Le fanatisme religieux est un élément essentiel du soutien étatsunien pour Israël (Arrêt sur Info)

AIPAC convention, Washington

AIPAC convention, Washington, 2013

Un nouveau sondage de Bloomberg Politics parvient à des résultats qui, quand on y pense, sont pour le moins étonnants :

Intérêts américains versus intérêts israéliens

En ce qui concerne les relations entre Israël et les Etats-Unis, à laquelle de ces propositions adhérez-vous ?

  • Israël est un allié mais nous devrions poursuivre nos intérêts quand ils divergent de ceux d’Israël : 47%
  • Israël est un important allié, la seule démocratie de la région, et nous devrions le soutenir même si nos intérêts divergent: 45%
  • Je ne sais pas : 8%

Près de la moitié de tous les Américains veulent soutenir Israël, même si les intérêts de ce pays divergent des intérêts de leur propre pays. Seule une minorité d’Américains (47 %) disent que leur pays doit poursuivre ses propres intérêts plutôt que de soutenir Israël quand il faut faire un choix entre les deux. C’est le reniement complet du Discours d’adieu de George Washington de 1796 dans lequel il soulignait qu’ “il était absolument capital de ne pas se laisser aller à la haine invétérée et irréductible contre certaines nations et à la passion amoureuse pour d’autres … La nation qui s’habitue à détester ou à aimer une autre nation en devient forcément plus ou moins  l’esclave ” .

Continuer la lecture sur Arrêt sur Info

Décès de Béatrice Pignède, journaliste et réalisatrice antisioniste (E&R)

Béatrice Pignède

Béatrice Pignède

Nous apprenons aujourd’hui avec beaucoup de tristesse le décès de Béatrice Pignède des suites d’une longue maladie.

Béatrice Pignède a commencé sa carrière à la télévision, en travaillant notamment pour les chaînes France 3 et Arte et dans l’émission Arrêt sur images.

En 2002, elle fonde Clap 36, une association de promotion du cinéma indépendant. Avec Francesco Condemi, elle réalise en 2009 le documentaire Sans forme de politesse : regard sur la mouvance Dieudonné, dont une projection prévue dans un cinéma parisien sera annulée suite à des pressions de la mairie de Paris.

En 2011, Béatrice Pignède réalise Main basse sur la mémoire. Les pièges de la loi Gayssot, documentaire dans lequel elle fait intervenir, entre autres, Paul Ricoeur, Annie Lacroix-Riz, Norman Finkelstein, Jean Bricmont, Jacob Cohen ou encore Robert Faurisson. Le film fera l’objet d’une projection publique au Sénat, et sera présenté au Festival de l’Unesco.

Continuer la lecture sur Égalité & Réconciliation

et encore :

Personnellement, je recommande vivement L’oligarchie et le sionisme (malgré une qualité d’image très irrégulière due à certaines archives) et particulièrement la seconde partie, qui donne un peu d’espoir quant à la possibilité pour l’humanité de se libérer d’oligarchies folles et criminelles, cherchant la guerre par tous les moyens, et qui ont déjà réussi à en provoquer deux à l’échelle mondiale.

Vous espérez que le Front National redressera la France ? Lisez Blanrue !

venisebackSi certains ont encore des illusions sur la véritable nature du Front National, systématiquement diabolisé par certains pendant que d’autres s’attachent à faire l’inverse (il faut bien un peu d’action pour maintenir l’intérêt du spectateur dans une pièce de théâtre), qu’ils lisent Paul-Éric Blanrue, spécialiste de la démystification historique, et par conséquent hautement infréquentable pour la machine à mensonges qu’est le microcosme politico-médiatique. Ils pourront par la même occasion constater, par contraste, à quel point journalistes et politiques parlent et écrivent le français de manière exécrable.

Continuer la lecture

Le mouvement perpétuel

Très mal vues par les lobbies énergétiques, les différentes possibilités de produire de l’énergie gratuitement ont toujours excité l’imagination des inventeurs. Passons-en quelques-unes en revue grâce à de jeunes physiciens.

Pour d’autres expériences incroyables, cliquer ici.

Comprendre l’Empire

 

comprendre-l'empire

Le genre : l’Esprit des lois à l’assaut des lois contre l’esprit.

Brillant essai de sociologie historique paru en 2011, Comprendre l’Empire d’Alain Soral est une oeuvre très atypique, même parmi la production de l’auteur (que je n’ai cependant pas toute lue). Sa forme physique même, très modeste (livre de 12×20 cm et un peu plus de 200 pages) laisse difficilement présager de la force des idées qu’on y rencontre et de l’étendue du champ historique embrassé, conduisant à une réflexion dont aucun lecteur doué de curiosité et de raison ne peut ressortir indemne.

Continuer la lecture

1 88 89 90 91 92 103