physique, en architecture ou en résistance des matériaux… J’observe même souvent – et sur d’autres sujets également – une grande réticence à admettre leur erreur de la part de gens dont la fonction sociale est en principe de savoir raisonner mieux que les autres !

      Tout à fait d’accord avec vous sur le “lavage de cerveau” médiatique ; je pense qu’il faut commencer par cette prise de conscience. Éventuellement par la dérision !

  6. Bonjour François,
    j’ai suivi vos échanges avec Sasha Sher.
    J’aimerais avoir votre avis sur la vidéo 2 (NBC live broadcast) décrite dans:
    https://www.youtube.com/watch?v=_NRMgnXL9JQ
    Est ce que cette vidéo 2 est passée en direct lors des attentats du 11 Septembre ?
    Pourquoi Ace Baker et d’autres n’en ont ils pas parlé ?
    Parce que là, sur cette vidéo 2, ce n’est pas la peine de perdre du temps à évaluer la vitesse de l’avion ni
    la façon dont il entre et sort de la tour WTC 2..
    Apparamment, la vidéo 2 est en vitesse normale alors que la vidéo 1 a été retouchée notamment pour être ralentie de sorte que 10 secondes pour la vidéo 1 représente 5 à 6 secondes pour la vidéo 2.
    L’avis de Sasha Sher serait intéressant aussi.
    Bien à vous.
    Mikael

    1. J’avais moi-même mentionné cette vidéo le 18 octobre à 11h03 dans les commentaires de cet article. Selon l’auteur de la compilation, elle est effectivement passée en direct (quasi-direct, plus précisément). Je n’ai moi-même pas les moyens de vérifier ce fait, mais cela me semble relativement accessoire, l’important étant… qu’on ne voit aucun avion dans la vidéo alors qu’on devrait le voir s’il y en avait un.

      L’intérêt de ces comparaisons entre 3 vidéos est de prouver qu’il y a eu manipulation d’images, sans même aborder les arguments physiques comme l’impossibilité des avions de voler à ces vitesses ou de pénétrer entièrement dans les façades d’acier sans laisser la moindre partie à l’extérieur.

      Quant au ralentissement d’une vidéo diffusée en différé, cela me semble encore plus accessoire car il n’est pas interdit de ralentir une vidéo enregistrée pour accentuer l’effet dramatique ou simplement permettre une observation plus aisée de l’événement… cela ne saurait être considéré comme une preuve de fraude délibérée.

    2. Les 2 vidéos sont des ralentis.
      Ce n’est pas un Live.
      Le vrai live avec un autre logo est à voir ici à la minute 31’41 (approche de l’avion, puis crash à 34′):
      https://archive.org/details/nbc200109110831-0912
      (date d’archivage : 2007, avant l’écho de September Clues. Ce site d’archivage créé au départ par un informaticien du MT)
      Cette vidéo semble tirée de September Clues.
      Ce VHS est de mauvaise qualité. On voit néanmoins une déformation à la seconde 0:06 du décompte dans September Clues. De fait September Clues disait que ce “live” venait d’une cassette VHS privée, avec des images différentes des images archivées par NBC “LE SOIR” (sic), où on verrait l’avion.

      http://www.911conspiracy.tv/no_plane_theory_fringe.html

      1. Je sais que vous répondez à Mikael mais je commente quand même.

        J’éprouve une certaine lassitude à vous lire, et c’est vraisemblablement le cas pour d’autres. Ce commentaire n’a pas grand intérêt à part perdre d’éventuels lecteurs de passage et glisser insidieusement un lien vers un site (911conspiracy.tv) affirmant que les “no-planers” sont des attardés mentaux. September Clues = bullshit, encore une fois. C’est du même niveau que d’associer les contestataires de la version médiatico-officielle du 11 Septembre aux partisans de la Terre plate ou creuse.

        Si vous voulez vous lancer dans la contestation médiatique sans pour autant utiliser un langage scientifique de type “sciences dures” qui est le mien, mais en faisant preuve de rigueur argumentaire, prenez exemple sur Romain Migus dont je viens de mettre en ligne une vidéo.

        Tout mon travail d’enseignant et de chercheur consiste à essayer de rendre simples donc intelligibles des choses en apparence compliquées. Il semble que vous dépensiez beaucoup d’énergie à faire l’inverse.

        1. “L’explication [du flash] est beaucoup plus simple : il s’agit du flash de synchronisation absolument nécessaire pour caler précisément “l’avion” sur les explosions (réelles évidemment) en façade. Là encore, je n’ai rien inventé, mais Ace Baker qui s’y connaît en vidéo l’explique très bien”.

          Dans ce cas on verrait plus de points sur plein de “vidéo compositing”, non ?

          Le repère est bien grand pour le 1er avion. Je penche pour une bombe à charge orientée vers l’avant fonctionnant au contact (cf. Eric Bart pour le Pentagone, où des gens ont aussi vu un flash, et cf. J-P Petit parlant des sous-marins US tirant au contact).

          Avec le 2e avion, le flash – qui ne serait qu’une simple insertion graphique selon Ace – se comporte au contraire comme une vraie explosion. La boule s’accroît puis décroît (chose visible dans la vidéo d’Hezarkhani – une photo prise par Carmen Taylor, une autre personne du même ferry, recouperait sa vidéo, avant le crash).

          Ce flash est également capturé mais flou et allongé comme se reflétant sur le bâtiment – donc ce n’est pas une insertion vidéo – par la vidéo d’un japonais Shizzham.
          https://youtu.be/TvM3OxV7AFE?t=19

          Pour ce 2e avion, il y a donc “plus simple” : une simple explosion de bouteilles à oxygène (obligatoires pour l’équipage, à 1,8 m du nez, facultatives pour les pilotes).
          Voir la vidéo de Matt Nelson :
          https://youtu.be/hi4588XxSDs?t=66

          Son dernier pdf vous en apprendra sur les débris dans les ruines (p.143 etc.)

          Son Facebook relève un détail croustillant consigné par le FBI en 2003 :
          Le 11 septembre vers 10h, dans l’hôtel Park Inn de 2 des terroristes (Wail al-Sheri) une dame s’est vu refusée de faire le ménage par une personne étrangère, disant que quelqu’un se reposait à l’intérieur. Ce même document du FBI signale que 2 prostituées sont venues chez ces frères al-Sheri et Satam al-Suqami le 7 septembre… Satam dont le passeport a été retrouvé dans la rue…)
          https://www.facebook.com/911conspiracytv/photos/a.120961664701560/1423359634461750/?type=3&__xts__%5B0%5D=68.ARDZuKDylE_U2FIVBoUo14eHApTNf2wmLQMDCvbXWsw6ZKE2D6ti3yNXp0-qT8aKfO6WNMjSx4KyXLJzCpNrY2qG3edKx_mwkZ-Zrd0AbhKYfB6KzKq4186AAf1fwWufQZr3NCYeeeeQC3Jw7P1BH8dmL0hS8vMeVizyLNNJ_8idr4z4265PEld_jhYRcttgXmcrA_4txnEyEObGC7XSTfVzWuHDgpetydcuAzb8pIgRwKz9IxlOtHoQCGXG9iXEMJNnCNQuhfj3wSxbVEO4ZXQY_guQwSoTUYYthh_mpApPX19uyH5XX-PamN2kiAJ2y9vRtgaGKYtJ7VluICcxCd50hQ&__tn__=-R

          Le doc du FBI :
          https://vault.fbi.gov/9-11%20Commission%20Report/9-11-chronology-part-02-of-02?fbclid=IwAR3yDAGntLoMOxHXMRvvleIF-WEM5GCI781G7812d0DxK7QrO338fbe95yI

          1. Non, vous n’avez rien compris. Un flash de synchronisation est un signal lumineux RÉEL, pas une “insertion graphique”, puisqu’il sert justement à caler les insertions graphiques sur les images de scènes réelles !

            À ce niveau d’incompréhension, je ne peux que vous conseiller d’éviter d’émettre de nouvelles hypothèses, qui n’ont aucune chance raisonnable de coller avec la réalité des faits.

            Merci quand même pour le doc du FBI. De toute façon, puisqu’on sait que l’on peut être pilote-kamikaze et malgré tout rester en vie après ses exploits, pourquoi ne pas imaginer que l’un des pirates de l’air était en train de ronfler dans son lit tout en détournant l’avion qui allait s’écraser sur la tour nord !

          2. 1) Voici le lien du document que vous devriez apprécier à partir des pages 178 et 193 pour ce qui est des poutres déformées, agglomérées, etc. :
            http://www.911conspiracy.tv/pdf/9-11_Debris_An_Investigation_of_Ground_Zero_by_Matt_Nelson.pdf

            Ici, p.5 :
            http://www.911conspiracy.tv/pdf/Airplane_Debris_WTC_9-11.pdf
            il y aurait plus de débris d’avion qu’on ne le croît. Des gens de la FEMA en trouvèrent avec un morceau du numéro peint du vol N612UA à la mi-octobre sur le toit de la tour 5 : 2 morceaux du fuselage, soit retrouvés l’un plus petit coincé dans la fenêtre du plus gros (photo prise le 18 octobre), soit retrouvés à côté numéro vers le ciel ou face rouillée vers le ciel (donc pendant un mois le numéro n’aurait pas perdu la couleur à cause des poussières corrosives) (date : 18 oct. ou pas de date), , soit carrément associés par du bleu grossier de Photoshop comme un seul morceau (date du 25 octobre, alors que l’auteur dit par ailleurs avoir fait la visite du 7 au 12 octobre. Une visite au sujet de laquelle j’écrivais ceci : “des ingénieurs interrogés par le New York Times le 25/12/2001, sur
            l’enquête qu’ils avait menée du 7 au 12 octobre, où on les empêcha d’interroger des
            témoins, d’examiner le site, et d’obtenir des plans des tours…” Donc peut-être qu’il sont retournés plus tard, vite fait)…
            Qu’en penser ?

            Ces morceaux ont-ils pu traverser les angles des tours ? Lesquels avaient, finalement, naturellement de grands “trous” carrés, sous la finition.
            http://www.911conspiracy.tv/images/WTC_corner_holes_2bc014a7f37a21701e1fecfc9a4b24e5.jpg
            D’où le trou carré/vaguement rond que je vous avait signalé comme trou de sortie.

            2) Questions qui me viennent à propos du flash, après avoir replanté quelques choux etc. :

            – OK, les signaux venaient réellement des tours. Avec donc le risque qu’on les remarque dans toutes les vidéos prises des crashs. Donc pour un complot, ce n’était pas bien discret, non ?

            – pourquoi voit-on alors le flash par-dessus l’avion juste après qu’il rentre ?

            – pourquoi voit-on deux signaux d’ampleur et de luminosité si différents ?

            – pourquoi des flashs si courts ? Bon, Ace les compare à des claps. Vous me répondrez que les experts en montage vidéo pouvaient les repérer.

          3. Je ne perds plus mon temps à lire tous ces sites, désolé, ni à répondre aux questions en découlant. Je ne peux qu’encourager chacun à se poser des questions en évitant de se perdre dans des détails. Le simple fait de visualiser la vidéo de Michael Hezarkhani, par exemple, d’un œil critique, devrait normalement suffire pour conclure qu’on a tous été pris pour des quiches. Pas besoin d’être ingénieur pour ça. Et quand on a la preuve du mensonge de différents acteurs de la supercherie médiatique…

            Quant au flash de synchronisation, il est par définition le plus bref possible pour remplir sa fonction ! C’est l’exact équivalent du “clap” au cinéma pour la bande son.

          4. Préalablement peut-être à cette visite de la FEMA de 5-6 jours du 7 au 12 octobre, une équipe de l’American Society of Civil Engineers (ASCE) n’avait pu se livrer sur les lieux qu’à un « circuit touristique » de trois jours, une simple “visite visuelle” (visual walkthrough) sans vérification des preuves.

            (Source : (Bill Manning, « $elling Out the Investigation », Fire Engineering,
            https://www.globalresearch.ca/9-11-analysis-coverup-at-ground-zero-selling-out-the-investigation-destruction-and-removal-of-the-evidence/21006
            Original : https://www.fireengineering.com/2002/01/01/258340/elling-out-the-investigation/#gref)

            Cela avait été dénoncé dès janvier 2002 par des ingénieurs spécialisés dans la lutte anti-incendie.
            Car il y avait encore 2000 autres buildings “légers” de ce type avec protection anti-incendie aux USA (combien avec des colonnes centrales, cela n’était pas précisé, mais bon, un jour peut-être on pourra simuler un crash sur l’un de ces buildings !…).

            Ces ingénieurs émettaient des doutes sur le fait que les effondrements avaient été provoqués par les seules explosions et les
            seuls dégâts dus à l’impact. Leur théorie commençait à être plutôt (rather) qu’il manquait des protections anti-incendies et que cela « causa
            directement l’effondrement en un temps si effroyablement court ».

            Pour ces ingénieurs,
            l’enquête officielle menée sous l’égide de la Federal Emergency Management Agency
            (FEMA) leur paraissait être une « mascarade foireuse/bancale » (“half-baked farce”
            https://www.wordreference.com/enfr/half-baked), car
            la plupart des débris en acier avaient été envoyés trois mois durant dans des pays
            lointains. Contrairement à plein d’autres catastrophes/effondrements.

          5. Bien, suivant vos bons conseils, revoyons la vidéo d’Hezarkhani (qui, rappelle Ace, ne voulait pas parler à Jeff Hill sur l’endroit d’où il avait pris la vidéo
            http://911composites.wiki-site.com/index.php/Hezarkhani_Won%E2%80%99t_Talk
            pourtant, selon Ace, ce n’est pas l’endroit d’où a été pris les vidéos qui pose problème, à la différence de Simon Hack pour qui les angles de prise de vue ne correspondaient pas à la réalité).

            Et tâchons d’être précis.
            Quand s’arrête(nt) le(s) trucage(s) ?

            Au passage, le flash qui apparaît au niveau inférieur du nez du Boeing, apparaît donc au même endroit, soit en bas, avec le F4 Phantom projeté contre un mur au laboratoire de Sandia.
            (flash plus visible sur ce meilleur ralenti à la minute 1’46 : https://youtu.be/U4wDqSnBJ-k?t=104)
            Mais admettons que l’avion soit un effet spécial.
            Mon questionnement présent est : est-ce le seul effet ajouté sur le filtre ?

            Quid de la balafre ?
            La balafre a priori été ajoutée en même temps que l’avion et préalablement aux nuages d’explosifs ? Ces petits nuages eux-mêmes sont-ils des explosifs réels ou ont-ils été rajoutés en même temps que l’avion ?
            Selon vous, la balafre d’entrée correspond-elle à la balafre finale ? Quel tour de force !

            Nous serons d’accord que les explosifs auront été préalablement placés en biais pour provoquer cette balafre. Ceci nécessite donc un accès à plus d’étages que dans la 1ère Tour. Pourquoi cette complication ? Pourquoi ne pas avoir fait rentrer l’avion – en vidéo – à l’horizontale ?

            Au départ, cette différence entre les 2 crash me semblait a priori venir de la réalité : viser une tour à cette vitesse même avec une balise-guide dans la tour n’était pas si simple.

            Mais vous me répondrez que contrairement à un enseignant comme vous, les comploteurs de l’ombre ne cherchent qu’à compliquer les choses par esprit tordu ?!

          6. Le faites-vous exprès ou avez-vous un manque total et irrécupérable de bon sens technique voire logique ? De telles personnes existent, j’en ai rencontré ; j’ai par exemple connu un docteur en physique d’une prestigieuse université britannique qui me demanda un jour pourquoi les soupapes des moteurs à pistons n’étaient pas carrées plutôt que rondes. Et un peu plus tard pourquoi elles n’étaient pas moulées plutôt qu’usinées. Et il n’y avait aucune ironie dans ses questions.

            Le flash que l’on voit sur le F4 Phantom sacrifié se produit alors que le nez est déjà largement compressé par le mur, au contraire des B767 du WTC (au moins le deuxième, car pour le premier on n’y voit à peu près rien…). Il y a des tas de choses qui peuvent produire de la lumière quand vous balancez à grande vitesse un avion sur un mur : arc électrique, explosion de batterie, de bouteille d’oxygène… Par ailleurs il n’est pas exclu non plus que les réalisateurs de la séquence aient aussi eu besoin d’un flash de synchronisation pour la prise de clichés en haute résolution : ce n’est pas le même appareil qui enregistre une vidéo et qui prend des clichés très détaillés.

            Je ne comprends même pas votre question sur la “balafre” et le prétendu “tour de force” : il est évident que seuls les avions sont ajoutés sur les vidéos (avez-vous compris les explications d’Ace Baker ?) et que toutes les vidéos détaillées (comme celle de Hezarkhani) ont été réalisées bien après les explosions donc en connaissant parfaitement le résultat final produit sur la façade.

            Quant au nombre d’étages nécessaires pour procéder à l’installation des explosifs, cela me semble une difficulté très secondaire par rapport à tout le reste : quand on a les clés du bâtiment, quelques étages en plus ou en moins ne sont pas un problème !

          7. “Le flash que l’on voit sur le F4 Phantom sacrifié se produit alors que le nez est déjà largement compressé par le mur, au contraire des B767 du WTC (au moins le deuxième, car pour le premier on n’y voit à peu près rien…).”

            Ace a bien relayé cette vidéo de F4 (comme je l’écrivais dans un commentaire qui n’est pas passé, et c’est comme cela que je l’ai redécouverte, et ai découvert ce flash). Mais Ace n’a a priori pas commenté le flash…
            Vous le faites. C’est fort honorable de votre part.
            J’y vois l’intelligence de l’honneur en vous !

            Toutefois, je n’ai pas la même vision à propos des vidéos du 11/9 : mesurez la longueur nez-moteur avec vos doigts en suivant un ralenti (film d’Antonio Rosario, vitesse 0,25 Youtube. Je ne vois, comme Matt, que le flash soit apparu au bout du nez en raison d’un mélange d’images, “image blending”)
            https://youtu.be/hi4588XxSDs?t=48

            Ou prêtez attention à ce nez pointu déjà rentré depuis un moment sur ce ralenti d’une vidéo de Jennifer Spell diffusée pour la première fois par NBC le 13 septembre à 8h11, puis par ABC, avec la mention Gamma Press, un groupe français, comme avec les Naudet (montage : Matt Nelson) (j’ai pris une règle : le nez est à 2 cm du moteur, et le flash apparaît à 1,3 cm):
            https://youtu.be/hi4588XxSDs?t=60
            Une vidéo peu connue et peu diffusée, car l’auteur(e) n’a pas vendu son copyright, et faisait fermer des vidéos youtube.
            Elle a filé des copies à NBC, ABC, et au FBI.
            (A lire http://www.911conspiracy.tv/2nd_hit.html#Jennifer_Spell)

            Cette vidéo tremblait et zoomait trop pour y faire du video compositing. Supposons que le flash venait des tours. Selon Ace : la détonation “a pu aussi être nécessaire pour initier les énormes explosions internes qu’y s’en sont suivi.”

            Mais vu l’impossibilité de video compositing, l’avion était réel. Et mes souvenirs de probabilités me font pencher pour le fait que le flash venait de l’avion. L’avion aurait foncé pile là où il y avait une détonation initiale ?

            De toute façon, vu la présence de l’avion, pas besoin de détonation initiale – a fortiori/qui plus est au niveau des fenêtres plutôt qu’à l’intérieur.

            Merci de votre attention bien loin d’être limitée ! Résoudre toutes ces “équations” qui nous sont posées requiert une attention quasi illimitée !

          8. Je laisse encore passer ce message comme démonstration par l’absurde de ce qu’il ne faut pas faire quand on cherche à comprendre : ne pas hiérarchiser ses arguments, se perdre dans des détails sans importance ou invérifiables et ne tenir aucun compte de faits prouvés comme les mensonges multiples de différents acteurs de la supercherie que j’ai déjà évoqués dans ce fil. Et je ne parle même pas, bien sûr, de la physique à laquelle certaines personnes restent imperméables, ce qui peut être votre cas.

            Cette aptitude à discuter sans fin pour ne jamais avancer et finir par dire tout et son contraire porte même un nom : le pilpoul. C’est à l’exact opposé de ma démarche, je ne perdrai donc plus de temps à lire vos commentaires.

  7. Bonjour

    que pensez vous de cette tentative de réfutation de la thèse d’Ace Baker ?
    https://debunkingnoplanes.blogspot.com/2014/05/the-lies-of-ace-baker.html
    Est ce que quelqu’un y a répondu ?
    Ace aurait dû parler de la vitesse prodigieuse de l’avion à 300 mètres d’altitude..

    Sinon: j’ai vu que des pompiers avaient déclaré avoir vu des mares d’acier fondu à Ground Zero.
    A votre avis, était ce dû à de la nanothermite (qui produit de l’acier fondu) ou à une réaction nucléaire qui
    a pu fondre de l’acier présent dans le sous sol ?

    Merci

    Bien à vous.

    1. Il y a évidemment un “service après-vente” du 11-Septembre qui comprend de nombreux “debunkers” payés à plein temps pour cela. Quelques personnes peuvent également être sincèrement persuadées de ce qu’elles racontent mais je pense que c’est une minorité. Après avoir passé un certain temps à les lire j’ai fini par comprendre qu’on y perd beaucoup de temps car il est bien plus difficile de trouver où est l’erreur – ou le mensonge – dans un raisonnement faux (mais néanmoins “travaillé”) que de partir de faits incontestables et de lois universelles pour construire son propre raisonnement.

      Je vous répondrai aussi que de savoir ce que j’en pense ne vous apportera rien, puisque si vous avez besoin de moi pour savoir quoi penser c’est que vous pouvez être manipulé dans un sens ou dans l’autre. Bien évidemment, je pense le plus grand mal de “tentatives de réfutation” qui osent affirmer que tout dans la version officielle est parfaitement conforme aux lois de la physique, y compris les risibles simulations de Purdue University, mais est-ce nécessaire de le rappeler ?

      Le seul conseil que je peux vous donner est de vous demander pour quelle raison vous pensez (comme je l’ai pensé pendant 13 ans…) que 2 avions se sont bien écrasés à New York le 11 septembre 2001, et vous arriverez toujours à la même conclusion : parce que vous l’avez vu dans les “grands” media… qui sont le problème.

      En résumé : un témoignage, une image, un son ou la combinaison des deux ne sont jamais des preuves de l’existence de quelque chose. Pire : dans le cas des crashs du 11-Septembre, des vidéos contraires aux lois de la physique (mais compatibles avec les possibilités de la technique) sont des preuves de l’inexistence de la chose montrée. Exactement comme quand, au cinéma, vous allez voir des films partiellement ou totalement en images de synthèse.

      Sur l’acier fondu, il y a effectivement suffisamment d’éléments concordants (dont la preuve de fusion d’éléments bien plus réfractaires que le fer comme le molybdène) pour être sûr que ce n’est pas une invention. Les explosions nucléaires souterraines produisent des températures phénoménales mais qui restent confinées autour du lieu d’explosion ; toutefois les fissures engendrées par l’onde de choc peuvent permettre l’apparition de zones suffisamment chaudes près de la surface pour fondre l’acier. Quant à la (nano)thermite, elle produit certes des températures très élevées mais pour qu’elle dégage une quantité de chaleur telle que celle constatée à Ground Zero (de l’ordre du pétajoule), il aurait fallu en employer des quantités phénoménales.

      1. Cher François,
        merci pour votre réponse. Si je me permets de solliciter votre avis c’est parce que vous réunissez les trois conditions suivantes:
        1) vous êtes très compétent (en physique et sur ce dossier)
        2) vous êtes honnête
        3) vous avez le courage d’aller au fond des choses.
        Peu de gens réunissent ces trois conditions.
        Les debunkers disent que six (et non pas trois) vidéos ont été diffusées en quasi direct pour montrer un avion rentrant dans la tour (j’ai utilisé le verbe rentrer plutot que s’écraser). Ce chiffre, 6 au lieu de 3, a son importance. Par exemple, il montre que les auteurs des attentats étaient suffisamment puissants pour pouvoir contrôler six grands médias.. Qui peut faire cela à votre avis ??
        Sinon, à propos des mares d’acier fondu, votre avis d’expert est donc que des fissures engendrées par l’onde de choc de l’explosion nucléaire souterraine ont permis l’apparition de zones chaudes près de la surface. Vous avez observé que le WTC 1 a tremblé une dizaine de secondes avant son effondrement.. Est ce qu’un “séisme” souterrain a été détecté juste avant l’effondrement de WTC 2?
        Je suppose qu’il y avait des appareils de mesures de sismologie près du site de WTC.
        Merci
        Bien à vous

        1. La concentration des “grands” media dans un petit nombre de mains, en particulier aux USA (mais ce n’est pas mal en France non plus) me semble suffisante pour qu’on puisse simultanément diffuser le même mensonge par 6 canaux “différents”, au moins en apparence. Car en réalité ce qui compte ce n’est pas le canal de diffusion, mais l’origine des images, les chaînes achetant bien souvent des images à des fournisseurs. Et bien sûr la faisabilité technique de la chose : des vidéos aussi élaborées que celles de Hezarkhani ou Fairbanks en quasi-direct, ça semble totalement exclu vu les moyens de calcul de l’époque.

          Sur le “qui”, la physique n’apporte à peu près aucune réponse… mon avis ne vaut donc pas davantage que celui de quiconque a lu différents auteurs sur la question. Un consensus semble se dégager sur une implication forte des services secrets israéliens dans l’affaire, et plus généralement d’une mafia internationale liée aux banques, à l’armement (le 11-Septembre a quand même permis de “justifier” des guerres sans fin…) et aux “grands” media. Voir par exemple (en anglais) cet article, ou encore cet autre (traduction française d’un autre article du même site, rédigé en anglais par un Français !).

          Mais si vous avez du temps et voulez avoir une vue plus profonde de qui a bien pu organiser une machination aussi sordide, je vous conseille de vous atteler à la lecture (en anglais hélas) de “911thology” de Dimitri Khalezov (littéralement : onze-septembrologie). Le pavé est disponible par exemple ici :

          https://archive.org/details/911thologyThirdTruthV4Full

          Attention, je ne dis absolument pas que tout ce qu’il raconte est vrai, et je ne peux même pas être sûr que le “personnage” Khalezov soit réel : il pourrait s’agir, après tout, d’une construction d’autres services secrets, faisant “fuiter” un faux témoignage pour divulguer leurs informations. Mais je peux dire que sur le plan technique, il se trompe assez peu (il commet par contre des erreurs, par exemple sur l’épaisseur d’acier des colonnes à la hauteur des crashes) et que son explication de la destruction des 3 tours par explosions nucléaires souterraines est, dans les grandes lignes, correcte et surtout la seule possible. C’est d’ailleurs en essayant de démontrer l’inverse que je suis arrivé à cette conclusion…

          Mais je vous préviens : si vous commencez à le lire, vous allez faire comme Alice, passer de l’autre côté du miroir, et il sera très difficile de revenir. Le monde que vous pensez connaître vous apparaîtra alors sous un autre jour ; pas tellement pour ce que vous connaissez vraiment (vos proches, votre voisinage immédiat) mais surtout pour ceux qui nous “dirigent” et dont une bonne partie est à l’évidence composée de dangereux psychopathes.

          Et pour tout vous dire, Khalezov situe le commandement suprême dans la franc-maçonnerie, mais n’allez pas en déduire que votre oncle est un dangereux psychopathe s’il est franc-maçon, il s’agit là des très hauts niveaux de la franc-maçonnerie dont les activités sont, par construction, inconnues de la base (comme l’explique très bien l’ex-franc-maçon Stéphane Blet).

          Concernant la sismologie, je ne sais pas si un séisme a été détecté juste avant l’effondrement du WTC2 mais c’est effectivement ce que devrait produire une explosion nucléaire si elle a eu lieu. Mais de toute façon, j’en suis aujourd’hui au point (voir ma pré-publication, p. 41) où j’observe une contradiction entre les données sismiques publiées (étonnamment peu nombreuses, ce qui pose question) et l’existence d’explosions nucléaires souterraines, qui auraient dû produire des séismes de magnitude bien supérieure (vers 5,5). Il faut donc tenter de “choisir” entre la violation de 2 principes de la thermodynamique (jusqu’à ce jour, personne ne m’a communiqué une réfutation de ma démonstration basée sur la quantité d’énergie dégagée) et le trucage de données sismiques par des agences gouvernementales… à moins qu’un mode de libération d’énergie plus élaboré que l’explosion nucléaire classique n’ait permis de réduire considérablement la magnitude des séismes, ce que je ne peux exclure a priori, car je ne suis pas un expert en armement ou démolition nucléaires !

  8. Merci François pour vos réponses très bien argumentées.

    Je vous invite à comparer la video 2 décrite dans cette compilation:
    https://www.youtube.com/watch?v=_NRMgnXL9JQ

    avec cette vidéo à partir de 2 mn 14s.
    https://www.youtube.com/watch?time_continue=145&v=fwbTxQfB4Dg
    Apparamment les deux vidéos décrivent la même chose, sur la première (de qualité médiocre) on ne voit pas
    d’avion. Sur la seconde on voit une silhouette d’avion. Mais dans les deux cas, les journalistes ne parlent pas de l’avion..
    De deux choses l’une:
    Ou bien la première vidéo est passée sans avion et a été enregistrée par un quidam alors que la seconde vidéo a été retravaillée pour y incruster un avion.
    Ou bien, les deux vidéos coincident mais la première est de trop mauvaise qualité pour pouvoir montrer l’avion.

    Qu’en pensez vous ?
    Sinon, je crois qu’il y a suffisamment de preuves du fait que l’avion ait été rajouté en inscrustation vidéo, simplement il ne faut pas mettre dans le dossier des preuves dont on n’est pas sûr.

    Bien à vous et bon courage.

    1. En effet, il existe plusieurs versions de la même vidéo, avec et sans avion. Par contre, je ne pense pas que la première vidéo ait pu être enregistrée “par un quidam”, car ce quidam était quand même en train de filmer depuis un hélicoptère à une heure où le ciel new-yorkais était particulièrement surveillé ! C’est à l’évidence un professionnel qui tenait la caméra.

      Et comme vous le dites, il faut éviter de perdre son temps avec des supputations sur la base d’informations invérifiables ; c’est pourquoi, de mon point de vue, il ne faut jamais considérer une image (fixe ou animée) comme la preuve de l’existence de quelque chose, surtout quand cette image a largement eu le temps d’être retravaillée depuis l’événement. Tout au plus peut-elle parfois constituer une preuve de non-existence, lorsque ce qui y est décrit est contraire aux lois physiques connues. C’est ce que nous savons tous lorsque nous allons voir au cinéma des films de science-fiction.

      Merci pour vos encouragements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *