Home » Actualité » Ailleurs » Déchéance de nationalité: mon Noël républicain (Éric Verhaeghe)

Déchéance de nationalité: mon Noël républicain (Éric Verhaeghe)

vers26_gautherot_001f-1024x709Avec la grotesque polémique sur la déchéance de nationalité, François Hollande offre aux Français, et plus particulièrement à certains d’entre eux (dont je suis) un cadeau de Noël tout à fait particulier.

On n’ironisera jamais suffisamment sur l’emballage minable qui l’entoure. Annoncée le 16 novembre 2015 à Versailles devant un Parlement qui avait applaudi comme un seul homme, la déchéance de nationalité pour les bi-nationaux nés français a mijoté dans son cuiseur pendant plusieurs semaines avant de devenir la pétaudière qu’on connaît aujourd’hui. Je sais maintenant qu’à l’issue de l’arbitrage rendu in extremis par le Président, je suis susceptible de perdre un jour ma nationalité française au profit d’une nationalité à laquelle (mes lecteurs le savent) je ne crois pas: ma nationalité belge.

Ce petit cadeau méritait un commentaire spécifique.

Continuer la lecture sur Jusqu’ici, tout va bien…

[Commentaire de l’auteur de ce blog : rien à rajouter à l’indignation de ce français de cœur qui mérite bien mieux cette nationalité que ceux qui sont chargés de la défendre. En particulier, j’aurais aimé signer sa conclusion :

“Je ne sais aujourd’hui qu’une vérité sur ce pays que j’aime tant : il est trop grand pour les gens qui le gouvernent, trop éternel pour les ludions qui lui sucent le sang comme la vermine sur le dos des zébus dans les rizières, trop mystérieux pour ces marchands de tapis qui le coulent jour après jour.”

Mais il faudrait peut-être que les Français se réveillent pour montrer que leur pays est grand.]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *