Home » Actualité » Chroniques des sciences inhumaines et asociales (épisode 5)

Chroniques des sciences inhumaines et asociales (épisode 5)

[Note de l’administrateur de ce blog : Cadet Roussel reprend du service, un mois après les étranges élections européennes qui, encore plus que d’autres, servent à élire des impuissants. Comment s’en sortira-ton ? D’abord, en essayant d’être lucides et de faire un diagnostic correct de la situation. La guérison n’est jamais assurée avec un bon diagnostic, mais elle devient carrément hasardeuse avec un mauvais.]


Épisode 5

Bilan mitigé, mais seulement bilan d’étape

 

Le vote des Français aux élections européennes n’est qu’une étape de l’évolution politique en cours. Destiné à durer, le clivage s’accentue entre deux partis de citoyens : ceux qui se voudraient enracinés et ceux qui se veulent déracinés.

Malgré l’enrichissement des hyper-riches et les frasques à l’Élysée, malgré l’invasion migratoire, malgré les scandales bénallesques, malgré les mutilations de manifestants paisibles et la répression judiciaire illégale, malgré le mépris et la brutalité des gouvernants, malgré leur acharnement à achever de brader l’industrie française, malgré leur volonté affichée d’abolir la souveraineté de la France et leur entêtement à la subordonner à l’Allemagne, malgré toutes ces turpitudes et trahisons, la liste macroniste a été soutenue par presque autant de votants que la liste du Rassemblement National, et l’addition des voix des partis européistes et immigrationnistes les montre largement majoritaires.

Les électeurs les moins incohérents des classes moyennes aisées ont voté vert par défaut, et pour faire état de leur bonne conscience au cours des dîners entre amis. Petite dose de chlorophylle, bon adjuvant alimentaire à déguster en société. Les Verts ont bénéficié de l’aubaine du hara-kiri du PS ; ils sont en réalité moins verts que libertaires, et soutiennent le tout-marché qui ruine les producteurs et détruit les écosystèmes. Incohérente, l’écologie libérale de marché restera impuissante.

La France Insoumise est écartelée entre défenseurs du peuple et immigrationnistes infiltrés de communautaristes. Son avenir est de se scinder, puis de disparaître.

Depuis toujours fidèles soutiens des exploiteurs, gauchistes et trotskistes ont infiltré les manifs de Gilets Jaunes jusqu’à décourager les premiers manifestants et faire capoter le mouvement. Mais les causes subsistent et le mouvement reprendra sous quelque autre forme.

DLF a été discréditée par les foucades de son chef ; c’est à se demander si cet ancien young leader n’est pas un sous-marin dont la mission serait de couler le souverainisme.

L’UPR a été ignorée, car la religion de l’Union européenne et de l’euro a tant été prêchée que le Frexit fait peur aux électeurs.

Pour obtenir des voix, le RN a renoncé à sortir de l’euro et de l’UE. Autant renoncer d’avance à agir. Pour garder l’électorat des petits patrons, il a renoncé à augmenter le SMIC, se coupant ainsi du peuple. Puisque le libre-échange exacerbe la concurrence, et que l’impossibilité de dévaluer contraint à comprimer les coûts, un conflit oppose les petits patrons qui ne peuvent augmenter les salaires, et leurs employés que l’inflation contraint à réclamer une augmentation. D’où les contorsions du RN. Ce conflit au sein du peuple empêche une action commune et profite aux dominants. Il ne peut trouver de solution dans le cadre de l’UE.

Marine Le Pen ne sera jamais élue et sans doute, comme son père, ne veut-elle pas l’être. Elle réfléchit déjà à l’air sur lequel danser au soir de sa prochaine défaite. Son maintien ne servirait qu’à faire réélire Macron, et l’avenir du souverainisme dépend de son successeur. Qui ? Comment assurer son indépendance et écarter les corrupteurs ? Sur quel programme unir les courants souverainistes divisés ? Comment rallier les abstentionnistes ?

Les bourgeois conservateurs ont délaissé leur parti traditionnel, dont l’ultime nom fut LR, pour rallier la macronie. Pensent-ils que leur patrimoine survivra à la ruine du pays ?

Bourgeoisie protestante d’abord, catholique ensuite, ont emboîté le pas et se sont rangés au parti de la PMA, de la GPA, de la domination de classe et de la répression du peuple. Elles approuvent la mutilation des gueux. Que ces pouilleux restent à leur place ! La grande peur a regroupés les bien-pensants. Portefeuille premier servi ! Ces gens sont-ils encore chrétiens ?

