Des dieux et des gueux

[Note de l’administrateur de ce blog : j’aurais aussi bien pu intituler “l’article” (purement visuel) “Cherchez l’erreur (quater)” mais vu l’image déjà annotée, l’exercice était vraiment trop facile.]


Sommet du G7, 11-13 juin 2021, Cornouailles.

Sommet du G7, 11-13 juin 2021, Carbis Bay, Cornouailles.

Continuer la lecture

100 000 morts, vraiment ? (Décoder l’éco)

[Note de l’administrateur de ce blog : tout est dit, et bien dit… surtout la dernière phrase.

Les données brutes ne trompent pas, contrairement à celles qui font l’objet d’un classement préalable (subjectif, donc susceptible de manipulation), et les responsables de cette tromperie doublée d’un vrai désastre devront, tôt ou tard, payer. Très cher.]


Les masques n’ont aucun rapport avec le Covid !

[Note de l’administrateur de ce blog : la réalité expérimentale est plus solide que la propagande. Le virus SARS-CoV-2 a une taille de l’ordre de la centaine de nanomètres. Il y a le même rapport entre 100 nm et 0,1 mm (espacement typique des fibres d’un masque “chirurgical”) qu’entre 10 cm et 100 m. Soit bien plus qu’entre la taille d’un moustique et celle de la maille d’un grillage à poules. Vous avez déjà essayé d’utiliser des grillages à poules comme moustiquaires (même empilés en plusieurs couches successives) ?

Tout ce que peuvent faire les masques dits chirurgicaux ou ceux en tissu est d’empêcher la projection de gouttelettes contenant éventuellement virus ou bactéries. C’est pour cela que votre dentiste en porte un lorsqu’il met ses outils dans votre bouche (tournant à grande vitesse, ils provoquent des projections de salive). Mais un simple écran transparent, ou un éloignement raisonnable, ont le même effet et vous font pourtant passer pour un dangereux irresponsable auprès des covidistes fondamentalistes.]


Bonus 1 : photo des fibres d’un masque “chirurgical” réalisée avec un microscope de poche pour enfant et un smartphone. Diamètre de la zone visible : environ 2 mm (photo F. Roby).

Continuer la lecture

Didier Raoult – “Ce n’est pas dans la rue qu’on attrape le Covid-19, mais confiné à la maison” (Sud Radio)

[Note de l’administrateur de ce blog : les faits sont têtus, et finissent toujours par avoir raison.

D’où l’hystérie et la précipitation grandissante des menteurs.]


La société Pfizer avait-elle prévu de longue date
la fabrication de son vaccin ?

Le problème essentiel de toute production industrielle, c’est la gestion des stocks et des flux, la logistique : le moindre yaourt nécessite la coordination dans le temps et l’espace de dizaines de fournisseurs pour que l’assemblage soit possible. Et pour des ordinateurs ou des automobiles c’est évidemment pire.

Vous avez déjà transpiré sur la planification d’un mariage avec 50 invités (ou plus) ? Imaginez le temps de préparation nécessaire pour des produits finis prévus à des millions voire des centaines de millions d’exemplaires… et un vaccin, c’est un produit industriel.

La logique est têtue, et il va falloir justifier ces commandes de flacons.

L’émission est visible dans son intégralité ici.