Les lendemains radieux de Klaus Schwab : plus proches du cimetière que de la Petite maison dans la prairie

C’est ce qu’on appelle un raté de communication : en voulant faire hier la promotion des mesures de confinement, en y associant des idées positives (en “pensant printemps” ?) le Forum Économique Mondial de l’inénarrable Klaus Schwab a d’une part montré que ces mesures – que l’on sait totalement inefficaces pour lutter contre une épidémie – ont sans doute un but inavoué très peu sanitaire, et d’autre part révélé l’idéal de société très “problématique” (restons polis) de leurs promoteurs.

Le tweet a depuis été effacé, mais les soldats digitaux veillent à ce que rien ne se perde…

Remarque : cette bévue a eu lieu sur le compte twitter en anglais du World Economic Forum, inutile de la chercher sur son équivalent français.

Promotion d’un monde sans vie, promu hier par le World Economic Forum et enregistré par Disclose.TV :

Tentative de récupération de la gaffe, le lendemain :

Continuer la lecture

António Guterres : l’impact de la Covid-19
sur les droits civils & politiques (ONU)

[Note de l’administrateur de ce blog : en dénonçant moult dérives autoritaires de gouvernements ayant utilisé la COVID-19 comme une aubaine pour faire avancer leur agenda politique autoritaire, le secrétaire général de l’ONU rejoint donc la cohorte mal famée des complotistes.

Le couplet “féministe” et “inclusif” arrive un peu comme un cheveu sur la soupe, mais ne boudons pas notre plaisir : il est quand même rassurant de voir que le rappel des évidences n’est pas réservé aux “dissidents”.]


Nos terroristes sont bien imprudents… (Antipresse)

La Geste Covide ou Tapestrie de Greux de Yul Caravage.

La Geste Covide ou Tapestrie de Greux de Yul Caravage.

[Note de l’administrateur de ce blog : l’Antipresse a encore montré, dans sa livraison du dimanche 14 février, combien la raison et la rigueur n’étaient pas l’apanage des scientifiques mais celui de toute personne résolue à utiliser correctement son cerveau. Et quand en plus c’est écrit avec style, c’est encore plus percutant.

J’encourage donc mes lecteurs à soutenir cet hebdomadaire numérique (mais à la composition, que vous ne verrez pas ici, digne des meilleures publications sur papier) en s’y abonnant à partir de cette page.

On se dirige donc, lentement mais sûrement, vers un nouveau procès de Nuremberg, car même si les mensonges prennent l’ascenseur (des media de grand chemin) tandis que la vérité doit se contenter de l’escalier, celle-ci finit toujours par avoir le dessus car elle est poussée par la force de la logique. Et l’immense majorité des humains non-psychopathes. Déjà, ici ou là, quelques fleurs de raison éclosent, comme en Suède où l’Agence Publique de la Santé ne recommande le port du masque qu’aux heures de grande affluence dans les transports en commun, et où des municipalités l’ont même interdit dans certains cas, notamment à l’école.

Quant au documentaire “Ceci n’est pas un complot” dont il est question dans l’article, il peut être regardé gratuitement ici, ou encore là (si YouTube décide qu’il doit disparaître).

La pédagogie est l’art de la répétition. Et exige donc autant de patience que de détermination.]


par Slobodan Despot

Après les révélations de « Die Welt » et du film « Ceci n’est pas un complot », la gestion du Covid en Europe de l’Ouest apparaît comme une guerre préventive des autorités contre… leur propre population. Quelle en sera l’issue ?

Le 7 février dernier, l’hebdomadaire bon teint Die Welt révélait que le ministère de l’Intérieur allemand, dirigé par Horst Seehofer, avait fait pression en mars 2020 sur les institutions scientifiques pour leur faire élaborer une projection délibérément alarmiste de l’évolution du Covid-19 et justifier ainsi une politique sanitaire «préventive et répressive». La modélisation de la pandémie fut prête en quatre jours seulement. Les savants produiront même un «Worst Case Scenario» prévoyant un million de morts.

Quelques jours plus tôt, la projection mathématique de Neil Ferguson, de l’Imperial College, avait semé la panique dans le gouvernement britannique en le soumettant au chantage : tu confines ou tu réponds d’un demi-million de morts… Sur la base du même document, M. Macron®, soudain livide, cessait de se faire voir au théâtre et entamait l’étranglement de la vie économique, culturelle et sociale française.

Continuer la lecture

COVID-19 : Point de situation du samedi 13 février 2021 0h00 GMT (Général Delawarde)

[Note de l’administrateur de ce blog : le général Dominique Delawarde n’est pas seulement un auteur et conférencier très au fait de la politique internationale, il rédige également deux fois par mois des points de situation sur la “pandémie” COVID-19 qu’il communique à ses correspondants sous forme d’un document au format PDF. J’avais déjà diffusé le 24 octobre dernier son bilan épidémique du moment.

Une fois n’est pas coutume, les nouvelles sont plutôt bonnes, puisque :

  • l’épidémie régresse au niveau mondial, sans que l’on sache précisément pourquoi (Didier Raoult nous avait bien prévenu sur ce genre de mystère) ;
  • elle le fait naturellement, cette amélioration ne pouvant en aucun cas être attribuée aux vaccins vu le faible nombre de personnes concernées ;
  • on constate toujours que ce sont les pays les plus pauvres, et vraisemblablement les moins soumis à la désinformation et aux promesses mirobolantes (pour leurs chiffres d’affaires) des laboratoires pharmaceutiques, qui s’en sortent le mieux et de loin ;
  • le général Delawarde rappelle une nouvelle fois dans l’avant-propos qu’historiquement, la grippe “asiatique” de 1956-1958 et celle “de Hong Kong” de 1968-1970 (sans même aller chercher la fameuse et très meurtrière”grippe espagnole” de 1918-1920) firent encore plus de victimes en pourcentage de la population mondiale sans susciter une pareille hystérie.

La seule mauvaise nouvelle, c’est que les gouvernements continuent à mentir et à entretenir la peur, et que l’ensemble des humains n’a pas encore compris que ce qui vient “d’en haut” (gouvernement, media, institutions diverses…) ne doit pas être cru aveuglément. Et peut même, et doit même si nécessaire être dénoncé comme criminel.

Bonne lecture ! (cliquer sur l’image pour télécharger le document)]


Le deuxième procès pour impeachment de Donald Trump, comme si on y croyait

[Note de l’administrateur de ce blog : un petit dessin vaut mieux qu’un long discours, une petite vidéo aussi. On reproche à Donald Trump d’avoir incité à la violence voire à l’émeute le 6 janvier 2020 à Washington DC.

Ci-dessous, l’attitude héroïque de la police du Capitole repoussant des hordes d’assaillants armés fanatisés par le nouvel Hitler blond, au péril de leur vie, afin de protéger le lieu le plus sacré de la Démocratie américaine. Enjoy.

Mise à jour : comme on pouvait s’y attendre vu l’ampleur de la farce, Donald Trump a été acquitté par le Sénat, avec 57 sénateurs ayant voté coupable et 43 non coupable. Il fallait les 2/3, soit 67 voix, pour qu’il soit condamné. Il y a quand même eu 7 Républicains pour voter coupable : Burr, Collins, Cassidy, Murkowski, Romney, Sasse et Toomey. On leur souhaite bonne chance pour les prochaines élections.

Deuxième mise à jour et correction : la vidéo ci-dessous n’a PAS été prise au Capitole de Washington DC mais à celui du Kentucky (à Frankfort) le 31 janvier 2020 lors d’une manifestation en faveur du port d’armes (source). Désolé pour l’infox, je ferai davantage attention la prochaine fois ! De nombreuses vidéos montrant le caractère très coopératif avec les manifestants des policiers du Capitole de Washington DC le 6 janvier 2021 sont néanmoins facilement disponibles sur la toile, même venant de media mainstream, comme celle-ci.]


2020 : la moisson des morts (Décoder l’éco)

[Note de l’administrateur de ce blog : quelques évidences utiles à rappeler (comme le fait que toute personne vivante gravit chaque année un échelon dans la pyramide des âges) et une analyse suffisamment fine des données démographiques pour faire passer tout discours alarmiste sur la “pandémie COVID-19”  comme au mieux, une marque d’ignorance, et au pire, une volonté de tromper et de nuire. Si vous n’avez pas le temps de tout écouter : la COVID-19 n’a causé, en France, aucune surmortalité globale des moins de 65 ans.

L’auteur de la vidéo a également réalisé une séance de questions-réponses interactive intitulée “Trouver et analyser les bons chiffres de décès” à la suite de ce travail, il y a quelques jours.]


1 2