Home » Actualité » AV » Fondamentaux » Mediamensonges » Petit rappel pédagogique

Petit rappel pédagogique

[Note de l’administrateur de ce blog : Internet a de la mémoire, et quand les “complotistes” d’hier se trouvent validés par les chercheurs d’aujourd’hui parlant au nom des organismes les plus officiels, ça vaut la peine de le souligner.]


novembre 2021 :

mars 2021 :

Et en complément :

Print Friendly, PDF & Email

11 commentaires sur “Petit rappel pédagogique

  1. Toujours aussi épatant, Christian Vélot !
    Il avait aussi mis en avant les méfaits de l’alimentation, source d’obésité, un co-facteur de mortalité lié au COVID. Les perturbateurs endocriniens ?

    Il y a aussi les sodas !
    En matière de COVID, les Mexicains détiennent un record je crois avec 8% de décès de COVID par rapport aux infectés. 7 adultes sur 10 sont en surpoids ou obèses…
    Et ils boivent le plus de soda au monde.
    https://www.lemonde.fr/planete/article/2020/08/21/malbouffe-et-covid-19-le-cocktail-mortel-mexicain_6049497_3244.html

    Ce qui doit très certainement miner leur microbiote…

    Le Japon surprend. Ils ont vaincu la pandémie.
    Chez eux : seuls 3% des gens sont obèses ! (Chiffres de 2014 :https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_pays_par_taux_d%27ob%C3%A9sit%C3%A9).
    Les Japonais pratiquent certes les gestes barrières, je ne sais quels types de masques ils portent, mais bon, ils sont nombreux dans des espaces clos. Ils sont 126 millions d’habitants, comme les Mexicains (lesquels avaient 28% d’obèses en 2014)…
    Ils ne sont pas contre l’Ivermectine, et les essais seraient là-bas en phase 3.

    Au total, selon une étude récente de l’UTSA : “1% de taux de surpoids en plus c’est 3,5 % de mortalité liée au COVID-19 en plus” !

    Donc à quand une croisade contre la malbouffe comme l’a entreprise le gouvernement mexicain de la santé ? Selon l’épidémiologiste Hugo Lopez-Gatell, sous-secrétaire d’état à la santé, le Coca-Cola est « du venin embouteillé !
    Petite anecdote : un équatorien, universitaire, m’avait dit une fois qu’ils enlevaient la rouille des boulons de jantes rouillées avec du Coca … J’ai testé, c’est moins efficace sur la rouille ici.

  2. Pendant ce temps-là, chez les Amish (moqués par Macron):

    https://www.cnews.fr/monde/2021-03-29/covid-19-une-communaute-amish-t-elle-atteint-limmunite-collective-1064364

    UNE IMMUNITÉ SANS VACCIN QUI INTERROGE
    Face à cette annonce, des épidémiologistes restent dubitatifs. Si un tel cas de figure reste possible sans vaccin, il demeure cependant extrêmement rare, explique Eric Lofgren, de l’université d’Etat de Washignton. «Ce serait la première population des Etats-Unis à l’avoir atteinte», prévient-il.

    Et comme par hasard, peu d’obèses chez eux.

    https://www.lapresse.ca/societe/200809/19/01-670379-les-amish-une-communaute-protegee-contre-lobesite.php

    «C’est uniquement lorsque vous êtes sédentaire que le gène se manifeste», déclare Snitker. «Si vous êtes actif, de toutes façons, peu importe que vous ayez le gène ou que vous ne l’ayez pas».

    Je venais de tomber sur ce dessin :
    https://1.bp.blogspot.com/-6xGAVYWxdbY/YS3Gb7EfVBI/AAAAAAAAKok/V4m3WwHiaKEEbfvbi21NxCEX-fL-8ZIxwCNcBGAsYHQ/s661/E90Va3.jpg

      1. Dans les dernières semaines, il semble, il n’y a eu que 2 morts chez eux, dans la communauté de Plain, des immunodéprimés âgés
        (“In an LNP | LancasterOnline interview on July 27, Hoover said the center was seeing one-to-two infections a week and that at least two elderly Plain patients, who were immunocompromised, have died.”)

        Entre mai et début août (période d’accalmie de l’épidémie), seuls une douzaine d’Amish et de Mennonites se seraient fait vaccinés parmi les 400 ruraux venus dans des cliniques escamotables/dispensaires du comté de Lancaster
        (“Since beginning in early May, fewer than 400 people were vaccinated at these rural, pop-up clinics. This includes about a dozen individuals who self-identified as Amish or Mennonite, Yoder said”. The rural population in Lancaster County is about 112,500, or roughly 20% of the total population, according to the Lancaster County Planning Department”).

        Les autorités de santé n’y classent pas les données par religion. Seulement par race et ethnicité…
        Donc “le public pourrait ne jamais savoir le niveau d’hésitation envers le vaccin à Plain”.

        Source (lisible via anonymox et choisir us) :
        https://lancasteronline.com/news/health/plain-community-in-lancaster-county-largely-eschewing-covid-19-vaccine/article_20d092a4-f946-11eb-addc-fffe9023bd1f.html
        (“Plain community in Lancaster County largely eschewing COVID-19 vaccine”
        Nicole C. BrambilaNICOLE C. BRAMBILA | Staff Writer Aug 10, 2021 )

        Une étudiante du comté qui a reçu une bourse d’un musée, Savannah Eklund, n’a pas trouvé beaucoup de données sur la réaction Amish au COVID…

        Juste que leurs opinions sont variées, similaires aux communautés rurales environnantes, et que leurs nombreux journaux refusent de publier les endroits où on pourrait se faire piquer !
        A savoir que leur histoire est jalonnée de persécutions et d’oppression violentes.
        https://www.youtube.com/watch?v=tVgFPW0i93Y

  3. Complément d’info par un journal libanais, https://www.lorientlejour.com/article/1257987/la-culture-amish-championne-de-limmunite-collective.html :

    “Leur alimentation est très riche en matières grasses et en sucre, puisqu’ils consomment beaucoup de viande, de pommes de terre, de pain, de gâteaux et d’œufs. Malgré cela, ils sont moins victimes d’obésité que la majorité des Américains et des Canadiens. D’après des chercheurs de l’Université du Tennessee, aucun des fermiers amish n’est obèse et seulement 9 % des femmes de la communauté le sont.

    Cette bonne forme physique s’explique par le grand nombre de travaux manuels qu’ils effectuent au quotidien, qu’il s’agisse des hommes comme des femmes. Les amish, notamment les enfants, marchent beaucoup et se promènent très souvent pieds nus. Leur activité physique serait six fois plus importante que celle d’un adulte moyen en Amérique du Nord. Dans la communauté, les risques de contracter un cancer sont faibles, car ils consomment leurs propres produits biologiques, ne fument pas et ne boivent pas”.

  4. Le comté habité par les Amish et les Mennonites (à hauteur de 8%) n’a un taux de décès au COVID que de 0,076% du total des cas. 1,225 morts sur 1 612 997 cas !(https://lancastercountypa.maps.arcgis.com/apps/dashboards/d382dff2eef947d585f68d9d19b3fe56)

    Une clinique qui soignait les Amish (peu enclins aux tests) et les Mennonites, n’avait observé max que “5 cas de virus” par jour en automne. Puis “seulement une petite éclaboussure” fin juin selon Allen Hoover, directeur de clinique du Parochial Medical Center, “Je soupçonnerais que nous ayons gagné une sorte d’immunité. Je sais que c’est matière à débat, mais je pense que c’est la raison pour laquelle on ne voit qu’une petite éclaboussure actuellement ”
    https://globalnews.ca/news/7987970/amish-behind-covid-19-vaccinations/

    Contre 50 000 à 200 000 cas par jour en moyenne en Pennsylvanie en novembre et fin décembre, et 13 000 fin juin.

    Apparemment ce medical center n’a pas de site officiel.

    Plongeons-nous dans quelques stats.
    Les Amish (40.525 hab.) et les Mennonites (5.700) habitent la communauté de Plain et représentent 8% des habitants du comté de Lancaster.
    https://en.commonsensetv.nl/Amish-and-Mennonite-communities-in-a-Pennsylvania-county-have-achieved-immunity/

    Les données totales hebdomadaires actuelles dans le comté de Lancaster (552,984 habitants, https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_counties_in_Pennsylvania)
    se trouvent en cliquant en bas à droite, sur Lancaster :
    https://www.health.pa.gov/topics/disease/coronavirus/Pages/Monitoring-Dashboard.aspx

    On peut comparer avec un autre comté juste à droite, Chester, peuplé de 534,413 habitants.
    Cette semaine, Lancaster a vu le nombre de cas confirmés diminuer, et Chester augmenter.
    Mais les taux d’incidences et de PCR sont plus grands à Lancaster … (?)

    Pour les données depuis le début, nouveaux cas confirmés et décès, à Lancaster :
    https://covid-19-lancastercountypa.hub.arcgis.com/

    Décès
    https://lancastercountypa.maps.arcgis.com/apps/dashboards/d382dff2eef947d585f68d9d19b3fe56

    Je ne suis pas parvenu à trouver l’équivalent pour Chester (Chestercounty ou Chesco).

    Pour ce qui est du Lancaster, les stats indiquent 90,61% de décès parmi des blancs.

    On constate une légère augmentation comme au niveau de la Pennsylvanie toute entière à partir de fin août 2021 (https://www.worldometers.info/coronavirus/usa/pennsylvania/), contre fin juillet pour l’ensemble des Etats-Unis.
    https://www.worldometers.info/coronavirus/country/us/

      1. Jusqu’au 21 mars (date de l’article), il y aurait eu entre 12 morts dans la communauté de Plain et 100 chez les Amish – au total aux USA je pense car l’article n’est pas clair, citant un Amish tenant des registres dans le Kentucky.
        https://lancasteronline.com/news/health/9-out-of-10-households-in-plain-community-hit-by-covid-19-in-lancaster-county/article_86d0ad6e-88b7-11eb-b9aa-5f329b132da3.html

        Selon Hoover ils avaient tous plus de 70 ans…

        “Lancaster County Coroner Dr. Stephen Diamantoni identified fewer than a dozen deaths in the Plain community, an estimate he derived at by using decedent location and last name.

        Virus-related deaths, Cooper speculated, were likely listed as pneumonia.

        Diamantoni does not dispute this.

        “People have to die from something,” Diamantoni said. “If they don’t want any intervention done, these people could slip under the radar.”

        Even if more virus testing had been done, it’s unlikely the public would know much more about the disease’s impact. That’s because demographic information collected by health departments — such as race and ethnicity — does not include religion.

        The fatalities have not gone unnoticed.

        A contributor to The Diary, a monthly newspaper published in Kirkwood with Amish reports on crops, births, deaths, weddings and ordinations across the United States, tallied the annual number of obituaries since 2015.

        “As you can see, the number of deaths this year is 100 count higher than any of the five previous years,” Joas D. Troyer, of Hestand, Kentucky, wrote in January’s edition. “This may give us a good idea how many people died from coronavirus.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *