Home » Actualité » Détente » Uri Geller et Roseanne Barr vont utiliser leurs
“pouvoirs télépathiques” pour arrêter Corbyn
(Gilad Atzmon)

Uri Geller et Roseanne Barr vont utiliser leurs
“pouvoirs télépathiques” pour arrêter Corbyn
(Gilad Atzmon)

Le sionisme est-il soluble dans le ridicule ? Israël va-t-il se rendre (et rendre les territoires occupés) sous un déluge antisémite de goudron et de plumes ?

Les plus jeunes ne connaissent sans doute pas Uri Geller, qui eut pourtant son heure de gloire à la télévision française dans les années 1980 en tordant des petites cuillers d’une façon peu orthodoxe. Et connaissent encore moins Roseanne Barr, une obscure “humoriste” (pas au niveau des meilleurs, apparemment) dont je n’avais personnellement jamais entendu parler, mais dont la célébrité semble se limiter aux zones anglophones.

Je vous propose ici une traduction rapide d’un article du 1er février 2019 de Gilad Atzmon, victime lui-même de persécutions sionistes et qui lance un appel à dons sur son site pour ses frais d’avocats. Une idée que je devrais peut-être promouvoir davantage, d’ailleurs… pour les généreux donateurs, c’est à droite avec le cochon !

Remarque : l’article de The Jewish Chronicle cité par Atzmon parle aussi de la Cadillac couverte de petites cuillers d’Uri Geller. Chacun ses névroses.


par Gilad Atzmon, le 1er février 2019

Ceux qui se sont désignés pour parler au nom des Juifs britanniques sont déterminés à utiliser tout moyen pour arrêter Corbyn. Et ils ne sont pas seuls. The Jewish Chronicle, une publication sioniste enragée, nous apprend maintenant que Uri Geller, le tordeur de cuillers et de psychismes né en Israël, est fermement résolu à empêcher le dirigeant travailliste de devenir notre premier ministre.

Geller a parlé à Jérusalem en compagnie de Roseanne Barr lors d’un événement présidé par le rabbin américain Shmuley Boteach. En réponse à une question sur le dirigeant du parti travailliste, M. Geller a déclaré au public de Jérusalem: “Je n’ai aucun problème à dire qu’il est antisémite. Dieu nous en préserve qu’il arrive au pouvoir.”

Le rabbin Boteach a demandé à Geller s’il pensait que son statut de célébrité pourrait être compromis en prenant la parole et en qualifiant M. Corbyn d’antisémite.

“Avec tous mes pouvoirs télépathiques, je ne laisserai pas cela se produire”, a déclaré Geller. J’ai un charisme, si je le disais, je le dirais de la bonne manière. Je devrais le dire en direct à la télévision britannique et sentir le peuple juif me regarder.”

Mme Barr n’a pas pu résister. Elle a dit qu’elle aussi soutiendrait M. Geller avec ses propres “pouvoirs télépathiques”.

Cet échange public singulier entre trois célébrités juives au sujet de l’avenir politique de la Grande-Bretagne a été rapporté par la Jewish Chronicle comme une “nouvelle”. Apparemment, c’était l’article le plus lu sur la Jewish Chronicle hier. Personnellement, je ne crois pas que Corbyn soit en chemin pour le 10 Downing Street, pas plus que son parti, dans son état actuel, ne soit capable de diriger un pays : il ne peut même pas se diriger lui-même. Je me demande toutefois si les Britanniques sont préparés à cette ingérence surnaturelle grossière dans ce qui reste de leur démocratie en ruine. Peut-être que le MOD [Ministry of Defence, ministère de la Défense du Royaume-Uni, NdT], en collaboration avec le MI6 [service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni, NdT], devrait commencer immédiatement à envisager des contre-mesures. Je suppose que saturer la Grande-Bretagne avec un champ magnétique à grande vitesse pourrait supprimer les pouvoirs de la cuillère. Apparemment, personne n’a jamais trouvé de remède efficace aux “pouvoirs télépathiques” de Barr.

Geller a expliqué son soutien à Theresa May et aux conservateurs à son auditoire de Jérusalem. “Il est important qu’elle [Theresa May] reste au pouvoir parce que, Dieu nous garde, Corbyn devrait prendre sa place”. Détecterais-je un soupçon de doute de soi dans la déclaration de Geller ? On dirait que le psycho-machin ne fait pas entièrement confiance à ses propres pouvoirs surnaturels, pas plus qu’il ne semble être assuré par l’assistance télépathique de Roseanne Barr. En fin de compte, c’est Dieu qui demande à sauver le peuple élu du dirigeant travailliste amalécite [les Amalécites étaient, selon la Bible, une tribu particulièrement hostile aux Hébreux, et qui représentent dans le judaïsme l’ennemi archétypal des juifs, NdT].

En tant que lecteur avide de l’histoire juive, je conseillerais à Geller de ne pas faire confiance à son créateur. Pour certaines raisons particulières, le dieu juif a tendance à prendre des vacances lorsque son peuple préféré a désespérément besoin d’une intervention divine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *