Levothyrox : personne ne parle du « vrai » scandale
(Santé Corps Esprit)

[Note de l’administrateur de ce blog : avoir un père mort d’un cancer de la thyroïde (et entièrement dépendant pour les dernières années de sa vie du Levothyrox) rend sensible aux problèmes rencontrés par les trois millions de malades français suite au changement de formule de ce médicament, dont les media ont abondamment parlé.

Mais cela n’implique pas de mettre en veilleuse son sens critique et de boire sans retenue le discours médiatique sur le “scandale sanitaire” en cours. Je relaie donc ici une lettre d’information de Santé Corps Esprit, qui a le mérite de poser clairement le problème et de montrer que le vrai scandale se trouve ailleurs, à commencer par l’incompétence de nos gouvernants.

Incompétence ou stratégie de diversion délibérée ? On peut se poser la question, quitte à être taxé – vous connaissez mon affection pour ce terme – de “complotiste”. Car c’est bien connu, la meilleure façon d’empêcher de parler d’un sujet, ce n’est pas de l’interdire directement, c’est soit de diaboliser ceux qui en parlent (des exemples par ici, par là et un brillant ouvrage sur le sujet) soit de créer des polémiques sur des sujets mineurs, que l’on fait mousser pour qu’elles occupent l’espace médiatique au détriment des sujets majeurs.

J’engage aussi mes lecteurs à lire sur le site de Santé Corps Esprit les nombreux commentaires suscités par cet article, émanant pour la plupart de personnes touchées directement par la “nouvelle formule”, et reprochant parfois à l’auteur de minimiser leurs souffrances. Je reproduis néanmoins sur ce blog l’intégralité de l’article que j’ai reçu par courriel, les références d’articles scientifiques ayant été oubliées sur celui du site.]


Si vous avez compris quelque chose à l’affaire du Levothyrox…

… eh bien vous avez toute mon admiration !

Quand on se contente de lire ou écouter les grands médias, on a vraiment du mal à y voir clair.

Pourtant, il y a un bien un vrai « scandale » dans cette affaire… mais ce n’est pas celui qu’on croit !

Les médias se trompent encore totalement de cible

Attention : je ne veux surtout pas faire comme notre Ministre et sous-estimer la souffrance des patients qui ne supportent pas le nouveau Levothyrox.

Mais tout de même.

D’après vous, qu’est-ce qui est pire ?

  • Un médicament utile comme le Levothyrox, dont le nouveau dosage entraîne quelques milliers d’effets indésirables très gênants mais temporaires ? ;
  • Ou les millions d’effets secondaires graves, irréversibles et parfois mortels de médicaments inutiles ?

Je peux comprendre que les médias s’excitent sur cette affaire du Levothyrox (vous allez voir pourquoi dans un instant)…

… Mais il est incompréhensible que, pendant ce temps-là, ils ne disent PAS UN MOT du scandale sanitaire à mon avis beaucoup plus grave que représentent :

  • Les médicaments anti-cholestérol (statines), pris par 7 millions de Français sans réel bénéfice pour leur santé… mais avec des conséquences gravissimes, comme d’augmenter le risque de diabète de 46 % ! [1]
  • Les médicaments anti-acides dit IPP (Inexium, Mopral, etc.) pris sur longue période par plusieurs millions de Français, et qui causent 10 000 morts chaque année d’après une étude récente [2], sans compter les cas d’Alzheimer, les crises cardiaques et les maladies rénales ; [3]
  • Ou encore des médicaments contre Alzheimer, que notre Ministre de la Santé persiste à rembourser (et que les neurologues continuent à prescrire), pour faire plaisir à Big Pharma, alors que la Haute Autorité de Santé elle-même les a déclarés « inutiles et dangereux » ! [4]

Et pourquoi les médias ne passent-ils pas ne serait-ce que la moitié du temps consacré au Levothyrox pour parler du drame de la myofasciite à macrophages, cette maladie causée par l’aluminium des vaccins ?

Contrairement aux effets indésirables du nouveau Levothyrox, cette maladie-là est incurable, irréversible, invalidante… et horriblement douloureuse !

Ceci étant dit, les effets secondaires de la nouvelle formule du Levothyrox sont un vrai problème et auraient dû être évités.

Continuer la lecture

L’Association des Racistes Anonymes (Dieudonné, 2004)

[Note de l’administrateur de ce blog : au moment où le lobby sioniste, sûr de son impunité grâce à la lâcheté et à la corruption de tout le système médiatico-politique français (sans parler d’autres institutions) se lance dans de nouvelles attaques haineuses et diffamatoires envers ce grand artiste et humaniste, pour tenter de lui interdire toute forme d’expression, je tiens à faire connaître à ceux qui ne l’ont pas encore vu ce sketch hilarant du spectacle “Mes excuses”, où Dieudonné lutte contre le racisme avec efficacité et talent, au contraire des imposteurs qui prétendent nous donner des leçons à ce sujet.

Nul pouvoir basé sur le mensonge, l’injustice, le crime et la corruption ne pouvant se maintenir à long terme, la prise en otage de la France par ce lobby sioniste sans foi ni loi1 ne pourra pas durer éternellement. À nous tous de faire en sorte, en montrant sans relâche l’étendue du mensonge, que cette libération arrive au plus vite.]


 

11-Septembre : la faillite des institutions

René Magritte, "Orage un" (1932)

René Magritte, “Orage un” (1932)

Je l’avais déjà signalé sur ce blog, l’année dernière, la revue officielle de la Société Européenne de Physique, Europhysics News, a publié un article qui connut un grand succès, bien au-delà de son lectorat habituel, à tel point que le serveur de la revue rendit l’âme quelque temps sous l’afflux de connexions. Un article qui fut publié comme les autres sur invitation et, ce fut bien précisé, à l’occasion du quinzième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001.

Cette première secousse sismique fut assortie de répliques : dès le numéro suivant, le président de l’EPS crut nécessaire de rédiger un éditorial en forme de pirouette intitulé “Déni de science” où chacun put trouver ce qui l’arrangeait : les croyants en la thèse officielle, prenant les “complotistes”1 pour de doux dingues, étaient rassurés de pouvoir continuer à rêver, tandis que les moins naïfs, plus sérieux ou plus travailleurs ne pouvaient qu’acquiescer à cet encouragement pour appliquer la physique, toute la physique et rien que la physique, en faisant fi du qu’en-dira-t-on. Dans le même numéro, et dans la même veine, deux “lettres aux éditeurs” furent publiées (p. 43), l’une de José Zorrilla, un ingénieur en génie civil d’Uruguay, qui s’offusquait de la publication de l’article blasphématoire d’Europhysics News et tenait à affirmer sa foi en la version officielle de l’effondrement des tours ; l’autre d’un ancien employé du NIST de 1997 à 2011, Peter Michael Ketcham, vidant son sac après avoir été dégoûté par la façon dont le NIST s’était acquitté de sa mission d’enquête, n’hésitant pas à enfreindre les règles les plus élémentaires de l’investigation scientifique.

Continuer la lecture

Santé : faut-il se méfier des vaccins ?
(C à dire – France 5 – 2 novembre 2016)

[Note de l’administrateur de ce blog : on apprendra notamment dans cette vidéo (à partir de 6:54) que le “syndrome de la guerre du Golfe”, pourrissant la vie de nombreux vétérans de guerre américains, et attribué par certains aux armes à uranium appauvri, a pour origine des campagnes de vaccination massives destinées à protéger les militaires déployés dans cette guerre de potentielles maladies.

Pour bien prendre conscience de l’omerta dont parle le Pr Gherardi sur le problème des adjuvants aux sels d’aluminium, la lecture de cet article du Dr de Lorgeril fournit un complément très intéressant. Mais reconnaissons tout de même que le service public, via Axel de Tarlé et son émission sur France 5, remplit ici pleinement son rôle d’information du public.]


1973-2017 : l’effondrement idéologique de la “gauche” française (Bruno Guigue)

L'autre 11 septembre (Chili, 1973)

L’autre 11 septembre (Chili, 1973)

[Note de l’administrateur de ce blog : cet article, paru le 19 août sur la page facebook de Bruno Guigue, est repris par le saker francophone aujourd’hui, voilà pourquoi je n’en fais état que maintenant : je ne suis pas un assidu des “réseaux sociaux”. J’invite les plus jeunes – ou les moins informés – de mes lecteurs à regarder la petite vidéo que je rajoute ci-dessous pour se rendre compte à quel point les pays “libérés” par les forces “démocratiques” occidentales (ici l’Afghanistan) se portaient beaucoup mieux avant leur “libération”. Car que ce soit l’exportation de la démocratie, des droits de l’homme (incluant celui des femmes) ou la lutte contre la drogue, tout ceci n’est bien sûr qu’une vaste blague destinée à couvrir des objectifs beaucoup moins nobles. Petit rappel sur l’Afghanistan, au passage : celui-ci était une destination pour hippies extrêmement prisée dans les années 1960 et 1970. Lesquels, comme on sait, étaient très friands d’aides chimiques à la perception ; de quoi susciter, chez quelques décideurs américains, des idées de développement d’un marché international, tout en prétendant lutter contre.]


En 1973, le coup d’État du général Pinochet contre le gouvernement d’Unité populaire au Chili provoqua une vague d’indignation sans précédent dans les milieux progressistes du monde entier. La gauche européenne en fit le symbole du cynisme des classes dominantes qui appuyèrent ce “pronunciamiento”. Elle accusa Washington, complice du futur dictateur, d’avoir tué la démocratie en armant le bras meurtrier des militaires putschistes. En 2017, au contraire, les tentatives de déstabilisation du pouvoir légitime au Venezuela ne recueillent au mieux qu’un silence gêné, un sermon moralisateur, quand ce n’est pas une diatribe antichaviste de la part des milieux de gauche, qu’il s’agisse des responsables politiques, des intellectuels qui ont pignon sur rue ou des organes de presse à gros tirage.

Du PS à l’extrême-gauche (à l’exception du “Pôle de renaissance communiste en France”, qui a les idées claires), on louvoie, on ménage la chèvre et le chou, on reproche au président Maduro son “autoritarisme” tout en accusant l’opposition de se montrer intransigeante. Dans le meilleur des cas, on demande au pouvoir légal de faire des compromis, dans le pire on exige qu’il se démette. Manuel Valls, ancien premier ministre “socialiste”, dénonce la “dictature de Maduro”. Son homologue espagnol, Felipe Gonzalez, trouve scandaleux l’appel aux urnes, et il incrime “le montage frauduleux de la Constituante”. Mouvement dirigé par la députée de la “France Insoumise” Clémentine Autain, “Ensemble” condamne le “caudillisme” du pouvoir chaviste. Eric Coquerel, également député de la FI et porte-parole du Parti de gauche, renvoie dos-à-dos les fauteurs de violence qui seraient à la manœuvre “des deux côtés”, tout en avouant ingénument qu’il n’a “pas envie de critiquer Maduro”.

Continuer la lecture sur la page facebook de Bruno Guigue ⟶


Voir également, sur ce blog (ou presque) :

Qu’est-ce que l’antisémitisme aujourd’hui en France ?
(Jean Bricmont)

[Note de l’administrateur de ce blog : pas mieux – pour l’instant. Mais avec un ami juif, on vous prépare d’ici quelques temps (disons après la rentrée universitaire) des témoignages croustillants sur la pseudo-lutte contre l’antisémitisme du très influent et très arrogant lobby-qui-n’existe-pas.]


Source : page facebook de Jean Bricmont

Au lieu de répéter pour la n-ième fois, suite aux déclarations de Macron, que l’anti-sionisme n’est pas de l’antisémitisme, les «pro-palestiniens » feraient bien de se demander ce que veut dire antisémitisme aujourd’hui en France :

  • est-ce vouloir faire du tort aux juifs en tant que tels ?
  • est-ce considérer que si les juifs ont le droit de « retourner » en Palestine après seulement 2000 ans d’absence, les Palestiniens qui en ont été chassés en 48 ou leur descendants devraient aussi avoir ce droit ?

Continuer la lecture

Macron, Israël et les réfugiés : une provocation
(Éric Verhaeghe)

Réfugiés palestiniens, 1948 (UNRWA)

[Note de l’administrateur de ce blog : il est toujours possible de faire plus absurde, plus mensonger et plus gros dans la propagande sioniste. Et d’être encore plus soumis à son lobby. La preuve.

Que ceux qui n’ont pas encore compris que la France n’est plus gouvernée dans l’intérêt de son peuple mais dans celui de puissances étrangères (et transnationales) se réveillent.]


Lutter contre l’antisémitisme, est-ce bien accueillir les réfugiés ? C’est ce qu’Emmanuel Macron vient de dire à l’occasion de la commémoration de la Rafle du Vel d’Hiv’, en présence de Benjamin Nétanyahou. Et là, on s’est pincé parce qu’on n’y croyait pas.

La photo ci-dessus vient de l’UNRWA (office des Nations Unies pour la Palestine). Elle montre des réfugiés palestiniens en 1948, qui ont fui les exactions massives commises par l’armée israélienne à l’occasion de la guerre d’indépendance pour créer une homogénéité ethnique dans le pays. Depuis 1948, Israël refuse systématiquement le droit au retour des réfugiés palestiniens.

Inviter Netanyahou à célébrer l’accueil des réfugiés comme forme de lutte contre l’antisémistisme constitue une sublime provocation de notre Président de la République.

Continuer la lecture sur Décider & Entreprendre

Quenelle et répression judiciaire (Jacob Cohen)

[Note de l’administrateur de ce blog : Jacob Cohen fait partie de ces juifs dont les agressions ne font pas la une des journaux, n’entraînent pas aussitôt une alerte rouge à l’antisémitisme, voire sont encouragées par le pouvoir en place et systématiquement passées sous silence par les media de grand chemin. Il n’est d’ailleurs pas le seul juif dans ce cas. Une preuve de plus que la prétendue “lutte contre l’antisémitisme” affichée par les organes de propagande sioniste que sont le CRIF, la LICRA ou tous leurs pseudopodes n’en est pas une : il s’agit simplement de la dernière cartouche utilisée pour tenter de faire taire ceux qui dénoncent les crimes du sionisme. À part quelques très naïfs, le grossier stratagème ne prend plus et tout le monde comprend aujourd’hui, comme le dit Jacob dans cette vidéo, que “Cette belle France, la belle France des Jean-Luc Godard, Jean-Paul Sartre, Albert Camus, tous ces intellectuels… aujourd’hui, elle rampe devant un ramassis de judéo-sionistes ; devant un lobby ignoble qui n’a qu’une seule obsession : défendre Israël. […] Ces juifs-là n’en ont rien à foutre de la France.”

La véritable lutte contre l’antisémitisme passe par le découplage entre le “peuple juif” (à supposer que ce mot ait un sens) et les activités criminelles d’un pseudo-État se moquant ouvertement du droit international depuis sa création, et spécialiste du terrorisme sous faux drapeau.]


La Maison Blanche se réjouit que les éléphants ne soient pas montés aux arbres (le saker francophone)

[Note de l’administrateur de ce blog : excellent titre que celui de Moon of Alabama (article traduit par le saker francophone), parfaitement dans le ton de l’absurdie généralisée dans laquelle nous baignons. Pour avoir maintes fois ici dénoncé des accusations contre le gouvernement syrien ne reposant sur rien d’autres que des mensonges en bande organisée, je me devais de rapporter ces derniers développements à la propagande de guerre anti-syrienne qui finira, espérons-le, par être perçue comme telle par tous. Même si le lobby israélien en France, par la personne du président du CRIF, tente encore de me faire passer pour un dérangé en utilisant entre autres l’article mis en lien ci-dessus, qui n’est pourtant rien d’autre que de la physique vulgarisée. Le résultat final sera au contraire de mettre en lumière le rôle d’Israël dans le terrorisme (que ce soit directement ou sous faux drapeau), et dans les conflits en général via un procédé d’inversion accusatoire devenu pathologique chez la plupart des responsables sionistes.]


Les responsables de l’administration Trump reculent sur leur projet de perpétrer une fausse attaque d’armes chimiques en Syrie annoncé par la Maison-Blanche.

Les États-Unis ne manquent pas de raisons de vouloir accuser le gouvernement syrien d’utiliser des armes chimiques, par contre le gouvernement syrien n’a absolument aucune raison logique de vouloir en utiliser. La Russie et la Syrie réclament depuis longtemps l’envoi d’inspecteurs d’armes chimiques sur la base aérienne dont l’administration Trump prétend qu’elle est au centre de son conte de fées « chimique ». Les États-Unis ont empêché les inspecteurs d’y aller. Les allégations étasuniennes n’avaient donc aucune réalité.

La façon dont l’annonce de la Maison Blanche a été faite, sans que les agences concernées en aient connaissance et avec très peu d’implication des directeurs d’agences, était tout simplement idiote. On aurait dit une idée suggérée par Netanyahou à l’écolier Kushner qui aurait ensuite convaincu son beau-père de faire cette annonce grotesque. Maintenant, la Maison Blanche est obligée d’envoyer des officiels affirmer que « l’avertissement » de la Maison Blanche était sensé, avec le pire argument que l’on ait jamais utilisé.

« Les éléphants ne sont pas montés aux arbres. Grâce à nos avertissements, affirment-ils, les arbres ont été sauvés ! . »

Continuer la lecture sur le saker francophone ⟶

1 2 3 20