Home » Actualité » Fondamentaux » Mediamensonges » Déclaration du Dr Robert Malone
sur la vaccination des enfants (texte + vidéo)

Déclaration du Dr Robert Malone
sur la vaccination des enfants (texte + vidéo)

"Protect the vulnerable" - Sur le porte-bébé : logo "Pfarma" et inscription "gilet de sauvetage"

Sur le porte-bébé : logo “Pfarma”
et l’inscription “gilet de sauvetage”

Robert Malone est l’inventeur, ou au moins l’un des principaux inventeurs1 de la technique de vaccination à ARN. Il a lui-même reçu les injections anti-COVID Moderna et explique ici pourquoi il l’a fait.

Aujourd’hui extrêmement critique envers ces “vaccins” qu’il estime dangereux et nocifs pour les personnes en bonne santé, particulièrement les jeunes, il consacre son temps à dénoncer la corruption exercée par l’industrie pharmaceutique sur les agences de santé et les gouvernements, et prône l’utilisation de traitements précoces – comme l’ivermectine – en cas d’infection plutôt que la vaccination généralisée.

Il s’emploie aussi à dénoncer la censure dont lui et d’autres médecins ou chercheurs intègres sont victimes, particulièrement de la part des grandes plateformes médiatiques que sont YouTube, twitter ou facebook2.

Robert Malone est Directeur des Affaires Médicales et Réglementaires du Unity Project et président de l’Alliance Internationale des Médecins et Scientifiques Médicaux (International Alliance of Physicians and Medical Scientists). Il a fait le 11 décembre une déclaration sur la vaccination des enfants dont vous trouverez ci-dessous une traduction.

Le texte vient du compte substack de Robert Malone, et je reprends également l’introduction du texte qu’il donne sur cette page.

Mise à jour du 16 décembre : je rajoute également la vidéo sous-titrée en français par le compte twitter pro-science, anti-BS™.

——— Début de la traduction ———

Avant de vacciner votre enfant, ce qui est irréversible et potentiellement dommageable de manière permanente, découvrez pourquoi 16 000 médecins et scientifiques médicaux du monde entier ont signé une déclaration déclarant publiquement que les enfants en bonne santé ne devraient PAS être vaccinés contre le COVID-19. Au nom de ces praticiens et docteurs en médecine, j’ai publié une déclaration claire décrivant les faits scientifiques derrière cette décision.

Je m’appelle Robert Malone, et je m’adresse à vous en tant que parent, grand-parent, médecin et scientifique. Je n’ai pas l’habitude de lire un discours préparé, mais ce sujet est si important que je voulais m’assurer que chaque mot et chaque fait scientifique étaient exacts.

Je fais cette déclaration après avoir consacré ma carrière à la recherche et au développement de vaccins. Je suis vacciné contre la COVID et je suis généralement pro-vaccination. J’ai consacré toute ma carrière au développement de moyens sûrs et efficaces pour prévenir et traiter les maladies infectieuses.

Ensuite, je publierai le texte de cette déclaration pour que vous puissiez la partager avec vos amis et votre famille.

Avant que vous ne fassiez l’injection à votre enfant – une décision qui est irréversible – je voulais vous faire connaître les faits scientifiques concernant ce vaccin génétique, qui est basé sur la technologie du vaccin ARNm que j’ai créée :

Il y a trois points que les parents doivent comprendre :

La première est qu’un gène viral sera injecté dans les cellules de votre enfant. Ce gène oblige l’organisme de votre enfant à fabriquer des protéines S [ou protéines “Spike”, ce qui signifie “pointe”, NdT] toxiques. Ces protéines provoquent souvent des lésions permanentes dans les organes essentiels des enfants, notamment :

  • Leur cerveau et leur système nerveux
  • Le cœur et les vaisseaux sanguins, avec entre autres des caillots sanguins
  • Le système reproducteur
  • Et ce vaccin peut déclencher des changements fondamentaux dans leur système immunitaire.

Le point le plus alarmant à ce sujet est qu’une fois que ces dommages se sont produits, ils sont irréparables.

  • Vous ne pouvez pas réparer les lésions de leur cerveau
  • Vous ne pouvez pas réparer les cicatrices du tissu cardiaque
  • Il est impossible de réparer un système immunitaire génétiquement réinitialisé
  • Et ce vaccin peut causer des dommages à la reproduction qui pourraient affecter les générations futures de votre famille.

La deuxième chose que vous devez savoir est que cette nouvelle technologie n’a pas été testée de manière adéquate.

  • Nous avons besoin d’au moins 5 ans de tests/recherches avant de pouvoir réellement comprendre les risques.
  • Les inconvénients et les risques des nouveaux médicaments ne sont souvent révélés que plusieurs années plus tard.

Demandez-vous si vous voulez que votre enfant fasse partie de l’expérience médicale la plus radicale de l’histoire de l’humanité.

Un dernier point : la raison qu’ils vous donnent pour vacciner votre enfant est un mensonge.

  • Vos enfants ne représentent aucun danger pour leurs parents ou leurs grands-parents.
  • C’est en fait le contraire. Leur immunité, après avoir attrapé la COVID, est essentielle pour sauver votre famille, voire le monde, de cette maladie.

En résumé : il n’y a aucun avantage pour vos enfants ou votre famille à les vacciner contre les faibles risques du virus, compte tenu des risques sanitaires connus du vaccin avec lesquels, en tant que parent, vous et vos enfants devrez peut-être vivre pour le reste de leur vie.

L’analyse des risques et des avantages est loin d’être satisfaisante.

En tant que parent et grand-parent, je vous recommande de résister et de vous battre pour protéger vos enfants.

——–— Fin de la traduction —–——

Les raisons pour lesquelles il est important de NE PAS vacciner tout le monde, et ce Y COMPRIS dans un but “altruiste” de lutte contre l’épidémie (et indépendamment des effets indésirables des vaccins) ont été exposées depuis des mois par le virologue Geert Vanden Bossche, j’y reviendrai. En attendant, vous pouvez toujours écouter ce qu’en dit le généticien Christian Vélot.

Rien ne pourra arrêter la prise de conscience des crimes en cours. Et il sera très difficile aux complices plus ou moins lointains de ces crimes de prétendre, comme pour ceux qui ont eu lieu en masse lors de la Deuxième Guerre mondiale, n’en avoir rien su alors que toutes les données sont là et facilement accessibles, que ce soit sur le nombre ahurissant d’effets secondaires graves, l’existence niée de traitements efficaces et sûrs rendant illégales les autorisations d’urgence de ces injections, ou même la compréhension scientifique des mécanismes biologiques expliquant la multitude de complications graves possibles, qui sont à peu près les mêmes que pour les formes graves de COVID-19, à la différence près que l’injection intramusculaire d’ARN messager qui rend les cellules de l’hôte productrices d’une protéine toxique contourne plusieurs couches de protection du système immunitaire, et rend donc possibles des réactions violentes chez des individus en bonne santé qui se seraient en temps normal débarrassés du virus de façon naturelle.

  1. Les découvertes sont toujours le fruit d’une aventure collective dont quelques personnalités sont des catalyseurs
  2. Dont on apprend à la faveur d’un procès que le “fact-checking”, selon l’entreprise elle-même, n’est qu’une “opinion”… (voir ici, en anglais, pour plus de détails).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *