La Science, dans toute sa splendeur

Autotests COVID : quand l’Assurance Maladie refuse
l’autorité du Conseil d’État (Le Courrier des Stratèges)

[Note de l’administrateur de ce blog : pour ceux qui n’auraient pas encore compris par quel genre de caste les Français sont dirigés.]


L’Assurance Maladie dirigée par Thomas Fatôme, grand pourfendeur des libertés en tous genres et taliban de la domination étatique, n’apprécie visiblement pas la décision du Conseil d’État de reconnaître la validité des autotests pour obtenir le passe sanitaire. Huit jours après cette décision contentieuse du Conseil, le site de l’Assurance Maladie continue à prétendre que les auto-tests ne permettent pas d’obtenir le passe sanitaire. Voilà une belle façon de fouler aux pieds l’autorité de la chose jugée.

L’Assurance-Maladie n’aime pas la liberté de ne pas être vacciné et le fait savoir. Dans la capture d’écran réalisée de 5 novembre, c’est-à-dire une semaine après le rendu de l’ordonnance du Conseil d’Etat réintégrant les autotests dans les conditions de délivrance d’un passe sanitaire, le site de l’Assurance Maladie continue d’indiquer que les “autotests négatifs, même réalisés sous la supervision d’un professionnel, ne seront plus être intégrés (sic) au passe sanitaire à partir du 15 octobre”. Voilà une belle façon de ne pas tenir compte de la décision du Conseil d’Etat que nous avons publiée.

Continuer la lecture sur Le Courrier des Stratèges (jusqu’à la fin) →

La star équestre australienne Cienna Knowles hospitalisée avec des caillots sanguins après le vaccin Pfizer (Marcel D.)

[Note de l’administrateur de ce blog : la liste s’allonge, et s’allongera encore, jusqu’au point où les moutons retrouveront leurs esprits. Ce sera alors un changement d’époque, et certains devront se faire tout petits.]


Après s’être entendu dire : pas de vaccin, pas de travail, la star équestre Cienna Knowles, une jeune sportive Australienne de 19 ans, a fait sa deuxième dose de vaccin le jeudi 21 octobre à 10 heures et dans la nuit, l’enfer a commencé, comme elle en témoigne sur Instagram : « Cette nuit-là, je me suis réveillée tellement malade avec des vomissements, fièvre, sueur, palpitations cardiaques, maux de tête, douleurs musculaires et articulaires, vision floue, c’était l’enfer. J’avais tellement mal à ce stade, je savais que quelque chose n’allait vraiment pas. »

Le lendemain, son médecin envoie Cienna Knowles d’urgence à l’hôpital :  « J’ai été dans le service respiratoire avec des caillots dans mes jambes, mon estomac et mes deux poumons. La quantité de caillots sur mes poumons équivaut à avoir des côtes cassées, donc douloureuses et des difficultés à respirer. »

Continuer la lecture (et regarder le témoignage vidéo) sur Le Média en 4-4-2 →

Mathieu Fontenelle : un témoignage

[Note de l’administrateur de ce blog : Mathieu Fontenelle est un sportif de haut niveau, marathonien et davantage (ici sa page facebook). Il a relaté hier sur twitter le calvaire qu’il subit depuis sa “vaccination anti-COVID” (deuxième dose Pfizer), et l’aveuglement ou la mauvaise foi de certains médecins lorsqu’il s’agit de faire le lien entre ses problèmes de santé et la vaccination. Je reproduis ci-dessous l’ensemble du témoignage qu’il a rapporté dans une série de 16 tweets.

On pourra également consulter l’histoire similaire d’un coach sportif de 26 ans, ayant déjà attrapé le Covid en mars 2020 et ayant gardé beaucoup d’anticorps, mais “obligé” (pour raisons économiques) de se faire vacciner.

Et pendant ce temps, les media aux abois continuent avec leurs histoires de non-vaccinés qui tuent par inconscience des vaccinés…]


Aujourd’hui j’aimerais juste vous faire un retour d’expérience sur les effets secondaires du vaccin et les conséquences rares que cela peut entraîner. Après 2 nuits à l’hôpital, je ne sais pas quand je retrouverai la forme d’avant.

Avant tout, je tiens à préciser que je ne suis pas contre le vaccin et on a bien pu en voir les bénéfices dans notre société.

Contexte : lundi 18 octobre 8:30, je fais cette seconde dose Pfizer. Pour info, je suis runner depuis déjà quelques années, je m’entraîne 8-10h par semaine, mange sainement donc plutôt en bonne forme.

Lundi j’enchaîne une journée normale de travail, un petit tour à vélo le soir très léger et je rentre me reposer. Vers 21h les premiers symptômes débutent avec de la fatigue, courbatures et surtout un essoufflement très suspect.

Mardi 19 : nuit cauchemardesque et ceux qui ont subi la seconde dose peuvent deviner. Frissons, montées de chaleur, douleurs dans tout le corps, mal de tête, diarrhée et ce souffle court. La journée est longue, je fonds en larmes rien qu’en faisant un A/R dans la cuisine.

La douleur est dans tout le corps, je tourne de l’œil à chaque effort. Jusque là je me dis que c’est les effets secondaires annoncés. Doliprane pris, je souffre sévère mais je dois l’accepter. Je suis incapable de vous dire la dernière fois où j’ai été si mal en point…

Continuer la lecture

Covid : l’Allemagne a trouvé son Edward Snowden
(France Soir)

London School of Hygiene and Tropical Medicine

London School of Hygiene and Tropical Medicine

[Note de l’administrateur de ce blog : la Blitzkrieg covidienne a sidéré l’humanité, y compris la plupart des scientifiques, souvent naïfs et incapables d’envisager que leurs autorités aient des intentions criminelles, à plus forte raison préméditées de longue date.

Mais le traitement informatique des données, que certains tentent d’imposer pour tous les aspects de la vie sociale et pour le seul profit d’une caste dirigeante, permet aussi à ceux des analystes qui font passer la rigueur avant l’émotion de mettre en lumière l’organisation de cette plandémie, ou fausse pandémie délibérément organisée, et de prouver – à moins d’admettre que les voyages dans le futur sont possibles – que certains acteurs étaient parfaitement informés de cette “pandémie surprise” bien avant qu’elle n’advienne. Quelques figures de proue du covidisme s’étaient d’ailleurs imprudemment livrés à des prévisions publiques assez catégoriques, et ce dès janvier 2017. Le scenario était même devenu d’une précision chirurgicale juste avant la “pandémie”, lors d’une réunion publique le 29 octobre 2019.

“Il y a le temps médiatique, le temps de la science, et le temps de la justice.” Didier Raoult avait, sur ce plan comme sur beaucoup d’autres, encore raison.]


TRIBUNE – Le 22 septembre, Langemann Medien publiait sur sa chaîne YouTube un entretien – visionné à ce jour près de 500 000 fois – avec un jeune mathématicien et expert-informaticien dont on se souviendra peut-être comme l’Edward Snowden allemand. Nous l’appelerons “Eduard Schneeten” (pour des raisons évidentes, il souhaite rester anonyme).

Assisté de l’analyste politique Thomas Röper (Anti-Spiegel.de, Apolut.net), Eduard Schneeten a passé au crible depuis six mois plusieurs millions de documents grâce à des logiciels spécialisés. Cela a permis de mettre à jour le modus operandi des pilotes de la manœuvre dite “anticovid”, de démontrer qu’il s’agit d’un réseau tissé très étroit et chargé d’une mission précise : obliger par tous les moyens la population mondiale à se soumettre au dictat d’intérêts privés sous prétexte de “santé publique”.

Ces réseaux sont désormais parfaitement identifiés grâce aux deux analystes.

La vidéo de Langemann Medien présente en langue anglaise un premier document (169 pages) d’une série à paraître d’ici deux mois environ sous forme de livre, la présentation actuelle sous forme de tableaux Excel et graphiques étant de consultation peu aisée par des non-spécialistes.

Continuer la lecture sur France Soir →

Le dessous des chiffres du Ministère de la Santé
(Décoder l’éco)

[Note de l’administrateur de ce blog : une mise au point nécessaire et un démontage en règle supplémentaire de l’imposture des “fact-checkers”.]


Censure, covidisme et nazisme (Michel Weber)

[Note de l’administrateur de ce blog : prenons un peu de hauteur avec Michel Weber, philosophe belge attaché à une conception pratique, très ancrée dans le réel, de la philosophie. C’est-à-dire à des années-lumière des discussions absconses des philosophes de salon et surtout des “philosophes” médiatiques.

Le texte que je reproduis ici peut être téléchargé sur Academia. Remarque : l’interlocuteur de Confucius appelé Tzeu Lou est selon toute vraisemblance celui que l’on connaît plus fréquemment en français sous le nom de Lao Tseu (et dont on ne sait pas vraiment s’il s’agit d’un personnage réel ou d’un mythe).]


Tzeu Lou dit : « Si le prince de Wei vous attendait pour régler avec vous les affaires publiques, à quoi donneriez-vous votre premier soin ? — À rendre à chaque chose son vrai nom », répondit le Maître. (Confucius, Entretiens, XIII.3)

La censure qu’il s’agit de contextualiser ici est définie par Le Robert (1979) comme « l’autorisation préalable donnée par un gouvernement aux publications, aux spectacles ». Cette acception politique est, bien sûr, loin d’être la seule, comme en témoigne sa longue histoire, qui est religieuse (le combat contre les hérésies…), politique (la subversion de l’anarchie…), morale (la lutte contre la pornographie…), et militaire (la gestion de la désinformation en temps de guerre…). Sade, par exemple, a pu bénéficier de la censure de la Monarchie et de la République car il transgressait à la fois les ordres religieux, politique et moral.

Nous allons voir que le covidisme active toutes ces dimensions à la fois. Qu’est-ce que le covidisme ? Une version très particulière du scientisme, c’est-à-dire de l’idéologie selon laquelle la science, et elle seule, vaincra les Ténèbres. Comme si la question de l’obscurantisme religieux n’était déjà pas très embarrassante, le scientiste, précisément sous le couvert de lutter contre toute forme de sectarisme, d’obscurantisme et de superstition, crée une religion dont le pouvoir de nuisance a maintenant clairement dépassé celui des trois monothéismes réunis…

Cette religion postmoderne gagne du reste à être examinée à la lumière des caractéristiques historiques du nazisme. C’est dire la puissance de la vague qui cherche à submerger la société civile, comme on commence à le voir en France avec l’instauration d’une nouvelle forme d’apartheid.

Suivons donc le juste conseil de Confucius et rectifions les termes qui doivent l’être.

Continuer la lecture

Vous êtes prévenus, messieurs les politiciens
(The Translation Bridge)

[Note de l’administrateur de ce blog : la fermeté et la détermination n’excluent pas l’élégance ou la courtoisie. On peut rester très calme quand on sait que le temps de la justice viendra, inexorablement.

Bravo à Mme Carine Montaner Raynaud, députée andorrane.]


Project Veritas expose la réalité des vaccins contre le COVID (partie 1 – traduction La part du Qolibri)

[Note de l’administrateur de ce blog : Project Veritas, association américaine fondée en 2011 par James O’Keefe, s’est fait connaître récemment pour exposer la censure pratiquée par les “Big Tech” (et plus précisément facebook et twitter) autour de l’élection présidentielle américaine de 2020 et de la gigantesque fraude qui l’entacha. Son activité consiste à démontrer par des “infiltrés” et des reportages en caméra cachée l’absence de déontologie du milieu journalistique ou de diverses institutions, afin de “gratter là où ça fait mal” et de contribuer à une société “plus transparente et plus éthique”.

Bien entendu, la mascarade covidiste ne pouvait échapper à ses activités et Project Veritas vient de diffuser, lundi dernier, la première vidéo d’une série dévoilant l’arrière-cuisine des services de santé américains – mais on peut raisonnablement penser que la France ne fait pas mieux – suivie hier par une deuxième (non encore traduite en français à ma connaissance). Merci à La part du Qolibri (non, pas d’erreur de ma part…) pour le sous-titrage en français de la première.]


1 2 3 4 58