Rétrospective 2014

rétroviseurQuoi de mieux qu’une rétrospective pour commencer l’année ? Comme d’autres l’ont réalisée mieux que je n’aurais pu le faire, autant vous conseiller de la lire chez eux. C’est par là.

Attention : pour ceux qui font encore confiance aux media dominants, afin de ne pas risquer un choc anaphylactique il est conseillé de passer par un sas de décompression cognitif, par exemple ici, ou encore là.

Continuer la lecture

Vu à la télé

Poutine selon Libé

Bouh… qu’il fait peur !

Pour reconnaître un méchant au cinéma, c’est simple : il a l’air patibulaire et la musique est angoissante. Pour reconnaître un gentil au cinéma, c’est simple : il a l’air épanoui et la musique est entraînante.

Pour reconnaître un méchant aux actualités télévisées, c’est simple : il a l’air patibulaire et la musique est angoissante. Pour reconnaître un gentil aux actualités télévisées, c’est simple : il a l’air épanoui et la musique est entraînante.

Continuer la lecture

Prélude à l’effondrement général du système

président Ahmadinejad, Téhéran, 2007

président Ahmadinejad, Téhéran, printemps 2007

Certaines personnes croient encore qu’en regardant le journal télévisé (ou en écoutant la radio) elles s’informent sur les nouvelles du monde. C’est faux : elles s’intoxiquent avec des mensonges calibrés en fonction des besoins du moment définis par le pouvoir en place.

La preuve en images, avec une interview réalisée par des journalistes très connus le 22 mars 2007, mais jamais diffusée telle quelle (seule le fut une sélection de séquences de 7 minutes dont vous pouvez juger de la représentativité). Pourquoi ? Sans doute parce que le tyran fanatique que nos journalistes étaient censés nous présenter se révèle en définitive d’une humanité et d’une droiture morale désarmantes.

Continuer la lecture

Quand Dieudonné dérape

Dieudonné

Quand Dieudonné dérape, vous diront en choeur tous les journalistes d’une presse n’ayant rien retenu de l’affaire Dreyfus (qui dura de 1894 à 1906 et qui vit la quasi-totalité des journaux marteler les preuves de la culpabilité du capitaine), il devient forcément antisémite, puisqu’il a été estampillé comme tel par les milieux autorisés.

Ayant chez moi un coffret de 10 DVD de ses spectacles, ainsi que son film “l’Antisémite”, je n’ai encore pas réussi à trouver une tirade qu’on puisse qualifier d’antisémite, c’est-à-dire hostile aux personnes juives en raison de leur naissance (la critique des religions en général est par contre un passage obligé pour quiconque fait, comme lui, son miel de la bêtise humaine et de la crédulité des masses).

Il est d’ailleurs probable que si c’était le cas, son régisseur et ami Jacky Sigaux, qui participe également à ses spectacles en sa qualité de comédien, arrêterait de le suivre dans cette galère.

Continuer la lecture

1 49 50 51