Soumis à une répression féroce, abandonnés par les partis, rejetés et même combattus par les chefs des centrales syndicales, sans relais politique, les Gilets Jaunes paraissent s’être réfugiés dans l’abstention, et n’avoir obtenu d’autre résultat que de pousser les macronistes à voter. Mais la pauvreté continue à s’étendre. Par conséquent, après un moment de lassitude, le mouvement recommencera un jour, en bravant la répression, dans la rue et hors débat politique, jusqu’à la grosse bavure. Pour bloquer le mouvement, la stratégie de la tension pourrait être relancée. De nouvelles provocations aggraveront encore le blocage politique. Le face-à-face se tendra. Pendant ce temps, la France affaiblie, dépecée, déchoit du rang de puissance mondiale.

Le SYSTÈME reste donc dominant, et sort même conforté de ces élections.

Les votants sont les plus de 50 ans du haut des classes moyennes, qui profitent encore de l’euro et ne veulent pas remettre leur situation en cause. Ils s’accrochent aux illusions de leur jeunesse et vivent sur le rêve que l’union fait la force, quoique l’Union Européenne ruine la France et la plupart des pays d’Europe, les vassalise aux banques, à l’OTAN et à ses guerres d’agression (Kossovo, Libye), et ne bénéficie qu’à l’Allemagne. Ils se forcent à croire au slogan “Une autre Europe est possible”, quoique des traités contraignants et irréformables interdisent toute politique monétaire, budgétaire, industrielle, migratoire, et imposent la concurrence, le dumping social et le libre-échange absolu avec le monde entier.

Chaque fois que la réalité fait irruption devant leurs yeux – le ravage des écosystèmes, la corruption cancéreuse des politiciens, la participation à des guerres aussi iniques et cruelles que honteuses et nocives pour la France, l’irréparable destruction des industries et la désarticulation consécutive des relations économiques, sociales et même familiales, la perte de savoir-faire et l’abaissement culturel, l’appauvrissement des dominés, la séparation des classes sociales, l’opposition entre la population d’origine et des immigrants que nul mouvement social n’intègre plus et qui ne veulent plus s’intégrer, l’expansion des réseaux de trafiquants de drogue et d’êtres humains, la hausse de la délinquance, l’essor rapide d’une violence ethnique – chaque fois, les seniors détournent le regard. Sans se l’avouer, ils font leur la fameuse phrase attribuée au détesté Bien-Aimé1 : “Tout cela durera bien aussi longtemps que moi”. Pour ne pas ressentir la honte de leur veulerie, ils s’inventent un antifascisme sans fascistes. Ils posent sur leur nez des lunettes déformantes, mettent des casques de réalité virtuelle, et réussissent à voir les mémères et pépères du RN comme des milices d’extrême droite. No pasaran ! La famille bourgeoise des Le Pen, soucieuse de ne pas se charger de lourdes responsabilités mais de conserver le fonds de commerce de la profitable boutique offerte par feu Mitterrand, brûle d’instaurer un régime totalitaire encourageant la chasse à l’étranger et préparant des pogroms sanglants. Si elle arrivait au pouvoir, des milliers de nervis portant brassard se répandraient dans les rues et pourchasseraient les opposants, les circoncis et les basanés, pour les pousser jusqu’aux stades. Les volcans se réveilleraient, les oiseaux tomberaient du ciel, la bête du Gévaudan ressuscitée viendrait dévorer les lodens au Marais et à Vaucresson.

Peut-être même le Paris-Saint Germain gagnerait-il quelques parties de ballon.

Et dire que les babiboumeurs bénéficièrent d’une école sans pareille, du meilleur système éducatif massif de toute l’Histoire !

Ni les arguments ni même les événements n’ont prise sur eux. Seules les difficultés de leurs enfants ou de leurs petits-enfants les troublent parfois. Ils écoutent alors, et s’efforcent d’aider à l’échelle familiale, sans comprendre que leur mollesse aggrave ces difficultés, sans remettre en cause leurs convictions, sans réfléchir ni tenter de diversifier leurs sources d’information. Ils approuvent les guerres humanitaires auxquelles seul le FN toujours s’opposa : ne faut-il pas faire bénéficier les peuples bombardés des bienfaits de la démocratie ? Libérer les femmes ? Faire cesser les discriminations contre les LGBTQ++XYZ ?

Les classes dominantes françaises veulent devenir anglo-saxonnes et imposer les règles allemandes de diminution des salaires. Soumettre le pays à l’étranger leur paraît indispensable au maintien de leurs privilèges. Ainsi espèrent-elles se mettre à l’abri d’un peuple historiquement revendicatif. Pour faire avaler la sauce, il suffirait de l’assaisonner : un zeste de bons sentiments, une pincée d’Erasmus, une cuillerée à soupe de générosité lointaine. En cas de résistance exercée par l’organisme rustique d’un Gaulois réfractaire, une injection à doses égales de moraline et de matraquinine s’imposerait.

Mais cette recette et ce traitement suffiront-ils ? La solution peut-elle encore sortir des urnes ?

Pour le moment la France est passive, tandis que les fondés de pouvoir de l’oligarchie mondiale la démantèlent, tout en la faisant participer aux agressions anglo-saxo-sionistes. Notre pays est hors-jeu, hormis pour faire des guerres contraires à notre intérêt, à nos traditions et à notre honneur. Nous ne sommes pas des acteurs de notre destin mais seulement des spectateurs impuissants. L’évolution mondiale déterminera notre avenir sans nous.

Notre civilisation est en grave péril, et l’existence du pays à l’avenir n’est pas assurée.

La mort prochaine de la génération soissantuitarde, qui a laissé faire tant de mal et y a même aidé activement, ne sauvera pas le pays ; tout dépendra de la lucidité des générations nouvelles, si mal formées à l’école et si matraquées par les médias, mais heureusement confrontées aux réalités et habituées à débattre sur les réseaux sociaux.

Pour l’anecdote, une loge maçonnique a été récemment constituée par des frères d’obédiences diverses, mais tous adhérents d’un parti souverainiste, prétendument pour soutenir ce parti dont ils ont usurpé le logo malgré les protestations des maîtres de chapelle. Évidente tentative de discréditer ce parti auprès des électeurs, tant la réputation des frères trois points est sulfureuse. Tentative faite par qui ? Peut-être est-ce le test d’une nouvelle accusation rituelle pour compenser l’usure de “facho-pétainiste-antisémite-vichyste-collabo-négationniste-nauséabond-rouge-brun-mysogyne-homophobe-frileux-replié-franchouillard-populiste-europhobe-poutiniste”. Jadis les obédiences de la Maçonnerie française étaient françaises, quoiqu’ouvertes au cosmopolitisme par leur origine même. Mais à présent la Maçonnerie garde la fonction sociale de copinage et de courte-échelle assurant son recrutement en dépit des momeries, mais ses dirigeants sont aux ordres de cercles dominants mondialistes. Le temps est loin du petit père Combes et des francs-macs patriotes. Toutefois ces manœuvres mesquines sont insignifiantes à l’échelle historique.

Les coteries dirigeantes mondiales sont composées de grandes banques, de grandes firmes, de grandes mafias et de grandes fortunes privées, qui ont soumis les États par la dette et fabriquent les politiciens. Parfois elles s’opposent, souvent elles coopèrent. Leurs chefs ne veulent pas être connus. Ils dirigent par le truchement d’hommes de paille et délèguent des bateleurs pour animer le spectacle. Pour prendre la direction vacante de « l’empire occidental », les factions oligarchiques se livrent des combats féroces, mais pour la France toutes ont  le même projet : la réduire en province de loisir pour super-riches. Accepterons-nous ce destin ?

Pour finir regardons brièvement l’état des lieux. La ruine des institutions et le délitement de la société s’aggravent :

  • Le pouvoir en place détruit le pays à une vitesse effarante : traité de Marrakech, traité d’Aix-la-Chapelle, vente de l’industrie à des firmes étrangères qui la siphonnent et la détruisent, immigration massive incontrôlée, tous ces actes suivent un plan délibéré.
  • La haute magistrature a retrouvé les réflexes de classe multi-séculaires de ses prédécesseurs et, sur des incriminations illégales, a condamné à tour de bras de simples manifestants à de lourdes peines. La répression judiciaire s’exerce à nouveau comme sous l’Ancien Régime, les journées de juin 1848 ou la Commune.
  • La police s’est globalement prêtée à une répression disproportionnée, en échange d’une augmentation de salaire de 300 euros ce qui met le cours du denier à 10 euros. Ceux des policiers que révolte cette soumission à des ordres illégaux ne réussissent pas à s’unir et se suicident un par un, individuellement, chacun dans son coin, si on ne les suicide pas.
  • Les immigrés se sont abstenus de participer aux manifs de Gilets Jaunes, montrant ainsi que le plan de l’oligarchie fonctionne à merveille : chaque pays d’Europe est désormais peuplé de plusieurs populations séparées que l’on pourra à l’avenir opposer les unes aux autres.
  • Enfin, la haine de classe, disparue depuis les générations que les guerres avaient rendues solidaires, est réapparue en force. La détestation des abus s’est focalisée contre Macron, perçu comme un traître au service de la ploutocratie étrangère. La masse du peuple s’est détachée des représentants des oligarchies et veut obtenir une part du pouvoir.

Tout cela n’augure pas le calme. Comme on disait naguère dans les pays communistes : « La situation est bonne mais pas désespérée ». Heureusement, ce n’est qu’un bilan d’étape.


Retrouvez d’autres articles de Cadet Roussel dans les “Chroniques des sciences inhumaines et asociales” sur ce blog :

  1. Louis XV

5 commentaires sur “Chroniques des sciences inhumaines et asociales (épisode 5)

  1. Bonsoir François,
    merci pour cet article très intéressant et lucide.
    Quelle conclusion-pronostic en tirez vous pour l’élection de 2022 ?

    En cas de réélection de Macron en 2022 peut on craindre des troubles sociaux avant 2025 vu que la précarisation de la majorité de la population augmente d’année en année ??

    Merci

    Bien à vous

  2. Pourrait-on dire des élections européennes en France, que les résultats relèvent plus de la physique quantique que du bilboquet, vu que c’est pile poil le résultat adéquat en période de révolution de couleur jaune fluo ?

  3. COALITION pour la REFONDATION des INSTITS TUENT SION de la FRANCE et de L’EUROPE.

    PROJET 2022 :

    BOUTER LES USURIERS BANKSTERS INTERNATIONAUX HORS DU TERRITOIRE NATIONAL.

    INSTAURATION DU RIC ET ABOLITION DU SYSTÈME DE « REPRÉSENTATION » FALLACIEUX DE LA 5 ème. RIPOUBLIQUE MORIBONDE…

    OUVERTURE DU DÉBAT NATIONAL POUR LA RÉÉCRITURE COLLECTIVE DE NOS INSTITUTIONS

    APRÈS AUDIT CITOYEN DES COMPTES DE LA NATION, SUSPENSION IMMÉDIATE DU REMBOURSEMENT DES INTÉRÊTS INIQUES.

    ABOLITION DES PRIVILÈGES DE CRÉATIONS MONÉTAIRES DÉTENUS PAR DES CRIMINELS MAFIEUX.
    RESTAURATION DU PRIVILÈGE D’ETAT DE CRÉATION MONÉTAIRE.

    NATIONALISATION DE TOUTES LES ENTREPRISES STRATÉGIQUES VOLÉES AU PEUPLE FRANÇAIS.
    AUTOROUTES/ TRANSPORTS FERROVIAIRE / ÉLECTRICITÉ/ EAU / GAZ

    ENGAGEMENT D’UNE VASTE POLITIQUE D’AUTONOMIE ÉNERGÉTIQUE DES TERRITOIRES.
    ARRÊT DE LA POLITIQUE NUCLÉAIRE ET FERMETURE IMMÉDIATE DES CENTRALES.

    SOUTIEN MASSIF AU DÉVELOPPEMENT DE L’HABITAT À ÉNERGIE POSITIVE.
    PHOTOVOLTAIQUE/ ÉOLIEN / HYDRAULIEN

    OUVERTURE DU PROCÈS DES SUSPECTS DE L’EFFROYABLE IMPOSTURE DU 11 SEPTEMBRE 2001.
    OUVERTURE DU PROCÈS DES DÉLITS D’INITIÉS DU 11 SEPTEMBRE.

    ARRÊT IMMÉDIAT DU COMMERCE D’ARMEMENT.

    SORTIE DE L’UE ET DE L’OTAN.

    BOYCOTTE DÉSINVESTISSEMENT ET SANCTION CONTRE ISRAËL, ÉTAT RACISTE ET SUPREMACISTE D’APARTHEID COUPABLE DE CRIMES IMPRESCRIPTIBLES AU MÉPRIS RÉPÉTÉ DU DROIT INTERNATIONAL.

Répondre à Antique Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *