Home » Actualité » Ailleurs » Le “référent Covid” dans les entreprises sera-t-il armé ? (E&R)

Le “référent Covid” dans les entreprises sera-t-il armé ? (E&R)

[Note de l’administrateur de ce blog : aucun totalitarisme n’avance en se présentant comme tel ; c’est toujours “pour le bien” et “parce que c’est nécessaire” que les mesures les plus violentes et attentatoires aux libertés sont prises.]


Un jour, à La Rédaction, on s’est moqué du chief happiness officer, le responsable dans l’entreprise du bonheur général. Le CHO n’était pas obligatoire, c’était juste une tendance à la con comme il y en a beaucoup dans le monde du nouveau management. Mais là, l’oligarchie vient de nous pondre une nouveauté intrigante, un œuf d’autruche qui sortirait d’un cul de poule bien malade…

Le référent Covid, c’est le fayot qui va être désigné dans chaque entreprise pour faire respecter la répression sanitaire du gouvernement vendu aux grands intérêts pharmaceutiques.

« Les entreprises, obligées d’organiser des mesures sanitaires dans les locaux, attendent de savoir si elles seront obligées de désigner un “référent Covid”. C’est la mesure qui reste en suspens dans le nouveau protocole destiné à déconfiner les usines et les bureaux. Mais certaines entreprises ont déjà pris les devants. Noémie Gillon a ainsi été désignée pour traquer le non respect des règles sanitaires sur les chantiers d’une entreprise. Port du masque, distanciation sociale, elle à l’œil sur tout. » (France Info)

Continuer la lecture sur Égalité & Réconciliation →

2 commentaires sur “Le “référent Covid” dans les entreprises sera-t-il armé ? (E&R)

  1. « Il n’y a pas besoin d’un masque quand on respecte la distance de protection vis-à -vis des autres ».
    (Sibeth Ndiaye porte-parole du gouvernement – le 25 mars 2020)
    « Il faut sortir de ce fantasme autour des masques. Respecter une distance de plus d’un mètre, c’est beaucoup plus efficace qu’un masque. Et, surtout, on a des cas de contamination de gens qui portent des masques et le tripotent toute la journée.»
    (Agnès Pannier-Runacher, ministre, le 19 mar 2020)
    « Il n’y a pas de preuve que le port du masque dans la population apporterait un bénéfice. Ce serait même plutôt le contraire, à cause d’une mauvaise utilisation ».
    (Édouard Philippe, Premier ministre, le 1er avril 2020)
    « Le port du masque, en population générale dans la rue, ça ne sert à rien ».
    (Edouard Philippe, Premier ministre, le 13 mars 2020)
    Depuis début septembre, sous peine d’amende, le port permanent du masque est obligatoire dans la rue comme dans les entreprises et tous les lieux de réunion (sauf les restaurants).

    Au-delà de savoir si cet état de fait tient de l’incompétence ou de la manipulation, il s’avère donc qu’aucune confiance ne puisse être accordée aux discours officiels. Et que, chargé d’imposer par la menace de sanctions internes la vision tyrannique du pouvoir, tout ‘référent covid-19’ fera œuvre de kapo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *