Home » Actualité » AV » Mediamensonges » Blitzkrieg russe en Ukraine. 28.02.2022 (Stratpol)

Blitzkrieg russe en Ukraine. 28.02.2022 (Stratpol)

[Note de l’administrateur de ce blog : Xavier Moreau est un chef d’entreprise français basé à Moscou, ancien élève de Saint-Cyr et officier parachutiste, et fondateur de Stratpol. Contrairement aux baratineurs qui nous gouvernent, il sait de quoi il parle en matière militaire, et connaît également très bien la Russie puisqu’il y vit depuis longtemps et parle russe.

Il avait écrit en août 2021 un article sanglant sur l’actuel président de l’Ukraine Volodymyr Zelensky, le mauvais clown que les media occidentaux tentent de faire passer pour un homme d’État ; article hélas prémonitoire et où il revient notamment sur la sordide affaire du MH-17, à laquelle j’ai moi-même consacré deux articles (le 4 mars et le 17 juillet 2015).

On remarquera que les analystes sérieux ne sont pas partisans, puisque Xavier Moreau souligne le bien-fondé de certaines initiatives à la fois chez Éric Zemmour ou chez Jean-Luc Mélenchon ; en revanche il fustige, comme on peut s’y attendre, “la civilisation du verbe et de la parole” et ses déclarations agressives et grandiloquentes (Emmanuel Macron, Jean-Yves Le Drian…) et se félicite que celle de l’action lui donne en ce moment une leçon qui sera, une fois les combats terminés, bénéfique à la paix :

“On ne négocie pas avec des grandes puissances sérieuses et rationnelles comme la Chine, la Russie, le Brésil… en faisant du théâtre.”

Une autre analyse réaliste de la situation a été faite le 25 février par Régis Chamagne, ancien colonel de l’armée de l’air, sur RT France.]


Print Friendly, PDF & Email

2 commentaires sur “Blitzkrieg russe en Ukraine. 28.02.2022 (Stratpol)

  1. Intéressant, d’autant plus que c’est assez synthétique.
    Mais j’avoue ne pas mesurer la capacité de nos concitoyens a saisir le niveau de bêtise et de mensonges des journalistes et intervenants sur les chaines d’info : par exemple, les premiers sont a la fois capable de chercher a nous vendre la “magnifique” capacité de résistance du peuple ukrainiens, tout en nous expliquant que celui-ci est obligé de fuir la guerre et s’amoncelle aux postes frontières (au reste si on a les images illustrant ce dernier point, on attend toujours celles démontrant la fameuse résistance….). Ces présentateurs (difficile de les appeler journalistes) accumulent tellement d’anneries qu’il n’est pas raisonnable de vouloir les énumérer ne serait-ce que partiellement ici. Mais le pire vient a l’écoute des intervenants : les politiques sont stupides et verbeux (Xavier Moreau l’a bien identifié lorsqu’il parle d’une civilisation du verbe, a leur endroit, contre une civilisation des actes), les “géopoliticiens” sont incultes ! et les anciens militaires (y compris et surtout ce type, ex directeur des renseignements français dont la nullité m’a particulièrement inquiété) font figure de généraux d’opérette que l’on imaginerait plus aisément en uniformes bigarrés dans une pièce d’Offenbach
    De fait cela ne peut que nous évoquer la “crise” précédente : celle du covid, ou le mensonge l’a disputé a l’incompétence, le tout servi avec une morgue méprisante a l’égard de ceux qui doutaient du récit officiel.
    Plus sérieusement, quelques précisions :
    – Les forces terrestres russe agissent de la façon suivante : envoi de troupes d’infanterie motorisées dans plusieurs directions afin de tester les résistances ennemies. ce sont des troupes de choc en général (d’ou l’importance des troupes parachutistes dans l’armée rouge). Elles n’ont pas pour mission d’engager un combat long et doivent décrocher rapidement, aussitôt qu’elle peuvent fournir une bonne estimation des forces ennemies en place. Dés que l’état major a une connaissance correcte des points forts et des point points faible de son adversaire il concentre toutes ses forces sur ces derniers. C’est cela qui donne l’impression que les russes avancent, puis stagnent un temps, puis avancent a nouveau, etc….
    -Pour autant, les troupes russes ont sérieusement avancé, en quatre jour. En 1991 lors de la première guerre du golf, les troupes au sol avaient conquis Bagdad en six jours, mais après plus d’un mois de bombardement intensif , et elles disposaient de plus de 900 000 hommes !!! Quant a la guerre en Libye il nous avait fallut plus de 40 semaines de bombardement.
    – Le fait que V. Poutine n’est pas “coupé le gaz” démontre, non seulement qu’il doit s’enrichir de cette situation ou le prix des hydrocarbures augmente, mais également qu’il doit réfléchir “au coup d’après” ou la paix revenu, il sera plus aisé de continuer a fournir du gaz a l’Europe que d’avoir a redémarrer une livraison interrompue sous le coup de la colère. cela montre qu’il est assez sur de son succès.
    – Enfin, que Poutine est mis en alerte ses forces nucléaires est logique. Indépendamment des propos stupides de Le Driant c’est l’attitude qu’a toute puissance nucléaire lorsque survient une crise avec une autre puissance nucléaire. Nous devrions normalement en avoir fait autant : envoi d’un nouveau SNLE en patrouille, un troisième prêt a partir en 24 heures (équipage rappelé en urgence) , fin des permissions pour les pilotes de rafales portant des missiles nucléaires, tous les avions en états de marche, etc…

    NB: je tiens les infos relatives au mode de fonctionnement de l’armée russe d’un oncle, colonel dans l’armée de terre, ayant fait l’école de guerre après deux séjours au Liban. Et pour info toujours, l’armée française avait élaboré une tactique plutôt efficace pour contrer cette façon de procéder de la part de l’armée rouge, qui incluait……. l’arme nucléaire.

  2. Petit rajout , dans la série “rions un peu” :
    Ce WE , cherchant a illustrer la volonté de résistance ukrainienne, les chaines d’info continue (BFM et CNEWS me semble-t-il) nous ont montré des photos d’un pont enjambant le Dniepr sans doute, pour relier Kiev, et que les forces locale avaient détruit afin de ralentir l’arrivée des chars russes. Le tout servit avec force admiration sur la détermination et la clairvoyance de ces résistants, bien sur….
    Ce matin, 48 heures plus tard, les mêmes nous montre des files d’attente devant les grands magasins de la ville ou l’on ne peut trouver, après 2 heures de queue, que des sucreries et des packs d’eau, plus d’approvisionnement. La raison ? Les ponts qui pourraient permettre le ravitaillement ont été détruit, se gardant bien de dire par qui cette fois, et de nous remontrer les mêmes photos…..
    Pathétique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *