“Des enfants de 6 ans font des tentatives de pendaison” : l’hôpital subit les effets du covid (actu Toulouse)

[Note de l’administrateur de ce blog : le plan se déroule comme prévu. En 2020, on a chassé du complotiste ; en 2021, cela continue encore mais le basculement s’opère inexorablement au fur et à mesure que leurs annonces se révèlent justes.

“Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats ?
Ils viennent jusque dans vos bras
Égorger vos fils, vos compagnes !”

À compléter, hélas, par cette alerte lancée par un pompier bouleversé (par des patients plus âgés), et par l’annonce du décès après vaccination (à l’AstraZeneca) du jeune mannequin Stéphanie Dubois.]


Lors d’une visite au CHU de Toulouse, vendredi 21 mai 2021, le secrétaire d’État chargé de l’Enfance a demandé des nouvelles concernant l’évolution de la santé mentale des jeunes.

Les équipes de l’hôpital des enfants tirent la sonnette d’alarme. Vendredi 21 mai 2021, Adrien Taquet, le secrétaire d’État chargé de l’Enfance et des Familles était en visite au CHU de Toulouse. L’occasion pour lui d’échanger avec les professionnels de santé sur le parcours spécifique des enfants nés prématurés et présentant des fragilités avec des besoins spécifiques en post-natal.

Lors d’un échange, Adrien Taquet a souhaité connaître l’avis des chefs de service sur l’évolution de la santé mentale des enfants et des adolescents dans le contexte de la crise du Covid-19. Et les nouvelles ne sont pas très bonnes…

Continuer la lecture sur actu Toulouse →

Les étranges inventions de M. Kalifat

Francis Kalifat, président du CRIFJe l’ai déjà signalé ici, le 6 février dernier, M. Francis Kalifat, président du CRIF, prit sa plus belle plume pour écrire au président de mon université une lettre très imaginative dont on peut retenir en particulier ceci (je cite) :

“Vous constaterez, sans peine, que M. François Roby est littéralement un “savant fou”…”

ou encore cela :

“Nous pensons vous avoir démontré avec toute l’objectivité nécessaire que M. François Roby est un militant d’extrême droite1 halluciné dont le cas ressort de la loi Gayssot, sinon de la psychiatrie.”

Après Patrick liste noire Cohen et ses cerveaux malades, il semble donc que M. Kalifat ait rejoint le camp des intermittents de la psychiatrie. Sa démonstration se fonde principalement sur une série de dix observations cliniques que je reporte ci-dessous, et que nous allons discuter par la suite. Chacune de ses observations – sauf une – est appuyée par la citation en note de bas de page d’un article de mon blog, que je reproduis également ci-dessous. Citons M. Kalifat :

Continuer la lecture