Petit rappel pédagogique

[Note de l’administrateur de ce blog : Internet a de la mémoire, et quand les “complotistes” d’hier se trouvent validés par les chercheurs d’aujourd’hui parlant au nom des organismes les plus officiels, ça vaut la peine de le souligner.]


novembre 2021 :

mars 2021 :

Et en complément :

Comment rester dans le noir et tomber dans des cercles
vicieux conduit inévitablement à des décisions erronées

Geert Vanden Bossche est un spécialiste de virologie originaire de Belgique. Selon la notive biographique de son site internet personnel, “il a obtenu son diplôme de vétérinaire à l’Université de Gand, en Belgique, et son doctorat en virologie à l’Université de Hohenheim, en Allemagne. Il a occupé des postes de professeur adjoint dans des universités en Belgique et en Allemagne. Après sa carrière dans le monde universitaire, il a rejoint plusieurs entreprises de vaccins (GSK Biologicals, Novartis Vaccines, Solvay Biologicals) pour occuper divers rôles dans la R&D sur les vaccins ainsi que dans le développement final des vaccins. Il a ensuite rejoint l’équipe Global Health Discovery de la Fondation Bill & Melinda Gates à Seattle (USA) en tant que Senior Program Officer ; il a ensuite travaillé avec l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI) à Genève en tant que Senior Ebola Program Manager. À GAVI, il a suivi les efforts de développement d’un vaccin contre le virus Ebola. Il a également représenté GAVI dans des forums avec d’autres partenaires, dont l’OMS, afin d’examiner les progrès de la lutte contre Ebola et d’élaborer des plans de préparation à une pandémie mondiale. En 2015, Geert a examiné et remis en question la sécurité du vaccin contre le virus Ebola utilisé dans les essais de vaccination en anneau menés par l’OMS en Guinée. Son analyse scientifique critique et son rapport sur les données publiées par l’OMS dans le Lancet en 2015 ont été envoyés à toutes les autorités sanitaires et réglementaires internationales impliquées dans le programme de vaccination contre Ebola. Après avoir travaillé pour GAVI, Geert Vanden Bossche a rejoint le Centre allemand de recherche sur les infections à Cologne en tant que chef du bureau de développement des vaccins. À l’heure actuelle, il travaille principalement en tant que consultant en biotechnologie et en vaccins, tout en menant ses propres recherches sur les vaccins basés sur les cellules tueuses naturelles.”

Nous avons donc affaire à un des spécialistes mondiaux des virus et des vaccins les plus pointus, ayant même occupé un poste élevé à la très fameuse Bill & Melinda Gates Foundation, avec un CV long comme un jour sans pain, mais que les ignorants et les propagandistes de bas étage se sont néanmoins empressés de traiter d’anti-vax et d’obscurantiste anti-science à partir du moment où il a commencé à avertir contre les risques sanitaires d’une campagne de vaccination massive, en particulier via une lettre ouverte à l’OMS.

Continuer la lecture

La vaccination anti-COVID en 10 points, par Robert Malone

Robert Malone, pionnier de la vaccination à ARN et lui-même doublement vacciné (avec le vaccin Moderna) bien qu’ayant déjà eu la maladie – mais sous la forme de “Covid long” dont il espérait par la vaccination atténuer les symptômes – est brusquement apparu dans l’actualité de la crise pseudo-sanitaire après la très longue vidéo à laquelle il a participé, à l’invitation de Bret Weinstein (lui-même professeur de biologie) et en compagnie de Steve Kirsch1.

Aujourd’hui 19 juillet, il résume ses prises de position en 10 points, dans une série de tweets que je traduis ci-dessous. Il va être difficile aux trolls amateurs ou professionnels de démonter cette prise de parole et de faire passer son auteur pour un “antivax” obscurantiste et bas du front. Voici ma traduction de ses 10 points.

Continuer la lecture