L’incroyable REFUS DE SOIGNER le coronavirus
(pas vu à la télé !) — Florian Philippot

[Note de l’administrateur de ce  blog : très bonne synthèse de Florian Philippot sur la corruption du système de santé par les grands groupes pharmaceutiques, et en particulier dans le cas de la Covid-19, par Gilead, dont les premiers actionnaires sont des fonds d’investissement peu connus pour leur philanthropie ou leur humanisme désintéressé.

Tout usage normal de la raison doit conduire au même alarmant constat : nos “instances de santé” sont devenues des instances de mort en faisant passer l’intérêt financier de quelques-uns devant l’intérêt général de la population. Organisation Mondiale de la Santé comprise.]


Si, il l’a dit… (Édouard Gentaz via facebook)

[Note de l’administrateur de ce blog : commençons la journée dans la bonne humeur.

Une petite rectification : contrairement à ce que laisse entendre Édouard Gentaz sur son compte facebook, Olivier Véran était déjà ministre de la santé (depuis le 16 février) mais le confinement, lui, n’était pas encore appliqué (il le sera le 17 mars).]


Une vidéo étonnante du 9 mars 2020 du futur ministre de la santé sur le lien entre le confinement et les virus !

Publiée par Edouard Gentaz sur Dimanche 19 avril 2020

 

Traitement Covid-19 : ne perdons plus de temps ! (pétition)

Nous vivons une crise sanitaire mondiale d’une grande ampleur et notre pays est fortement frappé par la vague épidémique de Covid-19.

Chaque jour, nous déplorons de nombreux décès. Contre cette maladie, nous ne disposons ni de vaccins, ni de traitement antiviral même si les données scientifiques actuelles sont parcellaires et discordantes.

Des données chinoises récentes ont suggéré l’efficacité de la chloroquine ou de l’hydroxychloroquine au laboratoire et chez les malades. Une étude publiée par Chen et coll. (Efficacy of hydroxychloroquine in patients with Covid-19 : results of a randomized clinical trial) montre l’efficacité de l’hydroxychloroquine chez les malades atteints par le Covid-19 souffrant de pneumonie moyennement sévère ; les quelques patients qui se sont aggravés ne recevaient pas le traitement.

Des cartes publiées par Santé Publique France montrent un taux de mortalité chez les personnes hospitalisées beaucoup plus faible à Marseille que dans le reste du territoire.

Continuer la lecture (et signer) sur Change.org →