Thermodynamique de l’évolution

thermodynamique-evolutionLe genre : grande théorie unifiée de tout (mais modeste)

Voilà un ouvrage qui pourrait passer inaperçu, venant d’un petit éditeur (éditions parole) ne bénéficiant pas de tous les copinages du monde littéraire, et dont le titre comporte un de ces mots barbares, thermodynamique, qui font fuir les non-scientifiques (avez-vous remarqué comme il est de bon ton de se dire nul en sciences dans les salons où on croit causer intelligemment ?).

Continuer la lecture

L’inversion de paradigme

RichardFeynman-PaineMansionWoods1984 copyrightTamikoThiel bw

Un paradigme, au sens de l’épistémologie, est un ensemble cohérent de représentations du monde dont il est en général difficile de sortir, justement à cause de sa cohérence : tant qu’il est productif, c’est une mine qu’on exploite, mais à la longue, il finit par devenir une ornière intellectuelle. Si l’on veut être encore plus chic, on peut aussi employer le terme allemand de Weltanschauung (littéralement représentation du monde).

Le mot de paradigme a été popularisé par le philosophe des sciences Thomas Kuhn, qui a montré dans son oeuvre majeure, La structure des révolutions scientifiques, que les sciences progressaient non de façon continue, mais par des ruptures correspondant à autant de “changements de paradigme”. Illustrons cette idée par un petit exemple marquant tiré de l’optique, expliqué par le génial Richard Feynman dans son célèbre cours de physique.

Continuer la lecture

Le raisonnement circulaire

Le raisonnement circulaire est un raisonnement qui se mord la queue, tourne en rond et ne démontre donc rien du tout à part sa vacuité. Exemple :

“Je n’aime pas les petits pois. Et heureusement ! Car si je les aimais, j’en mangerais tous les jours, or j’ai horreur de ça.”

Bien évidemment, tous ne sont pas ridicules de façon aussi évidente ; on peut même dire que les journalistes en propagent avec constance dans leurs interviews, sans que cela soit forcément remarqué.

Continuer la lecture

Le mouton noir

mouton noirLes scientifiques aiment bien raconter des histoires drôles qui sont à leur gloire, et qui contribuent à entretenir les clichés sur les hiérarchies entre disciplines, un peu à la manière des musiciens d’orchestre qui ne peuvent s’empêcher (surtout les violonistes) de faire rire au détriment des altistes, par exemple.

En voici une très connue.

Continuer la lecture

1 22 23 24