Home » Actualité » Ailleurs » Les frontières contre la tyrannie

Les frontières contre la tyrannie

Cellulles endothéliales vues au microscope.

Cellulles endothéliales vues au microscope.
En biologie comme en géopolitique, fermeture totale ou ouverture totale des frontières conduisent inévitablement à la mort de l’organisme, ou de la nation.

Alors que des gauchistes – généralement plus très jeunes ni intellectuellement alertes – en sont encore à associer l’idée de nation et celle de “fascisme” (dont ils sont en général bien incapables de donner une définition correcte), il est rassurant de voir que d’horizons très divers proviennent des réflexions pertinentes sur l’idée de souveraineté nationale, seul rempart au totalitarisme transnational voulu par une oligarchie ultracapitaliste prédatrice dont l’hybris paraît sans limite. Peut-être faudrait-il rappeler à ces gauchistes fatigués que pour pouvoir chanter l’Internationale, il faut encore que les nations existent ?

Commençons par les talentueux jeunes anglais de Juice Rap News, qui dans un registre parodique mettent le rap au service d’une réflexion politique qu’on aimerait aussi profonde chez tous les militants se proclamant “anticapitalistes” :

(pour les non-anglophones, sous-titres français disponibles en cliquant sur le petit rectangle en bas à droite)

Continuons, de façon beaucoup plus sérieuse, avec l’analyse de Jacques Sapir sur les récents événements grecs et en particulier le “plan B” envisagé par le ministre des finances démissionnaire Yánis Varoufákis : pas de vidéo ici (un universitaire s’exprime de préférence par écrit !), mais la démonstration implacable de la tyrannie exercée par la Banque Centrale Européenne, sans la moindre légitimité démocratique ni même un quelconque souci de légalité, à l’encontre du peuple grec. En découle logiquement la nécessité, pour tout peuple désireux de retrouver sa souveraineté, de rompre les traités européens qui constituent aujourd’hui l’arme principale d’un totalitarisme financier de plus en plus difficile à dissimuler, même avec des media à son service. Rappelons qu’il existe à ce jour en France, un parti politique et un seul qui demande explicitement de sortir de l’Union Européenne, de l’euro et de l’OTAN : l’Union Populaire Républicaine. Que ce parti soit strictement invisible dans le champ des “grands” media n’est évidemment pas un hasard.

Comme l’origine impérialiste et américaine de l’Union Européenne est aujourd’hui un secret de Polichinelle, il est utile de replacer la tyrannie financière “européenne” actuelle dans un cadre plus large, à la fois géographique et historique : c’est ce que fait brillamment cet article de Géopolintel, site français de géopolitique qui vous apprendra tout ce que les media aux ordres ont pour mission de soigneusement cacher.

Ces trois démonstrations d’intelligence ne doivent pas nous faire oublier, hélas, que le chemin à parcourir est encore long pour éveiller le peuple à la véritable nature du pouvoir qui l’opprime, et faire en sorte que le militant de base ne serre pas lui-même le collier d’esclave qui le prive de liberté. En voici une preuve tragi-comique avec un reportage d’ERTV à une manifestation de soutien au peuple grec :


ERTV à la manifestation de soutien au peuple grec

Où l’on voit que l’hystérie, malgré son étymologie (ὑστέρα : utérus, matrice) n’est pas nécessairement réservée aux femmes, et que celles-ci peuvent également montrer la voie de la raison aux mâles se croyant dominants, et dans les faits totalement dominés. Un signe de la féminisation des esprits ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *