Home » Ailleurs » AV » Fondamentaux » Mediamensonges » Le dessous des chiffres du Ministère de la Santé
(Décoder l’éco)

Le dessous des chiffres du Ministère de la Santé
(Décoder l’éco)

[Note de l’administrateur de ce blog : une mise au point nécessaire et un démontage en règle supplémentaire de l’imposture des “fact-checkers”.]


4 commentaires sur “Le dessous des chiffres du Ministère de la Santé
(Décoder l’éco)

  1. Vous avez dû entendre parler de la vague plus mortelle en Roumanie.
    https://www.worldometers.info/coronavirus/country/romania
    Une manip ?

    Une exception mondiale en tout cas. Partout ailleurs il me semble, le variant Delta est moins grave pour ceux qui avaient déjà connu de précédentes vagues. Certes, les Roumains sont peu vaccinés (les Suédois 2 fois plus). Mais je ne sachent pas qu’ils souffrent de problèmes cardiaques comme les Américains. (Selon de Lorgeril, on a même omis d’attribuer au COVID une recrudescence d’arrêts du coeur là-bas durant la première vague).
    Du coup il y a comme 5% de mortalité par rapport aux cas. Les Roumains vont finir par avoir une mortalité de 5% comme les Chinois ! (au lieu de 1 voire 3% partout ailleurs)
    Pourtant, il a fait 25-30 degrés quasi tout le mois de septembre.

    https://www.accuweather.com/fr/ro/bucharest/287430/september-weather/287430

    Manip d’un gouvernement aux abois ? Le 1er ministre libéral, Florin Citu, a été destitué, car inculpé pour abus de pouvoir depuis le 22 septembre au moins. Cet ex-banquier, ex-drogué aux States, qualifié de satrape par sa hiérarchie à ING, et fils et petit-fils de voleuses, garde néanmoins son poste en intérim, avec le demi soutien du président.

    Ou alors ce sont leurs soins qui sont fatals selon Flavia Grosan (en mars 2021):

    https://cv19.fr/2021/03/23/flavia-grosan-pneumologue-roumaine-cest-le-protocole-covid-applique-dans-les-hopitaux-qui-tue-les-malades/

    « Dès l’annonce de la pandémie, mon but a été qu’aucun patient ne finisse intubé, car c’est un procédé qui entraîne la mort. J’applique mes traitement classiques, médicamenteux, qui incluent la clarithromycine, un antibiotique de la famille des macrolides. Cette famille ne compte que trois antibiotiques : l’érythromycine, que tout le monde connaît, l’azithromycine et la clarithromycine. Je n’aime pas trop l’azithromycine, qui est une copie affaiblie de la clarithromycine. J’ai participé à des recherches cliniques très intéressantes sur les pneumonies, au cours desquelles j’ai pu constater le pouvoir qu’a la clarithromycine de réduire l’inflammation comme aucun autre antibiotique ne sait le faire. »

    La pneumologue fait remarquer que les surdoses d’oxygène administrées en milieu hospitalier provoquent des œdèmes cérébraux, qui constituent l’une des causes de mortalité des patients.

    À ce sujet, elle a tenu les propos suivants :

    « Au-dessus de 80% de saturation, je n’administre que de très petites doses d’oxygène à mes patients, de l’ordre de 2-3 litres par minute, sous la forme d’administrations quotidiennes courtes, de 4 à 5 heures tout au plus. Il faut en effet savoir qu’un excès d’oxygène inhibe le cerveau, car en général, c’est le cerveau qui contrôle notre corps, et non un appareil. Sur ce point, j’ai été en total désaccord avec le protocole Covid en vigueur : les fortes doses d’oxygène qu’il prescrit, de l’ordre de 20 litres, conduisent à l’acidose, provoquant des œdèmes cérébraux chez les patients… lesquels, à leur tour, conduisent bien entendu à leur décès. »

    Flavia Groșan voit comme une lourde erreur l’administration aux malades de Covid de Kaletra et de codéine, qui ne peuvent qu’aggraver les symptômes de la maladie.

    « Heureusement, il y a eu quelques infirmières – celles que je considère comme de vraies héroïnes – qui ont observé les malades, et les ont avertis, leur conseillant de ne pas avaler le Kaletra et de jeter les médicaments. Après quoi, les médecins venant procéder à leur contrôle s’étonnaient de l’absence de diarrhée, et du fait qu’ils se sentent bien. La raison en était qu’ils n’avaient pas pris les médicaments prescrits par le protocole. C’est ainsi que ces soignantes ont véritablement sauvé la vie de leurs patients. »

    « En cas d’utilisation de la codéine, la toux étant bloquée, le malade ne peut pas cracher les sécrétions qui se forment dans les poumons, et ce sont ces sécrétions qui l’étouffent – pas les caillots sanguins, mais l’accumulation des sécrétions. Arrivés à ce point, les malades, comme on pouvait s’y attendre, entrent en état de panique, car ils n’arrivent plus à respirer : du coup, on leur administre des calmants et on les place sur respirateur – à partir de là, il n’y a plus que la miséricorde divine pour les sauver ! »

    Cette méthode couronnée de succès et cette attitude intrépide ont aussitôt assuré à cette pneumologue d’Oradea une popularité nationale. D’innombrables organes de presse ont rendu compte de la méthode qu’elle applique. Sur cette vidéo, elle répond aux questions d’une chaîne nationale basée à Bucarest, dont les journalistes adoptent à son égard un ton plutôt hostile et accusatoire, mais madame le docteur reste inébranlable.
    https://www.youtube.com/watch?v=JgYvMYoMADg

    1. Je n’ai pas trop suivi les événements roumains, mais là comme ailleurs, à l’évidence, des instructions ont été données qui ont aggravé les choses. Soit de manière consciente et criminelle, soit parce que le paradigme général de la médecine “scientifique” occidentale, qui consiste à réduire les symptômes – par exemple la toux ou la fièvre – est en général contre-productif pour lutter contre la maladie…

  2. Au passage, un milliardaire roumain, Dan Petrescu (pas impliqué politiquement, juste sur le point de signer avec la mère d’une actrice plutôt très à droite, mais il y a cinq ans) s’est crashé avec un petit avion à Milan le 4 octobre .

    Juste après l’impact, ce petit avion a fait plus de fumée :
    https://i.dailymail.co.uk/1s/2021/10/04/11/48735511-10056637-A_thick_column_of_dark_smoke_rose_from_the_crash_site_and_was_vi-m-1_1633343755883.jpg

    que le vol 93 le 11 septembre (qui a dû perdre une bonne partie de son carburant par un précédent tir de missile)
    https://web.archive.org/web/20081203082616/http://flight93photo.blogspot.com/2006/07/plume-analysis.html

    https://www.youtube.com/watch?v=MfJfbbVHpBE

    (peu après le crash, il y a eu ensuite des fumées de voiture)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *