Home » Non classé » Mise en perspective

Mise en perspective

Beaucoup de gens se demandent ce qui se passe réellement aux États-Unis depuis cette élection présidentielle très particulière de novembre 2020. Laissons de côté l’interprétation canonique des mass media, selon lesquels il est tout à fait normal qu’un vieillard ne sachant plus où il habite et n’ayant même pas fait campagne établisse un nouveau record de voix en sa faveur. Ces media font partie du problème ; on ne demande pas à un ivrogne de donner des conseils en matière de sobriété.

C’est plutôt en allant glaner des messages sur les media sociaux “alternatifs”, comme Telegram, qui connaît une ascension fulgurante grâce à la censure brutale opérée par twitter envers tous les “mal-pensants”, qu’on rencontre parfois de petits résumés éclairants – même si l’on peut  aussi  souvent tomber sur n’importe quoi. L’esprit critique est aussi indispensable pour s’aventurer dans l’information “libre” qu’une bonne carte pour randonner en montagne et en territoire inconnu.

Un des avocats médiatiques de Donald Trump, Rudy Giuliani, a le 30 janvier transféré un message du compte “Drain The Swamp News” (lisible ici sur un navigateur), que je traduis ci-dessous. Il a l’avantage de donner une cohérence à un ensemble de phénomènes en apparence déconnectés ou illogiques, et en particulier les réactions simultanées et rivalisant d’inefficacité d’un grand nombre de pays, pourtant “riches” et “techniquement avancés”, face à la “pandémie” de COVID-19 – dont Didier Raoult a récemment rappelé qu’elle n’avait, en France, causé aucune surmortalité chez les moins de 65 ans. Même si je n’ai pas vérifié le détail des arguments relayés par Giuliani – et notamment les influences respectives des différentes familles citées dans la Réserve Fédérale américaine1 et la Banque des Règlements Internationaux – la vue d’ensemble proposée me semble qualitativement correcte et cohérente.

Bien entendu, cette mise en perspective d’événements mondiaux récents sera taxée de “complotiste” par ceux qui ne pensent plus par eux-mêmes (ou veulent que vous ne pensiez pas par vous-mêmes). Mais qui se soucie encore de ce genre d’argument aujourd’hui ?

——— Début de la traduction ———

Mettons un peu d’ordre et de noms dans le marais de Washington DC. La FED2 est une banque privée. Elle appartient à huit familles. Quatre de ces familles vivent aux États-Unis. Il s’agit de Goldman Sachs, Rockefeller, Lehman et Kuhn Loeb de New York. Les familles étrangères appartenant à la FED sont les Rothschild de Paris et de Londres, les Warburg de Hambourg, les Lazard de Paris et la famille Israel Moses Seif de Rome. 80% de la FED appartient à ces familles.

Les individus possédant la plus grande part de la FED sont William Rockefeller, Jacob Schiff et James Stillman [NdT : ces trois individus sont morts depuis longtemps. Cependant mon rôle de traducteur n’est pas de déformer le texte original, qui emploie le présent. Pour savoir qui contrôle réellement la FED, vous avez le choix entre les propos rassurants de la FED elle-même et, entre autres, Les secrets de la Réserve Fédérale de Eustace Mullins, disponible chez son éditeur ou même chez amazon. La longue vidéo de Gabriel Rabhi sur la création monétaire (dont il existe une version courte de 10 min) est aussi un bon début pour comprendre ce qu’est la création monétaire et quels pouvoirs exorbitants elle donne.].

Mais la FED n’est qu’une succursale de la Banque des Règlements Internationaux (BRI) qui est située à Bâle (Suisse). Dans cette perspective, le patron de la FED n’est qu’un gouverneur de banque centrale pour la BRI, qui est en quelque sorte le vrai Capitole3 Mondial, son centre et si vous le voulez le vrai Gouvernement Mondial. Tous les autres gouvernements et leurs politiciens ne sont que des sortes d’acteurs, qui lisent et racontent ce que la BRI leur a écrit ou leur dit de dire (c’est pourquoi depuis un an ils disent tous mot pour mot la même chose). Presque tous les pays ont ce genre de succursale de la BRI sous forme d’une banque centrale nationale, et les pays qui n’en ont pas (Iran, Cuba, Russie) sont les méchants qui sont attaqués tous les ans par une guerre de l’OTAN.

Les dirigeants de la BRI sont les suivants : le directeur de la Banque européenne Mario Draghi (italien), le président de la Bundesbank allemande Jens Weidmann (allemand), le président de la FED Jerome Powell (américain) et le gouverneur chinois de la Banque de Chine Yi Gang (chinois), mais ils ne sont pas importants, car toutes les banques centrales qui appartiennent à la BRI, c’est-à-dire toutes les banques centrales du monde (à l’exception de l’Iran, de Cuba et de la Russie) sont également la propriété des huit familles !!! Cela signifie que toutes les banques leur appartiennent ! Cela signifie que toutes les monnaies, pas seulement le dollar (également l’euro, la livre sterling, le yen, le ren chinois…), leur appartiennent ! Et cela signifie que chaque entreprise qui a contracté un crédit auprès d’une banque (qui dépend d’une banque centrale nationale dépendant elle-même de la BRI) leur appartient également, ce qui signifie que non seulement tous les médias, mais aussi toutes les grandes entreprises dans le monde leur appartiennent (Facebook, Amazon, Apple, Twitter, Google… toute cette m…e leur appartient).

Alors allons-y ! C’est le CASTLE_ROCK ! C’est ce qui doit tomber4 ! Rappelez-vous qu’ils sont internationaux, ils siègent de la même manière aux USA, en Chine, en Allemagne, en Suisse, à Londres, à Paris, à Rome… ils sont partout… et nous les chassons maintenant…. et nous les aurons ! Nous les aurons tous ! Que les jeux commencent !

La prochaine cible à avoir en tête est le “Club de Rome” (qui, avec la fondation Rockefeller, constitue le lien avec Bill Gates, qui a bien sûr obtenu son argent comme Zuckerberg de qui ? Oui, des huit familles ! Oubliez le conte de fées du milliardaire parti de rien…), également une émanation des huit familles bien connues !

Bien sûr tout est officiellement tout pour le climat et l’humanisme… Un humanisme comme celui d’Adolf Hitler qui a également été bien soutenu par les propriétaires de la FED ! Et, enfin et surtout, pensez au meurtre de John F. Kennedy ! C’est Allen Dulles, un cousin des Rockefeller et le fondateur de la CIA qui a rendu impossible toute enquête sérieuse dans l’affaire de l’assassinat de Kennedy !

C’est vraiment absurde que la Fondation Rockefeller, qui a planifié avec la Fondation Gates et les propriétaires de la FED depuis des années la pandémie, soit aussi celle qui a parrainé Adolf Hitler et ses camps de concentration et qui est aujourd’hui celle qui nous appelle « l’extrême droite ». Rendez-vous compte : les gens qui ont fait Adolf Hitler nous qualifient (avec leurs médias privés grand public) « d’extrême droite » !

Autre organisation non gouvernementale fondée par David Rockefeller : la “Commission trilatérale” avec Jeffrey Epstein et Edmund Rothschild comme autres membres officiels du cercle restreint.

———— Fin de la traduction ————

Et maintenant, à chacun de faire ses propres recherches sur les affirmations ici énoncées, et d’en déduire si la “réaction unanime des gouvernements à la pandémie” (gonflement des chiffres de contamination et de victimes par des tests opportunément trop sensibles, interdiction de traitements efficaces et peu chers, promotion d’autres inefficaces et très chers, campagnes de terreur et de culpabilisation pour faire accepter un “vaccin” très expérimental…) traduit la logique convergence de réelles politiques de santé publique face à un même danger objectif, ou la volonté perverse d’utiliser ce danger contre les peuples mais pour les intérêts d’une infime “élite” auto-proclamée.

  1. qui, comme chacun sait, n’est ni une réserve ni fédérale, et pas très américaine non plus
  2. petit nom de la Federal Reserve
  3. La comparaison est évidemment faite avec le Capitole des États-Unis à Washington DC, siège du pouvoir législatif.
  4. Ce CASTLE_ROCK fait partie des nombreux termes énigmatiques qu’on peut trouver dans les messages du fameux “Q” et a été très discuté par les “Anons”.

Un commentaire sur “Mise en perspective

  1. Puisque tout est “perfectible”, le moment est peut-être venu pour les Etats de renverser le statut de la BRI, responsable d’avoir accompagné l’humanité, au fil des années, par la méthode du prêt usuraire, dans une impasse. 🤑
    Commençons par supprimer l’obligation de rembourser les sommes allouées aux États pour réaliser les travaux publics, laissant à ces messieurs un salaire normal et la couverture des coûts des banques pour émettre l’agent.
    Les marionnettes doivent prendre la place du marionnettiste pour se sauver..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *