Le maire de New York attire les réticents à la vaccination avec des frites et des hamburgers

Quand j’étais étudiant, j’adorais les dessins humoristiques de Gérard Mathieu qui paraissaient dans le magazine L’Étudiant. L’un d’eux ornait ma chambre en grand format ; on y voyait un plongeur en combinaison faire surface au milieu de la mer pour remettre une pièce dans un parcmètre – eh oui, les parcmètres fonctionnaient uniquement avec des pièces à l’époque. Ce faisant il commentait, désabusé : “C’est à de petits signes de ce genre qu’on sent poindre la fin d’une civilisation.”

C’était il y a quelques décennies déjà, nettement avant la fin du siècle dernier, et il semble qu’aujourd’hui les signes de cet effondrement civilisationnel sont de plus en plus patents, pour ne pas dire grossiers et même obscènes. Jeudi 13 mai, lors d’un point presse, le maire (démocrate) de New York a en effet tenté de convaincre les réticents à la vaccination anti-COVID en les faisant saliver sur des frites et des hamburgers gratuits (entre autres goodies).

Je vous propose ci-dessous la traduction de l’article de MSN qui relate la performance, ainsi que la vidéo officielle (non sous-titrée) de la mairie de New York. Toute comparaison avec les propos de l’intervenant cité dans l’article précédent (prix Nobel de médecine) sera intellectuellement stimulante.

——— Début de la traduction ———

Le maire de New York Bill de Blasio a poussé l’incitation à la vaccination à un niveau supérieur lors de son point de presse du matin, grignotant un hamburger et des frites et régalant la presse locale sur la façon dont il pourrait remplir sa liste de souhaits comme maire lors de sa dernière année à l’hôtel de ville.

De Blasio s’est montré optimiste ces dernières semaines – un changement d’humeur attribuable, en partie, aux batailles continues de son ennemi juré le gouverneur Cuomo avec les scandales, à l’amélioration des perspectives de la ville concernant la pandémie et à ce qui semble être une légère crise de séniorite 1.

Jeudi, de Blasio a vanté les incitations de la ville pour pousser davantage de New-Yorkais à se faire vacciner .

Parmi elles se trouve une carte-cadeau Shake Shack2 – avec des frites gratuites – pour tous ceux qui iront se faire vacciner au cours des prochains jours.

Alors qu’il vantait les avantages de se faire vacciner, de Blasio a laissé parler son Homer Simpson intérieur jeudi alors qu’il était assis à l’estrade, avec des frites, un hamburger et un grand gobelet de boisson gazeuse placés devant lui.

Continuer la lecture

Coronavirus : A New-York, 500 patients guéris par la
chloroquine affirme un médecin (Alnas.fr)

Dr. Zev Zelenko

[Note de l’administrateur de ce blog : rappelons que comme pour tout médicament délivrable sur ordonnance, et même pour les autres, l’automédication est très risquée et peut entraîner des conséquences graves voire fatales. Seul un médecin peut décider du traitement qui convient à un patient… encore faut-il qu’il en ait les moyens, et c’est sur ce sujet qui fâche beaucoup que des comptes devront être rendus par les assassins qui nous gouvernent.

On notera également que le traitement proposé par le Dr. Zelenko est légèrement différent de celui proposé par le Pr. Raoult : un peu moins d’hydroxychloroquine (400 mg au lieu de 600 mg) et du sulfate de zinc en plus.]


Dans l’état de New-York, le Docteur Zev Zelenko a traité avec succès 500 patients atteints d’une infection au coronavirus Covid-19 en utilisant un traitement d’hydroxychloroquine, d’azithromycine et de sulfate de zinc. Face à ces résultats spectaculaires, le Docteur a écrit une lettre ouverte à Donald Trump :

« zéro décès, zéro hospitalisation et aucune intubation »

« Je m’appelle Dr Zev Zelenko et j’exerce la médecine à Monroe, New-York. Au cours des 16 dernières années, j’ai soigné environ 75 % de la population adulte de Kiryas Joel, qui est une ville de 35 000 habitants dans laquelle l’infection s’est propagée rapidement et sans contrôle avant que soient mises en place les mesures de distanciation sociale.

À ce jour, mon équipe a testé environ 200 personnes de cette ville pour Covid-19, et 65 % des résultats ont été positifs. Si l’on extrapole ces chiffres à l’ensemble de la population, cela signifie que plus de 20 000 personnes sont infectées à l’heure actuelle. Dans ce groupe, j’estime qu’il y a 1500 patients qui sont dans la catégorie à haut risque (c’est-à-dire> 60, immunodéprimés ou avec des comorbidités, etc.).

Compte tenu de l’urgence de la situation, j’ai développé le protocole de traitement suivant en milieu préhospitalier et n’ai vu que des résultats positifs.

Continuer la lecture sur Alnas.fr →

Ou retrouver la même information sur Tribunejuive.info →