Le port du masque est BIEN SÛR nocif pour la santé ! (Anthropo-logiques)

[Note de l’administrateur de ce blog : une logique simpliste fait dire à certains “arrêtez de nous faire ch… avec le port obligatoire du masque, vous en demandiez avant alors maintenant mettez-le !”. Un raisonnement un peu moins primaire montre au contraire qu’avoir empêché et déconseillé le port du masque quand il était utile, et le rendre obligatoire lorsqu’il ne l’est plus (hors cas très spécifiques des soignants et personnes contagieuses) démontre au contraire la perversion profonde des “élites”. À chacun de savoir s’il fait confiance à des criminels pour des conseils en matière de santé.

Rappelons que Jean-Dominique Michel a lui-même fait l’expérience de la COVID-19, qu’il raconte dans cet article. Il donne ici également la parole au Dr Pascal Sacré, médecin anesthésiste-réanimateur belge spécialiste en soins intensifs. On pourra aussi lire avec intérêt ses explications sur les tests PCR, ou l’écouter donner son avis sur la COVID-19 dans cette vidéo du 2 août dernier.

Jean-Dominique Michel étant suisse et Pascal Sacré belge, je complète cet article par les courbes des morts par jour et par million d’habitants attribuées à la COVID-19 (avec une moyenne glissante de 7 jours), pour la France (en rose), la Belgique (en vert) et la Suisse (en bleu), telles qu’on peut les afficher sur le site du Financial Times (dernières données : 16 septembre). Cliquer sur l’image pour obtenir une version grand format.]


Je mesure certes le risque de passer pour un opposant systématique, trouvant à redire à chaque mesure (ou non-mesure) prise.

Comment pourtant faire autrement quand les décisions questionnables se succèdent apparemment sans fin, affirmées avec le même aplomb péremptoire, y compris en l’absence de données probantes. Il est dès lors non seulement naturel mais encore légitime et même nécessaire de les questionner, sans concession.

En mars-avril, quand l’épidémie en était une, il nous a fallu gober docilement que les masques étaient strictement inutiles et que s’ils n’étaient pas rendus disponibles, ce n’était (bien sûr) pas parce qu’on n’en avait pas, mais parce qu’en porter n’aurait servi à rien.

Cette affirmation était bien sûr un mensonge d’état, les procès-verbaux des groupes de travail de la Confédération en ont témoigné.

Nous nous sommes ensuite déconfinés sans masques et, comme tout le monde a pu le constater, sans problèmes ni dommages.

Des mois plus tard, alors que le nombre d’hospitalisations et de décès reste aussi bas qu’il est possible, voilà qu’on sonne à nouveau l’alarme et nous impose soudain un paquet de mesures auxquelles le bon sens nous avait fait échapper, au premier rang desquelles le port du masque.

Continuer la lecture sur Anthropo-logiques →

Chloroquine, l’incroyable fraude (BFMTV)

[Note de l’administrateur de ce blog : on attend toujours le mea culpa d’Olivier Véran qui s’était basé sur ces “études scientifiques” pour interdire la prescription l’hydroxychloroquine… et celui à venir de BFMTV qui conclut ce reportage par une phrase prouvant que la leçon n’a toujours pas été retenue !

Ce vaste scandale aura quand même au moins un effet positif : prouver qu’en sciences la réputation d’un journal ne constitue pas une garantie pour la validité d’une démonstration.]


Masques, 2e vague : le Pr Toussaint démolit les mensonges du Conseil scientifique (E&R)

[Note de l’administrateur de ce blog : la pédagogie est l’art de la répétition ; j’encourage donc chacun à répéter ces propos du Pr. Jean-François Toussaint à son entourage jusqu’à ce que ça rentre : il n’y a pas, il n’y a jamais eu jusqu’à présent de deuxième vague, et une personne testée positive au SARS-CoV2 n’est pas un(e) malade.]


Après la démonstration brutale et sans faille du Pr Toussaint, l’animateur de CNews sur le plateau de Quoi de news le 18 août 2020 tombe de sa chaise (à 4’14). Ou quand l’esprit vient aux journalistes…

CNews  : « Écoutez, franchement cette explication déjà elle était suffisamment claire et on voit ces chiffres, mais là quand je vous entends j’ai très peur, je suis en train de me dire, déjà un : est-ce qu’on fait peur aux gens pour rien ? ; la deuxième chose c’est à charge aussi pour les politiques et pour les personnes qui sont au plus haut sommet de l’État qui aujourd’hui nous disent “il faut porter le masque en extérieur”. En septembre, le Conseil scientifique vous en parliez, le Conseil scientifique qui dit à l’automne “on risque d’avoir une seconde vague”, donc vous êtes en train de balayer en disant “mais attendez, là les faits sont bien présents, il n’y a ni rebond de l’épidémie, il y a ni même un frémissement, il y a des nouveaux cas qui sont confirmés, mais ce ne sont pas des cas graves”. »

Toussaint  : « C’est absolument le cas, et qui plus est le Conseil scientifique, lorsqu’il nous annonce la énième deuxième vague la semaine dernière, un certain nombre de ses membres sont sur leur site de vacances. Si je le dis c’est parce qu’ils l’annoncent publiquement sur les radios publiques. »

CNews  : « C’est gravissime ce que vous êtes en train de dire. »

 

Continuer la lecture sur Égalité & Réconciliation →

(et comprendre un peu mieux d’où vient cette apparente liberté de parole, en réalité très encadrée)

Grande interview de Guy Courtois, auteur du livre :
Et si Didier Raoult avait raison ? (France Soir)

[Note de l’administrateur de ce blog : France Soir semble bien, comme on l’avait déjà remarqué, être un des seuls journaux français grand public à faire encore du véritable journalisme.

Souhaitons-lui de ne pas subir le sort des autres titres (en chute plus ou moins libre en raison de leurs mensonges répétés) et de faire des émules.]


INTERVIEW : Guy Courtois est l’auteur de « Et si Didier Raoult avait raison ? Les coulisses d’un scandale international. » un ouvrage qui s’intéresse à la crise sanitaire mondiale que nous vivons encore.

FS : Tout d’abord Guy Courtois, qu’est-ce qui vous a amené à vous intéresser au professeur Raoult et à cette crise ?

Guy Courtois : Dans ma vie personnelle, plusieurs personnes de mon entourage plus ou moins proches sont décédées du Covid-19. Huit exactement. 4 en France, 2 en Espagne et 2 en Italie dont une personne âgée par glissement. Je dois avouer que j’ai été bouleversé. Et ça m’a interrogé.

Par ailleurs, pendant la période de confinement, j’avais du temps libre. Mon activité professionnelle étant au ralenti. Comme beaucoup, j’étais en télétravail ; je suis consultant en stratégie. C’est donc tout naturellement que je me suis intéressé à cette crise qui frappait de plein fouet beaucoup de pays dans le monde !

Et là, je me suis rendu compte qu’il y a des choses très surprenantes et j’ai voulu comprendre. Je suis curieux de nature, et du coup, je me suis mis à enquêter.

Continuer la lecture sur France Soir →

Excédé par sa résistance, le Système lance une offensive massive contre le Pr Raoult (E&R)

[Note de l’administrateur de ce blog : les différents extraits vidéos de l’article, et en particulier celui de l’audition d’Agnès Buzyn devant les parlementaires, ont été réalisés sans trucage…]


Jusqu’à la fin juin 2020, c’est-à-dire la fin du confinement et le début du déconfinement organisé par le futur Premier ministre Jean Castex, jusque-là inconnu au bataillon, l’infectiologue et chercheur de renommée internationale Didier Raoult et ses « défenseurs » (Chabrière, Perronne) pouvaient encore s’exprimer librement dans les médias. Soudain, le ton a changé, l’écoute a laissé la place à l’agressivité et le Raoult s’est retrouvé dans la peau d’un Soral ou d’un Dieudonné, ces trophées que les chasseurs du Système adoreraient accrocher dans leur chambre.

Pourquoi un tel revirement, par exemple de la part de L’Express [1], propriété du groupe du franco-israélien Patrick Drahi, qui a plutôt défendu le chercheur et son protocole de soin à base d’hydroxychloroquine et d’azithromycine ?

Une revue de presse complète à propos du Pr Raoult et de son écho dans les médias mainstream et internet serait fastidieuse : il y a près de 11 millions de résultats sur Google. Nous allons donc nous concentrer sur les titres de presse et le moment – la simultanéité du retournement est éclatante – où la polémique autour du sanglier marseillais et de son protocole de soin s’est transformée en chasse à l’homme. Par ailleurs, certains journalistes n’ont jamais changé leur fusil d’épaule à propos du sanglier : ils veulent depuis le début se le faire.

Continuer la lecture sur Égalité & Réconciliation →

Martine Wonner sur A. Buzyn – “Il y a eu ou une totale incompétence, ou une stratégie du mensonge” (Sud Radio)

[Note de l’administrateur de ce blog : l’incompétence totale étant exclue à ce niveau de fonctions, la conclusion s’impose d’elle-même.

Remercions André Bercoff de faire du véritable journalisme, ce qui devient de plus en plus rare.]


1 2 3