Home » Ailleurs » Fondamentaux » Mediamensonges » Travaux Pratiques » Bonjour Professeur… (La lettre du Dr Rueff)

Bonjour Professeur… (La lettre du Dr Rueff)

[Note de l’administrateur de ce blog : contrairement aux apparences, l’acharnement contre le professeur Montagnier, et l’incroyable silence succédant à sa disparition, ne sont pas un signe de toute-puissance de la “médecine scientifique” qui aurait relégué aux oubliettes un chercheur devenu sénile et infréquentable, mais l’aveu d’échec de tout un système pharmaceutique en grande difficulté, sur le plan scientifique mais même sur le plan économique.

L’imposition à marche forcée d’une “vaccination” généralisée pire qu’inutile – les précurseurs en la matière montrent qu’elle devient contre-productive – et en outre très dangereuse, n’est que la victoire à la Pyrrhus d’un système arrivé dans une impasse. La corruption ne pourra pas éternellement cacher la misère.]


Chère amie, cher ami,

« Bonjour Professeur ». C’est ainsi que nous nous retrouvions avec le Professeur Luc Montagnier, le samedi matin depuis… une douzaine d’année.

Vous arriviez souvent le premier, Professeur. Vous restiez assis en silence, presque timide, au bout de la table et rien ne laissait paraître une quelconque volonté de se distinguer.

Je vous avais invité à l’automne 2009 à une réunion de l’ADNO1, qui fut tellement riche que le soir même, nous décidions de nous retrouver régulièrement.

C’est ainsi que se forma spontanément un groupe d’amis qui, plus tard, prit le nom de CHRONIMED2.

Vous aviez reçu votre prix Nobel3, un an auparavant.

À l’époque, vous aviez ce magnifique bureau au sommet d’un bâtiment de l’UNESCO, qui tenait également à notre disposition une salle de réunion.

Ainsi, environ un samedi par mois, le même cérémonial se reproduisait. Nous venions des quatre coins de la France en train ou en avion et nous nous retrouvions à l’entrée de ces bâtiments où il fallait prouver son identité, franchir des portiques de sécurité, avant de traverser de grands halls et d’arriver aux ascenseurs rouges qui nous menaient jusqu’à vous.

Oui, nous étions un groupe d’amis bientôt rejoint par diverses personnalités que je ne nommerai pas : médecins hospitaliers et en clientèle privée, chercheurs, vétérinaires, philosophes, sociologues, ingénieurs agronomes, anthropologues… Nous étions tous des « curieux de la science » avides de réfléchir et de débattre de sujets novateurs.

Continuer la lecture sur La lettre du Dr Rueff →

En plus du documentaire mentionné par le Dr Rueff dans sa lettre, on pourra en visionner ci-dessous un autre de France 5, un peu plus récent (juillet 2014), qui prouve qu’à une époque pas si lointaine, des chaînes de service public n’étaient pas de simples organes de propagande au service des lobbies les plus puissants :

Et l’on y retrouvera même un passage sur une technique d’amplification génique devenue aujourd’hui célèbre : la technique PCR

 

Print Friendly, PDF & Email
  1. Association pour le développement de la nutrition orthomoléculaire, que je présidais
  2. Voie de recherche sur et à propos des maladies chroniques
  3. https://www.pasteur.fr/fr/institut-pasteur/luc-montagnier-prix-nobel-2008

2 commentaires sur “Bonjour Professeur… (La lettre du Dr Rueff)

  1. A tous ceux qui s’intéressent vraiment à cette histoire initiée par Benveniste, il faut absolument lire les deux ouvrages de Francis Beauvais, “l’âme des molécules” et “A travers le miroir” (trouvables en PDF). C’est plus de 1000 pages sur le sujet mais c’est passionnant d’un point de vue épistémologique. Épistémologique dans le sens de l’étude critique des processus de fabrication de la connaissance.
    Car à mon sens il n’est jamais ressorti aussi clairement que de cette affaire, que tant le rationalisme stérile que le pragmatisme aveugle peuvent être des écueils au fonctionnement de la science. Et s’il est souvent clair que les rationalistes se trompent en toute mauvaise foi, défenseurs du confort des paradigmes établis, il faut aussi avouer que les pragmatistes peuvent parfois se tromper en toute bonne foi, faute d’être suffisamment bayésiens.
    En tous cas, les textes de Francis Beauvais permettent de se faire une idée personnelle plus complète que la vidéo ci-dessus, qui a tout de même le grand mérite d’attiser la curiosité de l’internaute. Donc merci pour ce partage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *