France, dictature sioniste (La Feuille de Chou)

hollande-sous-israelPour ceux qui ont encore du mal à faire la distinction entre sionisme et judaïsme, ou qui font exprès de ne pas la faire pour empêcher la critique des crimes sionistes, rien ne vaut un exemple concret : Pierre Stambul, co-président de l’Union Juive Française pour la Paix, a été interpellé en pleine nuit du 8 au 9 juin à son domicile par le RAID, comme un dangereux terroriste. Portes fracassées, menottes… la totale.

Une probable vengeance d’utra-sioniste fou (pléonasme) ayant réussi à tromper les forces de l’ordre, telle que les affectionne le très dérangé Gregory Chelli, alias Ulcan.

Lire l’article sur La Feuille de Chou →

Le fanatisme religieux est un élément essentiel du soutien étatsunien pour Israël (Arrêt sur Info)

AIPAC convention, Washington

AIPAC convention, Washington, 2013

Un nouveau sondage de Bloomberg Politics parvient à des résultats qui, quand on y pense, sont pour le moins étonnants :

Intérêts américains versus intérêts israéliens

En ce qui concerne les relations entre Israël et les Etats-Unis, à laquelle de ces propositions adhérez-vous ?

  • Israël est un allié mais nous devrions poursuivre nos intérêts quand ils divergent de ceux d’Israël : 47%
  • Israël est un important allié, la seule démocratie de la région, et nous devrions le soutenir même si nos intérêts divergent: 45%
  • Je ne sais pas : 8%

Près de la moitié de tous les Américains veulent soutenir Israël, même si les intérêts de ce pays divergent des intérêts de leur propre pays. Seule une minorité d’Américains (47 %) disent que leur pays doit poursuivre ses propres intérêts plutôt que de soutenir Israël quand il faut faire un choix entre les deux. C’est le reniement complet du Discours d’adieu de George Washington de 1796 dans lequel il soulignait qu’ “il était absolument capital de ne pas se laisser aller à la haine invétérée et irréductible contre certaines nations et à la passion amoureuse pour d’autres … La nation qui s’habitue à détester ou à aimer une autre nation en devient forcément plus ou moins  l’esclave ” .

Continuer la lecture sur Arrêt sur Info

Décès de Béatrice Pignède, journaliste et réalisatrice antisioniste (E&R)

Béatrice Pignède

Béatrice Pignède

Nous apprenons aujourd’hui avec beaucoup de tristesse le décès de Béatrice Pignède des suites d’une longue maladie.

Béatrice Pignède a commencé sa carrière à la télévision, en travaillant notamment pour les chaînes France 3 et Arte et dans l’émission Arrêt sur images.

En 2002, elle fonde Clap 36, une association de promotion du cinéma indépendant. Avec Francesco Condemi, elle réalise en 2009 le documentaire Sans forme de politesse : regard sur la mouvance Dieudonné, dont une projection prévue dans un cinéma parisien sera annulée suite à des pressions de la mairie de Paris.

En 2011, Béatrice Pignède réalise Main basse sur la mémoire. Les pièges de la loi Gayssot, documentaire dans lequel elle fait intervenir, entre autres, Paul Ricoeur, Annie Lacroix-Riz, Norman Finkelstein, Jean Bricmont, Jacob Cohen ou encore Robert Faurisson. Le film fera l’objet d’une projection publique au Sénat, et sera présenté au Festival de l’Unesco.

Continuer la lecture sur Égalité & Réconciliation

et encore :

Personnellement, je recommande vivement L’oligarchie et le sionisme (malgré une qualité d’image très irrégulière due à certaines archives) et particulièrement la seconde partie, qui donne un peu d’espoir quant à la possibilité pour l’humanité de se libérer d’oligarchies folles et criminelles, cherchant la guerre par tous les moyens, et qui ont déjà réussi à en provoquer deux à l’échelle mondiale.

Vous espérez que le Front National redressera la France ? Lisez Blanrue !

venisebackSi certains ont encore des illusions sur la véritable nature du Front National, systématiquement diabolisé par certains pendant que d’autres s’attachent à faire l’inverse (il faut bien un peu d’action pour maintenir l’intérêt du spectateur dans une pièce de théâtre), qu’ils lisent Paul-Éric Blanrue, spécialiste de la démystification historique, et par conséquent hautement infréquentable pour la machine à mensonges qu’est le microcosme politico-médiatique. Ils pourront par la même occasion constater, par contraste, à quel point journalistes et politiques parlent et écrivent le français de manière exécrable.

Continuer la lecture

De souche ? (Paul-Éric Blanrue)

Paul-Éric Blanrue

Paul-Éric Blanrue

Marion Maréchal-Le Pen-Auque se dit fière d’être une “Française de souche” : “Oui je suis une Française de souche, tout simplement parce que je n’ai pas d’origine immigrée (pardon !), je suis donc d’origine française, tout simplement”. Pourquoi pas ? Grand bien lui fasse. Moi, de sang franco-germano-italien, je ne le suis pas, mais mon géniteur n’était pas non plus un agent du Mossad. La plupart des reines de France n’étaient pas davantage des “de souche” : Marie-Antoinette, épouse de Louis XVI était autrichienne ; Marie Leszczynska, épouse de Louis XV, polonaise ; Marie-Thérèse, épouse de Louis XIV, austro-espagnole ; Anne d’Autriche, épouse de Louis XIII idem ; Marie de Médicis, épouse de Henri IV, florentine ; Catherine de Médicis, épouse de Henri II, italienne également. Je ne vais pas m’amuser à remonter jusqu’à Louis IX, dit saint Louis, dont une tradition, certes incertaine, fait remonter la mère Blanche de Castille – fille d’Alphonse VIII de Castille et d’Aliénor d’Angleterre – au “Prophète Mahomet”, comme on disait alors. Bref, du coup, les rois de France n’étaient pas des Français de souche. Ça ne les empêche pas d’avoir bâti la France, avec ou sans la dynastie Le Pen.

Continuer la lecture sur le Clan des Vénitiens 

Remarque en passant : bien entendu, Paul-Éric Blanrue fait partie des intellectuels ciblés par le nouveau maccarthysme, le plus souvent par les associations communautaires juives sionistes telles que le CRIF ou la LICRA dont la fonction principale est de promouvoir la “démocratie”, “l’antiracisme” ou les “droits de l’homme” quand ils permettent d’affaiblir leurs adversaires, mais qui ont recours aux bonnes vieilles méthodes de la dictature via la censure, de la stigmatisation des étrangers et de la persécution des artistes et intellectuels dès que les peuples sont suffisamment instruits et unis pour vouloir mettre un terme à leurs manipulations.

Israël, seul État terroriste du Moyen-Orient

ein Nazi fährt nach Palestina... und erzählt davon im Angriff

ein Nazi fährt nach Palestina… und erzählt davon im Angriff
(un nazi voyage en Palestine… et le raconte dans l’Attaque)

Le titre fait référence à l’inévitable expression “seule démocratie du Moyen-Orient” employée par tous les cerveaux malades de l’impérialisme sioniste comme BHL et ses sous-fifres. J’avais en effet l’intention d’écrire un article sur ce thème, avant de me rendre compte que Jacob Cohen l’avait fait bien mieux que je n’aurais pu le faire. Je vous propose donc de lire sur son blog “Le nouveau suprématisme juif” , tout en réfléchissant aux étrangetés de l’Histoire via l’illustration ci-contre, représentant une médaille publicitaire frappée en 1934 pour une série d’articles publiés dans der Angriff (l’Attaque), le journal de Joseph Goebbels, Ministre du Reich à l’Éducation du Peuple et à la Propagande de 1933 à 1945.

Continuer la lecture

1 13 14 15 16