Marcel D. vous explique en 4-4-2 qui est réellement Vladimir Poutine !

[Note de l’administrateur de ce blog : les media de grand chemin se donnent un air sérieux pour raconter des âneries, Marcel D. se donne un air pas sérieux pour remettre en place quelques vérités.

À vous de choisir. Mais sachez qu’un travail d’équipe vient à bout de tous les attaquants isolés.]


Entretien avec le collectif ReactC19 sur les effets
indésirables graves post vaccination (Christine Cotton)

[Note de l’administrateur de ce blog : il ne s’agit hélas que d’un très mince échantillon. Le déni médical dont ces personnes ont souffert devra un jour être sévèrement puni.]


Catherine Austin Fitts, Covid-19 et inflation

Dans cette vidéo de 44 minutes que j’ai traduite et sous-titrée pour l’association Children’s Health Defense Europe, Catherine Austin Fitts s’entretient de l’inflation actuelle et de son rapport avec la crise “sanitaire” du Covid-19. La séquence commence après la diffusion de quelques actualités sur le sujet, qui n’ont pas été traduites mais que vous pouvez voir dans la vidéo originale en anglais (accompagnée d’un texte de présentation) pour mieux comprendre à quoi réagissent Del Bigtree et son hôte.

Comme le souligne Catherine Austin Fitts, il est urgent de rire des accusations de “complotisme” (et de la pseudo-science “justifiant” les privations de liberté pour raisons “sanitaires”) et de commencer à comploter contre les comploteurs afin de retrouver notre liberté.

Continuer la lecture

“Le test COVID est une immense arnaque !”
(Pierre Chaillot – Radio Courtoisie)

[Note de l’administrateur de ce blog : pour être tout à fait précis, ce n’est pas le test utilisé pour le Covid qui est une arnaque, mais son utilisation politique visant à faire passer des “cas” pour des malades.

Sur le test lui-même, voir par exemple ce que disait l’inventeur de la méthode PCR utilisée (parmi d’autres) pour ces tests, Kary Mullis, lors d’une discussion à propos de son utilisation pour le dépistage du SIDA.

Kary Mullis est hélas décédé d’une pneumonie le 7 août 2019 en Californie.]


Pourquoi les médecins ont tant de mal à voir (et à signaler) les accidents vaccinaux ? (Xavier Bazin)

[Note de l’administrateur de ce blog : un article important pour comprendre pourquoi des évidences flagrantes ne sont pas encore reconnues par tous. Et pour contribuer à épargner des vies, des maladies handicapantes et des souffrances.]


Cher(e) ami(e) de la Santé,

Lors de ma visite à l’IHU de Marseille, le Pr Raoult m’a confié ceci :

« Je connais beaucoup de gens qui travaillent dans des EHPAD, ils me disent, le nombre d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) qu’on a vus chez les gens qui avaient été vaccinés…

…mais il y a des médecins qui les déclarent, d’autres qui ne les déclarent pas. »

Il y a donc des médecins qui voient et signalent un lien possible entre vaccin covid et AVC, et d’autres médecins qui ne voient rien ou ne signalent rien.

Mais si j’en crois certains de mes échanges à Marseille, les médecins qui « voient » les dégâts de ces vaccins sont de plus en plus nombreux.

Il faut dire que beaucoup de soignants ont observé de leurs yeux ce que les chiffres de la pharmacovigilance montrent depuis le premier jour : que les vaccins anti-covid sont les vaccins les plus dangereux qui ont jamais été mis sur le marché1.

Pour ceux qui ont les yeux à peu près ouverts, il est évident que ces vaccins causent des AVC, des arrêts cardiaques, des thromboses, des embolies pulmonaires et autres accidents cardiovasculaires.

Cela a d’ailleurs été prouvé, au-delà de tout soupçon possible, pour les vaccins AstraZeneca et Johnson & Johnson, dans une étude française officielle2.

Continuer la lecture sur le blog de Xavier Bazin →

CSI n°57 02 juin 2022 – Jean-Christophe De Mestral – Du doute à la preuve – Le cas des joueur de la FIFA, ce que les données révèlent

[Note de l’administrateur de ce blog : c’est clair, net et précis, comme les bons physiciens savent faire. Et cela fait partie de ce qu’on enseigne à des étudiants de science de première année, la loi normale étant un des outils de base des sciences expérimentales.

La démonstration proprement dite dure 21 minutes, et suffit amplement à prouver la responsabilité de ceux qui tentent de faire passer dans le “bruit de fond” la recrudescence explosive d’attaques cardiaques chez les sportifs de haut niveau – mais pas que – et qui, ce faisant, auront à répondre devant la justice, un jour, de cette désinformation criminelle.

La totalité (1 h 40 min) de ce Conseil Scientifique Indépendant du 2 juin 2022 peut être visualisée ici.]