Hold-Up : retour sur un chaos (Tprod / Tomawak)

[Note de l’administrateur de ce blog : sortie ce 11 novembre à 11 h du long documentaire (2 h 50 min) de Pierre Barnérias sur ce qui restera sans nul doute pendant longtemps comme le plus grand scandale politico-sanitaire de l’histoire de l’humanité. On notera que le projet, réalisé en financement participatif, a obtenu 914% de l’objectif initial fixé sur Ulule, avec des dons moyens de 35 € de la part de 5432 contributeurs (dont votre serviteur).

C’est très encourageant et devrait faire prendre conscience à chacun que, même avec peu de moyens, un groupe de personnes relativement réduit (qu’est-ce que 5432 individus par rapport à l’enjeu soulevé par cette crise ?) peut faire de grandes choses. La participation à l’effort d’information n’est pas terminée, vous pouvez vous rendre sur Tipeee pour permettre maintenant sa diffusion gratuite et internationale via des traductions dans de nombreuses langues.

Mise à jour du 13 novembre : Tprod a décidé de mettre la version complète en libre accès sur Odyssée (et elle est également disponible sur vimeo pour l’instant, contrairement à ce que je pensais). Prenez le temps de la visionner, en plusieurs fois car elle fait 2 h et 50 min !

Deuxième mise à jour du 13 novembre : panique dans toutes les sphères qui veulent vous empêcher de comprendre, voir ci-dessous. Le film est retiré d’Odyssée, mais évidemment il a entre temps été téléchargé par suffisamment d’utilisateurs pour pouvoir être rediffusé… ci-dessous une version en basse définition sur YouTube. Le documentaire est également téléchargeable en plusieurs définitions sur archive.org.

Mise à jour du 14 novembre : pour ceux qui seraient effrayés par la longueur du documentaire Hold-Up, la vidéo “un vaccin sur la tempe” de Jeffrey Goines, de 12 min et 37 s, est une alternative possible et moins chronophage. Je l’ai rajoutée en fin d’article. Et pour ceux qui préfèrent lire un texte, je conseille celui d’Éric Montana, reprenant cette vidéo, où il est question des 8 critères de torture psychologique selon Biederman.

Mise à jour du 15 novembre : attention ! Toutes les versions du documentaire que l’on peut trouver sur la toile ne correspondent pas à la version définitive (c’est en particulier le cas de la version basse définition sur YouTube reprise ci-dessous). La version définitive est longue de 2 h 50 min et peut être téléchargée ici sur archive.org, ou encore là sur Odyssée. En cas de doute ou de lien brisé, se référer à la page de Tprod qui l’a produit.]


Et pour ceux qui voudraient juste un aperçu avant de se lancer :

Continuer la lecture

Didier Raoult va porter plainte pour mise en danger de la vie d’autrui contre l’ANSM (TV Libertés)

[Note de l’administrateur de ce blog : tant qu’il reste en France un semblant de justice, profitons-en. Les pourris paieront, un jour ou l’autre, mais le plus tôt sera le mieux pour la santé de tous.]


Décision de l’ANSM sur l’hydroxychloroquine :
ce que nous en pensons, ce que nous allons faire
(IHU Méditerranée Infection)

[Note de l’administrateur de ce blog : la France est-elle passée sous la coupe d’une mafia criminelle ?

On écoutera avec attention comment Dominique Martin, directeur général de l’ANSM, justifie devant le sénat le 22 octobre 2020 l’Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) accordée au Remdesivir sur la base d’une étude… qui ne montre pas d’effet sur la mortalité, et comment Bruno Lima, membre du fameux conseil “scientifique”, pédalait dans la choucroute pour justifier l’utilisation du même médicament le 10 septembre 2020, toujours devant le sénat.]


Le port du masque est BIEN SÛR nocif pour la santé ! (Anthropo-logiques)

[Note de l’administrateur de ce blog : une logique simpliste fait dire à certains “arrêtez de nous faire ch… avec le port obligatoire du masque, vous en demandiez avant alors maintenant mettez-le !”. Un raisonnement un peu moins primaire montre au contraire qu’avoir empêché et déconseillé le port du masque quand il était utile, et le rendre obligatoire lorsqu’il ne l’est plus (hors cas très spécifiques des soignants et personnes contagieuses) démontre au contraire la perversion profonde des “élites”. À chacun de savoir s’il fait confiance à des criminels pour des conseils en matière de santé.

Rappelons que Jean-Dominique Michel a lui-même fait l’expérience de la COVID-19, qu’il raconte dans cet article. Il donne ici également la parole au Dr Pascal Sacré, médecin anesthésiste-réanimateur belge spécialiste en soins intensifs. On pourra aussi lire avec intérêt ses explications sur les tests PCR, ou l’écouter donner son avis sur la COVID-19 dans cette vidéo du 2 août dernier.

Jean-Dominique Michel étant suisse et Pascal Sacré belge, je complète cet article par les courbes des morts par jour et par million d’habitants attribuées à la COVID-19 (avec une moyenne glissante de 7 jours), pour la France (en rose), la Belgique (en vert) et la Suisse (en bleu), telles qu’on peut les afficher sur le site du Financial Times (dernières données : 16 septembre). Cliquer sur l’image pour obtenir une version grand format.]


Je mesure certes le risque de passer pour un opposant systématique, trouvant à redire à chaque mesure (ou non-mesure) prise.

Comment pourtant faire autrement quand les décisions questionnables se succèdent apparemment sans fin, affirmées avec le même aplomb péremptoire, y compris en l’absence de données probantes. Il est dès lors non seulement naturel mais encore légitime et même nécessaire de les questionner, sans concession.

En mars-avril, quand l’épidémie en était une, il nous a fallu gober docilement que les masques étaient strictement inutiles et que s’ils n’étaient pas rendus disponibles, ce n’était (bien sûr) pas parce qu’on n’en avait pas, mais parce qu’en porter n’aurait servi à rien.

Cette affirmation était bien sûr un mensonge d’état, les procès-verbaux des groupes de travail de la Confédération en ont témoigné.

Nous nous sommes ensuite déconfinés sans masques et, comme tout le monde a pu le constater, sans problèmes ni dommages.

Des mois plus tard, alors que le nombre d’hospitalisations et de décès reste aussi bas qu’il est possible, voilà qu’on sonne à nouveau l’alarme et nous impose soudain un paquet de mesures auxquelles le bon sens nous avait fait échapper, au premier rang desquelles le port du masque.

Continuer la lecture sur Anthropo-logiques →

Chloroquine, l’incroyable fraude (BFMTV)

[Note de l’administrateur de ce blog : on attend toujours le mea culpa d’Olivier Véran qui s’était basé sur ces “études scientifiques” pour interdire la prescription l’hydroxychloroquine… et celui à venir de BFMTV qui conclut ce reportage par une phrase prouvant que la leçon n’a toujours pas été retenue !

Ce vaste scandale aura quand même au moins un effet positif : prouver qu’en sciences la réputation d’un journal ne constitue pas une garantie pour la validité d’une démonstration.]


Masques, 2e vague : le Pr Toussaint démolit les mensonges du Conseil scientifique (E&R)

[Note de l’administrateur de ce blog : la pédagogie est l’art de la répétition ; j’encourage donc chacun à répéter ces propos du Pr. Jean-François Toussaint à son entourage jusqu’à ce que ça rentre : il n’y a pas, il n’y a jamais eu jusqu’à présent de deuxième vague, et une personne testée positive au SARS-CoV2 n’est pas un(e) malade.]


Après la démonstration brutale et sans faille du Pr Toussaint, l’animateur de CNews sur le plateau de Quoi de news le 18 août 2020 tombe de sa chaise (à 4’14). Ou quand l’esprit vient aux journalistes…

CNews  : « Écoutez, franchement cette explication déjà elle était suffisamment claire et on voit ces chiffres, mais là quand je vous entends j’ai très peur, je suis en train de me dire, déjà un : est-ce qu’on fait peur aux gens pour rien ? ; la deuxième chose c’est à charge aussi pour les politiques et pour les personnes qui sont au plus haut sommet de l’État qui aujourd’hui nous disent “il faut porter le masque en extérieur”. En septembre, le Conseil scientifique vous en parliez, le Conseil scientifique qui dit à l’automne “on risque d’avoir une seconde vague”, donc vous êtes en train de balayer en disant “mais attendez, là les faits sont bien présents, il n’y a ni rebond de l’épidémie, il y a ni même un frémissement, il y a des nouveaux cas qui sont confirmés, mais ce ne sont pas des cas graves”. »

Toussaint  : « C’est absolument le cas, et qui plus est le Conseil scientifique, lorsqu’il nous annonce la énième deuxième vague la semaine dernière, un certain nombre de ses membres sont sur leur site de vacances. Si je le dis c’est parce qu’ils l’annoncent publiquement sur les radios publiques. »

CNews  : « C’est gravissime ce que vous êtes en train de dire. »

 

Continuer la lecture sur Égalité & Réconciliation →

(et comprendre un peu mieux d’où vient cette apparente liberté de parole, en réalité très encadrée)

1 2 3 4