Home » Ailleurs » Mediamensonges » Travaux Pratiques » Témoignage du Dr Hertoghe, victime du vaccin Moderna : accident vasculaire cérébral dans le cervelet

Témoignage du Dr Hertoghe, victime du vaccin Moderna : accident vasculaire cérébral dans le cervelet

[Note de l’administrateur de ce blog : répétez après moi “les vaccins sont sûrs et efficaces”. Les vaccins sont sûrs et efficaces. Les vaccins sont sûrs…]


Témoignage sur des effets négatifs importants du vaccin Moderna : accident vasculaire cérébral dans le cervelet

• En février 2021, j’ai reçu une injection du vaccin Moderna en fin d’après-midi. Quatre jours et demi après l’injection de vaccin, tôt matin, pendant six heures, j’ai, à l’âge de 63 ans, eu des troubles importants de la parole (dysarthrie) constatés par au moins une vingtaine de personnes. Le surlendemain, un accident vasculaire cérébral (AVC, une zone de nécrose) dans le cervelet a été visualisé à la résonnance magnétique (IRM), compatible avec mes troubles de dysarthrie.

• Une épreuve d’effort sur la bicyclette une semaine après l’épisode de dysarthrie montrait à sa fin une ischémie des ongles, indiquant une probabilité de microthromboses dans les poumons. Si des thromboses sont présentes dans le cerveau et les poumons, la possibilité qu’il y ait eu d’autres thromboses dans d’autres organes est élevée.

• Les autres investigations (CT scan du cerveau, doppler des artères carotides, Holter de 24 heures de la tension artérielle, Holter de 24 heures du rythme cardiaque, échographie du cœur, recherche de varices dans les jambes, etc.) n’ont rien montré d’anormal. Au contraire, ils ont montré un état vasculaire (des vaisseaux sanguins) proche de l’excellence tant dans le cerveau que dans les autres parties du corps investiguées : aucune sténose (rétrécissement) des artères, aucune plaque d’athérome, une tension artérielle et un rythme cardiaque normaux. La matière blanche du cerveau ne montrait aucune saleté, contrairement à ce qui est normalement le cas chez des personnes de mon âge. Rien qui pouvait expliquer cet AVC, hormis le vaccin.

Continuer la lecture sur Le media en 4-4-2 →

Print Friendly, PDF & Email

3 commentaires sur “Témoignage du Dr Hertoghe, victime du vaccin Moderna : accident vasculaire cérébral dans le cervelet

  1. Merci cher François pour cet article.
    Le docteur Hertoghe est célèbre, notamment pour avoir écrit des livres sur les hormones avec le docteur Nabet.
    A quel pourcentage chez les vaccinés évaluez vous le nombre de personnes victimes d’ effets secondaires graves ? La réponse n’est pas facile car quand un vacciné est victime d’effet secondaire il rencontre beaucoup de difficultés à faire reconnaitre son cas auprès des autorités.

    1. Ça c’est la question à 100 000 dollars… une petite consultation de la base VAERS aux USA (qu’on peut faire en détail ici ou rapidement là) montre environ 40 000 effets secondaires graves signalés à ce jour (39 966 au moment où j’interroge la base). Sachant que 332 millions de doses ont été administrées, une bête division donne 0,012 % d’effets secondaires graves, ou encore un cas sur 8300… mais il est bien connu que les rapports d’effets secondaires graves (médicaments ou vaccins) sont en général très sous-estimés, ce que de nombreux témoignages tendent à confirmer vu la difficulté de certaines victimes (comme le Dr Hertoghe, qui n’est pourtant pas le moins armé pour ça !) à obtenir un signalement de leur cas. Il est probable qu’il faille multiplier par 10 ou plus… on serait donc à plus d’un pour mille, ce qui est considérable quand on s’avise de vacciner toute la population : 1 pour mille de 65 millions, ça fait 65 000 !

      De plus, il y a un retard habituel de 4 à 6 semaines entre le signalement et la publication du rapport, selon le VAERS. On peut supposer que le délai n’a pas raccourci avec l’augmentation vertigineuse des signalements, le personnel qui traite les dossiers devant être à peu près le même…

      Pour compléter ma réponse, en 2019 il y avait environ 1500 effets secondaires graves signalés dans le VAERS. Sachant qu’il y a environ 300 millions de doses injectées par an aux USA (en temps normal ; 286 millions en moyenne de 2006 à 2019 mais la tendance était à la hausse même avant COVID), ça fait une proportion de 0,0005 % ou encore 1 cas pour 200 000 doses. Pour un vaccin à 2 doses ça ferait 1 cas signalé sur 100 000 vaccinations.

      1. Merci François pour votre réponse.
        Effectivement, un sur mille, c’est beaucoup..
        Pour changer de sujet: dans six jours, ce sera le vingtième anniversaire des attentats du 9/11.
        Avez vous prévu de faire un article spécial pour l’occasion ?
        En fait, je ne suis pas certain d’avoir réellement changé de sujet..

        Sinon, j’espère que vous avez pu récupérer votre poste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *