Home » Actualité » Mediamensonges » Un terroriste fait prisonnier admet que les camions de pétrole de l’É.I. traversent la frontière vers la Turquie tous les jours

Un terroriste fait prisonnier admet que les camions de pétrole de l’É.I. traversent la frontière vers la Turquie tous les jours

Erdogan_captured

Photomontage inspiré de faits réels.

[Note de l’auteur de ce blog : je vous propose ici la traduction d’un article de Russia Today en anglais paru le 2 janvier 2016 (et pour l’instant indisponible dans l’édition française). Il enfonce un peu plus le clou de la décadence occidentale, politique et médiatique, et de l’origine étatique du terrorisme.

L’or noir permet comme son nom l’indique de s’enrichir rapidement, pour ceux qui disposent de gisements où le coût d’exploitation est très faible comme c’est le cas dans les zones contrôlées par l’État Islamique.

Mais le pétrole a un inconvénient : c’est une ressource éminemment matérielle, avec un volume et une masse. L’enrichissement rapide qu’il permet n’est donc possible que par un transfert en quantités industrielles de ce liquide auprès d’acheteurs : rien à voir avec les fortunes accumulées au moyen de purs transferts virtuels d’argent par la haute finance internationale, par exemple via le trading haute fréquence.

En conséquence, tous ceux qui prétendent aujourd’hui ne pas savoir où passe le pétrole de l’État Islamique, et qui dans le même temps se vantent d’avoir des moyens d’observation de haute technologie permettant de repérer depuis le ciel les moindres mouvements de leurs ennemis afin de les éliminer par des frappes “chirurgicales”, sont des menteurs et des complices de cet État Islamique.

C’est le cas de tous les gouvernements dits “occidentaux”, c’est-à-dire sous domination des États-Unis d’Amérique, et inclut bien entendu le gouvernement français, qui doit aujourd’hui être considéré comme un complice de ce terrorisme.]

———————————  Début de la traduction  ———————————

Un militant de l’État Islamique fait prisonnier interrogé par l’agence de presse Sputnik a soutenu les affirmations selon lesquelles la Turquie est impliquée jusqu’au cou dans le commerce illégal de pétrole avec la groupe terroriste.

Mahmud Gazi Tatar, 24 ans, dit qu’il a rejoint l’État Islamique (connu précédemment sous le nom de ISIS / ISIL) à partir de la ville turque de Adiyaman. En compagnie d’autres recrues, il a été convoyé à travers la frontière jusqu’en Syrie où il a reçu un entraînement terroriste.

Ayant pris part à la guerre civile en Syrie, il a été fait prisonnier par les forces kurdes en juin dernier et réside toujours en prison.

RT [Russia Today, NdT] a obtenu l’enregistrement de l’interview réalisée par l’agence de presse Sputnik. Dans celle-ci, l’ancien combattant de l’État Islamique révèle des détails à propos des liens supposés de la Turquie avec le groupe terroriste.

“Au camp d’entraînement en mai 2015, notre commandant nous a dit que le groupe vendait du pétrole à la Turquie. Ces revenus couvrent les coûts des fonctionnement de l’État Islamique. Les camions traversant la frontière vers la Turquie chaque jour transportent du pétrole brut comme du pétrole raffiné,” a déclaré Tatar, ajoutant que l’État Islamique a “suffisamment de pétrole pour que ça dure longtemps.”

Selon le commandant de Tatar, le pétrole est vendu par l’intermédiaire de plusieurs hommes d’affaires et négociants, dont le nom n’a pas été révélé.

“ISIL reçoit aussi beaucoup de matériel de la part de la Turquie et de pays arabes,” a déclaré le militant fait prisonnier.

La Turquie dément formellement avoir des liens avec les terroristes.

Le trafic de pétrole de l’État Islamique est examiné de près par la communauté internationale dans un contexte de turbulences pour les prix du pétrole, qui ont été réduits de moitié en 2015.

Le trafic de pétrole de l’État Islamique pas à pas

Le pétrole brut extrait des champs de pétrole de Deir ez-Zor en Syrie et de Qayyara en Irak, sous contrôle de l’État Islamique, est vendu à un prix aussi bas que 25 dollars le baril à des contrebandiers, des négociants indépendants syriens et irakiens qui transportent le pétrole avec leurs propres camions.

Le pétrole brut pourrait aussi être vendu à des raffineries de proximité qui produisent de l’essence et du gazole, ou directement sur le marché local de brut.

Mais la capacité d’achat locale étant limitée, la contrebande de pétrole vers la Turquie et d’autres pays est plus rentable.

“La Turquie joue un jeu pas très clair, particulièrement en se livrant au trafic du pétrole de l’Irak et de la Syrie à travers sa frontière et en le vendant au marché noir en Turquie,” a déclaré à RT le député irakien Mowaffak Al-Rubaie, un ancien conseiller pour la sécurité nationale, ajoutant qu’une enquête récente des autorités norvégiennes avait mis en lumière les liens de la Turquie avec le commerce illégal de pétrole de l’État Islamique.

Max Abrahms, maître de conférences en sciences politiques de la Northeastern University à Boston, a déclaré à RT : “L’État Islamique est l’un des plus puissants – je dirais même le plus puissant – des groupes terroristes que nous ayons jamais connus”, expliquant à RT que la richesse du groupe décuple ses ambitions.

“Plus de 50 pour cent de l’argent de l’État Islamique est venu, historiquement, du pétrole. Selon les estimations, c’est entre 40 millions et 50 millions de dollars de profit [par mois] qui proviennent du seul pétrole”, a déclaré Abrahms.

———————————  Fin de la traduction  ———————————

Voir aussi sur ce blog, à propos de l’État faussement “islamique” :

3 commentaires sur “Un terroriste fait prisonnier admet que les camions de pétrole de l’É.I. traversent la frontière vers la Turquie tous les jours

  1. “… et inclut bien entendu le gouvernement français, qui doit aujourd’hui être considéré comme un complice de ce terrorisme.”

    C’est effectivement le cas. Ce qui est sidérant c’est que les familles des victimes des attentats du 13 janvier et les blessés ne créent pas une association pour exiger la destitution de François Hollande, de Manuel Valls et de Bernard Cazeneuve. Si nous étions dans les années 90 cette inaction serait compréhensible vu qu’Internet, et donc l’accès à la vérité, n’existait pas, mais aujourd’hui elle est consternante. Quelques parents de victimes ont refusé de s’associer à l’hommage national qui fut rendu aux victimes, mais ce geste de protestation est dérisoire. Les Français seraient-ils devenus des lapins (avant ils étaient des veaux) qui acceptent leur statut de lapin que l’on peut abattre d’un jour à l’autre ?

    1. Je suis de votre avis, mais j’en profite pour rajouter que si cette responsabilité est clairement établie par des actions concrètes (je reviendrai dessus avec une interview du journaliste d’investigation Jean-Loup Izambert), il ne faut pas pour autant penser que l’ensemble de l’exécutif est d’un bloc et tire comme un seul homme dans la même direction. Bien au contraire (et c’est aussi le cas aux USA), on assiste à un combat entre “factions” au sommet de l’État, combat dont les victimes “collatérales” sont d’innocents Français (ou étrangers, d’ailleurs, peu importe).

  2. Les loups agissent en meutes. .. ou en solitaire…

    Les oligarchies occidentales sont comme les loups,… lorsque leurs intérêts divergent, ils se dévorent entre eux , lorsque leurs intérêts convergent … ils agissent en meute !

    Leur faiblesse?
    La pyramide de mensonges, d’impostures et de propagande nécessaire au maintien de leur impunité!

    Leur force ?
    Nos consentements à les regarder commettre des crimes sans les dénoncer ! ..

    Le 4 ème pouvoir ? C’était quoi avant ? Ah oui ,… le journalisme !

    “Albert Londres , au secours ! ” tes descendants ânonnent des dépêches d’agences
    et fabriquent de l’opinion publique sur la base de “mensonges avérés” par les faiseurs d’impostures officielles que sont l’AFP, Reuters , et Associated Press…

    … Pauvres téléspectateurs…. Pauvres citoyens …
    Assommés par les mensonges et la propagande d’état !

    Ils n’ont jamais entendu parler de la doctrine stratégique rédigée en 1996 par Richard Perle , à l’attention de Netanyahou!
    ” Une rupture Franche : une nouvelle stratégie pour sécuriser le royaume”

    Cette doctrine militaire préconisait de déstabiliser les états voisins pour sécuriser les frontières d’Israël et redessiner les frontières du moyen orient !
    L’assassinat de Yitzhak Rabin il y a vingt ans fut le coup d’envoi de sa mise en œuvre.

    TOUTES LES GUERRES que nous observons depuis, sont les conséquences directes de cette doctrine de psychopathes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *