Home » Ailleurs » AV » Travaux Pratiques » La strioscopie à la rescousse des mesures de protection

La strioscopie à la rescousse des mesures de protection

Impossible de ne pas savoir aujourd’hui qu’il est conseillé de tousser dans son coude… ou que des menteurs(-euses) professionnel(-le)s ont osé affirmer l’inutilité des masques chirurgicaux pour se protéger ou protéger les autres d’une contamination virale. Mais la physique n’a que faire de la propagande et se base toujours sur des données objectives, qu’elle permet parfois de révéler par des techniques ingénieuses, alors qu’elles restent invisibles au commun des mortels.

Un exemple concret aujourd’hui avec la strioscopie, une technique optique qui permet de visualiser des écoulements transparents (donc invisibles à l’œil nu) et qui est abondamment utilisée en mécanique des fluides pour étudier les écoulements d’air autour des objets. C’est une des nombreuses applications de l’optique de Fourier, que j’enseignais à mes étudiants jusqu’à la chasse aux sorcières engagée contre moi par le lobby sioniste et relayée par une administration universitaire complaisante.

L’université de Weimar en Allemagne a réalisé grâce à cette technique une petite vidéo très pédagogique qui compare différentes situations, allant de la respiration normale à l’action de tousser à travers un masque chirurgical. Le principe de la strioscopie consiste à rendre visibles les très légères variations d’indice de l’air liées aux différences de température ou de pression ; pour cette raison, sont rendus visibles dans les vidéos ci-dessous non seulement les mouvements d’air liés à la respiration ou à l’action de tousser, mais aussi les mouvements de convection1 dus à la chaleur de la personne (ce qui donne ces courants ascendants semblant s’échapper de la tête).

Il ne s’agit de rendre visibles que les mouvements d’air, pas les virus ou bactéries répandus par une personne infectée, mais bien évidemment la très petite taille de ces microbes fait qu’ils sont très efficacement transportés par ces mouvements d’air. À vous d’en déduire les conclusions qui s’imposent !

Visualisation par strioscopie de différents mouvements d’air autour d’une personne. De Bauhaus-Universität Weimar sur Vimeo.

De gauche à droite et de haut en bas :

  • respiration normale
  • action de tousser (sans protection)
  • action de tousser devant sa main
  • action de tousser dans son coude
  • action de tousser dans un masque à poussière
  • action de tousser dans un masque chirugical

Les curieux (et germanophones) pourront lire l’article accompagnant la vidéo sur le site de l’université de Weimar. Une version en langue anglaise est également disponible.

  1. L’étude de la convection naturelle au-dessus des surfaces chaudes peut également, moyennant quelques notions supplémentaires de physique assez simples, mener à des conclusions intéressantes et surprenantes.

Un commentaire sur “La strioscopie à la rescousse des mesures de protection

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *