Home » Actualité » AV » Mediamensonges » Didier Raoult, l’homme et le médecin

Didier Raoult, l’homme et le médecin

[Note de l’administrateur de ce blog : vous trouverez ci-dessous 2 vidéos permettant de mieux cerner le Pr. Raoult : la première, diffusée le 7 avril par la chaîne sénégalaise emedia-Invest, situe son parcours personnel et notamment son enfance à Dakar où son père était médecin militaire ; la seconde, datant du 8 avril et réalisée par l’IHU Méditerranée-Infection dont il est le directeur, fait le point sur la situation actuelle de la pandémie COVID-19, en pointant notamment la situation ubuesque de malades à qui l’on prescrit habituellement de l’hydroxychloroquine pour d’autres raisons (lupus, polyarthrite rhumatoïde…) et qui se voient de fait interdits de traitement, alors qu’il y a quelques mois il était disponible sans ordonnance !

Le Pr. Raoult se montre aussi inquiet pour les EHPAD (maisons de retraite, en ancien français) où il juge absurde de confiner sans distinction des personnes contaminées et d’autres qui ne le sont pas, avec la perspective de finir par contaminer tout le monde et ceci dans une population particulièrement à risque.

Les derniers chiffres publiés par l’IHU Méditerranée-Infection sur la pandémie COVID-19 sont sur cette page, et chacun pourra calculer que la mortalité parmi les patients traités dans cet institut — et donc pas calculée sur le nombre total de personnes infectées, nécessairement supérieur — est d’un peu moins de 0,5%.

Comme il le souligne, des gens en France — “experts” médicaux qui ne sont plus médecins ou ne l’ont jamais été — sont devenus fous, et le drame est qu’ils ont un réel pouvoir de nuisance. ]


16 commentaires sur “Didier Raoult, l’homme et le médecin

  1. Beaucoup de bruit médiatique pour une grippette (dixit Raoult surestimait toutefois les accidents de trottinettes )?

    On m’a parlé d’un remède maison contre le corona dans tel pays : les tisanes de sureau (elderberry = l’étymologie ressemble à “baie pour vieux” !)
    Selon deux études de chercheurs israéliens, le sirop de sureau (ex: Sambucol) diminue de 4 jours les symptômes de la grippe tout en se gavant moins de médicaments (Passeportsante ou Futura-sciences donne les sources à la page “sureau”, et pour ce qui est de la tisane de sureau, c’est juste un remède traditionnel)

    Quant à Albert II de Monaco, il s’est soigné aux antibiotiques et avec beaucoup de vitamine C:
    https://www.gala.fr/l_actu/news_de_stars/albert-ii-de-monaco-traite-a-la-chloroquine-il-en-dit-plus-sur-sa-guerison_446047

    Pour l’expert Wolfgang Wodarg, pas de panique, pas de peur à avoir, les maladies respiratoires saisonnières avec coronavirus et souvent plusieurs virus sont courantes. C’est cela que l’on appelle la grippe. Un vaccin luttant contre un virus risque même de renforcer les autres virus.
    Et là, cela fait même moins de morts que d’habitude (en Allemagne). La journaliste demande si plus de gens se sont précipités dans les hôpitaux. Peut-être qu’ils meurent moins chez eux et dans les EHPAD de la grippe ?
    https://www.youtube.com/watch?v=JYFuseJPrl8

    1. Beaucoup de remèdes “naturels” sont d’autant plus décriés qu’ils empêchent certains de vendre à prix d’or d’autres remèdes non-naturels et brevetés… et c’est aussi le cas des remèdes chimiques tombés dans le domaine public (cf. chloroquine et dérivés). Cela dit je ne suis pas compétent sur le sujet et ne saurais vous dire si le sureau est efficace.

      La vitamine C semble beaucoup aider selon de nombreuses sources, tout comme la vitamine D. Le cas de la vaccination est un sujet “brûlant”, pour lequel vous risquez de vous faire traiter de complotiste-obscurantiste-négationniste-antisémite si vous n’allez pas dans le sens des lendemains radieux proposés par l’industrie des vaccins, et alors même qu’on commence à se rendre compte, comme vous le dites, que certains vaccins, non seulement ne sont pas efficaces, mais encore sont pires que l’absence de traitement : voir par exemple le scandale du vaccin contre la dengue de Sanofi, dont l’industriel déconseille officiellement l’utilisation aux personnes n’ayant jamais été infectées ! Pas mal pour un vaccin non ?

      https://www.francetvinfo.fr/sante/soigner/sanofi-deconseille-son-vaccin-contre-la-dengue_2498291.html

      Quant aux manipulations médiatiques dans le but de créer la peur au lieu de la calmer (la peur n’étant jamais bonne conseillère), elles ne sont plus à démontrer. Et ne concernent pas que la France : je citais il y a peu l’exemple du Viêt Nam, qui parvient à faire peur à sa population (de 100 millions d’habitants) avec, à ce jour, 250 cas confirmés et zéro mort du COVID-19 !

      Pour ceux qui lisent l’allemand, un très bon article sur la situation française face à la pandémie :

      https://www.nachdenkseiten.de/?p=60005

      Je traduis juste le titre : “Le silence du ministère de la Santé : comment une thérapie efficace contre le COVID-19 est supprimée en France.”

        1. Merci, je ne connaissais pas, et il a l’air très fréquenté. Il y a aussi, que vous connaissez sans doute, le très productif site Ken FM de l’ancien animateur télé Ken Jebsen.

          Pour les non-germanophones, je traduis votre citation :

          “Une information multilingue extensive vaut mieux que de rester dans son propre paradigme déterminé au niveau national.”

  2. Monsieur Roby,

    Pensant que tout un chacun a le droit de s’exprimer j’ai parfois regardé votre blog (qui techniquement est très bien présenté, félicitations).

    Je ne partage pas souvent vos opinions mais j’aime bien votre approche rationnelle des choses, scientifique.
    Je suis moi-même mathématicien , spécialisé en statistique..

    Concernant alors le Pr Raoult j’avoue avoir été très déçu par votre approche des choses.
    Alors que pour le 11 septembre vous menez des raisonnements scientifiques nous expliquant qu’un étudiant de première année pourrait infirmer la “version officielle” des choses, là rien de tel alors pour ce professeur ?

    Franchement, la première publication tonitruante de ce professeur était pour “prouver” que son traitement est efficace … sur la base d’un échantillon de 24 patients … c’est totalement absurde, on ne peut rien conclure.

    Deuxième étude, rebelote avec 80 patients et il a crié victoire car seul un est mort et un autre a terminé en réanimation. Vu que mourir du Covid19 est statistiquement un “évènement rare” (probabilité dans les 2%-3% … certainement moins au vu des cas asymptomatiques) là ce n’est même pas un étudiant de première année mais plutôt un lycéen qui peut comprendre le coté absurde de son étude. Même en ne traitant personne sur un si petit échantillon vous avez de grandes chances d’arriver au même résultat …

    Tout ça pour dire que je suis totalement catastrophé par la façon dont ce professeur fait n’importe quoi du point de vue méthodologie mathématique … visiblement il semble avoir décidé péremptoirement que son traitement fonctionne et mène des étude bidons pour le “confirmer”.

    Ceci est le comportement d’un charlatan, pas d’un scientifique …

    Bonne journée et bonne fêtes de Pâques.

    1. Cher Monsieur,

      Je ne suis pas médecin, mais visiblement, je comprends quand même un peu mieux ce qu’est la médecine que vous. Contrairement à ce que vous prétendez, ce n’est pas Raoult qui est un charlatan, ce sont tous ceux qui prétendent qu’un médicament disponible sans ordonnance jusqu’en janvier 2020 et depuis des décennies est extrêmement dangereux au point qu’on doit en interdire la prescription par les médecins de ville… c’est quoi ce délire ?

      Quant à l’efficacité du traitement, je suis désolé de vous contredire, mais quelques patients suffisent pour qu’on puisse constater son efficacité : il suffit d’observer que la charge virale diminue et que l’état général du patient s’améliore rapidement ! La variabilité de la réponse au traitement est assez faible dès lors qu’il s’agit d’un médicament qui fait disparaître le virus… croyez-vous qu’il soit nécessaire de faire un essai en double aveugle sur des milliers de patients pour prouver qu’un antiseptique désinfecte bien les plaies ? C’est de la foutaise (ou de la bêtise crasse).

      Quant aux derniers chiffres de l’IHU Méditerranée-Infection, il ne s’agit plus maintenant de 24 ou 80 patients mais de 2494, parmi lesquels 10 sont décédés, soit une mortalité de 0,4%.

      https://www.mediterranee-infection.com/covid-19/

      S’il s’agit là de la mortalité “normale” du COVID-19 sans traitement particulier alors il n’y a pas de problème COVID-19 et cette pandémie n’est qu’une gigantesque psychose collective ! Ce qui est d’ailleurs en partie vrai, mais en partie seulement…

      Donc avant de raconter n’importe quoi essayez quand même de faire fonctionner l’organe qui se trouve entre vos deux oreilles et de vous documenter sur le “charlatan” qui est tout de même le numéro UN mondial dans l’expertise sur les maladies infectieuses :

      http://expertscape.com/ex/infectious+diseases

      Ça déplaît certainement à des médecins de bureau parisiens qui doivent leur carrière à leurs réseaux plus qu’aux services rendus aux malades, mais lui est justement le contraire d’un charlatan, et quelqu’un qui a l’esprit clair. Je vous conseille notamment cet entretien :

      https://www.lequotidiendumedecin.fr/specialites/infectiologie/lethique-du-traitement-contre-lethique-de-la-recherche-le-pr-didier-raoult-critique-les-derives-de

      Quant à savoir pourquoi la médecine actuelle a tellement dérivé loin de l’intérêt des patients, et fait passer pour de la science ce qui n’est qu’une mode, largement déterminée par des intérêts financiers, je vous conseille le blog de l’anthropologue suisse Jean-Dominique Michel où vous pouvez par exemple commencer par cet article :

      http://jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/03/24/hydroxychloroquine-comment-la-mauvaise-science-est-devenue-u-305255.html

  3. Mais pourquoi semblez-vous si “énervé ” dans votre réponse ?

    Puisque vous semblez tout savoir sur tout et surtout en savoir plus que moi qui suis statisticien… et bien grand bien vous fasse ;)

    Je vois que vous vous dites “scientifique” mais vous êtes incapable de répondre de manière logique sans vous énerver et commencer à insulter les autres.

  4. Cher monsieur Roby,

    Je constate (sans trop d’étonnement) que ma réponse n’est pas publiée … quel courage, bravo !
    Je pourrai répondre à ce que vous dites, notamment à vos affirmations péremptoires et sans réel sens logique (comme comparer la faible létalité d’un virus à un antiseptique ..)

    Mais je ne le ferai pas car, je vous l’avoue, je vous ai envoyé ce message aussi afin de comprendre si vous étiez réellement un scientifique sérieux et ouvert ou bien un n-ième complotiste obtus et pétri de certitudes.

    J’ai maintenant la réponse … ne vous inquiétez pas je ne vais plus vous importuner, surtout pas en osant émettre des doutes face à ce sauveur de l’humanité qu’est le professeur Raoult (ce qui me fais toujours rigoler chez les complotistes c’est qu’ils se croient supérieurs aux autres alors que leur monde est ultra binaire : les gentils d’un coté les méchants de l’autre … et ils suivent comme des moutons leurs croyances du moment).
    Et sinon, au cas ou il vous resterait un minimum de bon sens , commencer votre réponse par “Je ne suis pas médecin, mais visiblement, je comprends quand même un peu mieux ce qu’est la médecine que vous. ” … et tout ceci ne parlant à un parfait inconnu … vous trouvez que c’est un propos de personne normale ???

    Mais j’ai bien compris que je suis un peu concon et que vous êtes très intelligent … ceci dit à priori pas assez car vous vous êtes fait virer de votre université (j’ai vu vous multiples pleurnichades en vidéos).

    Je sais aussi maintenant ce que valent vos théories sur le 11 septembre.

    Bien cordialement.

    1. Au cas où vous n’auriez pas compris, les commentaires sont modérés, et par un être humain qui n’est pas en permanence devant son ordinateur…

      Mon premier jugement sur vous était bien le bon : à part un économiste, je ne vois pas plus obtus qu’un statisticien qui ne voit le monde que par sa science.

      “Je pourrai répondre à ce que vous dites, notamment à vos affirmations péremptoires et sans réel sens logique (comme comparer la faible létalité d’un virus à un antiseptique ..)”

      Si vous n’avez pas compris que quand un virus est le problème, alors il suffit de démontrer qu’un médicament élimine (ou fait fortement diminuer) la présence du virus pour prouver son efficacité, ce qui est très facile avec les méthodes d’analyse modernes, alors la médecine ne peut plus rien pour vous…

      “Je sais aussi maintenant ce que valent vos théories sur le 11 septembre.”

      Celle-là, elle est à encadrer. Comme quoi on peut faire des statistiques sans rien connaître de la logique.

  5. Cher monsieur Roby,

    Tout d’abord toutes mes excuses je n’avais pas compris que les propos sur votre site étaient modérés.

    Pour en revenir à nos moutons libre à vous de penser qu’un mathématicien ne comprend rien à la logique, si cela peut vous rassurer tant mieux (vous semblez avoir un perpétuel besoin de “reconnaissance”).

    Mais sinon, comme vous semblez mélanger un peu tout je vous explique deux ou trois choses (en restant, en ce qui me concerne, sur mon seul domaine de compétence). Premièrement je n’ai aucune connaissances particulières en médecine. Mais ayant un doctorat de mathématiques, spécialisé en statistiques donc, vous m’excuserez d’avoir quelques notions concernant l’épidémiologie et comment il faut s’y prendre afin de tester l’efficacité d’un médicament, vaccin, etc ..
    Car mettre au point un médicament c’est une chose (et je n’y connait rien) mais TESTER son efficacité réelle là, je suis vraiment désolé pour vous, mais hors d’une méthodologie mathématique rigoureuse vous ne pouvez rien déduire de sérieux (car nous ne sommes pas des robots et le hasard influe d’un patient à l’autre).
    J’enseigne cela (ou ai enseigné) dans trois CHU différents … je le dit au cas où vous allez encore me répondre que vous en savez plus que moi.

    Donc, soyons logiques, clairs et précis … et reprenons votre approche “première année” comme pour le 11 septembre. Voici un énoncé limpide ci-dessous. Merci de m’indiquer alors la solution mathématique précise puisque cette étude du professeur Raoult est à vos yeux parfaitement correcte.

    //// Considérons un virus qui a une probabilité de létalité de p=0.02 (ou 0.03 si cela vous fait plaisir).
    Un échantillon de 80 personnes est constitué et après utilisation du médicament 2 d’entre elles décèdent (mettez une si vous voulez je ne sais pas ce qu’il est advenu que la personne en réanimation).
    Calculer la probabilité que le traitement permette de guérir les patients.
    Que peut-on en déduire concernant l’efficacité de ce traitement ?
    (question un peu plus complexe : quelle devrait être la taille de l’échantillon pour être sur, avec un risque d’erreur inférieur à 5% – ou moins si vous voulez – que le traitement soit vraiment efficace ?)

    Et enfin je disais que “Je sais aussi maintenant ce que valent vos théories sur le 11 septembre.” car vu comment vous rejetez en bloc toute approche logique concernant les études mathématiquement biaisées du Pr Raoult j’en déduit que vos “raisonnements” sur le 11 septembre doivent être à l’avenant.

    De toute façon depuis le début de cette épidémie si la chloroquine était la médicament miracle on aurait du le savoir non ? (surtout qu’en janvier lorsque le Pr Raoult disait que le Covid n’était qu’une gripette qui ne sortira pas de Chine les chinois étudiaient déjà cette piste … idem avec les USA où la chloroquine plus quelques additifs locaux allait protéger le peuple américain).

    De plus les études sérieuses menée un peu partout dans le monde semble donner des résultats non significatifs jour après jour (hélas … ça aurait super d’avoir un traitement aussi basique).

    Bien cordialement.

    PS : et si vous me permettez de sortir du cadre scientifique il me semble qu’au vu des sites complotistes dela fachosphère ce Pr Raoult soit de moins en moins considéré comme le “messie”, il parait qu’il aurait fricoté avec des israéliens et que pas mal de labos israéliens fabriquent la chloroquine … aïe … mauvais pour lui ça … il est sur le point d’être remplacé je suppose dans la mouvance mainstream complotiste :)

    1. Donc, vous n’aviez pas compris que les commentaires étaient modérés, mais vous vous êtes plaint d’avoir été censuré : c’est bien ce que je pensais, votre sens de la logique est… exotique.

      J’ignore quelles sont vos connaissances réelles en statistiques mais votre “exercice” laisse songeur. En effet, il est tout simplement impossible de répondre à la question posée (calculer la probabilité que le traitement permette de guérir les patients) pour la bonne raison que vous n’avez pas défini le degré d’efficacité recherché. Et bien évidemment, si l’efficacité recherchée est totale (100% des patients traités sont guéris) la probabilité d’avoir 2 morts (du virus…) est nulle, donc la réponse à la question dans ce cas est qu’on est sûr que le traitement ne marche pas !

      La seule chose qu’on peut dire est que la probabilité d’avoir 2 morts sur 80 patients NON traités avec un virus de létalité 0,02 est d’environ 0,26 (0,98^78 * 0,02^2 * nombre de combinaisons de 2 objets parmi 80), donc assez élevée, ce dont on se serait douté à la simple lecture de p=0,02…

      Ne comptez pas sur moi pour discuter davantage de probabilités avec vous (ici d’un niveau 1er cycle universitaire, au plus) car vous êtes bien, comme je le disais déjà, quelqu’un qui s’imagine que parce qu’il n’a qu’un marteau tout devient un clou. Or la médecine, ce n’est pas des probabilités. Un exemple personnel : il y a quelques années j’ai traité par mon médecin pour une infection urinaire. Comme c’était la première fois, je ne savais pas à quoi m’attendre de l’efficacité du traitement. À la première consultation, mon médecin me prescrit des antibiotiques et m’envoie en même temps faire une analyse d’urine. Deuxième consultation pour discuter du traitement et des résultats d’analyse : mon médecin commence par me demander comment ça va. “Bof ! Pas beaucoup mieux…” Et là le médecin me répond “C’est normal, je vous avais donné un antibiotique à spectre large au hasard, mais vu les analyses il est inefficace contre le type d’infection que vous avez !” Et là bien sûr nouvelle ordonnance avec l’antibiotique adéquat, et dans les HEURES qui suivent la prise je sens immédiatement la différence.

      Elle est où la statistique là-dedans ? Quand un traitement fonctionne, on le sait — et ça se mesure de façon objective, évidemment, par des analyses — dès le PREMIER patient. Alors bien sûr, un traitement qui fonctionne chez quelqu’un peut ne pas fonctionner chez quelqu’un d’autre, mais quand on a des données objectives sur des milliers de patients, pas la peine de chercher midi à 14 heures :

      https://www.mediterranee-infection.com/covid-19/

      12 morts sur 2939 patients traités… c’est quoi la probabilité que ce soit dû au hasard, si la létalité du virus est de 3,4% (chiffre donné par l’OMS à l’échelle mondiale le 3 mars, évidemment à prendre avec des pincettes) ?

      La seule chose qui est certaine, c’est qu’en associant 2 médicaments on ne peut en aucun cas, sur la base des résultats du traitement uniquement, savoir quel est le rôle de l’un et de l’autre, voire de l’association des 2 car en médecine l’effet de la somme n’est pas la somme des effets. Mais cela, c’est justement ce qui permet de faire la différence entre les médecins qui soignent d’abord, au besoin sans comprendre “comment ça marche”, et ceux qui sont prêts à sacrifier des patients pour pouvoir écrire une belle publi dans une revue à comité de lecture prestigieuse qui fera avancer leur carrière.

      PS : Je vous avais conseillé de méditer le contenu de cet article de Jean-Dominique Michel, il semble que cela n’ait pas eu beaucoup d’effet.

  6. Cher Mr Roby,

    J’avoue que votre propension à partir dans tous les sens (afin de noyer le poisson ?) et votre incapacité à être concis sont assez stupéfiantes.Je vais juste considérer une dernière fois les faits et rien que les faits en baissant le niveau d’un cran (on va se situer niveau lycée, ensuite je ne peux plus rien).

    On repart donc sur notre échantillon de 80 patients comme l’a fait le Pr Raoult lors de son étude numéro 2, et supposons la probabilité de létalité de ce virus soit de p=0.02 en l’absence de traitement (vu que ce cher professeur Raoult n’a fait aucun échantillonnage sérieux il mène ses études sur des gens globalement “jeunes” avec une probabilité de décès certainement plus faible d’après les statistiques actuelles par tranches d’âge… mais gardons cette valeur).

    Supposons alors qu’avec cet échantillon on ne traite personne (on laisse faire la nature). Si l’on veut cerner combien de personnes vont guérir il vient donc (vous en parliez dans votre réponse, loi binomiale tout simplement) :

    -> probabilité qu’il y ait 80 guérisons : 19.9%
    -> probabilité qu’il y ait 79 guérisons : 32.4%
    -> probabilité qu’il y ait 78 guérisons : 26.1%

    En résumé, en ne faisant rien du tout vous avez dans les 78-79% de chances d’avoir 78 personnes guéries ou plus.

    Le but de mon intervention initiale était juste de dire que lors de cette étude claironner, comme l’a fait le Pr Raoult, que la chloroquine a fait la preuve de son efficacité car 78 personnes ont guéri tient plus de la supercherie que d’une démarche scientifique.

    CQFD

    PS : pour répondre sinon à l’une de vos questions et bien, évidemment, un traitement est efficace si la probabilité de guérison en prenant le traitement est supérieure à la probabilité de guérison naturelle.

    PPS : merci pour vos “lectures” mais je préfère m’en tenir ici à un raisonnement scientifique, car j’aurai pu aussi vous bombarder de documents expliquant comment ce professeur est obnubilé par son “impact factor”, qu’il a publié 500 articles en 5 années (mieux que la femme de Ceausescu !) , qu’il a été interdit de publication dans certaines revues internationales pour résultats “biaisés”, qu’un de ses amis a alors créé une autre revue pour y accepter ses articles, etc … etc … le “mandarin” exploitant toute une clique de doctorants et post-doctorants aux ordre dans tout sa splendeur … mais bon il n’est pas seul hélas à avoir un égo surdimensionné et un gros besoin de reconnaissance à priori …

    Je vous souhaite une bonne continuation, je vais en rester là pour ma part car d’autres tâches plus sérieuses m’appellent.

    Et pour le mot de la fin j’ai bien aimé la synthèse faite par un épidémiologiste étranger (je ne me rappelle plus de sa nationalité) qui a dit que de tout façon vu comment il s’y prend le Pr Raoult “guéri” des gens qui de toute façon allaient guérir tout seul :)

    En espérant que vous alliez mieux niveau urinaire.
    Cordialement.

    Bon je suis bavard … je l’admet .. et taquin … mais savez-vous que le Pr Raoult est soutenu à fond par BHL ? :):):)

    1. Merci de démontrer avec un tel brio votre totale incapacité à comprendre la pratique médicale. Si vous avez enseigné dans plusieurs CHU, ça laisse songeur… Je ne conteste évidemment pas vos chiffres puisque, vous l’avez compris, j’ai fait exactement les mêmes calculs : des probas de première année, c’est encore à ma portée. Mais il semble que votre esprit binaire de statisticien ait du mal à comprendre une chose pourtant simple : en médecine, il n’y a pas que 2 catégories (morts et vivants) mais une grande variété d’états cliniques qui permettent de juger de l’efficacité d’un traitement, et sans faire de probabilités. C’est ce que j’ai essayé en vain de vous faire comprendre avec mon exemple personnel — que vous avez visiblement lu en diagonale puisque vous me demandez si je vais mieux, alors que je vous disais que cela s’était passé il y a plusieurs années.

      Vous n’avez donc toujours pas compris que guérir “spontanément” du Covid-19 en étant hospitalisé 2 semaines en soins intensifs et en étant contagieux pendant 3 semaines n’est pas exactement la même chose que de guérir en allant beaucoup mieux au bout de quelques jours et en n’étant plus contagieux au bout d’une petite semaine. Même lorsque la létalité est inchangée.

      Mais vous avez surtout montré votre refus de faire le petit calcul simple que je vous demandais, et qui était dans vos cordes puisqu’il s’agissait uniquement de compter des morts : estimer la probabilité que les chiffres de l’IHU Méditerranée-Infection (12 morts sur 2939 patients traités, le 19 avril) soient dus au hasard, en reprenant le chiffre de l’OMS de 3,4% de létalité.

      Réponse, en suivant la même méthode : 2,2.10^-29. Ou si vous préférez :

      0,000000000000000000000000000022, ou encore 0,0000000000000000000000000022 %.

  7. Cher Mr Roby,

    Comme dit précédemment je ne vais pas essayer d’aller plus en avant sur ce sujet que vous ne cessez d’éluder mais je fais juste appel à mon “droit de réponse” légitime ;)

    1) Mon propos était simple et très cadré : la seconde (pseudo)-étude du Pr Raoult qui s’est posé en sauveur de l’humanité suite à l’étude d’un échantillon de 80 personnes … je vous ai montré clairement que de telles affirmations montrent que cette personne est une guignol imbu de lui même qui veut juste se mettre en avant et se fout royalement de toute rigueur. Je constate que vous éludez sans cesse cette étude puisque là, à la fin de votre message vous répondez à l’aide d’une autre étude (changer de sujet en permanence pour ne pas répondre sur le fond, on dirait un délégué CGT).

    2) Lorsque je disais espérer que vous alliez mieux du point de vue urinaire c’était de l’humour … visiblement vous ne l’avez pas compris. Que voulez-vous que je vous dise ? Lorsque l’on teste un médicament dans une situation COMPLEXE (pas un antiseptique dont on verra l’effet rapidement, pas une infection urinaire ..) et nouvelle l’étape “passer par un échantillon” est incontournable que vous le vouliez ou non … donc vous m’excuserez mais un exemple basé sur votre cas particulier n’a aucune valeur.
    J’ai lu sur un forum une personne (n’ayant aucune formation scientifique) expliquer que le maire de Nice a été guérie grâce à la chloroquine que c’est bien la preuve que ça fonctionne … d’autres (heureusement) ont essayé de lui expliquer qu’un cas particulier est quasiment sans valeur (pour un virus où 97-98% des gens en guérissent).

    3) Vous tournez en boucle depuis un moment avec la charge virale. Pas mal de spécialistes ont répondu à Raoult que vu qu’il ne traite globalement que des gens jeunes et avec peu de symptômes de multiples études ont montré qu’en ne faisant rien la charge virale chute très vite aussi chez ce type de patients.

    4) Pour l’autre étude que vous citez là l’échantillon est de bonne taille mais (fidèle à ses pratiques habituelles) le Pr Raoult n’a construit aucun échantillonnage (il prend en gros les gens qui font la queue devant son institut … c’est pratique ça exclue les personnes trop âgées ou avec trop de symptômes). Le CHU d’Angers mène par contre une étude bien plus sérieuse sur son traitement avec (par exemple) des patients ayant 70 ans ou plus, donc à risque.

    Et enfin jour après jour (hélas) il apparait de plus en plus clair que la chloroquine (plus quelques additifs ou pas) n’a pas d’effet réel, elle s’avère même dangereuse vu les doses prescrites. De plus en plus de pays sont arrivés à cette conclusion … et sinon prenez l’autre débile de Trump qui allait protéger son peuple grâce à la chloroquine on voit bien le résultat.

    Après si pour vous Raoult est la sauveur et sa démarche est celle d’un scientifique rigoureux libre à vous (on peut toujours “argumenter” comme chez les complotistes que son traitement fonctionne mais que Sanofi n’en veut pas car ce n’est pas assez cher … mais vu que Raoult a des financements – entre autres – de Sanofi et que si le traitement avait fonctionné Sanofi aurait ajouté un goût d’orange à la chloroquine et quadruplé son prix ça fait un peu marrer … )

    Bien cordialement.

    1. Cher Monsieur,

      Vous êtes irrécupérable, et je laisse passer ce commentaire — qui sera bien évidemment le dernier, je ne tiens quand même pas à infliger votre prose à mes lecteurs — afin que tout le monde puisse le constater et, au-delà de votre personne, voir les ravages que peut faire la compartimentation du savoir chez les personnes “qui font des études” et ne voient le monde que par le prisme très sélectif desdites études. Et qui se retrouvent être, au final, bien plus dangereuses que celles n’ayant que le bon sens ordinaire en guise de boussole.

      Notez que je n’ai pas commenté vos allusions aux soutiens “gênants” selon vous du Pr. Raoult (BHL, labos israéliens…) tellement c’est bas ; je vous laisse tout de même en guise de réponse ce qu’en dit Alain Soral :

      https://www.youtube.com/watch?v=Z239B52Y-EQ&t=1h3m14s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *