Home » Actualité » Ailleurs » Mediamensonges » Extrait d’un entretien inédit avec Alain Soral sur les présidentielles (Alimuddin Usmani)

Extrait d’un entretien inédit avec Alain Soral sur les présidentielles (Alimuddin Usmani)

soral[Note de l’administrateur de ce blog : où l’on voit que plus le pouvoir – sans doute conscient d’être perçu comme illégitime à cause de lui – tente de faire passer Alain Soral pour un dangereux illuminé néo-nazi à tendance paranoïaque, plus il se grille et précipite sa chute. Alors que journalistes et instituts de sondage se ridiculisent avec une constance qui vire au stakhanovisme, prévoyant régulièrement le contraire des événements qui adviennent, Alain Soral montre une fois de plus sa lucidité en annonçant avant tout le monde les “surprises” qui font les grands titres des journaux.

En 1748, Charles Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, publiait une œuvre majeure de philosophie politique qui deviendrait un grand classique internationalement connu : De l’esprit des lois. Il y livrait une analyse froide et logique des mécanismes du pouvoir et des différents types de gouvernement, permettant une critique du pouvoir absolu de l’époque, la monarchie de droit divin, par le simple exercice de la raison. Il y posait donc les bases des futures démocraties. Logiquement, il était mis à l’Index des livres interdits par l’Église trois ans plus tard, en 1751.

En 2011, Alain Bonnet, dit Alain Soral, publie Comprendre l’Empire, un essai qui renouvelle l’exercice de Montesquieu en l’appliquant au pouvoir absolu contemporain, qui n’est plus la monarchie de droit divin mais le binôme banque/media, ces derniers étant nécessaires pour maintenir l’illusion de la démocratie auprès des électeurs encore crédules. Logiquement, il subit une intense campagne de diffamation et de persécutions, version moderne de la mise à l’Index, avec une forte montée en puissance trois ans plus tard, en 2014 lors de l’affaire Dieudonné.

Les mêmes causes produisent les mêmes effets, comme en physique.]


Du 18 juin au 11 septembre 2015, j’ai eu le privilège d’effectuer de longs entretiens avec Alain Soral. Ils n’ont encore jamais été publiés et pourraient faire l’objet d’un ouvrage dans le futur. Compte tenu de la situation en France, les risques de poursuites judiciaires sont particulièrement élevés, ce qui rend une publication difficile pour l’instant. Les thèmes abordés vont, notamment, de l’emprise de certains lobbies sur la France, à la jeunesse de l’essayiste à Paris, en passant par les élections présidentielles de 2017. Voici justement deux extraits qui datent du 7 juillet 2015, où Alain Soral avait prédit le retrait de François Hollande ainsi que la déconfiture de Sarkozy :

Ce serait une première dans la 5ème République si François Hollande ne se représentait pas.

Oui, mais je pense qu’il ne se représentera pas. Il suffit de regarder les sondages qui disent que les gens de gauche veulent Valls à des proportions de 45 contre 14. Hollande c’est « one-shot », c’est le mec qui a été élu par défaut, parce que les gens voulaient virer Sarkozy et parce que Strauss-Kahn s’est pris les pieds dans sa bite. Les gens voulaient sanctionner Sarkozy, maintenant en France on ne vote plus pour, on vote contre. Hollande est donc un mollusque, il a un bilan catastrophique, je ne vois pas pourquoi il se représenterait.

Continuer la lecture sur lapravda.ch ⟶

3 commentaires sur “Extrait d’un entretien inédit avec Alain Soral sur les présidentielles (Alimuddin Usmani)

  1. Oui, c’est la un papier intéressant dont la force principale réside non pas en son analyse préalable (je pense que nous l’avions tous faite) mais dans sa conclusion : F. Hollande renoncera “de lui même” à se présenter . C’est l’intelligence de Soral que de ne jamais oublier les forts courants telluriques qui animent notre monde, au point de balayer les ambitions personnelles qu’ici j’imaginais plus résistantes. Ce qui est amusant c’est qu’il est évoquer un rapport de force entre Hollande et Valls de 45 contre 14 … à avoir trop attendu, ces choses se situeraient aujourd’hui aux environs de 20 contre 7 !!
    L’objectif principal d’un Macron devra être d’aller chercher un adoubement plus ferme de la part du CRIF (étonnante collusion de termes) . Si d’aventures il y parvenait, Valls perdrait toute chances d’être élu voir d’être L’ÉLU (bref une sorte de manu ciao ).
    Pour conclure sur Hollande, sa présidence et sa place dans l’histoire je ne résiste pas à ajouter ici un lien qui mène à un billet assassin , mais tellement juste, trouvé au grès d’une lecture sur le site dedefensa que je crois regardé en ces lieux. (mis à part le propos sur le lobby nucléaire : va quand même falloir expliquer un jour ce qu’est la production d’électricité et, en comparaison, ce qu’est la réalité du lobby “gazo-charbono-pétrolier !)
    https://www.dedefensa.org/article/moa-president

    1. Très bon, le “manu ciao” !

      Et l’article de dedefensa aussi… y compris même ce qui concerne le nucléaire, qui n’est pas si faux que ça en France, où le lobby existe vraiment. Et où Fessenheim n’a pas intérêt à faire sous elle la vieillesse venant, parce que là c’est une des plus grandes nappes phréatiques d’Europe qu’on contamine, avec nos amis allemands aux premières loges.

  2. Bonjour
    profitant des primaires de “la belle alliance populaire” ( j’adore cette périphrase dont tous les termes ne sont que mensonges) et du voyage en terres sémites de votre ami(e) E. Macron (quoi, je m’égare ?), je pense pouvoir prétendre que nous connaissons dorénavant l’Élu de la classe dominante …
    Peut être même le futur chef de l’état français (le pire est toujours a craindre, surtout lorsqu’il semble invraisemblable), et assez certainement la date de décès du PS (1971 Epinay, 2017 et pis meurt… bon elle n’est pas de moi mais j’aime trop les “à peux prés” pour me passer de celui-ci).
    Quant à ces féroce soldats (“nos amis allemands”) il serait de bon ton qu’ils cessent de nous polluer avec leur production d’électricité “propre” (propos de parisien tousseur).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *