Lettre ouverte des anciens militaires à ceux qui nous
gouvernent : situation au 30 avril 2021
(général Dominique Delawarde)

[Note de l’administrateur de ce blog : fabrication de peurs irrationnelles – voir l’article précédent – et négation des véritables dangers, la caste médiatico-politique fonce en accélérant vers sa propre perte. Les Français ne sont plus dupes, et même si le réveil est douloureux pour certains, on ne leur fera plus jamais croire qu’une grippe à peine augmentée – et surtout augmentée par l’absence de soins – est plus redoutable qu’une guerre civile.

J’ai plusieurs fois repris ici les bulletins du général (à la retraite, il a 73 ans) Dominique Delawarde sur la situation mondiale de l’épidémie de COVID-19 ; il est tout naturel que je vous fasse profiter également de ce point de situation concernant la lettre ouverte des militaires aux gouvernants, une lettre qu’il a signée et sur laquelle il a pu s’exprimer dans les media de grand chemin, comme sur CNews dans l’émission Morandini Live du 29 avril.

Je recommande aussi tout particulièrement la réponse faite par d’autres officiers (retraités) à leurs camarades militaires, publiée sur Initiative Communiste – tant pis pour ceux qui essaient de faire passer les lanceurs d’alerte pour des extrémistes de droite ! – et reprise par Arrêt sur Info. Avec en particulier une phrase qui résume le cœur du problème :

“Dans sa grande majorité, la classe politique de notre pays servie par un système parlementaire plus que séculaire a été depuis des décennies dévoyée par la haute finance qui détient les cordons de la bourse et la maîtrise des grands médias et qui décide donc de qui sera ou non élu, servie en cela par toutes sortes de relais que sont parmi d’autres Bilderberg, Davos, le CRIF et les fratries.”

À méditer, ruminer et intégrer dans ses automatismes intellectuels, des outils que l’on doit toujours garder prêts à fonctionner dans les situations d’urgence.

Les amateurs de bons mots pourront aussi consulter la réponse faite aujourd’hui 30 avril par le général d’armée Christian Piquemal, signataire de la lettre ouverte, au chef d’État-Major des armées François Lecointre.

Mise à jour du 10 mai 2021 : je relaie ci-dessous ce message de Dominique Delawarde que l’on m’a communiqué à l’instant.

Expéditeur: Général Dominique Delawarde
Date: 10 mai 2021 à 12:21:24
Objet: Incident technique de ce matin – La liberté d’expression mise à mal.

Bonjour à tous,

Alors que je participais par Skype à l’émission CNews de Morandini ce matin, ma connexion Wifi a été brutalement coupée alors que la parole allait m’être donnée. La chaine Cnews n’est pas en cause.Par un phénomène tout aussi étrange, le Wifi a été rétabli dès la fin de l’émiision.

Mon Wifi marche parfaitement d’habitude, et c’est le premier incident de ce genre que j’ai à déplorer.

Cette “coupure” qui survient bien opportunément pour me clouer le bec me parait bien suspecte. La coïncidence et le timing sont parfaits.

Une coupure sur plus d’un an et juste au bon moment et sur la bonne durée, ça interroge.

A chacun son interprétation des événements mais tout de même, jusqu’où ira-t-on pour bâillonner les citoyens ?

DD

À chacun de l’interpréter selon ses préférences…]


Lettre commune de Nicolas Dupont-Aignan,
François Asselineau et Florian Philippot à Olivier Véran
sur la situation sanitaire

[Note de l’administrateur de ce blog : la pyramide du mensonge finit toujours par s’effondrer. Il suffit d’être patient et de l’attaquer avec la raison et la logique.]


jeudi 7 janvier 2021

Objet :
Dupont-Aignan, Asselineau et Philippot écrivent à Véran sur les traitements anti-Covid

Nicolas Dupont-Aignan, Président de Debout La France, François Asselineau, Président de l’Union populaire républicaine et Florian Philippot, Président des Patriotes, ont envoyé le 2 janvier 2021 une lettre commune à Olivier Véran, Ministre des Solidarités et de la Santé, lui demandant d’informer les Français, de façon hebdomadaire, de l’état des traitements testés et développés contre la Covid-19 dans le monde et en France.

Cette lettre commune est jointe au présent communiqué.

Cette demande correspond à l’attente de millions de Français qui constatent que le gouvernement a négligé jusqu’à présent, contrairement au bon sens, la piste des traitements prophylactiques ou thérapeutiques, qui sont nombreux et diversifiés pour tenter de contrer l’épidémie (ivermectine, azithromycine, hydroxychloroquine, nigelle, nouvel antidote annoncé par la Russie, etc.)

Cette mise à l’écart de toute recherche sur les traitements distingue malheureusement la France de bien des États étrangers qui s’en sortent mieux que nous.

Continuer la lecture (et télécharger la lettre) sur le site de l’UPR →

Lettre ouverte à Jean Bricmont

Jean Bricmont

Cher Jean,

Comme tu le sais, je t’ai relancé plusieurs fois pour t’inciter à te pencher, en tant que physicien, sur les nombreuses incohérences de l’histoire officielle du 11-Septembre. Je ne parle pas d’incohérences dans les motivations attribuées aux acteurs supposés (Ben Laden, par exemple, ayant toujours clamé qu’il n’y était pour rien, ce qui témoigne d’une rare modestie pour un chef terroriste ayant réussi le coup du siècle), ou même d’incohérences grossières de logique comme le fait que plusieurs des pirates de l’air nommés par le FBI étaient toujours vivants après les attentats (même la BBC l’a reconnu) ; je parle uniquement d’incohérences relatives au domaine qui est le nôtre : la physique. Or à ce jour, sauf erreur de ma part – je ne suis pas de très près ton actualité, je n’ai ni compte facebook ni compte twitter – tu n’as toujours pas daigné t’intéresser à la chose, ce qui m’étonne car il y a matière à “s’amuser”.

Tu le sais aussi bien que moi, en physique on a des données expérimentales d’un côté, et des théories de l’autre (je schématise, toute donnée étant déjà une interprétation à l’intérieur d’un cadre de pensée, mais mon but n’est pas ici de faire de la philosophie des sciences). Les théories ont généralement des domaines de validité limités, et doivent être utilisées à l’intérieur de ces limites ; si la théorie ne parvient pas à rendre compte correctement des données, c’est soit qu’on l’a poussée trop loin, soit que les données expérimentales sont fausses, parfois à cause d’instruments inadaptés ou d’une interprétation erronée du résultat (artefact). Un exemple pédagogique très classique est la mécanique newtonienne, qui devient fausse lorsqu’on s’intéresse – par exemple – à des objets évoluant à des vitesses proches de celle de la lumière, ou à des échelles de taille tellement petites que les effets quantiques entrent en jeu. Mais dans la vie de tous les jours, ces limites sont rarement gênantes et tu m’accorderas, je pense, que cette branche de la physique suffit largement à décrire l’effondrement d’un gratte-ciel ou la collision entre un avion et un gratte-ciel.

Continuer la lecture

Lettre ouverte d’un Français juif, réputé « complotiste », aux membres du CRIF et à son président

Depuis 21 ans, nous supportons tous les « guerres de l’étoile », qui furent engagées en 1996, par ceux qui assassinèrent Rabin, conformément à la doctrine géo-stratégique du « Clean Break », la « rupture franche », imaginée par Richard Perle entouré d’un groupe de néo-conservateurs américains.

Cette « feuille de route » à l’attention de la gouvernance Netanyahu, débuta par les funérailles d’un premier ministre assassiné, en même temps que son processus de paix.

Cette « rupture franche » avec la voie ouverte par Rabin, préconisait de déstabiliser les États voisins pour « sécuriser » les frontières du « royaume » suprémaciste et raciste d’apartheid, dont votre conseil représente en France les intérêts.

La domination globale par la force et la guerre, répandue chez vos voisins, en tant que « nouvelle méthode de sécurisation » des frontières de votre fragile « royaume », est précisément ce à quoi nous assistons depuis lors.

Rabin prit rang dans la longue liste des hommes et femmes politiques assassinés parce que nuisibles aux intérêts des marchands de guerre, d’armes, d’énergie et de monnaie.

Pour lire la suite, cliquer sur l’image ci-dessous afin de télécharger le document PDF.