Home » Actualité » Mort de l’Iranien Soleimani :
quelle implication du Mossad ? (Le Courrier des Stratèges)

Mort de l’Iranien Soleimani :
quelle implication du Mossad ? (Le Courrier des Stratèges)

[Note de l’administrateur de ce blog : l’assassinat du général Qassem Soleimani (et par la même occasion  de son son premier lieutenant irakien Abou Mehdi al-Mouhandis et des hommes qui les accompagnaient), assimilable à une déclaration de guerre dans tout esprit normalement constitué, déclenche des interprétations diverses allant des habituels commentaires sur la “folie” de Trump aux contre-pieds les plus osés.

Il est dans tous les cas nécessaire de rappeler que tout président qu’il soit, Trump n’a certainement pas tous les pouvoirs aux USA, et que l’Iran est dans le collimateur d’Israël depuis longtemps.]


L’exécution du général iranien Soleimani par une frappe américaine à distance fait monter d’un cran une tension déjà forte au Moyen-Orient entre les États-Unis et l’Iran. Nous considérons toujours que, dans ce dossier, Donald Trump résiste pied à pied aux pressions du Deep State américain pour mener une opération terrestre sur place. Tout laisse à penser que cette opération a été menée avec l’aide du MOSSAD, qui avait déjà proposé d’éliminer le général iranien, selon Maxime Chaix dans www.deep-news.media.

L’assassinat du général Soleimani devrait laisser des traces profondes dans l’opinion et crisper fortement les relations internationales. Déjà, les premières secousses sont apparues dans les bourses mondiales, et les premières tensions sur le cours du pétrole ne tarderont pas à faire souffrir l’économie mondiale. Tout le monde attend avec crainte les représailles iraniennes, qui marqueront une nouvelle étape dans une escalade infernale.

Quel est le rôle du Mossad et de Trump dans l’opération?

À en croire les tweets de Donald Trump, cette opération es tune grande réussite personnelle pour lui. Notre conviction est que, dans ce dossier, Trump entrave comme il peut la course à la guerre voulue par le complexe militaro-industriel américain, favorable depuis de longs mois à une intervention militaire directe en Iran. Tout laisse à penser que, dans cette élimination à distance, les Américains ont bénéficié de la complicité active de plusieurs alliés : peut-être l’Arabie Saoudite, et plus sûrement Israël.

Continuer la lecture sur le Courrier des Stratèges →

4 commentaires sur “Mort de l’Iranien Soleimani :
quelle implication du Mossad ? (Le Courrier des Stratèges)

  1. Le plus étonnant : que ce général ait vécu aussi longtemps ! Il représentait un “verrou” indéfectible qui se devait d’être ôté. Voir cette analyse de René Naba datant de 2014 et situant bien le personnage :
    https://www.madaniya.info/2014/12/08/qassem-souleimany-et-hassan-nasrallah-les-nouveaux-giap-et-cienfuegos/
    D’une manière ou d’une autre l’Iran aussi bien que l’Irak se retrouvent coincés ; l’Irak, sous la pression iranienne, va voter le renvoi des troupes américaines. Qui va en profiter ? Daesh bien sûr. Tant qu’à l’Iran, il n’a pas les moyens de contrer les Américains d’une façon qui ne nuise pas à ses propres intérêts. Israël y veille… Le piège est tendu mais les Iraniens ne sont pas stupides (je le souhaite pour eux).

        1. Tout à fait possible, les coups tordus ne sont pas l’apanage des orientaux. Cette exécution a eu lieu en Irak, maillon faible de la résistance musulmane, au gouvernement corrompu depuis 2003 par les dollars US. Imaginez que l’Iran apprenne, par le plus grand des hasards, que le GPS nécessaire à la visée du drone ait été installé à bord du véhicule par un membre de l’armée irakienne par exemple ? Téhéran en serait certainement très affecté ! Lorsque l’armée américaine a attaqué celle de Saddam, ils étaient où les Iraniens ? Trop heureux que ce ne soit pas (encore) leur tour ! Les Américains (et les Israéliens) jouent très bien sur les différences essentielles qui empêchent une réelle résistance au Moyen-Orient. Chiites et Sunnites s’embrouillent en permanence au lieu d’opposer un front uni à leurs ennemis communs. Nous ne sommes pas au bout de nos surprises dans cette affaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *